6 NOVEMBRE 2017 CODE 567

argaiv1939

ÊTES-VOUS UN BABY BEAMER ???

Un article de Jean Casault

 

Photo Karen Gagnon 2017

Dans un premier termps j'ai trouvé que cette photo de Karen illustrait fort bien le concept de l'article, je la remercie de m'avoir permis de l'utiliser. 

 MERCI JOHANNE !

Johanne Laberge va finir par devenir ma colistière dans les bonnes idées. Cette amie Facebook que j’ai rencontrée à quelques reprises et qui fut mon invitée aux Faits Maudits avec Marie Hugo Laberge (aucun lien de parenté)  est celle qui un jour m’a mis au pied du mur en me lisant pester contre les religions. Elle a simplement dit : Ben dans ce cas-là pourquoi ne fais-tu pas une demande d’apostasie ? Sur le coup j’ai fait : « Hein kossé-ça ??? » parce que je ne me souvenais plus de la signification de ce mot et je le confondais avec parousie lequel signifie le Retour du Christ. Je me voyais mal effectuer une demande pour que le Christ revienne et en plus à qui, bon Dieu ?

Alors j’ai googlé apostasie  pour finalement me souvenir en le découvrant qu’il s’agit d’une procédure toute simple destinée à obtenir de l’Église catholique qu’elle nous sorte des registres, des livres et que notre nom n’apparaisse plus nulle part. Un peu comme déchirer sa carte d’un parti politique et cesser de contribuer à la caisse. C’est aussi une sorte d’auto-excommunication.  Je l’ai fait, je l’ai obtenue et j’en suis extrêmement content.

Cela donnait un sens à l’expression américaine que j’adore : To put the money where your mouth is en d’autres termes, la devise des gars de Foi2 de nos Forces Armées Canadiennes : Facta, non verba. Des faits, de l’action et pas seulement que des mots .  Je suis depuis ce temps apostasié, fier de l’être et merci encore Johanne, d’avoir pu associer une procédure matérielle, physique et directe au concept du déisme que je défends depuis des années par opposition au théisme frauduleux qui existe depuis des milliers d’années. (Qui fera l’objet d’un ouvrage dans les mois à venir)

SALMANE LE BEAMER 

Hier en réaction à l’article sur Mohammed Salmane. Johanne récidive et m’écrit sa réaction en parlant de nous comme étant des beamers, un terme anglophone qui signifie que les gens qui focalisent leurs pensées sur un point précis, diffusent un rayonnement puissant dans cette direction et que lorsque les beamers se mettent ensemble, consciemment ou pas, cela donne des résultats appréciables. Elle a tout à fait raison, c’est ce qu’on appelle en métaphysique appliquée l’Esprit Composé. C’est ce dernier d’ailleurs qui favorise l’émergence des masses critiques au sein d’un nombre x ou si vous préférez, la théorie du 100e singe dont j’ai souvent parlé et que Rupert Sheldrake appelle la résonance morphique.

Alors c’est quoi un Baby Beamer ?

Ce terme peut s’appliquer à tout et n’importe quoi. Le sujet sur lequel va beamer une personne peut être social, politique, et même sportif. Ce n’est pas que spirituel comme plusieurs pourraient le penser. Beamer est en réalité l’art de centrer son énergie émotionnelle ( il faut VRAIMENT y croire avec passion) sur une idée et VOULOIR qu’elle se réalise.  C’est  ma série sur  l’Acte créateur anthropodéiste, un article en trois parties.

Une fois que les trois segments de l’ACA sont complétés, c’est comme si la pensée devenait un faisceau laser et quand d’autres beamers diffusent le même faisceau sur le même sujet, il s’ensuit l’atteinte d’une masse critique. Certains auront alors l’idée de former un regroupement de beamers pour agir et changer les choses. Désolé ! Ça ne marche pas mieux de la sorte sous prétexte que les beamers s’organisent. L’explication à cela est fort simple. De la même façon que personne ne peut jamais rêver exactement la même chose au même moment en Vols de nuit, il est extrêmement difficile de créer un faisceau cohérent de lumière pour obtenir un effet laser.

