Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
NOUS SOMMES IMMORTELS -7-

Code 1147

argaiv1970

argaiv1046

 

 

Auteur

Jean Casault

Conception graphique de la page d'accueil :

Éric Dorion de EDC Studio


NOUS SOMMES IMMORTELS

Le monde des Esprits

PARTIE -7-

Photo Jean Casault 2017 

CETTE SÉRIE INTITULÉE "NOUS SOMMES IMMORTELS" A POUR AUTEUR JEAN CASAULT. CHACUNE DES PARUTIONS ET SON ENSEMBLE SONT PROTÉGÉS EN VERTU DE LA LOI SUR LE COPYRIGHTED ET LES DROITS D'AUTEUR DANS TOUS LES PAYS.  Il est strictement interdit de reproduire de manière anonyme ou sous un autre nom en partie ou entièrement cette série d'articles.

L’auteur est ufologue et métaphysicien depuis 1966. À cette époque, il a vécu une série de rencontres spectrales et physiques de type initiatiques très intenses qui l’ont placé sur ce chemin qu’il parcourt depuis toutes ces décennies. Sa mission est d’écrire ce qu’il perçoit, ce qu’il voit, ce qu’il entend, ce qu’il ressent et ce qu’il découvre avec l’aide inaltérable et soutenue de son Esprit. Ce dernier ne porte évidemment pas le nom de son avatar terrestre, Jean Casault, puisqu’Il a vécu bien avant ce dernier et vivra encore de nouvelles existences après sa mort.

Par synchronicité en tout temps, durant ses Vols de nuit (rêves) et parfois même directement, alors qu’il est installé à son clavier, Casault reçoit de son Esprit et de plusieurs Autres, ce qui doit être partagé et à son tour Casault fait de même.

« J’espère au plus profond de moi-même être toujours en mesure de vous transmettre le plus fidèlement possible l’essence pure et sublime de ce que je reçois. C’est ma mission et je tiens à la remplir consciencieusement. Je sais que d’autres Esprits participent à cet effort, je m’en rends compte par leur style différent, leur approche tout autre, et je suis honoré d’être fusionné à ce corpus spirituel si je puis m’exprimer ainsi. Les remercier consiste à tout faire pour reproduire l’essence de leur manifestation.  Je vous invite donc à lire cette série en laissant votre résonance intérieure vous guider, et vous indiquer à sa manière, ce qui est le plus pertinent pour vous. Cela dit, j’écris en toute simplicité, non pour vous apprendre des choses étranges, mais pour vous aider à vous souvenir de ce que l'incarnation vous a fait oublier !"

L’auteur anime tous les samedis à 10h00, l’émission  LES FAITS MAUDITS sur les ondes et via le site de CJMD 96,9 FM à Lévis.

Voyez toutes les Thématiques de la série

Vous pouvez partager "NOUS SOMMES IMMORTELS" en copiant l'adresse URL de cette page. Il est strictement interdit par la loi sur les droits d'auteurs de partager ce texte en le modifiant de quelque façon que ce soit. Merci.

 

***

POUR LIRE LA PARTIE -6-

AUCUN ESPRIT LIBRE N’ÉCHAPPE À L’INCARNATION

Photo Jackie Gardien 2010

 

Ces étapes très longues sont essentielles à l’évolution. Aucun Esprit libre n'y échappe, pas plus qu’un humain n’échappe à la prime enfance, l’enfance  et l’adolescence frivole pour passer du statut d’enfant insouciant à celui d’adulte responsable du jour au lendemain.  Il est impossible de croître comme Esprit, tant qu’on n’a pas connu la chair, la matière et son incontournable attraction contre laquelle l’Esprit se bat dès qu’il s'incarne, sans même savoir qu'il est Esprit. Il s'identifie alors exclusivement à l'animal humain qu'il devient. Pour l'Esprit, au début, il est inutile d'espérer vaincre cette situation, c'est impossible. Ce n’est pas même envisageable, c’est tout comme si je comparais la force physique d'un nourrisson à celle de l’homme fort du Québec, Hugo Girard. Hugo ne s’est pas fait pas de muscles en battant des mains avec son hochet lorsqu’il était bébé.[1] Hugo Girard en a arraché des cris de géant avant de soulever des centaines de livres de fonte à bout de bras, mais il a fait cela une fois adulte ! Pour l’Esprit, ce n’est guère différent et c’est en essayant de faire pousser ses ailes dans un monde où elles n’existent pas qu’on se développe et qu’on grandit. Bref pour l’image, le corps se fait des muscles et l’Esprit se fait des ailes.

