Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici

argaiv1970

 

EDC STUDIO

NOUS SOMMES IMMORTELS

Le monde des Esprits

PARTIE -18-

Photo Jean Casault 2017

CETTE SÉRIE INTITULÉE "NOUS SOMMES IMMORTELS" A POUR AUTEUR JEAN CASAULT. CHACUNE DES PARUTIONS ET SON ENSEMBLE SONT PROTÉGÉS EN VERTU DE LA LOI SUR LE COPYRIGHTED ET LES DROITS D'AUTEUR DANS TOUS LES PAYS.  Il est strictement interdit de reproduire de manière anonyme ou sous un autre nom en partie ou entièrement cette série d'articles.

L’auteur Jean Casault est ufologue et métaphysicien depuis 1966. À cette époque, il a vécu une série de rencontres spectrales et physiques de type initiatiques très intenses qui l’ont placé sur ce chemin qu’il parcourt depuis toutes ces décennies. Sa mission est d’écrire ce qu’il perçoit, ce qu’il voit, ce qu’il entend, ce qu’il ressent et ce qu’il découvre avec l’aide inaltérable et soutenue de son Esprit. Ce dernier ne porte évidemment pas le nom de son avatar terrestre, Jean Casault, puisqu’Il a vécu bien avant ce dernier et vivra encore de nouvelles existences après sa mort.

Par synchronicité en tout temps, durant ses Vols de nuit (rêves) et parfois même directement, alors qu’il est installé à son clavier, Casault reçoit de son Esprit et de plusieurs Autres, ce qui doit être partagé et à son tour Casault fait de même.

« J’espère au plus profond de moi-même être toujours en mesure de vous transmettre le plus fidèlement possible l’essence pure et sublime de ce que je reçois. C’est ma mission et je tiens à la remplir consciencieusement. Je sais que d’autres Esprits participent à cet effort, je m’en rends compte par leur style différent, leur approche tout autre, et je suis honoré d’être fusionné à ce corpus spirituel si je puis m’exprimer ainsi. Les remercier consiste à tout faire pour reproduire l’essence de leur manifestation.  Je vous invite donc à lire cette série en laissant votre résonance intérieure vous guider, et vous indiquer à sa manière, ce qui est le plus pertinent pour vous. Cela dit, j’écris en toute simplicité, non pour vous apprendre des choses étranges, mais pour vous aider à vous souvenir de ce que l'incarnation vous a fait oublier !"

L’auteur anime tous les samedis à 10h00, l’émission  LES FAITS MAUDITS sur les ondes et via le site de CJMD 96,9 FM à Lévis.

 

Vous pouvez partager "NOUS SOMMES IMMORTELS" en copiant l'adresse URL de cette page. Il est strictement interdit par la loi sur les droits d'auteurs de partager ce texte en le modifiant de quelque façon que ce soit. Merci.

***

En to pan, All in All, Un le Tout

 

Il s'agit dans un premier temps d'entendre ce qu'est le principe de l'Un absolu ; la Monade. "Je Suis la Monade, source de tous les nombres. L'absolument simple, fondement de toute grandeur et substance de toute composition ; supérieur à tout accident, infini et immense. La nature est nombre nombrable, grandeur mesurable et réalité déterminable. La raison est nombre nombrant, grandeur mesurante, critère d'évaluation. À travers la nature, J’influe sur la raison. La raison, à travers la nature, s'élève vers Dieu. » C’est le principe de la Monade que Je vois au travers de l’existence de  Giordano, dit Ashéra, ma Divine Mère.

Giordano ? Oui bien sûr, un grand ami perdu dans les flammes voraces de la Sainte et Diabolique manifestation de Bel dans son costume du "Bien" le mieux réussi, l’Église ! Giordano Bruno, moine et philosophe italien mort sur le bûcher en 1600. Accusé formellement d’athéisme et d’hérésie par l’Inquisition  pour ses écrits jugés blasphématoires notamment sa proclamation que Jésus-Christ n'est pas Dieu, mais un simple « mage habile », que le Saint-Esprit est l'âme de ce monde, que Satan sera finalement sauvé soit l’apocatastase, et son intérêt pour la magie. Il est condamné au bûcher après huit années de procès. Avant de le brûler on lui clouera la langue pour l’empêcher de parler.

