9 novembre 2017  Code 591

argaiv1939

 

LA VIBRATION YIN S’IMPOSE COMME JAMAIS SUR CETTE PLANÈTE.

Un article de Jean Casault


Photo Jackie Gardien 2008

 

LA VOIE DU TAÏJITU

C’est le principe le plus important et le plus universel qui soit et qui est sans aucun doute le mieux exprimé via la voie taoïste du taïjitu, c’est-à-dire la recherche constante de l’équilibre.  Si l’univers n’était qu’un amas chaotique  sans autre origine qu’un pathétique hasard, et dès lors sans but, le déséquilibre inévitable survenu aurait fini par causer sa perte et il n’existerait sans doute plus depuis fort longtemps.

Je suis déiste gnostique et je sais qu’un Ordre supérieur à ce que les humains peuvent seulement concevoir, procède constamment au rééquilibre des forces naturelles colossales qui jouent constamment à tous les niveaux d'opération de l’ensemble des univers visibles et invisibles, c’est-à-dire hors de notre petite réalité tridimensionnelle bien à nous.  En tant que déiste, je partage cette connaissance avec vous et vous invite à la tester par votre résonance. C’est comme cela que je fonctionne.

L’équilibre dans l’univers pourrait notamment se comparer au fameux point Lagrange dont j’ai déjà parlé dans ma série d’articles Nous sommes immortels!  C’est lié à tout corps dans l’espace qui subit par gravité, la présence de plus gros que lui. En tant qu’Esprit, nous cherchons tous sur Terre à trouver notre point Lagrange. Le vrai point Lagrange physique celui-là, se situe au niveau de notre lune entre autres. La gravité de la Terre la tient près d’elle, lui évitant de partir en tournée sidérale, mais pas assez pour qu’elle vienne se casser la figure sur la surface de notre planète. C’est un parfait équilibre des forces centrifuges et centripètes. La voie du taïjitu. 

L’Esprit, à moins d'exceptions rarissimes et plutôt mystérieuses, doit donc apprendre en s’incarnant, à trouver son point Lagrange, en se situant là où l’attraction des choses terrestres l’occupe suffisamment pour faire ce qu’il a à faire ici, mais pas suffisamment pour qu’il se perde et oublie entièrement qui Il est. Le point Lagrange c’est oui je suis humain, mais Esprit d’abord, oui je suis Esprit d'abord, mais humain pour le moment. C’est la voie du taijitu ou si vous préférez, du yin/yang créé par la philosophie chinoise du Tao, celle qui rejoint le cœur même de la mère des mondes.

C’est la recherche de l’équilibre, de la balance parfaite des choses entre elles-mêmes à tous les niveaux, du microcosme au macrocosme, dans les mondes physiques comme dans le monde des esprits et pour me répéter les gens ont une bonne idée de ce qu’est le symbole même de cet équilibre soit le concept taoïste  du yin/yang

 

 

 


NE PAS CONFONDRE YIN COMME FEMME ET YANG COMME HOMME.

Avant d'explorer la thématique de cet article il est essentiel de bien connaître la nature et le rôle des vibrations yin/yang. En Occident ce concept n,est absolument pas compris comme il devrait l'être. Les gens croient ainsi que toutes les femmes sont yin et que tous les  hommes sont yang. C’est à peu près vrai, mais pas tout à fait. Il ne faut pas confondre une vibration avec un genre ou avec un sexe. La vibration est énergie et l’énergie n’est pas une personne, un sexe ou même une idée. La vibration est pure énergie.

Certains disent qu'un homme yin est effiminé ou potentiellement homosexuel. Les idées stupides foisonnent sur Internet dans ce domaine comme dans d'autres. La vibration YIN est féminine oui, dans le sens d’une valence féminine, mais bien que  le caractère féminin soit le plus souvent associé aux femmes, cela ne leur est pas exclusif et bien des hommes ont une valence féminine dominante et bien des femmes ont une valence masculine dominante. Avant même que l’idée vous revienne à l’esprit, cela n’a pas davantage rapport avec le fait d’être hétérosexuel ou homosexuel, d'être macho, féministe, efféminé ou l'inverse. 

Donc pour être très clair, ces deux vibrations ne sont pas généralisées selon le sexe et sont beaucoup plus variables et mobiles qu’on le croit. Certaines femmes sont donc plus yang, certains hommes sont plus yin et quand ces deux sexes s’unissent en binôme pour une action donnée dans le but d’atteindre une résultante, les deux vibrations vont souvent s’entremêler selon les besoins et surtout l’absence de résistance au concept. Par résistance, je fais allusion au mâle qui par orgueil résiste à la vibration yin et inversement la femme qui résisterait à la vibration yang. Cette résistance est d’ailleurs à l’origine du conflit le plus vieux de la Terre, celui qui existe entre l’homme et la femme. J’y reviendrai plus loin.

