Note : Tous les articles sur ce site peuvent être partagés avec autant de gens que vous le désirez. Ils ne doivent toutefois pas être altérés ou modifiés et le crédit à l’auteur et au site porteur doivent être clairement identifiés. Merci

argaiv1939

22 octobre 2017-code 966

GUERRE BACTÉRIOLOGIQUE À VENIR ???

 

Un article de Jean Casault 

 


 

Sans doute que non, mais  je vais faire mon conspirationniste au moins en posant la question.  Je suis en train de lire des documents relevant de la dernière guerre mondiale.  J’apprends des choses que j’ignorais et qui me font dresser les cheveux sur la tête et c’est normal, cette guerre ayant multiplié les horreurs, l’une après l’autre, particulièrement dans le camp des nazis. Mais très souvent on oublie ce qu’ont fait les Japonais ! Ce peuple qui ne fait plus peur, puisque nous craignons davantage les Nord-Coréens, voire les Chinois, n’a pas toujours été un touriste au sourire figé qui prend des photos de maisons insignifiantes.

Le Japon a cultivé l’horreur au suprême degré à plusieurs reprises nous l’avons oublié[1]. L’odieux massacre gratuit et totalement inutile de tous les habitants de Nankin en décembre 1937 durant la guerre Sino-Japonaise, d’une part, mais surtout les expériences du monstre sinistre qu’était le docteur Shiro Ishii de l’unité 731.    Tout le monde sait qui fut le docteur Mengele à Auschwitz, mais on n'a jamais vraiment su ce qu’était l’unité 731. Les victimes étaient majoritairement des Chinois de Mandchourie mais également des prisonniers de guerre occidentaux.

Pourquoi je vous parle  de cela maintenant ? En raison d’une nouvelle toute récente qui m’a jeté à terre. Il y aurait actuellement sur l’île de Madagascar une épidémie de...peste.

REVENONS EN ARRIÈRE

La peste est une zoonose c'est-à-dire une maladie commune à l'homme et à l'animal. Elle est causée par le bacille Yersinia pestis. Le « génie » de ce bacille est d’empêcher la puce sur laquelle elle se loge de se nourrir. La puce pique l’animal et le fait à répétition sans succès, elle n’arrive pas à se nourrir et plus elle pique plus elle distribue sur de nombreux individus le bacille mortel. En général, les animaux qui hébergent le plus de puces sont les rats. C’est pour cette raison que les rats sont extrêmement dangereux parce qu’ils sont porteurs d’un tas de maladies et furent responsables des plus grandes épidémies meurtrières par la peste et autres maladies dans toute l’histoire de l’humanité. Il y eut la peste de Justinien vers l’an 540 qui causa de très nombreuses pertes, puis de 1347 à 1352, la peste emporta un pourcentage affolant de tous les habitants de l’Europe, par millions , puis ce furent les pestes successives à Toulouse de 1628 à 1633 la  grande peste de Londres de 1655, celle de Marceille en 1720 , Londres de nouveau en 1764 Moscou en  1771...  Appelée aussi peste de Chine cette pandémie naît au milieu du XIXe siècle sur les hauts plateaux d'Asie centrale. En 1891, elle est signalée à la frontière du Tonkin et de la Chine, elle explose à Canton et Hong-Kong en 1894 puis à Bombay en 1896, Ca;lcutta en 1898. Elle attaque le moyen-Orient, le Golfe persique, e nombreux ports sur tous les continents, où elle est le plus souvent bloquée par les mesures prises. En France wn 1902 on parvient à la contenir mais elle existe ! La dernière épidémie de peste en France a été en Corse avec très peu de décès. en 1945. De nos jours on la considère éradiquée ou presque..

Le monstrueux Shiro Ishii

Shirō Ishii, était médecin et général chargé de la recherche sur les armes bactériologiques pendant la guerre 39-45. Il poussa le Japon à adopter une stratégie de guerre bactériologique alors que le pays était signataire des accords de Genève de 1925 interdisant le recours aux armes chimiques. Il fut la clé de voûte de l'organisation de programmes massifs d'expérimentations biomédicales, sur des cobayes humains notamment.