En to Pan vient du grec : Un le Tout, signifie que tout ce qui existe de visible et d’invisible, de matériel et d’immatériel, n’est en réalité qu’une seule et même sublime Réalité. Il n’y a rien d’autre que le TOUT. Et le TOUT expérimente le Manifesté en tant que UN, dans l’illusion temporaire d’une division distincte jusqu’à la grande réunification du UN dans le TOUT et du TOUT dans le UN.

Je répète. En to Pan.Vient du grec : Un le Tout, signifie que tout ce qui existe de visible et d’invisible, de matériel et d’immatériel, n’est en réalité qu’une seule et même sublime Réalité. Il n’y a rien d’autre que le TOUT. Et le TOUT expérimente le Manifesté en tant que UN, dans l’illusion temporaire d’une division distincte jusqu’à la grande réunification du UN dans le TOUT et du TOUT dans le UN.

Un dernier pour la route. En to Pan Vient du grec : Un le Tout, signifie que tout ce qui existe de visible et d’invisible, de matériel et d’immatériel, n’est en réalité qu’une seule et même sublime Réalité. Il n’y a rien d’autre que le TOUT. Et le TOUT expérimente le Manifesté en tant que UN, dans l’illusion temporaire d’une division distincte jusqu’à la grande réunification du UN dans le TOUT et du TOUT dans le UN.

Considérerez maintenant que vous êtes Initié au secret le plus important qui soit pour un être humain, l'avatar de son Esprit dans cette existence. C’est là l’enseignement final offert à l’Initié ayant atteint les limites du Savoir humain. Lorsque l’Initié ainsi formé, retourne à sa vie de tous les jours, il est au fait de la plus grande et de la plus secrète des Vérités qui soit. En To Pan . Si par un miracle quelconque je parvenais à vous déplacer dans le temps et l’espace, vous pourriez être à ses côtés lorsqu’il quitte les grottes secrètes de Delphes, où étaient livrés par voies occultes les Mystères d’Éleusis. Vous en sauriez autant que lui.

Roseline Pallascio une ancienne amie des années 90 me disait souvent «  Tout a été dit, il ne suffit plus que de s’en rendre compte ». Elle a raison. Tout à été dit depuis 3000 ans, l’homme n’a plus rien à apprendre. Il à tout à se rappeler. Il est venu le temps où l’homme qui sait doit cesser que de savoir. Il est maintenant temps d’appliquer ce Savoir à sa propre réalité sans quoi l’adage de jeter des perles aux pourceaux prendra tout son sens à cause de son inertie.

Voilà pourquoi il est mis en exergue que cet ouvrage traite du monde des Esprits. On me dit souvent que mes écrits sont intéressants, fascinants  et j’en suis fort aise, mais j’aimerais qu’un jour on me dise qu’ils sont utiles. Un outil fabuleux qui reste dans sa gaine de plastique au fond d’un tiroir n’a absolument rien de fabuleux tant qu’il n’est pas fermement tenu par la main de l’ouvrier.  Savoir est bien, pouvoir appliquer ce qu’on fait est mieux, mais en bout de piste, l’appliquer pour de bon est ce qui donne au Savoir sa seule et véritable valeur. Sans appliquer à sa propre existence ce que l’on sait, la différence entre ce grand secret et savoir que 2 et 2 font quatre est de même utilité et même importance.

