Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
Nous sommes Immortels -11-

Code 566

argaiv1970

argaiv1017

 

 

Auteur Jean Casault

Logo EDC Studio

 

NOUS SOMMES IMMORTELS

Le monde des Esprits

PARTIE -11-

Photo Jean Casault 2017

CETTE SÉRIE INTITULÉE "NOUS SOMMES IMMORTELS" A POUR AUTEUR JEAN CASAULT. CHACUNE DES PARUTIONS ET SON ENSEMBLE SONT PROTÉGÉS EN VERTU DE LA LOI SUR LE COPYRIGHTED ET LES DROITS D'AUTEUR DANS TOUS LES PAYS.  Il est strictement interdit de reproduire de manière anonyme ou sous un autre nom en partie ou entièrement cette série d'articles.

L’auteur est ufologue et métaphysicien depuis 1966. À cette époque, il a vécu une série de rencontres spectrales et physiques de type initiatiques très intenses qui l’ont placé sur ce chemin qu’il parcourt depuis toutes ces décennies. Sa mission est d’écrire ce qu’il perçoit, ce qu’il voit, ce qu’il entend, ce qu’il ressent et ce qu’il découvre avec l’aide inaltérable et soutenue de son Esprit. Ce dernier ne porte évidemment pas le nom de son avatar terrestre, Jean Casault, puisqu’Il a vécu bien avant ce dernier et vivra encore de nouvelles existences après sa mort.

Par synchronicité en tout temps, durant ses Vols de nuit (rêves) et parfois même directement, alors qu’il est installé à son clavier, Casault reçoit de son Esprit et de plusieurs Autres, ce qui doit être partagé et à son tour Casault fait de même.

« J’espère au plus profond de moi-même être toujours en mesure de vous transmettre le plus fidèlement possible l’essence pure et sublime de ce que je reçois. C’est ma mission et je tiens à la remplir consciencieusement. Je sais que d’autres Esprits participent à cet effort, je m’en rends compte par leur style différent, leur approche tout autre, et je suis honoré d’être fusionné à ce corpus spirituel si je puis m’exprimer ainsi. Les remercier consiste à tout faire pour reproduire l’essence de leur manifestation.  Je vous invite donc à lire cette série en laissant votre résonance intérieure vous guider, et vous indiquer à sa manière, ce qui est le plus pertinent pour vous. Cela dit, j’écris en toute simplicité, non pour vous apprendre des choses étranges, mais pour vous aider à vous souvenir de ce que l'incarnation vous a fait oublier !"

L’auteur anime tous les samedis à 10h00, l’émission  LES FAITS MAUDITS sur les ondes et via le site de CJMD 96,9 FM à Lévis.

 

Vous pouvez partager "NOUS SOMMES IMMORTELS" en copiant l'adresse URL de cette page. Il est strictement interdit par la loi sur les droits d'auteurs de partager ce texte en le modifiant de quelque façon que ce soit. Merci.

***

POUR LIRE LA PARTIE -10-

AIE-JE ATTEINT MON OBJECTIF ?

Photo Jean Casault 2011

J’ignore si à ce point de votre lecture vous avez réalisé que vous êtes une créature éternelle et dès lors immortelle. Me permettez-vous de vous poser directement la question ? Réalisez-vous que tout en étant immortel, vous n’êtes pas obligé de faire très attention à ne pas vous faire décapiter par un autre immortel[1], que vous n’êtes pas un vampire ?  Est-ce que vous réalisez que vous n’avez plus à rêver à l’immortalité parce que précisément vous êtes déjà et avez toujours été immortel ? Êtes-vous bien au fait qu’il est de loin préférable d’être un Esprit immortel, qu’un humain immortel ?

Quel intérêt y aurait-il à vivre immortel dans le même corps gras alors qu’éventuellement vous pourrez choisir le corps et le monde qui vous sied parfaitement pour la durée de temps qui vous convient ? Vous êtes un être immortel. En tant qu'Esprit vous ne mourrez jamais, vous ne connaîtrez jamais la maladie, l’handicap, l’accident, le désordre psychique ou mental, vous ne connaitrez jamais la souffrance, ni la douleur physique, ni de fin,  pour l’éternité, et c’est très long l’éternité.  On dit aux enfants qui jouent avec leur petite pelle et leur seau d’eau sur le bord de la plage que lorsqu’ils auront vidé l’océan pour de bon, la première seconde de l’éternité se sera écoulée.