LA VIBRATION YANG

Afin de bien me faire comprendre, je vais parler de la vibration yang en utilisant le pronom IL et la vibration yin en utilisant le pronom ELLE. En gros, la vibration yang qui je le répète peut être véhiculée autant par un homme qu’une femme même si en général ce sont les hommes qui la supporte, on retrouve un système de valeur basé sur 4 grands principes de vie:

Le pouvoir, la compétence, l’efficacité et la réussite.

 LA VIBRATION YIN

 En gros la vibration yin qui je le répète peut-être véhiculé autant par une femme qu’un homme même si en général ce sont les femmes qui la supporte on retrouve un système de valeur basé sur 4 grands principes de vie:

L’amour, la communication, la beauté, et les rapports humains de qualité.

 NOTRE PLUS GRAVE ERREUR

Sur cette planète ce concept est peu connu et très mal interprété d’autant plus que les porteurs de chacune de ces deux vibrations sont convaincus d’être les meilleurs, d’avoir raison et d’être les seuls à compter, les autres étant inutiles, voire nuisibles. De plus, nous maintenons un concept de dominant-dominé constant dans tous nos rapports, une caractéristique malsaine de la vibration yang. Le rétablissement d’un équilibre parfait entre ces deux vibrations, sur Terre est la condition essentielle à l’évolution de l’humanité qui souffre depuis des dizaines de milliers d’années d’un profond déséquilibre énergétique favorisant de manière totalement inacceptable la vibration yang.

 YIN, FÉMININ, FEMELLE OU  FEMME ?

YANG, MASCULIN, MÂLE OU HOMME ?

Vous me verrez revenir constamment sur ces points et ce n’est pas sans raison. Nous confondons féminin avec femme, masculin avec mâle. Si cela est vrai sur le plan social et même physique, il n’en est rien sur le plan métaphysique. Comme déjà dit, une vibration énergétique n’a pas de sexe. Les vibrations ne sont pas conditionnées ni par des organes ni par des hormones et c’est très important de ne pas confondre automatiquement l’énergie ou la vibration yin avec une femme de manière systématique pas plus que yang avec un homme. La distinction est extrêmement importante si on veut se comprendre pour la suite.

Tout individu de sexe mâle a en lui une part non négligeable de principe féminin et inversement tout individu de sexe féminin a en lui une part non négligeable de principe masculin. C’est une réflexion de ce qui se passe avec le yin/yang et le symbole le décrit fort bien avec le point blanc du biaoli noir et le point noir du biaoli blanc.

 Pour bien comprendre les deux vibrations, situons-les.

Imaginons un voyage ou une expédition. Voilà donc un binôme yin/yang et qu’importe leur sexe, je vais parler d’eux en tant que porteurs chacun d’une des deux vibrations sans même prendre la peine de déterminer qui est le mâle et qui est la femelle car cena n'a aucune importance. Tout en explorant ce qui suit essayez de voir si cela vous ressemble qu’importe votre sexe, mais aussi qu’importe vos préférences sexuelles, car ces deux aspects une fois de plus N’ONT AUCUN RAPPORT avec les énergies ou vibrations yin/yang.

 Ce binôme veut organiser ce déplacement. Voyons les rôles de chacun dans la distribution des charges afin de mieux distinguer une vibration par rapport à l’autre. La vibration yang est un principe directeur qui contrôle l'orientation à prendre, qui détermine le chemin ou les chemins à prendre, il détermine avec plus ou moins de précisions les choix à faire pour que l'objectif final de la destinée s'accomplisse. La vibration yang est directive, elle n'a qu'un but : le but.

 Chemin faisant, l’individu porteur de la vibration yang qu’il soit mâle ou femelle utilise l'énergie yang pour abattre les obstacles, clarifier les points obscurs et faire en sorte que le voyage s'accomplisse. Il prend toutes les décisions qui s'imposent pour que l'objectif final soit atteint, contre vents et marées. Il est donc guerrier, pourvoyeur d'énergie et de ressources, il est en tête de file et rien ne le distrait de son objectif, son regard se portant au loin, sans s'arrêter sur autre chose.  C’est une énergie de chef dans la détermination d’atteindre des objectifs. Une fois de plus j’insiste, autant une femme qu’un homme peut dégager une énergie yang.

