Acte créateur anthropodéiste Partie UN

Code 1307

argaiv1942

L’Acte créateur anthropodéiste

Entre les mains de Georges !

Un article en 3 parties de Jean Casault

Partie 1 de 2

 

Avertissement

Je vis une expérience karmique extrêmement chargée depuis 50 ans. J’ai dit ce matin dans mon émission Les Faits Maudits que je venais de publier (16 septembre 2017) mon dernier ouvrage portant sur les extraterrestres, à moins que je me retrouve dans un de leurs vaisseaux ce qui pourrait en justifier un autre. Rien en bas de ça. La barre est donc entre notre système solaire et le leur !

J’ai vécu le mystère pendant 50 ans, dont quatre longues années à me baigner quotidiennement dans des concepts de métaphysique appliquée sans parler de deux années d’études furieuses et d’intégration en immersion totale. Je ne joue plus. Je vous livre ici ce que j’ai appris, par moi-même, intégré en moi-même et mis en pratique moi-même. Si j’insiste sur le moi-même c’est que vous devrez faire exactement la même chose. Par et pour vous-mêmes. Sans quoi lire Chatelaîne ou le dernier TV Hebdo aura le même effet.

Ce que je vous présente ou propose fut un processus de vie. Ce n’est pas une série d’articles ou de livres qui va donc remplacer l’action sur soi pour soi, sur le terrain. Donc si après avoir saisi tout ce qu’il y a là-dessous tant mieux, mais le reste, l’action à prendre, les décisions à modifier, le travail incessant sur soi, ne se fera pas en lisant un article, un livre ou en payant 50$ pour assister à une conférence de motivation ! Mais cela je pense que vous le saviez déjà, je le mentionne...juste au cas où il y aurait parmi vous des petits comiques qui ont oublié qu’on ne s’incarne pas pour des prunes.

Avant-propos

Alors, pourquoi écrire cet article dans ce cas ?

Parce que je me souviens bien qu’un jour, j’ai lu un truc de mon mentor Monarch en 1967 qui a allumé mon petit réverbère parce qu’il faut bien commencer quelque part. Un autre jour, en 1978,  j’ai lu un truc qui consistait en ce que j’avais besoin là, presque de toute urgence et un jour, en 1982 j’ai lu un truc qui m’a permis de tout comprendre ce pourquoi j’avais lu tous ces trucs avant et combien d’autres et j’ai changé ma vie dans un about turn de 180 degrés ! Voilà pourquoi je l’écris. En sachant que pour certains d’entre vous, cet article correspondra exactement à l’étape où vous êtes rendu dans votre réflexion et votre questionnement. C’est toujours comme ça ! Comme dirait la fille à la télé...je passe au suivant !

Ce qui est écrit plus bas date de milliers d’années

Ce qui suit est la quintessence de l’enseignement le plus ancien qui soit et qui était autrefois destiné à des initiés qui avaient fait leurs preuves lors d’enseignements préalablement reçus pour les emmener à ce niveau. Les Mystères d’Éleusis, les grandes cérémonies initiatiques égyptiennes, et plusieurs autres enseignements du même calibre enfouis dans le temps sous de mystérieux vocables et qu’ont repris des auteurs pour la plupart rosicruciens, métaphysiciens, etc. Même certains motivateurs modernes ont repris certains aspects de ces enseignements, très souvent sans le savoir.

Ce n’est plus nécessaire de cacher ces enseignements sous le vocable d’ésotérisme. L’initiation est maintenant exotérique et disponible à tous. Pourquoi ? Parce que l’être humain a grandement évolué et n’a plus besoin de ses mascarades et parce qu’il n’est plus nécessaire de se cacher, l’Église n’ayant plus aucun droit de regard sur autre que ses petites affaires sans conséquence. Mais aussi parce que finalement, l’homme inséré dans une masse critique est prêt à tout entendre, si seulement il pouvait poser son foutu téléphone présumé intelligent.