Est-ce que vous avez intégré dans votre conscience que peu importe la vie que vous menez présentement, peu importe ce qui vous accable, ce qui vous obsède, ce qui vous tue à petit feu, ce qui vous rend malheureux, ce n’est là qu’un bref moment d’histoire dans une seule existence et qu’elle ne reviendra plus jamais ? Et que même si vous éprouvez de la difficulté dans d’autres vies à venir, ce calvaire finira bien par se terminer parce que vous êtes le scénariste, et le réalisateur de tous ces films que sont toutes ces vies qui sont toutes les vôtres ? Et que l’Esprit ne régresse jamais ?

Est-ce que j’ai atteint mon premier objectif de vous aider à vous souvenir que vous êtes un Esprit depuis fort longtemps et que ce corps qui est le vôtre, qui utilise ses yeux pour lire ce passage, est emprunté à la vie animale de cette planète pour un très court moment ? Que tout cela est très passager ? Et que lorsque vous repartirez, vous redeviendrez l’Esprit que vous êtes et que si vous en avez ras le bol des incarnations, vous pourrez prendre quelques millénaires pour vous changer les idées sur différents mondes extrêmement intéressants ? Ai-je atteint mon but ou dois-je continuer ?

D’accord, je vais présumer que si pour vous c’est gagné, j’ai encore d’autres clous à rentrer dans le bois de certaines consciences plus résistantes. C’est tout à fait normal, on ne s’incarne pas en l’humain pour vivre comme un Esprit, sans quoi nous resterions bien au chaud à la Maison.  Je vois mal un type en expédition dans la jungle humide de l’Amazonie s’installer dans son fauteuil à bascule et allumer son écran plat de 60 pouces pour regarder ses émissions préférées dans sa tente à l’épreuve des mygales. Il serait demeuré bien peinard chez lui si c’était le cas, mais il a choisi de vivre cette expédition  à plein régime, alors il a chaud, des fourmis paraponera, les pires qui soient, se sont glissées sous sa chemise et il n’a plus d’eau fraîche et la nuit va bientôt tomber. 

S’incarner comporte des choix bizarres de ce genre. Quand on regarde cela avec le bout humain de la lorgnette c’est fou et impensable, mais lorsqu’on fait l’inverse et qu’on regarde et contemple ce processus par le bon bout de la lorgnette, alors on comprend qu’il est illusoire de vouloir atteindre la Perfection Absolue sans d’abord s’écorcher les genoux. Il est donc très important pour moi en tant qu’auteur, de m’assurer de bien me faire comprendre. C’est ma tâche et non la vôtre de rendre ce texte compréhensible.

POUR UN INSTANT, OUBLIEZ QUI VOUS ÊTES

Oubliez votre nom, votre prénom, votre histoire de vie, votre passé et même votre présent, oubliez tout cela. Oubliez votre corps, oubliez qu’il existe, qu’il soit malade, accidenté, handicapé ou en parfaite forme. N’écoutez que la rumeur de votre pensée, essayez simplement de saisir ce que vous êtes, comme personne, sans utiliser de repères familiers comme votre famille, votre emploi. Oubliez ce que vous faites, ce que vous avez fait, ce que vous avez envie de faire, ne vous en tenez qu’à ce que vous êtes. Abandonnez-vous quelques instants à ce vide, cette obscurité soudaine, et palpez l’essence de ce que vous êtes et non qui vous êtes, ressentez-vous ! Il y a fort à parier que votre ego, d’origine animale, le porte-parole de votre corps en somme, n’aime pas ce genre d’exercices et considère que tout ce qui fait référence à votre personne en le négligeant lui et le corps, son histoire de vie et ce qu’il fait est carrément une perte de temps et un non-sens.  Il est d’ailleurs en train de vous convaincre de ne pas faire ce genre d’exercices ne serait- ce que parce qu’il est ridicule d’imaginer un seul instant que vous puissiez être immortel. Non, mais c’est n’importe quoi cette histoire.