Pour demeurer dans le cinéma, que j’adore pour mettre souvent en images des concepts difficiles à rendre que par des mots, parlons de La Matrice. Surtout le premier épisode qui nous fait découvrir qu’il existe deux réalités. La raison pour laquelle Neo ( Keanu Reeves) est «  The One » tient au fait qu’il maîtrise parfaitement qui il est et ce qu’il peut faire lorsqu’il est dans le programme informatique écrit par les Machines de la Matrice. On lui apprend qu’il peut modifier sa réalité. C’est bien joli de le savoir, mais lui seul semble capable de le mettre en pratique, pour vrai, ce qui éventuellement le rendra capable dans les épisodes suivants de se battre contre des centaines d’agents dans la Matrice et de neutraliser des sentinelles dans le monde réel. Pour lui, l’expression TOUT est UN a un sens et il l’utilise, il le met en pratique.

L’Esprit n’a que faire du verbiage philosophique étendu qui fait se parer de belles couleurs le beau parleur qui parle et parle ou écrit, mais qui dans sa vie n’en a cure et se laisse conduire comme tous les autres, par ses désirs d’organes.  Vous voulez savoir ce que représente l’exercice spirituel le plus contraignant et le plus libérateur de tous ? C’est l’application à tout instant de l’En To Pan. Mais avant de nous lancer et nous perdre à savoir comment on fait cela, permettez-moi de vous dire que sans aucun doute, seule la Divine Mère y parvient à tout instant, en tous lieux, en toutes circonstances, sans aucune exception, puisque qu’Elle est la Perfection Absolue. Alors donnons-nous un peu plus que le week-end pour y parvenir.

Un jour dans I*AM ( Cf Métamorphoses) un de nos techniciens éprouvait des difficultés avec la radio VHF. En sortant à l’extérieur, il s’est rendu compte que l’orage de la veille avait arraché l’antenne dite le grand fouet, placé sur le sommet d’un poteau en métal de 3 pouces de diamètre sur  le toit de la résidence à Nominingue, un ancien couvent de près de 20 mètres de hauteur. Nous étions très habiles tous et chacun à différents niveaux et dans diverses disciplines. Tout en étant un excellent technicien radio, Gilles n’était toutefois pas doué pour grimper. Il a donc entrepris d’entourer le poteau avec ses pieds en se hissant avec ses mains, plutôt qu’utiliser une échelle. Le voilà donc qui grimpe, grimpe et atteint le niveau critique à 5 mètres. Le niveau critique c’est quand le poteau supporte plus que la charge pour laquelle il a été fabriqué et surtout installé.

Gilles blanchit, il se rend compte que le poteau est en train de plier. S'il cède et il va céder, la chute sera donc de 20 mètres. Historiquement parlant appuyé par les lois de la statistique on se tue ou on se blesse à vie en chutant de bien moins haut que 20 mètres. Nous sommes réunis ce soir-là et Gilles est devant nous et nous raconte son expérience. Nous savons tous qu’ici à Nominingue  le «cheap» l’emporte sur la qualité. Côté matériel on fait du neuf avec du vieux plus souvent qu’autre chose. On imagine tous le poteau plier complètement ou s’arracher de sa base entraînant Gilles sur le sol à vitesse grand V. Mais il est là devant nous, intact. Comment a-t-il pu s’en sortir. On l’écoute.

 « Et c’est là que j’ai réalisé que quelque chose de très grave pour moi allait se produire. Mais je n’ai jamais oublié « All in All »  alors j’ai dit au poteau : « Poteau tu ne le sais pas, mais toi aussi tu es Dieu, comme Moi. Alors moi j’ai encore beaucoup de choses à faire et tu serais très aimable de forcer un peu plus, de sorte que je puisse redescendre d’accord ? » Et le poteau s’est immobilisé. Il savait qu’il avait 3 secondes avant qu’il reparte. Il a glissé sur ce qui restait du poteau et dès qu’il a mis les pieds sur la toiture très pentue, il s’est arraché. « J'ai dit merci, sachant qu’en remerciant un vieux poteau de métal je remerciais Tout en Tout, All in All.  Parce que Je Suis, All in All. »  