Ce fou furieux parvint à fabriquer des bombes de céramiques non explosives au sens typique du terme. En éclatant sur le sol sans trop laisser de traces, elles libéraient des grains de riz et autres, infectés par le bacille. Cette nourriture tombée du ciel attira les rats qui par milliers se rendirent sur place. Le bacille utilisa leurs puces et commença son œuvre de mort. On parle de 20 à 30, 000 morts de la peste noire. Fait à noter, des proches de l'empereur Hiro Hito ont assisté aux expériences de Ishii incluant des vivisections sur des humains vivants, conscients, sans anesthésies.

Plus tard, les Américains, qui avaient gracié les criminels de guerre de l'équipe de Shiro Ishii et les Russes, qui avaient condamné pour crimes de guerre douze Japonais lors du procès de Khabarovsk ont travaillé sur des aérosols de Yersinia pestis. Le germe pourrait rester viable une heure sur une distance de 10 km. Selon un rapport de l'OMS en 1970 dans le pire des scénarios, si 50 kg de Yersinia pestis était largué en aérosol au-dessus d'une ville de 5 millions habitants, la peste pulmonaire pourrait toucher 150 000 personnes occasionnant 36 000 décès. Toutefois, les chercheurs américains n'ont pas réussi à produire de telles quantités de bacilles pesteux, et le programme a été arrêté en 1970. A quoi donc ces crétins pensaiewnt-ils ? L'utiliser sur des humains et devenir aussi monstrueux que Mengelé ou Ishiii ?

Madagascar.

 Le Devoir du 19 octobre 2017 rapporte que " la multiplication actuelle et en cours des cas de peste dans la capitale de Madagascar a semé la panique parmi la population : les habitants d’Antananarivo ont fait la file pour se procurer des antibiotiques, ils ont acheté des masques à des vendeurs itinérants, les écoles ont été fermées et les rassemblements publics interdits.

 Depuis le 1er août, Madagascar a enregistré 1032 cas de peste parmi lesquels 695 étaient des cas de peste pulmonaire, ainsi que 89 décès, selon un communiqué publié jeudi par Médecins sans frontières (MSF). Pour la première fois, une maladie vue uniquement dans les coins les plus reculés de cette île de l’océan Indien frappe principalement les deux plus grandes villes du pays, Antananarivo et Tamatave (ou Toamasina).

L’OMS estime que la peste est une « maladie de pauvreté » causée en partie par des conditions de vie insalubres. Le PIB malgache est d’environ 400 $ US et les programmes nationaux de contrôle de la maladie ont été « empêtrés par des problèmes opérationnels et administratifs », selon un rapport du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies.

 Mais la peste pulmonaire, qui représente environ 75 % des cas de l’épidémie courante, ne fait aucune distinction entre riches et pauvres.

 « Normalement, ceux qui attrapent la peste sont des pauvres gens sales qui vivent dans des secteurs pauvres, mais cette fois-ci, on voit aussi des gens bien nantis, des directeurs, des professeurs, de gens de toutes les couches sociales, qui sont malades », a dit le responsable malgache de la promotion de la santé, le docteur Manitra Rakotoarivony. "

 Avons-nous un groupe terroriste sur les bras, capable de créer en la testant une épidémie du genre pour ensuite l’utiliser massivement ? Ou est-ce une occurrence naturelle dans un des pays les plus pauvres du monde ? Je ne fais que poser la question non pas que j’y crois dur comme fer et que je suis inquiet, mais quand même, si la peste s’est révélé un tueur tout aussi efficace que la grippe espagnole de 1918 et si elle si facile à répandre on peut se le demander, d’autant plus que les Américains y ont quand même pensé durant les années 60 ! Auraient-ils utilisé ce bacille au Vitenam s'ils avaient pu ?  N'oublions pas que tout de suite après les attentats du 11 septembre nous avons eu une petite crisette à l'anthrax ! Alors je pose la question. Madagascar est-il un banc d'essai porchestré dans le but de tester la capacité d'épandage de cette bacille mortelle ? Moi je dirais que non. mais je pose la question alors il doit y avoir une raison !!!

 



[1] Il cherche maintenant à se réarmer ce qui lui est interdit depuis 1945.