 COHÉRENCE ET INCOHÉRENCE

Le laser est de la lumière cohérente par opposition à une ampoule ordinaire qui garroche son rayonnement en boule et non en trait. Elle est alors désignée lumière incohérente parce qu’elle éclaire tout autour de manière égale en épousant à peu près la forme de l’élément éclairant. Des milliers de gens peuvent vouloir passionnément un changement, mais la formulation va varier, en contenu, en intensité et ce seront alors des faisceaux de type « lampe de poche » que vous obtiendrez, en apparence cohérents mais qui n’auront jamais la substance cohérente et pénétrante du laser.

Bref ça fonctionne tout seul, quand les pensées cohérentes à travers le monde finissent par se retrouver sans que ceux et celles qui les émettent en soient conscients. C’est la raison pour laquelle je ne suis jamais embarqué dans ces trips de méditations mondiales ou tout le monde get together en pensée, à telle heure pour bla bla bla. L’humain n’a pas cette capacité d’émettre un faisceau cohérent, seul l'Esprit a ce pouvoir et on a beau le consulter sur la question il ne répond jamais.

Dans  Les Intelligences Supérieures un de mes vieux bouquins paru il y a quelques années je reviens sur la question en disant que «  Partant du fait bien établi que Je suis Esprit d’abord, humain ensuite, ma conscience humaine est donc en contact avec mon Esprit, mais pas nécessairement l’inverse de manière consciente. Je mentionne que chacun de nous a un mandat assez précis sur cette planète compte tenu de l’expérience que nous avons de notre existence et de notre parcours, nous sommes outillés pour recevoir nos Directives d’une manière ou d’une autre. Chacun de nous sans aucune exception à moins d’être mentalement hors contrôle en raison d’une maladie très grave peut dire : « Mon Esprit vibre d’une fréquence d’attraction que je reconnais, ou il vibre d’une fréquence de répulsion que je reconnais tout autant, ou il ne vibre pas du tout. »

L’attraction signifie que ce que je lis, vois ou entends a une importance directement reliée à mon mandat et rarement à autre chose. La répulsion signifie que ce je lis, vois ou entends doit être immédiatement repoussé, mandat ou pas. Quand je lis un article sur des résultats sportifs, moi personnellement, il ne vibre pas ! Je suis un chercheur et un expérienceur qui a découvert que deux choses fonctionnent dans l’évaluation de ce qui semble être le plus près possible de la réalité : une résonance positive intense ou une résonance négative ou pas de résonance du tout.

LES EFFETS PRODUITS PAR LES BEAMERS

Esprit d’abord, humain ensuite signifie que nous sommes chacun et chacune d’entre nous un Esprit, éternel et immortel. J’ai une série d’articles qui clament haut et fort que Nous sommes Immortels. Mais si vous n’avez pas du tout le sentiment d’être éternel et immortel c’est parce qu’essentiellement, par  la suite de millénaires de lavage religieux on vous a obligé à croire le contraire et que pour accéder au divin vous deviez obligatoirement passer par les religions sans quoi vous étiez coupable d’hérésie et de blasphème. La science a fini le travail en déniant l’immortalité et même l’existence de l’Esprit.  Je savais dans quoi je m’embarquais dans cette vie et qui en aurait pas de facile.

Les conséquences immédiates de la présence d’un Esprit dans l’être humain sont telles qu'elles ont  fait évoluer notre race de façon quantique, la faisant passer du grand singe érectile à l’homme des cavernes et à l’homme moderne en un temps record alors que les autres animaux, ne bénéficiant pas d’un Esprit individuel, ne pouvant cultiver un «  Je » identitaire essentiel à l’établissement d’une personnalité distincte sont demeurés loin derrière. En ajoutant à cela les modifications génétiques que nous avons subies (Il était une fois des humains et des extraterrestres) ça donne ce que nous sommes. En tant qu’humain porteur d’un Esprit nous émettons autour de nous un champ pulsé d’énergies diverses dont l’ensemble constitue une vibration. Dans I AM nous appelions cette énergie, la vibe, un diminutif anglophone du même mot. Cf Métamorphoses.