CONSÉQUENCE VS PUNITION.

Un Esprit libre, n’est attaché à aucun service particulier, ne peut évoluer que par le libre choix au cours de ses incarnations. Une fois redevenu Esprit entre deux  visages, c’est-à-dire après la mort d’un corps et avant de naître dans un autre, on se rend compte qu’on a perdu en grande partie ou partiellement l’objectif primaire de cette vie qui vient tout juste de se terminer. Ce n’est pas anachronique, c'est normal. En l’analysant de près, on réalise le nombre d'erreurs, de maladresses, de moments perdus,  qui auraient facilement pu être évités et qu’il faudra corriger, tout comme l'apprenti qui, son œuvre terminée, voit bien tous les défauts sur sa pièce. L'Esprit sait alors qu'il devra en plus réparer les dégâts, le mal qu’Il a fait aux autres et ce n’est jamais simple, mais les Esprits jeunes tardent très souvent à comprendre cela et peuvent ainsi repousser leur évolution de plusieurs dizaines de milliers d’années terrestres.

Pourtant, ces travaux d'Hercules ne doivent aucunement être perçus comme des punitions, un concept exclusivement religieux. Ce sont plutôt des conséquences Si vous construisez une maison et qu’elle s’effondre, ce n’est pas une punition, mais la conséquence de plusieurs négligences. La nature a ses lois, mais elle  ne punit pas cependant, elle applique la conséquence d’une transgression de ses lois. Si je ne fixe pas correctement un objet en suspension, la gravité fera son œuvre possiblement sur la tête de quelqu’un.  Si je néglige l’entretien de mon véhicule et qu’il refuse de démarrer un beau matin, je ne déduirai pas que ma voiture m’a puni ! Personne ne m’a puni, c’est simplement la conséquence d’une négligence que j’ai subie, c’est tout.  Et si je suis puni d’avoir été négligent en général c’est pas moi-même.

NO PAIN NO GAIN

J’ai parlé de Hugo Girard plus haut, ce policier hullois qui fut déclaré l'homme le plus fort du monde au cours de sa carrière parallèle de dynamophilie.[2] Lorsqu’il faisait son entrée dans le gymnase et qu’il était réchauffé, prêt à travailler, il avait devant lui son meilleur allié et son pire adversaire en une même réalité : la gravité ! Pour développer sa musculature et récolter gloire et renommée internationale, il avait besoin de lutter contre elle, de tout faire pour la vaincre. C’est grâce à la gravité qu’il a pu faire éclater ses cellules musculaires qui se sont gorgées aussitôt d’un amalgame de protéines animales et végétales faisant alors gonfler et surtout durcir ses muscles, tout en leur donnant une plus grande capacité de traction. Mais la gravité était aussi son pire adversaire, car il a souffert parfois le martyre durant ses sessions intenses d’entraînement, mais aussi par de multiples blessures assez sérieuses. Mais notre leveur de poids était assez intelligent et persistant pour savoir que no pain no gain n’était pas un mythe, et que c’est bien ainsi que la nature fonctionne.

C’est ainsi pour l’Esprit. L’Esprit ne connaît, ni la lourdeur d’un poids de fonte, ni la douleur d’un muscle déchiré, il ne saurait comment s’entraîner d’ailleurs, puisqu’il est Esprit. Il n’est que Conscience. Il n’existe alors qu’une solution : s’incarner dans un être physique, grossier, lequel connaît la lourdeur, la chaleur, le froid, la faim, la soif, et la douleur. Voila ses  alliés pour sa croissance et dès lors  de formidables adversaires contre lesquels il doit se battre. Notre vie est ainsi, parsemée de crises, d’obstacles, de situations inextricables, de difficultés de tout ordre à surmonter et parfois de colossales pentes à remonter. Ce n’est pas un purgatoire ou même l’enfer sur Terre, c’est le choix que nous faisons d’un destin programmé selon des paramètres très précis pour grandir. Alors cessons de gémir, cette vie-là c’est le fruit de notre volonté.

LA VOIE DU TAIJITU

L’adversaire équivalent à la gravité pour notre Esprit enfoui dans la matière est sensiblement le même : L’attraction matérielle ! C’est comme tout corps dans l’espace qui subit par gravité, la présence de plus massif que lui. En tant qu’Esprit, nous cherchons tous sur Terre à trouver notre point Lagrange. Le vrai point Lagrange des astrophysiciens est là où se situe notre lune. La gravité de la Terre la tient près d’elle, lui évitant de partir en tournée sidérale, mais pas assez pour qu’elle vienne se casser la figure à la surface de notre planète. C’est un parfait équilibre des forces centrifuges et centripètes[3]. La voie du Taijitu.