Jean Casault anime l’émission « LES FAITS MAUDITS »

Tous les samedis de 10h00 à midi sur les ondes de CJMD-Lévis au 96,9FM

Podcast disponibles ici www.969fm.ca ou sur le site de l’auteur

 

L’EGO, L’ADVERSAIRE DE FORCE ÉGALE DE L’ESPRIT.

Il a raison, vu de sa perspective. L’ego est très attaché à la chair et la matière et pour cause, il ne connaît que cela et mourra avec vos organes, le moment venu. Mais l’Esprit que vous êtes a certes apprécié de pouvoir consciemment se regarder dans ses yeux d’humains ne serait-ce que pendant une ou deux secondes furtives. L’ego est une force bien réelle. J’ai utilisé l’expression de porte-parole du corps et de ses instincts parce que c’est exactement ce qu’il est. Il est extrêmement efficace d’ailleurs. C’est moi qui en fait un adversaire de l’Esprit, pas lui et ce pour la simple raison que déjà, il ne croit pas en l’existence de l’Esprit.  Il ne croyait pas en l’âme des théistes, alors imaginez se faire dire que Celui qu’il sert, serait en fait un Esprit immortel. Ben oui c’est ça, éternel et immortel, et on dit que c’est moi le gros ego !

Pour lui c’est vous le patron, le type avec un cerveau, la personne qui respire, parle et réfléchit et parfois l’inverse. C’est lui que l’ego, le JE va servir et personne et rien d’autre. La notion même du mot Esprit lui échappe. Heureusement d’ailleurs parce que si l’Esprit avait le contrôle absolu du corps, sans aucune opposition, sans aucune résistance animale, l’expérience charnelle authentique serait un échec absurde, entièrement loupée et travestie. L’Esprit ne s’incarne pas pour faire semblant de jouer aux cowboys, il veut un vrai cheval, des éperons et un colt à la ceinture. Il ne s’incarne pas pour des prunes. Il n’est pas en vacances ici, mais en expédition. Si on veut faire semblant de parcourir l’Afrique, mais sans les dangers inhérents à une telle aventure on peut très bien aller à l’Animal Kingdom de Disney à Orlando et ce sera fait en un après-midi.

Il est donc sain et naturel que l’être humain n’ait pas une conscience innée de l’Esprit. C’est quelque chose qu’il devra développer au cours de toutes ses vies futures, en croissant, en évoluant, en grandissant. Mais c’est à vous que je parle pour le moment et si vous avez ressenti le besoin de lire cette série d'articles qui s’intitule Nous sommes Immortels c’est que votre Esprit réclame un peu d’attention.

Quant au corps physique comme tel, il n’est rien d’autre qu’un agrégat de molécules, incluant le cerveau qui tournera très vite en une boule grise légèrement caoutchouteuse dans son processus de décomposition. Laissez tremper un chou-fleur trop longtemps et vous y êtes ! Tout comme votre ordinateur au fond du dépotoir de matériaux secs qui finira en métal rouillé. Mais ce que vous êtes, ce que nous définissons comme une personnalité, à la mort, et qui n’est pas physique, n’est pas votre cerveau ou même généré par ce dernier. À la mort il passera dans une sorte de tamis ou mieux encore un alambic spirituel et votre MOI tout entier, c’est-à-dire la somme de toutes vos expériences incluant celles oubliées ou négligées par votre cerveau, qui de toute manière, on l’a vu, tourne déjà en sauce blanche,  est alors distillé.