 En général cependant, il faut reconnaître que les hommes ont par leur nature intrinsèque héritée du monde animal, plus d’énergie yang que la femme et l’utilise plus souvent. À l’inverse, il faut aussi reconnaître que les femmes ont par leur nature intrinsèque plus d’énergie yin que l’homme et l’utilise plus souvent. Mais nous ne devons jamais partir du principe que tel homme est forcément yang et que telle femme est forcément yin. Vous seriez extrêmement surpris !  

Voyons maintenant au sein d’un binôme ( couple amoureux, partenaires en affaires, associés dans une entreprise, etc), comment ces deux énergies différentes vont alterner entre chaque porteur selon le type de décisions à prendre lorsque le binôme est concerné : achat d’une maison, avoir ou ne pas avoir d’enfants, partage des tâches, type de loisirs communs , organisation du travail, des recherches, acquisition de ressources, types d’investissements, méthode de planification. Ou comme dans notre exemple : une expédition.

Dans un binôme le porteur de la vibration yang peut très bien s’en délester pour devenir yin dans une sphère d’activité qui lui est moins familière et le succès de ces multiples transferts dénués de résistance est la réussite de ce binôme, lequel d’ailleurs ne concerne pas que le « couple », mais toute association entre deux individus et lorsque plusieurs individus sont impliqués, il se créent alors des groupes binômes et en général ils se forment naturellement chaque vibration se distinguant facilement de l’autre même si le porteur n’en est pas tout à fait conscient. Si conflit il y a, les chances sont très élevées que cela soit dû à une résistance de porteurs de transférer de vibrations.

 Dans mon livre Métamorphoses je raconte ma vie au sein de l’Institut de Métaphysique Appliquée où nous devions constamment changer de responsabilités afin de contraindre l’ego à « subir » ces transferts. Le porteur de la vibration yin voit à l'organisation des préparatifs du voyage de sorte qu'aucune mauvaise surprise ne survienne et à la qualité du parcours, des arrêts, des besoins fondamentaux des voyageurs. Chemin faisant, la yin voit à tout, dans les moindres détails et ne se préoccupe aucunement du choix, mais de sa qualité.  Elle dispose et organise, prépare, concocte et fait preuve d'une extrême minutie. Elle prend toutes les décisions quant au bien-être, au confort, et à la sécurité préventive des voyageurs.  Si la yin estime que les choix du yang mettent le confort ou la sécurité des voyageurs en péril il est de son devoir de confronter le yang avec ses choix sans aucune limite, aucune vibration yin ou yang étant supérieure à l’autre, dominante versus dominée. C'est une énergie de chef dans l'organisation de moyens de qualité de parvenir à destination.

 L’EXPLOSION YIN-YANG

 Le conflit majeur entre ces deux énergies ne vient pas de leur nature ou de ce qui constitue celle-ci puisqu’elles sont parfaites toutes les deux et admirablement harmonieuses. Comme dit plus haut, les cultures religieuses, sociales et politiques depuis toujours contrôlées par une trop forte vibration yang sans contrepartie yin ou presque, sont à l’origine de la situation actuelle sur cette planète. L’ignorance crasse et pathétique de l’un par rapport à l’autre et de là,  du manque de respect inacceptable par l'un, des valeurs de l'autre sont à l’origine des conflits naturels et exacerbés depuis des millénaires entre porteurs de ces vibrations, les porteurs yang étant mieux « nourris » que les porteurs yin. 

Dans ce cas de figure, le conflit quasi perpétuel entre les hommes face aux femmes, puisque comme déjà dit, il est vrai que ce sont davantage les hommes qui sont yang, ne viennent que de là : l’ignorance de ce que sont ces deux vibrations. Les uns connaissent mal les autres, ne veulent pas en savoir davantage et ne respectent aucunement les différences. Si l’attraction sexuelle n’y était pas,  les inciter de manière quasi obsessionnelle à se coucher dans le même lit, à se désirer l’un l’autre, il n’y aurait plus aucun mâle et plus aucune femelle sur cette planète.