L’Esprit, à moins d'exceptions rarissimes et plutôt mystérieuses, doit donc apprendre en s’incarnant, à trouver son point Lagrange, en se situant là où l’attraction des choses terrestres l’occupe suffisamment pour faire ce qu’il a à faire ici, mais pas suffisamment pour qu’il s’y perde et oublie entièrement qui Il est. Le point Lagrange c’est oui je suis humain, mais Esprit d’abord, et c’est aussi oui je suis Esprit d'abord, mais humain pour le moment. C’est la voie du Taijitu ou si vous préférez, du yin yang créé par la philosophie chinoise du Tao, celle qui rejoint le cœur même de la Mère des Mondes. C’est la recherche de l’équilibre, de la balance parfaite des choses entre elles-mêmes à tous les niveaux du microcosme au macrocosme, dans les mondes physiques comme dans le monde des Esprits.

COMMENCEZ-VOUS À VOUS SOUVENIR ?

Des êtres vivants, aussi réels que vous l'êtes et que je le suis, existent tout en évoluant dans un autre espace-temps que le nôtre. Des Esprits du Service aux Anciens appartenant à la Demeure de la Divine Mère. Comme déjà dit ne cherchons pas à chiffrer cela c’est impossible. Il n'y a plus aucun si ni aucun, mais qui tiennent. Vous devriez vous souvenir de cela, ou à tout le moins ressentir une résonance quelconque comme une odeur familière. Je souhaite pour vous que cela soit une réalité forgée dans le feu et la glace, une réalité indestructible et aussi « réelle » que notre  petit monde matériel sur cette planète.

C’est ce qui me donne l’énergie pour partager tout cela avec vous. C’est gnostique donc bien au-delà de la simple foi. Je sais maintenant que je suis constamment entouré par différents types d’Esprits, tout comme c'est le cas pour vous d'ailleurs et j’y reviendrai à plusieurs reprises. Et quand je dis constamment entouré d'Esprits, ce n'est pas une figure de style et cela ne me rend pas dysfonctionnel. Je donne raison au slogan d'I*AM[4] qui disait toujours "Ayez la tête dans le Ciel, mais les pieds sur Terre."

LA NASA CÉLESTE

Dans un premier temps, je suis Esprit moi-même, et si je n’ai pas vraiment une tête d’Esprit, c’est que je suis incarné dans un corps et un environnement choisi par moi avant de naître, avec l'aide précieuse et indispensable d'experts dans le domaine. J’ai rencontré pas moins de quatorze Esprits cet après-midi. Je suis allé marcher avec ma femme et j’ai compté quatorze promeneurs comme nous qui profitaient de ce rare soleil du début de l’hiver 2016. Ce sont des Esprits. Incarnés. Et qui prennent l’air, mais ce sont des Esprits. Il existe des superviseurs de vie qualifiés pour nous assister dans cette tâche qui requiert une attention démesurée tant elle est précise.

Comme je le dis souvent, on ne s'incarne pas pour des prunes alors la planification est aussi importante et aussi sérieuse que peut l'être celle d’une envolée spatiale de la NASA, même si au premier regard qu’on jette sur un promeneur du dimanche on ne ressent pas cela.  Donc bien avant de renaître sur cette planète, j’ai  choisi mes parents selon un patron génétique très précis, mon lieu et ma date de naissance, et tout cela en fonction de données et de paramètres qui allaient être les mieux adaptés pour cette expédition de quelques décennies, en milieu quelque peu hostile. D’où ces cris du cœur qu’on entend parfois et qui ne font aucun sens : je n’ai pas demandé à vivre !! Ou mieux encore On ne choisit pas ses parents !

Cette expédition sur Terre se fait presque toujours, en groupe, c'est-à-dire que sont impliqués pour eux-mêmes et entre nous, les Esprits de ceux qui seront nos grands-parents, parents, la famille entière quoi, de nous-mêmes, des amis, des ennemis, des conjoints, des enfants, des petits-enfants, etc. Je ne badine pas quand je dis que cela ou envoyer 35 astronautes dans l'espace en direction de Mars est comparable en termes de planification et d'organisation. Mais quand ils se baladent par un après-midi ensoleillé, bien emmitouflé on ne dirait pas ça. Pourtant, s’incarner est une entreprise extrêmement complexe, sérieuse et qui exige une attention divine soyez-en assuré. Personne ne part sur un coup de tête à la va comme j’te pousse et on verra bien ce qui adviendra.  Ne vous fiez pas aux apparences humaines elles cachent un Dieu immense  en déguisement.