Nous avons tous compris ce soir-là comment les « miracles » se produisent et certains parmi vous, ont sans doute vécu quelque chose d’équivalent. All in All est la version anglaise de En To Pan. Tout en tout ou Un le tout ce qui revient au même.  Une goutte d’eau dans la mer Méditerranée est identique et similaire aux milliards de gouttes d’eau qui en tant qu’Unes font un Tout qu’on appelle une mer. All in All est aussi la version métaphysique de la version religieuse Dieu est partout, avec cette notable différence que si Dieu est partout, ce qu'ils ne disent pas, c'est que Dieu est donc en nous. Si Dieu est en nous pourquoi le chercher ailleurs ? Que ce soit dans une hostie, un tabernacle, un temple, une chapelle, un lieu sacré puisque dès lors tout est sacré si Dieu est partout. Si Dieu est partout, il est dans les chiottes aussi ! Il est dans les cellules cacérueses qui ont tué oncle Henri, il est dans le sang pauvre des leucémiques qui vont mourir à 7 ou 9 ans.

Ca nous éloigne du Merveilleuxet de l'angélisme  ça hein ?  Quand on est Un en Tout, la communication entre chaque Un est aussi naturelle qu’une vague d’eau qui se soulève. Il y avait un peu de Gilles dans le poteau et un peu du poteau dans Gilles. Lorsqu’on lit une pareille histoire ou lorsqu’on prend connaissance du verbatim plus haut sur la nature profonde du concept En to pan, je suis très conscient de m’adresser d’abord à l’intellect du lecteur.

L’intellect, la partie analytique de l’humain, très développée on en convient, confronte ce paragraphe à celui qu’il connaît et qui est très différent. Il pourrait se lire comme suit : L’En TO Pan, du grec, Un le Tout, signifie que tout ce qui existe de visible et d’invisible de matériel et d’immatériel, n’est en réalité qu’une seule et même sublime Réalité. Il n’y a rien d’autre que le UN. Déjà là il y a un sérieux problème dit l'analytique chevronné. Dans un premier temps il estime que le poteau était plus résistant que Gilles le pensait. Puis il demande : c'est quoi l’invisible et surtout c’est quoi l’immatériel ?  Un Ford 150 pas de freins qui descend la côte des Éboulements c’est visible, c’est matériel et ça va être laid dans deux minutes. Il n’y a rien d’invisible et d’immatériel là-dedans. L’analyse humaine considère l’invisible comme sur le bord de ne pas exister et l’immatériel comme sur le bord de ne pas exister non plus.  L’air est invisible, les microbes sont invisibles, les pensées sont immatérielles, les fantômes peuvent être visibles, mais sont immatériels. Qu’est-ce que cela vient faire avec un camion qui va s’écraser en bas d’une côte ou le fichu poteau de Gilles dans I*AM ?

« ... n’est en réalité qu’une seule et même sublime Réalité. Il n’y a rien d’autre que le TOUT. Et le TOUT expérimente le Manifesté en tant que UN, dans l’illusion temporaire d’une division distincte jusqu’à la grande réunification du UN dans le TOUT et du TOUT dans le UN. » L’analyse de ce paragraphe semble vouloir dire que le matériel et l’immatériel sont divisés temporairement et que cette division est une illusion et qu’un beau jour il n’y aura plus d’illusion, plus de division. "D’accord dit le rationnel sur le point de devenir agressif, mais je ne sais toujours pas ce qu’est l’immatériel et l’invisible !!! et comment on peut appeler cela une réalité comme la mienne ou même meilleure"

Dans la nuit du 20 au 21 juin 2016, j’ai fait un Vol de nuit absolument magnifique. Je vais simplement vous dire que dans l’invisible et l’immatériel, j’ai vécu une réalité et des émotions qui surpassent ma réalité visible et matériel de plusieurs années-lumière. Le cerveau à lui seul ne peut fabriquer de telles images couplées à de si profondes et authentiques émotions, c’est connu.  Ainsi durant mon sommeil, durant mes méditations ou durant des moments de type « rencontres spectrales » je suis en mesure d’analyser l’invisible et l’immatériel, je suis en mesure de  ME faire la preuve que cela existe et que cela a un rapport fondamental avec l’ensemble de mon existence, matérielle et immatérielle, visible et invisible. En to Pan signifie que ma conscience est un élément minuscule, nanométrique et holographique du TOUT. Et quand je dis TOUT je pense sans aucune mesure puisque le TOUT est infini, immortel, indestructible, imputrescible. À moi seul Je suis le TOUT.