Mais ce ne sont pas les seules raisons pour lesquelles j’ai écrit cet article. Parce que, justement parlant de cela, l’élimination des lecteurs et étudiants les moins désirables parce que non intéressés ou tout simplement sur une autre voie de croissance, se fait d’elle-même. Le titre de l’article à lui seul en a chassé une bordée assez considérable. Vous trouvez ça sexy vous l’Acte créateur anthropodéiste  ?

C’est voulu. Je ne veux pas attirer les affamés du Merveilleux, et je vais en perdre plusieurs autres en chemin, je pourrais presque vous dire à quelle page et me retrouver sans doute avec un nombre tout juste raisonnable à la toute fin. Je le sais, mon ordi va me le confirmer quand je verrai les hits de la dernière partie ! Combien retiendront l’essentiel ou même une toute petite partie de ce qu’est l’Acte créateur anthropodéiste à deux modes n’est pas mon problème. J’allume les réverbères, Je ne passe pas mon temps à réparer les mèches, boucher les fuites et me demander s’ils font leur nuit. D’autres font ça beaucoup mieux que moi.

Si vous n’aimez pas votre vie changez-là !

C’est plus vendeur comme titre non ? En 1998 c’est le nom que j’avais donné à des ateliers que j’offrais aux gens, une fois semaine, tentant de recréer à moindre niveau, ceux de l’Institut de Métaphysique Appliquée.[1] L’intention était tout à fait honorable, mais sur le plan stratégique, ce n’était pas l’idéal. La formule que j’avais choisie ne se prêtait pas à cela. Je voulais condenser des mois  entiers, voire quelques années en... quelques jours. Ce n’est pas comme cela que ça fonctionne, je me trouvais à faire exactement ce que je reproche aujourd’hui à ceux qui le font. Je voyais bien que ça ne passait pas. Il leur fallait intégrer des concepts à ce point si étranges et si éloignés de leur vécu quotidien que juste ça, aurait demandé une acclimatation de deux ou trois semaines et un suivi à n’en plus finir. Sur les deux heures de chacune des sessions j’avais à me battre contre l’ego rebiffé de chacun à chaque fois qu’un concept menaçait leur forteresse. Mais bon j’aurai quand même instillé chez certains une piste de réflexion qui n’y était pas.  De ce que j’en ai su.

Est-ce que je crois que je vais faire mieux avec cet article ? Non pas vraiment, juste atteindre beaucoup plus de gens évidemment, mais en même temps je pense que oui, un peu mieux, car j’ai déjà une présentation disponible, bien murie et que la plupart des habitués ont déjà parcouru et qui répond à un questionnement.[2] Ils sont donc capables d’en prendre.

Ne jamais perdre de vue que je n’enseigne vraiment rien au fond, je ne fais que rappeler aux gens ce qu’ils savent depuis des millénaires, mais qu’ils oublient chaque fois qu’ils relèvent le défi suprême de l’évolution : s’incarner dans un sac d’hormones ! Ça vous massacre le souvenir de moments si fabuleux d’un monde si extraordinaire que si vous deviez en conserver le souvenir, vous deviendriez fou à l’idée de passer des dizaines d’années dans ce tas de graisse se déplaçant comme un lombric avec une conscience de moineau ! 

Plusieurs seront très déçus, car inconsciemment, lorsqu’ils réalisent que la métaphysique appliquée dégage deux valeurs : l’expérience mystique et l’action magique ils vont se ruer sur l’action magique comme un chien renifleur des Douanes à l’arrivée d’un avion de Guerrero à Los Angeles. Ils cherchent à transformer le plomb en or, non par amour pour la philosophie ancienne des alchimistes, mais pour se remplir les poches ! D’ailleurs c’est tout à fait possible de transformer le plomb en or, mais la somme de travail que cela représente enlève toute magie et c’est chimie qu’on retrouve dans alchimie et non, magie. Il faut les voir.