 UN DÉSÉQUILIBRE QUI N’AFFECTE QUE LES HUMAINS

 Il n’y a que chez les hommes et les femmes de l’espèce dite humaine que ces rapports sont à ce point déviants et malsains. Dans la nature, en général les animaux évolués, tel le loup, l’éléphant, les hominidés et les cétacés ont un rapport yin-yang très bien défini et respecté autant par les mâles que par les femelles. La discrimination n’existe pas, il existe des conflits mineurs, mais pas davantage qu’entre animaux du même sexe et certes aucunement comparables à ce qu’on observe chez les humains. À titre d’exemple le loup et sa louve sont en couple pour la vie, élèvent leurs petits ensembles, chassent ensemble, dorment ensemble et n’ont jamais d’arguments, ne divorcent pas, ne se trompent pas et lorsqu’ils sont le couple dominant, c’est ensembles qu’ils le sont, nommés d’ailleurs le couple alpha de la meute jusqu'à ce qu'ils meurent ou deviennent trop âgés.

LA FORCE MAJEURE DE LA YIN EST LE CHOIX

 L'oiseau mâle qui quitte le nid pour aller chercher des brindilles obéit au principe yang. Sa femelle qui fabrique le nid avec ces mêmes brindilles obéit au principe yin.  Règle générale, la yin sait qui peut devenir son yang, et prendra un soin énorme à le déterminer puisque si la notion de procréer est yang, sa qualité c’est à dire, créer les rejetons les plus en santé et les plus forts est une notion yin. Le yang veut procréer et le plus possible avec à peu près n’importe qui. La vibration yin par contre veut tout autant procréer, mais pas avec n’importe quel abruti et fera un choix éclairé.  

Le yang n'attache pas autant d'importance à qui sera sa yin, son objectif étant d'atteindre un objectif et non comment ou avec qui. Dans la nature incluant les humains, c’est la femelle qui choisit le mâle. Et malgré les apparents succès de nos jeunes coqs de week-end qui se trémoussent le bas du ventre dans les bars c'est là aussi, le même principe qui s'applique. La yin sait toujours qui sera son yang, mais rarement l'inverse parce que c’est le yang qui subit l’analyse et non la yin malgré toutes les illusions mâles d’être le conquérant ! Désolé pour tous ces charmeurs yang qui pensent avoir de belles conquêtes c’est eux qui ont été choisis sur le tas, par les yin. Et encore une fois indistinctement de leur sexe ou de leurs préférences sexuelles, cette notion affectant tout autant les hommes plus féminins, les femmes plus masculines, les gais et les lesbiennes.

 Au travail le patron, qu’il soit homme ou femme est généralement yang et ses assistants sont yin. Dans l'armée ce sont les officiers stratégiques de l’état-major qui sont yang, alors que les officiers sur le terrain sont yin. Dans la vente, le vendeur est yang, il est prêt à vendre n’importe quoi à n’importe qui le but étant de VENDRE. Le client est yin et la yin n’achète pas n’importe quoi de n’importe qui et veut de la qualité, elle en veut pour son argent son but étant D’ACHETER DU BON. Que le vendeur et l’acheteur soit homme ou femme, femme ou homme, homme et homme, femme et femme n’a aucune importance.

 Dans une automobile, le moteur est yang, la transmission est yin. Dans une fusée, le système propulsif et de guidage est yang, les ordinateurs de bord qui contrôlent le tout sont yin et d’une certaine manière l’équipage. Dans un couple yin yang  il est indispensable de s'échanger à l'occasion les vibrations, de faire éclore le yin du yang et le yang du yin. Un mâle très mâle qui refuse de jouer ce rôle et roule des épaules en maugréant qu’il n’est pas une tapette n’est alors qu’un macho bête, stupide et potentiellement méchant et à l’inverse, une femelle très femelle qui refuse ce rôle en se balançant les hanches comme une cloche est une midinette plutôt insipide capable du pire elle aussi.

 COMMENT ÇA FONCTIONNE

 Mâle ou femelle, vous avez une vision très claire face à un projet et vous estimez que la direction à prendre est dans ce sens. Vous jouez alors votre rôle de yang qu’importe votre sexe. Les femmes peuvent être yang tout autant que n’importe quel mâle et les hommes peuvent être yin autant que n’importe quelle femelle. Si une compétition existe entre eux, c’est de leur propre fait, de leur propre ignorance et de leur propre orgueil mal placé. En tant que yang, votre yin apprécie le tout, évalue votre vision et la direction à prendre. On passe ici à l’aspect le plus délicat du rôle de l’énergie yin qui va bien au-delà du coup de pied dans le pneu. La vibration yin estime que toutes les visions et les directions du yang sont à évaluer et à ne pas être adjugées sur le banc. C’est la phase On se calme le yang, je dois voir d’abord ! Certains conflits surviennent parfois à ce niveau.