Je ne suis conscient que de ma partie, sauf que les limites de ma conscience n’ont rien à voir avec l’absence de limites de Qui et de Quoi Je Suis.  Ce que Je Suis se moque bien de ce que je pense que je suis, car ce que Je Suis sait très bien que cette minuscule portion de conscience que je suis a l’éternité pour croître et embrasser la magnitude infinie ce qu’Elle Est vraiment : Le TOUT. Comprenez-vous  pourquoi j’ai fait acte d’apostasie et que je ne prie ni Jésus, ni Marie, Allah, ni personne d’autre que le TOUT lorsqu’en tant que UN j’éprouve des doutes, des craintes voire des peurs ?Et donc en bout de piste que j’adresse mes prières...à Moi-Même ?

Il est donc possible de VIVRE le En to pan au lieu de se contenter d’un petit orgasme littéraire.  Pas besoin d’être Grec, Égyptien, Guru, prophète, Jésus-Christ, sœur sainte Pépine, de faire partie d’une secte, d’une organisation, d’un comité, d’une bande, ou d’être avec quelqu’un ou même son chat ! Je suis Un, je Suis le Tout. Je Suis Un, Je suis l’Univers. Visible et invisible. Comme Gilles tout en haut de son poteau en train de l’entraîner dans la mort certaine. Il a demandé au poteau de se réveiller deux secondes le temps de le laisser descendre et le poteau a fait ça et est redevenu poteau par la suite.

 

Jean Casault anime l’émission « LES FAITS MAUDITS »

Tous les samedis de 10h00 à midi sur les ondes de CJMD-Lévis au 96,9FM

Podcast disponibles ici www.969fm.ca ou sur le site de l’auteur


En réalité, ce poteau de 3 pouces de circonférence en fer n’existe pas. C’est le microcosme du TOUT qui s’est manifesté en poteau lui donnant une allure et un rôle de poteau et c’est tout. Il en est de même du corps humain, sauf que tout comme Gilles lui a dit : "j’en ai encore besoin de ce corps." Alors que le poteau une fois redevenu poteau peut très bien être recyclé en barre à clous ou intégré dans une voie de chemin de fer. Un poteau n’a aucune conscience d'être, mais Nous oui ! Car le TOUT à choisi l’humain pour se manifester dans un embryon de conscience et cet embryon grandit d’une vie à l’autre pour redevenir conscient un jour d’être le TOUT. Nous ne serons pas le TOUT un jour, nous le sommes déjà, mais nous en serons conscients un jour.

Il suffit de vouloir réussir l’exercice, de demander de l’aide à votre invisible et immatériel Esprit, Guide ou Ange Gardien et si vous êtes sincères, vraiment intéressé, non pour le spectacle, le merveilleux,  mais pour le VIVRE, alors ça va arriver.  Une des plus grandes forces qui précède la gnose de l’Infini c’est la Foi. Ne pas se méprendre avec la Foi dont vous avez entendu parler toute votre vie et qui exige de vous l’ultime sacrifice : votre liberté de penser, votre indépendance, votre jugement et votre santé mentale. Je  parle de la Foi en Soi, en l’En to Pan et non au Christ Jésus le Sauveur de l'Humanité au cœur saignant que sa mère en robe de chambre tient tout dégoulinant dans ses mains pour vous appâter et dont on a fait une sclupture à faire pleurer tout le monde. ( La Pieta)