Leur ego s’emballe et tremble comme une feuille à l’idée de vivre quelque chose de fabuleux, de fantastique, et d’incroyable. Les affamés de Merveilleux ne sont pas très sérieux, ils sont en état de dépendance et ce n’est pas très sain. C’est comme si on leur disait qu’à 21 heures 13 dans le champ là-bas, un vaisseau de l’espace va se poser pour eux. Oui évidemment c’est tout à fait possible cela aussi, mais dans l’Ordre des choses et en temps voulu, mais surtout, impérativement, en accord absolu avec le Fatum de chacun. Sinon il y a Universal en Floride où les pavillons à se décrocher le cœur sont très efficaces dont une magnifique reproduction de Poudlard.

Il en va de même de l’Acte créateur anthropodéiste : pas de magie ici, pas plus blanche que noire, mais je peux vous assurez d’une chose. Si vous parvenez à saisir et mettre en pratique ce qui vous sera révélé, les résultats pourraient alors vous étonner à un point qu’il est possible que le mot magie vous vienne à l’esprit, mais la subtilité avec laquelle parfois le déroulement de l’Acte créateur actif s’effectue est telle que s’il y a magie, ce sera la vôtre. N’oubliez jamais que les connaissances du futur ou de mondes plus avancés sont toujours de la magie aux yeux de ceux qui sont encore loin derrière. En tant que Moldu, demandez à Harry Potter il confirmera !

Un dernier point. Il est possible que vous sentiez le besoin de relire, voire relire plusieurs fois ce texte. Si c’est le cas, c’est un très bon signe. Cela signifie que votre côté humain comprend qu’il est limité, mais qu’il est capable de se relever les manches et de travailler et surtout qu’il ne déteste pas l’idée de le faire. Mais le relire trente fois ne sera pas suffisant comme vous le verrez, mais déjà, c’est fort bien.

Ce texte contient énormément de données aussi importantes l’une que l’autre, mais en général le lecteur qui renifle et cherche l’os va procéder trop rapidement, passer vite, il cherche quelque chose, et va passer par-dessus à 300 km/h. Ce texte doit être étudié, compris, mais surtout intégré dans son psychisme de sorte qu’il puisse développer ce que j’appelle le réflexe du changement. Mais je m’étends et c’est inutile. Fatum oblige, ce texte est peut-être exactement ce dont vous avez besoin là maintenant. Sinon il sera rapidement oublié et c’est très bien comme ça aussi.

Introduction

Vous êtes désireux de changer quelque chose dans votre vie ?

Alors, faites-le ! Pour vous y aider, nous allons poursuivre avec un  petit monsieur portant le prénom de Georges. C’est un homme très ordinaire dans la quarantaine, marié, père de deux enfants. C’est un très modeste vendeur d’assurance-vie qui n’a vraiment rien d’excitant et qui a de nombreux défauts comme plusieurs d’entre nous et dont la petite vie est très ordinaire. En plus il conduit une Dodge Aries K de 1988. Il est sans doute impossible de trouver une voiture plus char de mononcle que celle-là.  Nous allons faire un bout de chemin avec lui un peu plus loin. À ce sujet, j’utilise beaucoup d’analogies simplistes dans ce texte. Je fais allusion au tir à la carabine, à des voitures insignifiantes, des ti-mononcles et je parle d’argent, de statut social. Certains vont trouver grotesque d’utiliser de pareilles analogies dans un texte dont le titre annonce toute autre valeur, plus élevée, mais tout le monde y trouvera son compte, car à des fins de vulgarisation, il n’y a rien de plus connu sur cette planète qu’un statut social, même si cela n’a aucune valeur sur le plan spirituel. C’est pour cette raison qu’on appelle cela des analogies. Pour comprendre.

Un protocole de création

Il existe en métaphysique appliquée[3] un protocole de création né de l’anthropodéisme. C’est la doctrine voulant qu’en tant qu’être humain, nous soyons un Esprit immortel et créateur, enfermé dans un corps de chair par le processus temporaire de l’incarnation multiple. En tant qu’Esprit immortel issu directement de la Goûve de la Divine Mère, nous sommes donc en principe ses Enfants[4] et dès lors, nous avons sur la matière et le déroulement de notre existence un pouvoir absolu et certain de par la filiation divine de notre Esprit. Nous sommes tous des Superhéros.[5] Nous sommes tous Immortels, mais nous sommes tous Esprits en tout premier lieu et humains de temps à autre, comme maintenant par exemple. Ne perdez jamais cet angle d’approche au cours de votre lecture.