C'est une énergie métaphysique, donc au-delà de la zone de perception du physique. Elle est toutefois très près du physique ce qui explique pourquoi certaines personnes comme mon invitée Diane Boucher (Les faits Maudits....) voient les couleurs de l'aura. Cette Énergie est en nous et autour de nous, et Georges Lucas lui a donné le nom de "Force" pour ses Star Wars. Les objets sont imprégnés par l'énergie des gens qui y touchent ce qui explique certains cas de psychic retriever, comme Monsieur X qui avait retrouvé le corps d'un enfant recherché ou quand Jean Morissette nous parle de psychométrie. Cette énergie est en quelque sorte la signature de son porteur.

Vous entrez dans un endroit qui vous retourne l’estomac ? C'est que vous êtes sensible à la médiocrité de l'énergie émise par les murs de cet endroit, énergie provenant des gens médiocres qui y vivent. Et l'inverse est vrai. Personnellement je ne vois pas les auras, mais je les ressens et ce n'est pas toujours agréable, c'est comme capter leurs pensées. Certaines personnes affichent un magnifique sourire et pourtant ils sentent les égouts parce que leur énergie est d'une saleté repoussante.

A l'inverse, certaines personnes au physique peu amène dégagent une énergie extraordinaire. Je ressens tout cela, de plus en plus  intensément d'ailleurs avec les années depuis mon très jeune âge. Être sensible, c’est cela. Les gens en général disent que ce sont nos émotions qui nous contrôlent, mais ce n’est pas cela, ils ont tout faux. C’est notre capacité de ressentir les types d’énergies dégagées par les gens, lesquelles vont alors faire émerger nos émotions.  Il est alors naturel pour nous d’être en réaction émotionnelle quand nous ressentons que c’est de la merde ou de la joie alors que les autres autour de nous ne ressentent rien. T’es donc ben sensible » vont-ils alors nous dire un peu bêtement, parce que la subtilité des énergies leur échappe complètement.

Mais cela n'a rien de sorcier c'est à la portée de tout le monde, il s'agit simplement de commencer à vivre en partant du principe que nous sommes Esprit bien avant d'être humain. Ça fait chier des briques à l'ego, mais bon il finit par s'en remettre c'est tout !

UN BEAMER EST PLUS QU’UN ENSEMBLE DE MUSCLES ET DE NERFS.

Vous avez donc le corps. L’autorité suprême du corps est le cerveau. Ce dernier est en quelque sorte un ordinateur ultra-puissant capable de diriger toutes les fonctions les plus sensibles du corps de sorte qu’il puisse vivre dans un premier temps et surtout évoluer, en accumulant de nouvelles données qui modifient le ou les programmes à venir. Le cerveau n’est pas un organe conscient, doté d’une intelligence, il est exactement comme l’ordinateur, un outil de sélection des données en vue d’opérer une fonction ou plusieurs. Actuellement mes doigts s’agitent sur le clavier. Mon cerveau, par habitude suite à une pratique intense est en mesure d’effectuer cette fonction par lui-même sans que j’aie à m’en soucier.  

LA NOTION HUMAINE DE "JE"

Voilà pour le cerveau. C’est un outil de service, mais tout comme l’ordinateur, il ne prend aucune décision, ne démontre aucun jugement, aucune intelligence. C’est un outil de captage des données, d’entreposage et de sélection des données. Seuls les animaux évolués en sont dotés. Nous avons donc un corps. Puis nous avons une personnalité. La mienne s’appelle Jean Casault. Cette personnalité est ce qui bénéficie d’un corps. Elle est venue au monde totalement inconsciente en même temps que le corps et a commencé à prendre conscience d’elle-même vers ce qu’il est convenu d’appeler l’âge de raison, mais dans les faits, cela varie.