 Le yang est expéditif, et veut que les choses se fassent rapidement de sorte que l’objectif désigné soit atteint le plus rapidement possible et sans problème. La vibration yin est bien d’accord, mais elle est prudente, méfiante et veut s’assurer que les morceaux vont tenir en place, et que rien ne vienne justement ralentir ou mettre en péril l’atteinte de l’objectif. Rapidité et efficacité ne vont pas toujours ensemble et une certaine irritation partagée va survenir. Il est vrai qu’un yang peut-être TROP expéditif et qu’une yin peut être TROP lente.

 La vibration yin est d’assurer les arrières du binôme, d’aller chercher une garantie en somme que la vision et la direction sont compatibles avec les intérêts du binôme et pas que du yang. Elle va donc tester la résolution du yang, tester sa détermination et si nécessaire le confronter jusque dans ses derniers retranchements afin de donner une note de passage ou pas à la crédibilité de « l’œuvre ».  Appliquez cela à n’importe quel projet incluant mâle et femelle les vibrations yin/yang se moquant de savoir qui a le pénis et qui a le vagin.  Mais comme déjà dit, aucune vibration n’a davantage raison que l’autre, c’est l’atteinte d’un équilibre parfait entre les deux qui clos les débats et produit un résultat impeccable. Chaque fois qu’un binôme ou un regroupement de binômes ont du succès, c’est quand ils sont à égalité dans la manifestation de leur vibration à chacun et chacune.

En général, dans un binôme harmonieux, la yin évalue très efficacement la vision et la direction et donne son accord immédiat ou presque. Si cela n’arrive que très rarement dans votre binôme alors il n’est pas en harmonie, il est même profondément déséquilibré et voué à l’échec tôt ou tard si rien n’est fait pour rétablir l’équilibre des énergies yin/yang. Une accumulation de conflits de style war of the roses ne finit jamais bien. Il suffit de voir le nombre de couples qui finissent en séparations, le nombre d’associations qui éclatent, de partenaires qui se trahissent, bref il suffit de voir le monde actuel pour comprendre que l’harmonie yin/yang sur cette planète est une denrée rare.

 Une fois la décision du yang approuvée par la vibration yin, celle-ci  passe à la seconde étape de son rôle. Oui contrairement au yang, la vibration yin est plus une affaire de course à faible allure, mais à long terme. Pas de gros travaux, pas de grands élans, pas de grosses charges, mais une allure soutenue, maintenue sur une très longue distance jusqu’à destination assité d'un entretien constant et minutieux !

 Une image sympa ? Le yang porte le piano sur ses épaules et veut le mettre « quelque part et ça presse». Il est impatient et le fait savoir. La Yin inspecte chaque pièce, apprécie l’éclairage, ceci et cela avant de prendre sa décision et lui dit de se calmer. Ce binôme doit simplement apprendre à se synchroniser au lieu de se confronter. Le yang doit appréhender la finesse de la yin et celle-ci doit apprécier la force et la puissance du yang. Idéalement le yang doit simplement faire savoir à la yin qu’il y a des délais à respecter et la yin doit en comprendre la réalité et agir en conséquence. Cela signifie que tout juste à temps, le yang pourra prendre le piano et le déposer exactement là ou doit être. Missions accomplies pour les détenteurs des deux vibrations. À l'inverse c'est la rage, des cris et le piano passe par la fenêtre alors que la yin effondrée pleure toutes les larmes de son corps. 

 Tout cela dans un parfait timing fait que résultat final et qualité vont de pair en parfaite harmonie. Et si le porteur du piano est une femme et que la yin est un homme, cela ne change absolument rien au concept. Même si ce dont deux hommes ou deux femmes. 

LA YIN SERT DE MIROIR AU YANG

 Le yang se doit d'écouter, de regarder la réflexion de sa vision dans son miroir qu'est la yin. Effectivement, dans un binôme harmonieux toujours, la vibration yin réfléchit la décision yang. Voyez cela comme la Lune et le Soleil. Celui-ci peut voir la réflexion de sa lumière que si elle est réfléchie sur un corps céleste en l’occurrence une lune ou une planète. C’est la seule façon pour lui de savoir s'il est dans le droit chemin et  s'il estime que oui, il maintient le cap et la yin se retire. La yin devra réévaluer plus tard et si d'autres objections subsistent elle reviendra, le yang écoutera de nouveau et corrigera le tracé du parcours si nécessaire. Et je répète : si nécessaire !

 Le yang est plus directif que la yin, mais il n'est pas plus chef que la yin. Le moteur sans transmission tourne à plein régime, mais n'applique aucune propulsion aux essieux.  Une transmission impeccable et bien huilée n'a aucune utilité sans moteur pour propulser.