On ne s’incarne pas pour jouer aux fesses

Enfin, un peu oui mais ce n'est certes pas notre premier objectif. En nous incarnant, nous acceptons de limiter l’accès à ce pouvoir aux intentions recherchées par l’élaboration de notre Fatum, ou notre destin. Tout Esprit qui s’incarne sans négliger certaines charges karmiques qu’Il doit assumer tente également d’atteindre des objectifs précis fixés par les impératifs de son évolution et de sa croissance, aucun Esprit n’étant né parfait ! Pour ce faire, c’est avec une grande rigueur que les paramètres essentiels à ses incarnations sont prédéterminés. Les parents, le lieu et le moment de la naissance en sont les composantes incontournables, mais le sexe choisi, les conditions particulières causales, le milieu, l’environnement et certains évènements décisifs sont également tout aussi importants.

C’est à dessein que l’entité humaine qui résultera de la fusion de l’Esprit avec la chair ne soit pas consciente de ce magnifique scénario de vie. À vue de nez pour un humain cela peut sembler très frustrant et j’en conviens, mais ne sommes-nous pas Esprit d’abord et pour l’éternité, humain ensuite et pour quelques années ?  C’est le sort de l’Esprit qui prime ici et non celui de l’humain bien que le sort de l’Esprit soit entre les mains de sa partie humaine.

Tout cela a donc une incidence sur les capacités créatrices de l’Esprit incarné.  En d’autres termes, pour reprendre un exemple souvent cité, la jeune femme qui aspire à devenir l’égale de Céline Dion le sera, si cette expérience de vie est une composante faisant partie intégrante de son Fatum. Comment le savoir ? En laissant le Fatum se dérouler[6]. Si cette expérience de vie n’est pas au programme de son Fatum, cela n’arrivera jamais, qu’importe ses efforts et sa détermination. L’Esprit n’investit d’énergie que dans les limites du Fatum, lequel est par définition prévu et prédéterminé. Mais comme on le verra, il existe une marge de manœuvre ! Mais, une chose à la fois.

Le Fatum : un voyage organisé par une Agence très spéciale.

En quelques mots, le Fatum est une sorte de voyage organisé par une Agence cosmique très particulière. Ce voyage peut être comme celui de Georges, de sa maison au bureau et de son bureau à la maison avec un tour au parc Belmont le week-end. Ce peut être un tour du Monde en croisière ou en autocar, ce peut être de visiter l’Europe, ou l’Asie, ou juste aller à Montréal pour voir le Canadien une fois dans sa vie. Ce peut aussi être une expédition en forêt pluviale, dans la jungle amazonienne, en kayak sur de dangereuses rivières ou en mer arctique, ou en Afrique pour camper la nuit dans des abris de surveillance et risquer de se faire arracher la tête par un lion mâle irrité, mais, quel que soit ce voyage organisé, tout a été prévu par l’Esprit. Tout !

Les réservations ont été faites pour tout : les modes de transports, l’hébergement, les repas, les attractions, les visites touristiques et les expéditions et en ce qui concerne celles-ci tout a été prévu incluant les pistes les plus dangereuses, les plus mortelles. Le personnel impliqué, les guides ont été choisis et attendent et il en va de même des compagnons de chambrée, de table et d’excursions.  Que reste-t-il à l’humain qui n’a pas son mot à dire ? Rien et si vous posez la question c’est que vous avez déjà perdu l’angle d’approche de cet article. Esprit d’abord, humain ensuite ! Ce n'est pas qu'un titre de livre c'est la RÉALITÉ.