Dès que l’enfant dit « Je veux ça », au lieu de « bébé Jean veut ça » il commence à développer sa personnalité ou son personna. Il est un animal, puisque l’humain est un animal au même titre que ceux qui appartiennent à sa famille, soit celle des hominidés c’est-à-dire le chimpanzé, le gorille le bonobo, etc. Mais dès qu’il dit «  Je » il devient un animal conscient d’être, conscient d’exister, conscient de ne pas être un animal comme le chien et le chat et conscient d’être différent et unique. Les animaux eux ne disent pas «  Je » ni même "nous", ils sont en constante réaction à leur environnement et fonctionne sur un mode d’expérience mémorielle.

J’ai longuement traité de l’Esprit, on n’y reviendra pas, mais comment le ressent-on ?

RESSENTIR L'ESPRIT

Sa Présence par l’incarnation fait en sorte que le comportement de l’humain ne sera pas uniquement en réaction avec ou contre son environnement comme c’est le cas pour les animaux. Le behaviorisme humain est modifié par la présence de l’Esprit et dès lors la personnalité ressent, sent et finalement ressent vraiment très fort « qu’il y a autre chose » que son petit monde constitué de sa famille, de la garderie ou de l’école. La spiritualité contrairement à ce qu'a toujours enseigné l'Église est intrinsèque et innée chez l'humain. Elle fait son apparition très tôt.

C’est dès l’instant où il dit «  Je » que l’humain prend contact avec l’Esprit, parce que sans l’Esprit il ne pourrait jamais dire «  Je », car seul l’Esprit est vraiment unique ici. Pour le petit enfant, dire son premier «  Je «  est donc son premier acte spirituel parce que sans le savoir, il ressent qu'Il est Esprit. Son "Je" n'est pas un acte d'égocentrisme, ça le deviendra très rapidement parce que sa contrepartie animale, ou l’instinct de survie animal qui lui aussi bénéficie d’un accroissement de conscience et qui porte le nom d’ego, va très rapidement récupérer ce « Je » pour satisfaire les deux seules choses qui ont de l’intérêt pour lui : c’est bon ? J’en veux. Ce n’est pas bon ? Je n’en veux pas.  Dans « Certitude ou fiction » je définis ce comportement sous la forme des 5 cahiers à remplir pour un être humain, ça vaut une relecture à ce stade-ci.  Mais malgré cela, le premier " Je" est l'enfant qui ressent l'Esprit.

L’Esprit a plus d’un tour dans son sac. Après tout, ce n’est pas sa première vie, il en a vu d’autres, à tout le moins je m’adresse ici à ceux qui lisent ce texte parce que laissez-moi vous dire que les « premières années » ne lisent pas ce genre d’article…L’Esprit a donc l’intuition d’une part, l’inspiration d’autre part, la production d’évènements synchrones et finalement les pulsations auriques, les vibrations qu’il émet et qui tout comme celles provenant d’un verre sur lequel on tape émettent une sorte de résonance. L’Esprit est continuellement actif, jour et nuit, il ne dort pas, ne perd jamais son énergie, ne ressent nullement la fatigue et on ne peut absolument rien lui cacher malgré toutes les tentatives de l’ego. L’Esprit a un objectif, en fait plusieurs et il tente par tous les moyens possible de l’atteindre avec la personnalité, main dans la main si je puis dire. L’Esprit ne peut pas atteindre un objectif d’incarnation sans la complicité tacite et fondamentale et essentielle de la personnalité.