Oui j’ai déjà parlé de cela[2], la distillation, mais j’insiste. C’est le mot juste, votre MOI est distillé pour éliminer toute trace de l’ego qui n’existe plus et ne conserver que l’essence avec laquelle on produira un spiritueux de première classe. En Guadeloupe, pas très loin du restaurant Ti-Lolo, j’ai vu comment les locaux fabriquent leur rhum agricole. Autant le spiritueux qu’ils en font est fabuleux et dégagé de toute impureté dans sa belle robe ambre, autant ce qui précède n’annonce absolument pas le produit final. Entre le vesou, du jus de canne  à la très belle bouteille de rhum bien vieilli, l’écart est impressionnant. J’ai jeté un œil sur la bagasse, aux cuves de fermentation à ciel ouvert et ca ressemble à du jus de pieds de  lépreux mais en trempant vos lèvres dans un verre de Brut de fut Bielle de 10 ans d’âge, goûtant l’Esprit de la canne à sucre, c’est là que vous comprenez pour de bon ce qu’est l’Esprit et vous oubliez la tige dure et fibreuse, la bagasse et le vesou croyez-moi !  Quand on voit l’Esprit, on oublie rapidement l’humain.

Jean Casault anime l’émission « LES FAITS MAUDITS »

Tous les samedis de 10h00 à midi sur les ondes de CJMD-Lévis au 96,9FM

Podcast disponibles ici www.969fm.ca ou sur le site de l’auteur


Que sommes-nous dans ce cas ? C’est très inspirant de se faire dire que nous sommes immortels, mais simultanément c’est inquiétant de réaliser à quel point nous sommes fragiles, vulnérables et très mortels, pour un rien d’ailleurs, une bactérie plus vicieuse que les autres, une mauvaise chute, une petite rupture d’anévrisme et bonsoir, c’est terminé. Quelle dichotomie monstre et irréconciliable. L’Esprit en l’hominidé a stimulé de manière exponentielle son évolution à la fois physique, psychique, intellectuelle et spirituelle.

Cela fut quand même un processus s’étendant sur des centaines de milliers d’années, mais le reste du monde animal est témoin de cette fulgurante évolution que fut la nôtre. En une phrase très courte, l’homme est ce qu’il est uniquement parce que l’Esprit l’habite ! Sans quoi l’humanité n’existerait pas, nous serions juste un peu plus nombreux à vivre dans les arbres ! Mais j’y reviendrai, je vous propose un chapitre sous peu, pas très élégant, sur notre véritable condition humaine.

Quant à l’âme des théistes, je n’en parlerai pas très longtemps, c’est une loupiotte d’église inventée pour nous tenir à leur merci. Ils l’ont fabriquée de telle manière que vous risquez de la perdre à tout instant si vous osez vous éloigner de la rédemption. Je parle entre autres de la version occidentale et chrétienne de l’âme et non de celle qui n’est que synonyme du mot Esprit. 

LE GRAND ORDRE SPIRITUEL DES AIDES ÉVOLUTIONNAIRES

Il y a beaucoup plus qu’un grand Ordre spirituel dans les Univers, mais je m’intéresse actuellement à celui auquel j’appartiens. Alors que j’étais en Floride durant l’hiver 2017, j’ai recu la requête formelle de modifier une appellation que j’utilisais jusqu’à maintenant pour désigner cet Ordre. Je parlais alors des Esprits Célestes et des Esprits Terrestres vous vous souvenez sans doute de cela. C’est l’expression que j’utilisais en affirmant que les Esprits Célestes se sont incarnés avec l’objectif de modifier le statut encore précaire de cette planète, par l’étendue et la puissance de leur psychisme et que les Esprits Terrestres s’étaient incarnés chez eux, sur leur monde, afin de le prendre en main et d’en faire la terre d’accueil la plus agréable et la plus belle possible.

Je disais faire partie de l’Ordre des Esprits Célestes et que les chances étaient très élevées que tout lecteur attiré par ce genre d’ouvrages ou d'articles qu’est celui-ci, soit aussi membre du même Ordre. Cela dit, je disais ne pas vouloir commencer une polémique conspirationniste. Ce n’est pas un Club Sélect, une Secte ou un Collège Invisible marquant une distinction drastique avec les autres Esprits. C’est une fonction ! Nous sommes tous des Esprits de même essence et de même nature et nous sommes tous en mission. Mais il est vrai de dire que ces fonctions sont différentes. Oui, nous sommes différents des Esprits Terrestres, mais nous ne sommes ni inférieurs ou supérieurs à Eux. J’espère ne jamais donner cette fausse impression. Nous sommes égaux, mais différents, tout comme il existe des humains qui labourent la terre afin de nourrir les autres, alors que d’autres humains pêchent la mer pour les mêmes raisons. Il y a des astronautes dans l’espace comme il y a des sous-mariniers dans les abysses. Ce qui les distingue est leur fonction, leur boulot et non leur nature en tant qu’hommes.  Il en va ainsi des Esprits Terrestres et des Esprits Célestes. »