Je suis déjà persuadé que certains lecteurs s’excluent de ce schéma en se bombant le torse : « Moi je déteste les voyages organisés, je suis un explorateur solitaire brave et courageux et je préfère me garder libre d’aller où je veux, si George aime voyager en groupe de cette manière c’est son problème. »

En réalité, les seuls vrais explorateurs sans Fatum sur cette planète, les véritables électrons libres qui n’ont pas de destin...sont les animaux de la jungle, les proies et prédateurs du monde animal qui bouffent et/ou se font bouffer au gré de leurs explorations[7]. Il n’y a pas de Esprit d’abord hippopotame ensuite. Ce sont de belles manifestations d’une forme d’énergie, mais non consciente. Les humains sont des animaux supra-évolués et ils sont les seuls Porteurs de Lumière[8]. Aucun humain n’échappe à son Fatum. Personne ne voyage seul au gré des vents. Personne. Mais il y en a toujours un dans l'autobus qui dans le groupe se pense plus fin que les autres.

Le petit orgueil délirant de ce fanfaron qui ne fait plus rire les Anges n’a aucune espèce de rapport avec la liberté dont il parle. Cette liberté existe, elle s’est exprimée lorsque son Esprit a décidé en toute liberté de choisir son existence en fonction des objectifs qu’Il s’est fixés. En tant qu’Esprit, en tant qu’Entité Immortelle. L’erreur qu’il fait est de toujours tout ramener à l’humain, alors que dans les faits, pour les fins de l’exercice, l’humain a bien sûr une substance, mais si temporaire quand on la compare à l’éternité qu’elle ne dure qu’une nanoseconde.

Mais si vous parlez de cela à George, il vous dira qu’il n’à guère le choix malgré qu’il soit un Esprit, de trouver que vivre possiblement jusqu’à 90 ans c’est long. Très long. D’où l’incroyable croissance qui en résulte pour l’Esprit, mais cela, Georges l’ignore. Il disparaîtra en fumée ou en compost le moment venu. Seule l’essence naturelle dite distillée[9] de Georges sera graduellement intégrée par son Esprit. [10]

La marge de manœuvre qui reste à Georges est celle créée par l’élimination graduelle de ses charges karmiques causées par une accumulation de celles-ci durant ses existences précédentes et dès lors de la sagesse qu’il en retirera si bien sûr il élimine ses charges. Mais il y a une autre possibilité.

Les deux modes de l’Acte créateur

L’Acte créateur anthropodéiste fonctionne selon deux modes. Le mode passif et le mode actif. Le mode passif est permanent. J’y reviendrai, mais en un mot cela signifie que Georges crée sa  vie, l’Acte créateur n’est pas une chose qui arrive comme ça en descendant du Ciel. C’est là depuis toujours. Mais ce qu’on veut, c’est rendre actif cet Acte créateur passif, et le mode passif est activé par l’Esprit lorsqu’il parvient, en tant qu’humain incarné, à réunir trois conditions essentielles à cette activation. Et une fois encore ce ne sont pas les trois souhaits du Génie dans la lampe. Mais presque, sauf que le Génie...c’est Georges ! Vous.

Que crée le mode passif et permanent ?

Très exactement ce que Georges est, ce qui lui arrive et ce qui lui appartient en ce moment même alors qu’il range son vieux Dodge dans l’entrée de sa maison. Sa vie actuelle est le reflet de ses Actes créateurs inscrits dans les marges de son Fatum. Sortez ses albums de photos, ses vidéos, ressassez tous ses souvenirs depuis aussi longtemps que cela  est possible et sortez le miroir, regardez-le, faites un bilan de ses dernières années, du mois dernier et d’hier à aujourd’hui et tout cela constitue sa création. Il a créé tout cela avec l’Acte créateur passif. Il n’a personne d’autre à blâmer s’il en est malheureux et personne d’autre à remercier s’il en est satisfait !

Les bonnes et magnifiques choses tout comme les mauvaises et les plus horribles. C’est lui, que lui, personne d’autre qui en est l’auteur et le créateur. Il est le Dieu de son propre univers. Qu’importe le comportement de ses parents, de ses frères et sœurs, de ses enfants, de son épouse, de ses amis et ennemis, de ses employeurs ou employés, de son banquier, du juge, de la police ou du type à qui il doit 2500$ ils ne sont là que parce qu’il les y a mis. Ils constituent tous SON scénario de vie, sa pièce théâtre, son voyage organisé.