Pour y arriver, Il doit donc lui taper sur l’épaule ou lui souffler à l’oreille comme le ferait un compagnon de route très discret qui vous indique les chemins à prendre ou à éviter. Et comment l’Esprit fait cela ? Vous lisez un livre, vous écoutez un film, vous écoutez un conférencier, une émission de radio ou de télé et soudainement une phrase, un concept ou une image VOUS FONT QUELQUE CHOSE. On pourrait passer la nuit à décrire ce que ce quelque chose peut bien être et on y perdrait la nuit.

Cela diffère d’un individu à l’autre puisque nous sommes tous différents avec des objectifs différents et des expériences antérieures différentes. Il n’y a pas de règle. Mais ça résonne ou pas ! Certains disent que jamais rien ne résonne pour eux. Cela s’explique par le fait qu’ils sont obèses. Trop de gras  entre eux  et leur Esprit. Ce gras vient d’une attitude basée sur le cynisme, la paresse spirituelle, un scepticisme intégriste, trop de rationnel, etc.  Il ne faut pas oublier que l’être social qu’est l’humain ne s’élève pas et ne s’éduque pas tout seul. La société y veille et dans plusieurs cas, la société ne laisse aucune marge de manœuvre à l’individu, elle le prend en charge entièrement et dès son tout jeune âge. Ils se mettent alors à engraisser ! Voir Religieux intégristes, fondamentalistes, parents et tuteurs déjantés, poussifs, fanatiques et enragés  ou simplement une influence prépondérante d’un milieu apparemment plaisant pour l’ego et pour qui rien d’autre ne compte que le plaisir des sens.

Comme le disait si fort bien Dumbledore : « Vous finirez un jour par faire la différence entre ce qui est Bien et ce qui est …facile ! »

La résonance se manifeste donc chez tous les humains, mais il en revient à vous de l’utiliser. Et c’est là qu’on devient un Beamer. Comme les obèses caractériels cités plus haut vous pouvez nier la résonance ou ne pas en tenir compte. A l’inverse, les gens fanatiques vont sauter sur l’objet de leur résonance et tout gober comme si résonance signifiait la vérité absolue. La résonance ne veut pas dire que ce que vous lisez, écoutez ou entendez ou voyez est vrai. Elle signifie que cela VOUS CONCERNE, que vous ne devez pas la mettre de côté, l’oublier, la rejeter, la négliger. Vous devez IMPÉRATIVEMENT en prendre connaissance.  Si vous le faites vous beamer. Après quoi vous pouvez l’analysez, ou la laisser mariner et y revenir, ou même la laisser mariner jusqu’à ce qu’elle revienne. Il n’y a pas de règles.  Sachez avec certitude que si vous démontrez de l’ouverture à vos résonances, votre Esprit saura alors que vous êtes disposé à les gérer et elles vont se multiplier, mais SURTOUT, votre processus de sélection  va se raffiner, devenir plus sophistiqué et cela en-dehors des tentatives de sélection du cerveau/ego. Vous deviendrez alors un beamer plus puissant. Comme les lasers d’ailleurs, il y a les petits faisceaux qui servent de pointer pour les conférences et ceux dépassent l’imagination par leur potentiel affolant donc les Français ont le secret [1].

La résonance peut parfois rendre l’humain confus s’il ne sait pas l’utiliser faute d’essayer à tout instant. Un exemple. Un jour j’étais chez le dentiste. La lecture n’abonde pas dans ces endroits-là. J'ai finalement mis la main sur un vieux Sélection du Readers Digest. En feuilletant la table des matières, je vois un titre qui résonne, mais mon ego qui n’en a rien à cirer de la résonance me dit  que c’est un article sur le sport  et que le nom du type ressemble à une  de Ricardo sur le bouilli aux légumes. J’ai failli laisser tomber, mais finalement je connais bien mon Esprit et je savais que cet article avait quelque chose qui me concerne même si le sport m’indiffère dans l’absolu. C’est alors que j’ai lu un paragraphe très particulier qui reprenait presque mot pour mot un aspect négligeable d'un de mes articles  et ce que j’ai ressenti alors, est que je devais réécrire cet article en insistant lourdement sur l’aspect en question en laissant tomber le reste. Petit à petit, à force de le réécrire, insatisfait, j’ai fini par aller plus loin et tout cela est devenu... l’École Invisible. À cela est venu s’ajouter un évènement synchrone affolant alors que le livre de Strieber intitulé Secret School est mystérieusement ressorti de ma bibliothèque pour se retrouver sur mon bureau.