 Très peu d'hommes comprennent le yin, très peu de femmes apprécient le yang.

 Le principe yang est un mécanisme très délicat, sensible et facile à déstabiliser malgré tout ce qu’on a pu dire de stupide sur le « sexe fort » auquel on l’associe très souvent et le principe yin est tout aussi délicat, sensible et facile à déstabiliser ce qui toutefois n’en fait absolument pas un « sexe faible ». Ce qui suit ne détermine pas un homme versus une femme, mais le principe masculin yang versus le principe féminin yin. Le yang est IL, la yin est ELLE.  Cette portion s’inspire aussi du concept des hommes qui viennent de Mars et des femmes qui viennent de Vénus de John Gray. Mais la différence majeure entre les propos de Gray et ceux véhiculés par le taoïsme est que dans ces cas de figure, le yang n’est absolument pas toujours un homme et la yin n’est pas toujours une femme ce qui va sans dire, malgré le fait que je le répète à tout venant et pour une sacrée bonne raison : vous continuez encore de ne voir que des hommes dans le yang et que des femmes dans le yin.

Ce que le yin/yang enseigne va beaucoup plus loin puisqu'il définit aussi le caractère féminin de l'homme et le caractère masculin de la femme, mais aussi le transfert du pouvoir yang et du pouvoir yin indépendamment des sexes. Les exemples qui suivent semblent traiter exclusivement d’un binôme formé par un couple d’amoureux, mais c’est faux. Cela s’applique à tous les types de binômes même s’il est question «  d’amour » dans certains cas. L’amour ne se limite pas aux relations de couple !

 BINÔMES EN ACTION

1-IL s'évalue à partir de son efficacité à réussir.

1-ELLE s'évalue à partir de sa qualité de relation avec les autres.

 

2-IL refuse tout conseil qu’on lui impose « comme un yang » puisque cela met en doute son efficacité.

2-ELLE accepte les conseils parce que cela renforce ses liens.

 

3-par contre IL accepte certains conseils si son statut faisant de lui une réussite n'est pas menacé.

3-ELLE donne ses conseils par amour et jamais pour faire la leçon.

 

4-pour exprimer son amour, sa tendresse et l’attention qu’il porte, IL donne toutes sortes de conseils à la personne dans sa vie.

4 lorsqu’ELLE est  malheureuse, elle  veut le dire et non pas l'entendre.

 

5-lorsque sa vision est perturbée, sa destination inaccessible bref quand ça ne va vraiment pas, IL s'isole et se mure.

5- parce qu’ELLE apprécie les rapports humains, ELLE échange  avec les autres lorsque cela ne va pas.

 

6-IL cherche à résoudre ses problèmes en travaillant dessus dans le silence.

6- ELLE cherche à résoudre ses problèmes simplement en en parlant.

 

Ce numéro 6 est d’ailleurs ce qui différencie le plus, visiblement les deux principes et une très vive incompréhension survient entre les deux. Le silencieux considère le fait d’en parler comme du bavardage et du verbiage sans aucune utilité alors que celle qui parle considère le silence comme de l’entêtement, de l’obstination ou de l’orgueil mal placé.

 

7- IL ne parle de ses solutions lorsqu'il a un problème que lorsqu’il est convaincu qu’elles sont les bonnes.

7- ELLE aime parler de ses problèmes pour les exorciser.

 

8- s’IL veut aimer et être aimé, IL doit apprendre à écouter avec 100% d'attention et ne pas interpréter les critiques ou les plaintes comme un manque d'amour.

8- si ELLE veut aimer et être aimée, ELLE doit apprendre à respecter l’isolement du yang et ne pas l'interpréter comme un manque d’amour.

 

9- IL est heureux quand on a besoin de lui.

9- ELLE est heureuse quand on l’aime.

 

10-le principe masculin meurt à petit feu s’IL se sent inutile.

10-le principe féminin meurt à petit feu si « ELLE » n’est pas aimée

 

11- IL doit sentir qu'il est utile sans avoir à le démontrer.

11- ELLE doit être convaincue qu'elle est aimée sans avoir à le demander.

 

12- sa plus grande peur est d'être incompétent ou perçu comme tel.

12- sa plus grande peur  est de ne plus être aimée.

 

13- sa plus grande erreur  est de ne pas écouter pour éviter ce sentiment.

13- sa plus grande erreur  est de ne pas se sentir aimée sous prétexte que l'homme n'écoute pas.

 

14 IL essaie de rationaliser et dédramatiser les problèmes de la personne dans sa vie, comme il le fait pour lui-même. IL croit ainsi lui rendre service.