J’ai un souvenir qui me ravit, celui de cette jeune étudiante, toujours à I*AM qui vient d’allumer à sa graduation. Elle se met alors à chanter dans les couloirs : « Je believe , je believe , je believe, oh my God je believe » Avec le petit accent  irlandais c'était exquis. Je Suis Un et le Tout, je vais y croire jusqu’à ma mort et au-delà, je vais y croire à chaque instant que je vais l’oublier encore et encore, mais je vais y croire même dans la détresse, dans la peur absolue, dans la fange, dans l’eau boueuse qui monte et monte et finira par me noyer, je vais y croire jusqu’à ce qu’elle m’étouffe et emporte mon corps. Jamais je ne cesserai d’y croire, oui je vais oublier parfois, oui je vais cesser d’en parler, oui je vais cesser de m’y intéresser un temps, oui je vais humaniser ma petite vie, vêtir mon corps, amuser mon corps, nourrir mon corps, oui je ferai tout cela et j’agirai comme s’il n’y avait que cela, mais jamais, jamais au grand jamais je ne cesserai d’y croire. Je suis un gnostique déiste résolumment incorrigible pour l'Éternité à venir alors je ne cesserai jamais d’y croire. Jamais, quoique je dise, quoi que je fasse. Jamais. Puisque Je Suis. 

Faites ainsi et vous serez alors beaucoup plus qu’un initié. Sans sortir de chez-vous le jour. Juste de votre corps la nuit ! Et vous aussi vous comprendrez quand tout juste avant de Savoir, vous Croirai ! Car vous aurez entendu, compris et intégré le plus grand secret jamais révélé. I am ALL in ALL. Je Suis TOUT en TOUT. En to PAN. Mais alors est-ce que cela veut dire que nous pouvons tous grimper sur un poteau de 3 pouces de circonférence et lui dire d’arrêter de plier ? Si vous ne tenez pas à la vie plus que ca, allez-y. Vous ne feriez la preuve que d’une chose : que vous en êtes encore à penser comme un humain qui a soif du merveilleux et que l’Esprit a été inventé par le Cirque du Soleil. L’Esprit du TOUT n’est pas un produit du Cirque du Soleil et ne vend pas de billets pour un spectacle. Je suis Tout en Tout. À cela .je believe ! Mais une fois que c'est fait, cela devient différent, je monte d'un cran et je fais plus qu'y croire : je le sais ! Et c'est alors que ma capacité créatrice inhérente au fait d'être UN dans le TOUT vient de prendre du gallon. Tout le titre de ce chapitre tient en une phrase et je viens de l'écrire, tout juste avant celle-ci. D’accord alors une dernière fois en trois langues . En To Pan, All in All, Un le Tout.

LE CODE DE VIE DE L’ÉVOLUANT SPIRITUEL

L’Esprit n’a qu’une seule et unique quête : l’atteinte de la perfection absolue. C’est par l’incarnation qu’il progresse et parvient à surmonter ses démons. L’Esprit évoluant ne cherche pas la connaissance du Tout, elle est innée à la perfection, il ne cherche pas à résoudre les énigmes du Tout, cela aussi est inhérent à la perfection. Il cherche à Se perfectionner dans tous ses comportements et cela s’acquiert au fil des millénaires. Il se doit alors d’obéir à un code de vie, le code de la Divine Mère. Le voici tel qu’il me fut révélé.

« Si ce n’est pour défendre ta vie ou celle des autres, ne fais jamais le moindre mal à quiconque, humain ou animal. Quand tu le ressens et que tu le peux, aide les autres, même les purs étrangers qui croisent ton chemin. Aime autant que tu es aimé, parfois plus. Va ton chemin dans l’humilité lorsqu’il te couvre de gloire, dans la générosité lorsqu’il te couvre d’or, mais  sois toujours toi-même, assume tes erreurs, bénis tes bons gestes. N’oublie jamais qu’ici et maintenant, tu es humain ! Vis chaque instant intensément, car cela ne dure qu’un tout petit moment. Cette vie que tu chéris tant n’est qu’une virgule dans le texte Infini de ton existence. Va et soit, Ici et Maintenant. »

 

ACTE DE  GNOSE

 

 

21 décembre 1966 - 21 décembre 2016

 

 

AFIN DE SOULIGNER LE 50E ANNIVERSAIRE DE MON IMPLICATION ABSOLUE EN UFOLOGIE ET EN MÉTAPHYSIQUE.