Donc quand vous voyez, lisez, entendez quelque chose qui vous interpelle, laissez agir la résonance, voyez jusqu’où elle vous mène. Je suis déjà entré dans une librairie anglophone où je n’allais jamais, mais qu’une résonnance me disait de faire, j’y ai pris un livre tout en haut d’une étagère où il était quasi invisible, j’y ai lu le titre qui ne voulait absolument rien dire et je l’ai acheté alors que j’avais besoin de fric pour autre chose et ce livre a eu un immense impact sur moi à l’époque dans les années 80-90. C’était Celestine Prophecy. Beaucoup plus tard, au Québec, les gens allaient découvrir   La Prophétie des Andes.

Certaines résonances ne vous mèneront nulle part. Pas de paragraphe explosif, pas de grandes découvertes, pas de lectures affolantes. Rien, nada, zéro. L’Esprit a le sens du timing. Ne rejetez jamais une résonance.  Elle prendra éventuellement son sens, maintenant, dans un an, dans cinquante ans. Vous êtes Esprit d’abord, humain ensuite. Ne l’oubliez jamais. Les impératifs de l,Esprit vont toujours l'emporter sur ceux de l'humain.

BEAMER DE JOUR ET DE NUIT.

Si vous avez parfaitement saisi le concept de la résonance, que vous y répondez à chaque fois et que vous réalisez que vous devenez de plus en plus sensibles aux vibrations et à la synchronicité c’est que vous devenez un beamer et de plus en plus puissant. Vous pourriez même devenir un Alpha Beamer pour une communauté de penseurs beamers sans même le savoir et sans qu'eux le sachent. Rien de mieux qu’une Communauté d’Esprits dont la plus lamentable imitation humaine porte le nom de....groupe de... Aucun rapport !

Cela signifie que dès que votre émotion surgit, que les larmes vous montent aux yeux, que la colère bouillonne, que le rire de joie, risque de faire sortir vos prothèses alors vivez ces émotions à fond, le plus intérieurement possible, dans la solitude, voire l’isolement. N’allez pas étaler au grand jour ces émotions. Comme la lumière d’une ampoule, ce sera un faisceau incohérent qui ne fera qu’éclabousser votre entourage qui réagira alors en vous affublant de noms peu gracieux. On beame seul !!! Ou intérieurement s’il est impossible de se retrouver seul.

La suite de ce travail comme beamer se fera par la suite de nuit.

Nous sortons de notre corps à chaque nuit, ou pour les autres qui dorment le jour, à chaque fois que le corps est profondément endormi. Cela devient alors le sas naturel de notre conscience pour s’échapper de son corps physique, avec l’aide de son corps psychique afin d’explorer cette autre Réalité qui nous échappe lorsque nous réintégrons notre corps. Le cerveau n’étant pas du voyage, il essaie tant bien que mal de décoder et d'analyser ce qu’il n’a jamais vu ni expérimenté en somme, d’où la croyance générale que ce ne sont que des rêves.

En fait, le rêve c’est  la frontière ultime, le tunnel, le droit de passage, la brèche dans le Mur, c’est la mission en cours.  Ce sont nos Vols de nuit et j’ai suffisamment écrit là-dessus.

 Voici un extrait de  courriel de quelqu’un qui va bientôt se mettre à beamer si ce n’est déjà fait.