14- ELLE n’hésite pas à dramatiser et rendre sa situation émotionnelle, parce qu'ELLE vit des sentiments et veut les exprimer, les exorciser, qu'ils soient exagérés ou pas.

 

15- quand ELLE agit de la sorte, IL imagine le pire, se sent incompétent et s'isole.

15- quand IL s’isole, ELLE imagine le pire parce qu'elle ne se sent pas aimée

 

16- de nouveau, quand IL s'isole IL veut être seul et ne parle pas, IL cogite et s'en trouve bien.

16- quand IL agit de la sorte, ELLE veut pénétrer son isolement et s'attire des blessures.

 

17- IL a un besoin naturel, fondamental et irrépressible de s'isoler dans le silence. IL ne boude pas. IL cogite.

17- quand ELLE parle de ses problèmes, ELLE veut qu'on l'écoute attentivement

 

18- ne pas confondre isolement avec solitude

18- CELLE qui donne de la compassion n'exprime pas la pitié et se sent rejetée

 

19- IL avance et recule au niveau de ses émotions

19- ELLE ressent le besoin de s'isoler que lorsqu'elle est blessée. Autrement c'est l'inverse, ELLE cherche à partager. ELLE interprète donc l'isolement de l'homme comme une blessure et s'inquiète.

 

20- IL interprète les hauts et les bas comme des indicateurs de son incompétence.

20- ELLE ne doit PAS confondre partage avec fractionnement

 

21- en amour IL se rapproche puis s'éloigne i.e prend ses distances

21- ELLE monte et descend au niveau de ses émotions

 

22- IL essaie de réparer le principe féminin.

22- ELLE déteste cette idée

 

23- les besoins fondamentaux du yang sont la confiance l'acceptation, l'appréciation, l'admiration, l'approbation et l'encouragement.

23- à la confiance, la yin réclame l'attention. À l'acceptation la yin réclame la compréhension. À l’appréciation, la yin réclame le respect, à l'admiration, la yin réclame la dévotion, à l'approbation la yin réclame la reconnaissance de ses sentiments et à l'encouragement la yin réclame de l’assurance, d'être rassurée.

 

24- IL veut qu'une discussion se termine avec un arrangement.

24 Elle veut qu'une discussion se termine aussi, mais la manière est aussi importante que l'arrangement.

 

25- Le yang ne s’excuse pas, de peur d'admettre ainsi qu'IL a tort

25 quand ELLE s'excuse, elle n’admet pas nécessairement qu'elle a tort

 

Comme dit plutôt, lorsqu'on s'attarde à la définition exacte du principe yang, on l'identifie au principe mâle, donc à l'homme et inversement pour la femme. On en déduit donc que les hommes sont yang, 24 heures sur 24 et les femmes sont yin 24 heures sur 24.  Cette conception typiquement occidentale est fausse.  Mais fondamentalement l'énergie yang est surtout véhiculée le plus souvent par le mâle et l'énergie yin par la femelle on ne le niera pas. J’insiste par contre sur le fait que ce n’est pas systématique loin de là.

 Tout cela pour comprendre qu’être un homme ou une femme, n’est jamais une condition yin ou yang dans l’absolu. Un homme peut donc avoir parfois un comportement de type féminin et à l’inverse une femme peut avoir à l’occasion un comportement de type masculin. Mais dans les faits on ne devrait pas dire qu’ils peuvent avoir ce comportement. Il est essentiel de s’échanger ainsi des énergies aussi diamétralement opposées que le yin et le yang. Il faut savoir aussi que selon les situations un yang peut devenir yin et inversement. Il est impératif de ne pas contaminer ce transfert par des considérations dites machos ou féministes qui je le répète est l’erreur la plus coûteuse qui soit lorsqu’on associe une vibration à un sexe donné suite à des convictions basées sur une culture et des croyances obsolètes et dépassées.