Ici en général, plusieurs lecteurs abandonnent. Certains sont furieux parce que leur ego vient de réaliser qu’il est responsable de sa merde et pas les autres. Il vient d’apprendre que blâmer les autres, son sport extrême préféré est la pire chose à faire. Blâmer les autres commence au lever et s’achève jusque tard dans la nuit. C’est pas ma faute, c’est  sa faute, c’est la faute de ce *&?&*%$%?& de.. Le plus déroutant dans ce processus c’est que Georges peut effectivement prétendre et c’est tout à fait exact de dire que c’est la faute de Gilbert s’il n’a pas obtenu sa promotion, absolument. Mais ce que Georges ne comprendra jamais c’est que c’est sa décision à lui de faire en sorte que Gilbert cause sa défaite. Ca c’est le bout le plus difficile à accepter.

Moi je continue !

C’est bien, il est préférable qu’il comprenne un jour par lui-même que de l’obliger à croire en quelque chose qui l’offense ou l’irrite au plus haut point. Been there done that ! L’être humain a un fabuleux système de défense et l’un des éléments de ce système est de se déresponsabiliser de tout et de faire porter la faute de sa condition sur quelqu’un d’autre. Les humains cherchent toujours un ou plusieurs responsables soit dans leur passé lointain, récent ou leur présent, mais pas question pour eux de prendre tout le blâme. Se faire dire qu’ils sont les SEULS responsables de leur situation est inacceptable. C’est parce que les humains sont ainsi faits, héritage de leur patrimoine animal que l’Esprit s’en promet toute une en s’incarnant là-dedans. Nous sommes des Superhéros !

Comme mentionné plus haut, il y a eu au cours de cette vie des remboursements énergétiques qui ont  été faits, ce que la métaphysique désigne comme étant des charges karmiques. J’ai longuement expliqué tout cela dans Nous sommes Immortels. Si vous avez le sentiment que vous n’avez guère eu de marges de manœuvre dans votre vie c’est vrai en effet. Ça pourrait changer si vous continuez votre lecture.

Georges est-il condamné à poursuivre ce voyage organisé selon le plan établi sans aucun changement jusqu’à la dernière destination où finalement il rendra ce corps à la terre ? En théorie oui parce que ce voyage a été organisé comme tel pour atteindre des objectifs, mais il y a toujours une possibilité de modifier certaines choses, petites, moyennes et supra grandes ! C’est ce qu’on appelle l’Acte créateur actif ! Et c’est possible surtout lorsque cet Acte créateur Actif n’est pas incompatible avec le Fatum, lequel évolue au rythme des remboursements de charges karmiques. Votre Fatum annonçait la prochaine destination comme la ville de Val des Anges. Or vous avez progressé plus rapidement que prévu et votre Fatum est prêt à être modifié. Il le sera surtout si vous AGISSEZ.  Nous verrons comment plus loin.

Est-ce que l’Acte créateur actif (ACA) est magique ?

Oui dans un sens, car s’il est finement observé par Georges qui détaille alors les incroyables évènements synchrones qui surviennent et qui se distinguent tellement du mode passif, il peut alors ressentir cette impression de magie, mais en réalité non, l’Acte créateur actif n’est pas une baguette magique pas plus qu’une cape de superhéros et le mode actif n’est certes pas permanent. Georges pourrait même passer une vie entière sans le mettre en action. Est-il possible pour lui d’élargir ces marges de manœuvre dont on a parlé plus haut en activant l’ACA ?

Absolument, mais pour y parvenir, le rapport qu’il a avec son Esprit[11] en tant qu’humain devra aussi être changé de sorte que les trois segments de l’Acte créateur dont nous allons parler plus loin soient pleinement opérationnels pour qu’il passe de passif à actif. Et ce n’est pas facile, ni aisé, non seulement à modifier, mais à maintenir modifié.