"Même si tous vos livres sont d’une plume exceptionnelle, Esprit d’abord humain ensuite a été celui qui m’a fait le plus fait vibrer après L’école invisible. La plupart des notions abordées dans vos premiers livres n’avaient pas attiré mon attention auparavant. Comme je vous l’ai déjà mentionné, je n’ai jamais été un témoin conscient d’aucune manifestation physique, que ce soit ufologique ou spirituelle. Étonnement, rien ne m’a surpris comme s’il s’agissait de faits évidents qui ne méritaient pas que je m’y attarde.

 Mais Esprit d’abord humain ensuite a été pour moi une révélation, des questionnements, une gamme d’émotions et une source de grand réconfort pour l’attitude que je devrais prendre face à la vie.

Les révélations…Je me suis beaucoup retrouvée en Arianne, où l’adolescence et les grandes lignes de ma vie jusqu’à aujourd’hui pourraient être un copié-collé à la sienne. Un psychiatre lui dirait certainement qu’elle souffre de TPL (Trouble de Personnalité Limite) comme on a déjà tenté de me diagnostiquer pour expliquer le vide et les troubles émotionnels que je ressentais. Quant à moi, la psychiatrie est tout aussi à côté de la plaque que la religion. Elle est aujourd’hui ce que la Saignée était à la médecine voilà quelques siècles. Est-ce que plusieurs autres ont ces caractéristiques communes et ces difficultés à maîtriser ce vide, leurs émotions et leur Ego ? Ou est-ce seulement moi qui a encore beaucoup de travail à faire pour les maîtriser ? Peut-être un peu des deux…

Somme toute, je crois me souvenir exactement quand mon école invisible s’est « terminée » et où mon vide s’est accentué. Je devais avoir 13 ou 14 ans... J’ai fait un rêve dont j’ai beaucoup de difficultés à exprimer en mots.

Nous étions dans un endroit qui me semblait très familier et nous flottions au-dessus de champs dont les contrastes et les couleurs étaient 10 fois plus prononcés ou vifs qu’à la normale… Au bout des champs, il y avait cette chute d’eau majestueuse…À mon réveil, j’étais dans un état de plénitude totale comme si on m’avait ressourcé en prévision de cette vie à poursuivre… J’étais tellement ébranlée par ce rêve que je me suis empressée d’aller voir ma mère pour lui en faire part et je lui ai dit : «  Si c’est ça le paradis, j’y retournerais n’importe quand ! »

Parfois, l’espace d’un instant en lisant vos lignes, j’étais capable de m’imager, ressentir, voire toucher du bout des doigts, la signification du Tout, du Un et de la Divine Mère devenant le monde… Mais il y a quelque chose qui cloche et qui m’empêche de complètement assimiler la signification comme si mon cerveau ne pouvait atteindre cette limite….  Aussitôt atteint, aussitôt oublié" 

Mais elle va y parvenir c’est l’évidence même. Dès qu’un questionnement sérieux s’amorce sur la présence de l’Esprit Il se manifeste d’une manière ou d’une autre. C’est une Loi. Être beamer, conscient de l’être, fait changer les choses. Johanne Laberge disait que Mohammed Salmane était un beamer et elle a raison. Il voit des choses qui lui déplaisent et sa puissance de beamer est telle que lorsqu’il décide cde passer à l’action les choses changent. Le simple fait d’écrire cette phrase de vous rendre conscient vous lecteur qu’il est possible de changer les choses fait de vous un beamer. Il n’en tient qu’à vous maintenant d’être un pointeur de classe ou un Laser Apollon.  Et le plus beau dans tout ça c’est que ça ne coûte rien, il est inutile de nous connaître, de nous rassembler, de perdre un week-end à se namaster les uns et les autres, de fumer du pot ou de se mettre des fleurs dans les cheveux. Bref, on beame chez soi, seul, dans le silence de l’intériorité et dans la fluidité de nos Vols de nuits.

Bon beams !



[1] Notamment la société Thales considérée comme le meneur mondial dans la fabrication des supers-lasers.