On m’a demandé de ne plus faire de distinction entre les deux parce que tous deux, malgré nos fonctions différentes sommes membres de l’Ordre des Aides Évolutionnaires. Mais pour la très grande majorité d’entre nous, Aides évolutionnaires, nous ne tirons aucun avantage de faire ce boulot. Ce serait plutôt le contraire. Nous avons tous  tant à faire sur ce monde et nous devons  utiliser à fond les ressources qui nous sont disponibles. Or le psychisme, les rêves, les Esprits, l’inspiration, l’induction de messages nocturnes ou diurnes bref, tout ce matériel ne fait pas partie de manière intrinsèque du bagage de tous les Aides évolutionnaires. Et ils ont très souvent tendance à nous le rappeler. Nous ne sommes donc pas toujours bien acceptés, bien vus, ni bien perçus, mais bon, ça fait partie des problèmes de toute expédition en terre étrangère, alors on fait avec. Nous faisons partie de la même famille mais nos tâches sont aux antipodes.

PORTER LE FARDEAU DES ÂMES

Il faut sans cesse se faire rappeler que nous sommes Esprit d’abord, humain ensuite.  Sans cesse. C’est la première chose que l’ego cherche à démolir pour nous confondre : nous faire croire qu'il est le patron et que la chair prédomine l’Esprit. Continuellement, sans arrêt, nous portons le fardeau des Âmes c’est à dire que nos pensées, tout autant que nos paroles et nos actes agissent vigoureusement sur le Tissu Universel. Autant le beau geste que le méprisable. Comme la légende amérindienne le rappelle, il y a deux loups dans le cœur de l’homme, l’un se nomme Haine et l’autre se nomme Amour. Celui qui vaincra sera celui que nous avons le mieux nourri et le plus souvent !

LA SYNPLANICITÉ DE GODE

Cela va plus loin. Vous êtes vous  déjà demandé pourquoi vous viviez là où vous demeurez présentement ? En en discutant un jour avec Michel Gode, un Français de passage à Québec, ce dernier a défini par le terme synplanicité,  l’absence de hasard et de coïncidences géographiques, et que le positionnement de certains sites sacrés ou particuliers est en fonction de certaines lignes de force. Je l’ai quitté  en me grattant la tête me questionnant sur l’intérêt que son étude pouvait bien avoir. Déjà Aimé Michel avait discarté sa propre théorie des alignements ou l’orthoténie, il y avait bien la théorie de Lagarde sur les failles sismiques, sans parler des lignes telluriques, les lignes mégalithiques, les ley lines mais là...

C’est alors qu’une ou deux semaines plus tard, sachant depuis toujours que le lieu de résidence est une base d’opérations pour l’Esprit, j’ai fait le lien. En tant qu’Esprit d’abord, l’humain génère un formidable champ d’énergie qui lui est très spécifique. Même si cette énergie est indiscernable par nos sens et notre technologie, il existe et il est extrêmement puissant. Il se répand comme le font les ondes radio et contribue à modifier le tissu spirituel de notre environnement. En d’autres termes, lorsque nous parvenons à vaincre un obstacle difficile pour soi, cette victoire spirituelle et pourtant très personnelle, ne fait pas que nous faire avancer, elle contribue à l’amélioration, à la solidité et la résilience du tissu spirituel de notre milieu.