Cette difficulté n’est pas intrinsèque au passage d’un mode à l’autre. C’est tellement simple et même banal que c’est à en pleurer. La difficulté qui survient se situe plutôt au niveau humain du caractère humain que son niveau spirituel.  Ce n’est pas l’Esprit qui manque de souffle ou de puissance, mais Georges en tant que partie humaine du JE qu’il est.

Georges est extrêmement affecté par la vie moderne, les acquis intellectuels, les certitudes ancrées qui sont tous des facteurs qui entrent en compétition féroce avec l’état d’esprit dans lequel il doit être pour rendre l’acte créateur actif et non plus passif. Georges, comme chacun de nous a ses grandes faiblesses, ses boutons de pression qui lorsqu’on qu’on les enfonce, le font immédiatement réagir brutalement, férocement ou violemment. Pour certains c’est lorsqu’il est question de leur vie sexuelle, pour d’autres c’est leur image, d’autres c’est leur sécurité émotionnelle ou matérielle comme l’argent, etc mais nous avons tous nos boutons de pression qui nous aveuglent quasi entièrement. C’est d’eux dont nous devons nous méfier et pour y parvenir il faut les identifier.

Et comme Georges est aussi empêtré dans des croyances religieuses qui lui ont été imposées par son père, il y a peu de chance qu’il arrive à penser qu’il peut s’en tirer lui-même et à ce jour, ses faibles petites prières marmonnées et abandonnées depuis longtemps n’ont rien changé

Ce qui explique bien des choses

Les contraintes de Georges dans Esprit d’abord, Georges ensuite proviennent de son monde, de son milieu et non de celui de l’Esprit. Voilà pourquoi instinctivement, l’humain ayant toujours pressenti la présence de l’Esprit en lui a cherché à le joindre, lui parler, l’écouter, faire partie de ce qu’il est. Voilà pourquoi sont nés des exercices visant à isoler le corps de l’Esprit qu’il s’agisse de l’hatha yoga, du zazen, de la méditation, de la prière, des rituels dits spiritualistes et malheureusement aussi des religions lesquelles ont détourné le pouvoir de l’Esprit pour se l’accaparer en tant qu’intermédiaires, comme si l’humain avait besoin d’un intermédiaire pour atteindre son propre Esprit.

Mais, malgré cela, même enfermé dans la chair, dominé par ses sens, son système de valeurs matérialistes, Georges est en mesure de procéder à des Actes créateurs actifs, et modifier des aspects de sa vie dont il ne veut pas, mais également acquérir des biens et vertus dont il a  besoin pour poursuivre la découverte du Destin qu’il s’est formulé pour lui-même dans cette existence et en agrandir le panorama. Alors oui il le peut, mais...

Lisez la suite  soit la PARTIE 2 EN CLIQUANT ICI.



[1] Cf Métamorphoses

[3] Très peu d’auteurs reprennent cette thématique. Frank Hatem, Jean-Francois Decker  ont toutefois publié des ouvrages convainquant dont La règle du Je pour Hatem et Créez votre vie pour Decker. En ce qui à trait aux autres sources elles sont dans l’espace métaphysique visité de fond en comble par l’auteur et dont il fait part dans Métamorphoses paru chez Québec Livres.

[4] Allons plus loin, Nous sommes chacun de nous une partie de sa Conscience.

[5] L’Étant tous, il n’y a pas à s’exciter n’est-ce pas ? Sur Krypton il n’y avait que cela des Superman !

[6] Simplement de parvenir à cette attitude très zen contribue à rendre la vie beaucoup plus aisée et sereine, toute en sagesse et en finesse.

[7] Domestiqué ou sauvage évidemment.

[8] Ce qui a profondément irrité un autre Porteur de Lumière très célèbre pour sa rébellion, mais ça c’est une autre histoire.

[9] J’aime bien l’analogie des huiles essentielles.

[11] Qu’importe le nom qu’il lui donne. Jésus, Bouddha, Grand-Maman Gisèle, mon Guide,  May la Force be with me , etc...