 ET ACTUELLEMENT LA VIBRATION YIN S’IMPOSE DANS LE MONDE

 Je sais très bien que vous allez réagir en disant qu’effectivement on voit de plus en plus de femmes contrôler le pouvoir à tous les niveaux. C’est exact, mais la vibration est tellement plus que ce genre de raisonnement. Il faut voir « la big picture » et cesser de s’emmurer derrière des perceptions moyenâgeuses et sexistes. Il y a fort longtemps sous la vibration yang, ce sont des femmes qui reines, et impératrices ont causé le plus de tort à cette planète. Même plus récemment, l’épouse de Mao Tsé Toung est celle qui a fait massacrer on ne compte plus les victimes de sa révolution culturelle merdique. Le fait d’être une femme ne signifie nullement que l’on véhicule la vibration yin. Bon nombre d’hommes ont véhiculé la vibration yin dont Gandhi, Mandela, et Justin Trudeau est fort possiblement de ce côté de la vibe lui aussi.  Et qu’importe l’individu et le type de vibration, cela ne signifie pas qu’il a toujours raison. Il en va de même avec le concept de la droite et de la gauche. Selon les circonstances elles s’échangent les bons coups si on y porte attention et autant que possible en évitant la petite médiatisation bornée et biaisée.

Notre monde a vécu depuis trop longtemps sous une puissante vibration yang quasi exclusive. La survie ne fait pas dans la dentelle et ce sont des qualités yang qui sont alors requises pour permettre de faire des choix radicaux, tranchants, de prendre des décisions extrêmement rapides et de ne pas trop se préoccuper des détails. Un ouragan est yang, alors qu’une pluie fine d’été est yin. La survie commande une attitude yang. Or l’organisation de la vie humaine dans les premiers millénaires s’est révélée perturbée aussi par des évènements sur lesquels je ne reviendrai pas dans cet article. La présence de Bel d’une part et les modifications génétiques d’autres part.[1] Qu’à cela ne tienne, pour survivre le monde manipulé par une vibration yang excessive est devenu ce qu’il est, un monde brutal, violent, insensible, et dont l’apothéose moderne s’est manifestée constamment depuis les premiers remous de l’Antiquité sous l’emprise des religions puis à nos époques modernes entre le 28 juin 1914 et le 30 avril 1975 et cela presque sans interruption.

C’est une vibration yang mondiale d’origine cosmique qui fit que pendant cette période une première guerre mondiale a sévi emportant près de 20 millions de vies sans négliger d’autres événements survenus en même temps dont le génocide arménien, la Révolution Russe, l’épidémie mortelle de l’influenza espagnole[2], suivie de la montée du fascisme en Allemagne, en Espagne en Italie et bien sûr la Seconde Guerre mondiale la plus meurtrière qui soit avec son 70 millions de morts sans négliger là encore d’autres évènements tels la guerre civile en Espagne et la guerre sino-japonaise. À peine la fumée dissipée c’est la guerre de Corée qui fait rage puis la célèbre guerre au Vietnam quand finalement le 30 avril 1975, l’humanité connaît enfin la fin du régime yang extrême pour entrer dans une ère de paix.

Depuis cette date, mais surtout depuis 2012 comme je l'indique dans l'Ère Nouvelle,  la vibration yin a commencé à s’installer en reprenant la place essentielle au rééquilibre des énergies. Certains prétendent avec raison qu’elle est la cause du mouvement mondial des hippies à cette époque ce qui n’est pas faux, la vibration yin étant effectivement plus du type faites l’amour et non la guerre que la vibration yang, mais surtout, plus jamais de conflits n’ont fait autant de morts et cela malgré l’effet de loupe médiatique qui nous donne l’impression que les morts se comptent par dizaines de millions depuis la guerre du Golfe alors que dans les faits, si un total de 40,000 morts semble effrayant on est très loin du compte des massacres antérieurs par dizaines et dizaines de millions.

La vibration yin favorise un pas plus léger, plus étudié vers l’avenir, un regard plus posé et plus respectueux sur tout ce qui vit. Jamais l’environnement, la protection des femmes et des enfants, voire des animaux dont les espèces en voie de disparition n’ont été aussi vrais et sentis. C’est du travail de yin et comme trop souvent répété, pas que du travail de femmes,  mais aussi d’hommes aussi mâles que virils, mais dotés de cette vibration salutaire et dont la planète a un grand besoin. On a vu et on verra de plus en plus de dirigeants yin dans tous les domaines et peu à peu on verra la vibration yang diminuer d’intensité et de volume puisque cette planète n’est plus en mode de survie, mais en mode d’élévation.

La vibration yin s’impose et absolument rien ne pourra l’endiguer, elle a même fait du Dieu cruel et dévastateur des monothéistes, une Divine Mère tout à fait exquise et merveilleuse comme c'était le cas il y a des milliers d,années. Parlez-lui, vous verrez bien !


[1] CF La mort n’est qu’un masque temporaire & Il était une fois des humains et des extraterrestres.

[2] Causée par la guerre 14-18 alors qu’à l’armistice des centaines de milliers de soldats infectés ont contaminés les leurs à leur retour du front.