Ce genre d’obstacles est maintenant très légèrement plus facile à surmonter...pour tous ! Non seulement nous ne faisons qu’Un malgré notre apparente individualité spirituelle, mais nous formons une sorte de système nerveux spirituel et comme tout système, il doit croître et être entretenu. À une époque[3] nous appelions cela un Composite Mind. Une sorte de pensée commune.  Différents Esprits peuvent donc être tous liés très spécifiquement par une fréquence d’une part et chaque Esprit agit également localement sur sa communauté d’êtres humains. C’est la fonction des Aides évolutionnaires.  Un jour, un Esprit très familier m’a glissé à l’oreille qu’il s’agissait là d’un processus de stabilisation et de normalisation. Autant vous répéter ce qu’on m’a dit ce sera plus simple : «Ton Esprit a entre autres, pour rôle, de normaliser certains évènements, de régulariser ces derniers, en diminuant les écarts c’est à dire en ramenant les pics élevés à des niveaux plus rationnels et en comblant les affaissements de vibrations pour également les ramener à des niveaux plus acceptables.» 

J’ai eu l’image d’un equalizer pour le son[4], mais le nom français qui m’est venu n’en était pas la traduction, mais plutôt le mot normalisateur. "Tu es un normalisateur et tu fais partie d’un grand nombre d’Esprits qui ont aussi cette fonction parmi d’autres ! » C’est pour cette raison que nous résidons là, en un endroit précis. Un jour vous serez possiblement appelés à vous déplacer, à voyager, à vivre ailleurs tout cela est inscrit dans votre Fatum, mais l’endroit où vous demeurez en permanence à plus d’importance que vous ne le pensez. Cette urgence que vous ressentez de déménager sans véritable raison ? Ca vient de là ! C'est pour cette raison qu'Hélène et moi avons vécu deux ans à Paris. 

La décrépitude de certains quartiers génère souvent un sentiment d’angoisse qu’on éprouve parfois en marchant et ce n’est pas une illusion. Évidemment, on vous dira que c’est dû à la pauvreté, à la criminalité ce qui est la façon humaine d’aborder les problèmes de société, mais en réalité ce ne sont là que les effets d’une cause plus profonde. Des Esprits malsains ont fini par s’attirer les uns et les autres et occupent ces endroits, soit en tant qu’entités incarnées comme vous et moi, ou en tant qu’entités désincarnées.

Collectivement, ils émettent des ondes négatives, des vibrations malsaines et polluent l’atmosphère psychique et attirent ainsi des Esprits comme eux, incarnés, qui deviennent la faune locale de ces endroits.  On n’a qu’une envie et c’est de fuir. Je suis déjà entré dans une maison occupée par des gens de ce genre. L’odeur des excréments répandus partout, le bruit que font les seringues quand on marche dessus, des corps étendus sur des matelas repoussants,  des couches pleines jetées à bout de bras sur les meubles, tout est souillé, sale à l’extrême dégoûtant, voire écœurant. Je n’aurais pas voulu voir l’énergie qui se dégageait de ces gens-là.

C’est alors que fatum oblige, vous serez contraint par vos obligations familiales ou professionnelles à vous installer en l’un de ces endroits. Au lieu de vouloir vous arracher les cheveux, voyez-le comme une mission. Quelqu’un plus élevé que vous a  fait appel à vos capacités psychiques et spirituelles  et sans doute à d’autres, même si vous ne saurez sans doute jamais qui est ce « Quelqu’un ». On ne tourne pas la version spirite des 7 Mercenaires ici !  Mais au fond c’est similaire. Vous êtes tous là pour nettoyer le quartier, lutter contre cette pollution, assainir l’air et rendre cet endroit plus à même de servir d’oasis et non de repaires de crapules. Où iront-elles ces crapules chassées ? Désorganisées, la source tarie, elles seront marginalisées et finiront possiblement par changer elles-mêmes et se ranger.  C’est comme ça que nous évoluons, en tant qu’individu, mais aussi collectivement.

VOIR LA PARTIE -12-



[1] L’auteur fait allusion au film Highlander de Russell Mulcahy avec Christophe Lambert et Sean Connery.(1986)

[2] Chapitre 2

[3] Cf Métamorphoses 

[4] Égaliseur en français, mais l’usage anglais du mot créé la règle ici.

Jean Casault est auteur de plusieurs ouvrages de nature métaphysique et ufologique. IL VIENT  DE PUBLIER CE LIVRE DISPONIBLE DANS TOUTES LES BONNES LIBRAIRIES.