 

 

JE SAIS...

 

Je sais qui je suis et je sais ce que je suis. Comme chacun, je suis un Esprit libre incarné avec une mission  très précise à remplir peut-être aussi plusieurs plus petites et secondaires, chemin faisant.

Je sais qu'elle est cette mission.


Je sais qu'en tant qu’Esprit, avoir choisi de travailler dans cette vie à titre d’humain, avec le concours extérieur à notre dimension d’importantes personnalités que je pourrais qualifier de spirituelles, à la fois d'origine terrestre, extradimensionnelles et extraterrestres.


Je sais que certaines sont connues et j'ai ressenti entres autres la présence de Socrate, Giordano Bruno, Nicolas Krebs, Allan Kardec, et plusieurs autres de passage ne fut-ce que pour l'instant d'une superbe intervention au niveau du choix d'un concept en de si beaux mots révélés.


Je sais que tout a commencé alors que j’étais très jeune à l'École Invisible et cela s’est confirmé au cours de mon adolescence par une convocation immédiate et non négociable à me mettre à l'ouvrage sans plus tarder. Cela se poursuit encore, jour après jour, nuit après nuit. Je ne le crois pas, je le sais !


Je sais que cette mission n’a pas changé d’un iota depuis le 21 décembre 1966, et ce jusqu’à aujourd’hui : stimuler et parfois provoquer l’éveil de plusieurs milliers de gens à la nature de leur rapport avec l’Esprit, l’invisible, l’univers et l’importance de s’intérioriser.


Massivement, il semble évident que cette mission s’effectue surtout auprès de Québécois, étant né au Québec et tout mon travail en ce sens s’étant effectué au Québec depuis le 21 décembre 1966. J’en suis le seul témoin humain et je travaille seul avec toutefois l'indispensable complicité de ma Muse Hélène.


Je sais que ce fut ma vie depuis l’âge de 16 ans, donc depuis 50 ans et c’est ce que je continuerai de faire, sans égards envers quelque contrainte physique, sociale, psychologique ou autre provenant du monde dans lequel j’évolue. Mon travail est plus important que je ne le serai jamais.


Je sais que je n’ai de compte à rendre à nul autre que la Divine Mère pour laquelle mon Amour est absolu inconditionnelle et intouchable. Ceci est mon Acte de Gnose  et rien ni personne ne pourra le modifier. Sous la garde de mon Protecteur et la bienveillance de mon Esprit, je reprends la plume et poursuis ma route.


Jean Casault

21 décembre 2016

 

Aujourd'hui je termine la révision de mes textes. Nous sommes le 6 juin 2017, 73 ans après le Débarquement de Normandie.  Je viens de relire la 18e  partie de Nous sommes Immortels. Je suis très content d'être celui qui a écrit cela. Pour moi c'est ma preuve que je suis une bonne personne, un bon humain et que je sais écouter Ceux et Celles qui s'agglutinent autour de moi pour m'inspirer ces écrits. Merci à Giordano et Nicholas, notamment et Xénophon élève de Socrate et combien d'autres.  J'ai le sentiment que je verrai peut-être un jour la Grande Alliance  de ma jeunesse.

Ce sera tout pour le moment.

Jean. 

Jean Casault est auteur de plusieurs ouvrages de nature métaphysique et ufologique. IL VIENT  DE PUBLIER CE LIVRE DISPONIBLE DANS TOUTES LES BONNES LIBRAIRIES.