Par intermédiaires hautement qualifiés et ce lien mystique qui nous unit avec tout ce qui Est, la Divine Mère demeure au fait de chaque détail et peut et interviendra si nécessaire dans notre programme de vie. Et cela se poursuit sur Terre au niveau du Destin. La gestion des Incarnations est l'entreprise du haut vers le bas, la plus importante qui soit en dehors des travaux de création et de restauration de mondes matériels par des entités spirituelles de très haut niveau. Tous les Esprits qui se sont confiés sur ce point sont unanimes et tous les expérienceurs d'une EMI de niveau 5 et plus également[5].

Quant à votre Fatum, votre Destin il est écrit d’avance, dans les grandes lignes. La chanteuse Céline Dion n’est pas devenue ce qu’elle est parce que le hasard a bien fait les choses en la faisant naître dans une famille de musiciens, en lui faisant rencontrer son futur agent et époux René Angélil. Le jeune Barrack Obama qui s’amusait avec ses amis en fumant du pot sur les plages d’Hawaï était destiné à devenir pour deux mandats, le premier Président noir des États-Unis. Retirez à jamais et pour toujours les mots hasards et coïncidences de votre lexique si vous avez l’intention d’étudier le monde des Esprits. Son sucesseur, le controversé Donald Trump n'est pas non plus devenu Président des USA par hasard ! C'était son Destin, que cela plaise ou non.

Cela dit, ne soyons pas simplistes, le destin n’est pas un jeu détaillé à la minute près, avec une fin préprogrammée sans aucune alternative. Le Destin est en fait ce que NOUS avons choisi comme objectif de vie, établissant quelles ressources nous allions avoir besoin et quelles circonstances essentielles pour y parvenir.  Dans mon livre "Métamorphoses", j’explique quel type d’enfance et d’adolescence j’ai eu, quelle sorte de parents et quelle sorte de milieu dans lequel j’ai évolué. Sur le plan des émotions, si je pouvais effacer tout cela d’un coup de baguette magique...je serais porté à le faire mais ce serait une erreur tragique.

Je me suis forgé la vie que j’ai présentement et je ne crois pas que je serais l’homme que je suis devenu si les 15 premières années de ma vie avaient été différentes. Aussi malodorantes puissent-elles avoir été, elles se sont révélées essentielles et indispensables. Et les vôtres aussi et encore jusqu’à ce jour. Demandez à Hugo Girard si changer ses poids de 50 livres pour des poids de cinq livres aurait été préférable ? C’est à l’intérieur de ce couloir du Destin où se trouvent toutefois des sorties négociables. L’Esprit est toujours libre de choisir et l’ego humain tout aussi puissant que lui. Il est l’indigène des deux alors que l’Autre est en terra incognitae.

L’INFINI À FLEUR DE PEAU

Après la mort de son corps, toujours avec l’aide des Autres, l’Esprit, revisitera son existence, ses manques, ses forces, ses faiblesses, ses réussites et déterminera jusque dans quelle mesure il a progressé et surtout s’il a atteint ses propres objectifs, ceux qu’il s’était fixés lui-même. S’il chacun évalue que ce n’est pas une réussite absolue et entièrement satisfaisante, il greffera cet objectif à la vie suivante et choisira celle-ci  de sorte qu’elle l’aide à atteindre ses objectifs en modifiant une quantité appréciable de paramètres. Et cela se poursuit ainsi de vies en vie, tout comme nous, en tant qu'humains qui cherchons à évoluer en graduant d’une année scolaire à l’autre, d’un emploi à l’autre, d’une situation de vie à une autre.  Nous avons cela en nous. Nous sommes comme le disait si bien une entité que j’ai connu, Nicolas Krebs, des Infinis contractés. Nous avons et aurons toujours l’infini à fleur de peau.

Analysez votre propre parcours et vous verrez que vous avez eu dans cette seule et même vie, de nombreuses existences. Il nous arrive même en parlant du passé de dire : Oui j’ai fait ça dans une autre vie. Votre enfance à la maison est une vie, votre adolescence en est une autre, puis selon que vous soyez un être stable ou plus expérimentateur,  vous avez eu trente six métiers, trente six misères, une, deux ou trois longues unions avec compagnes ou compagnons, vous avez peut être voyagé, travaillé à l’étranger.

Quand je repense à tout cela, que je vois des photographies anciennes, j’ai ce sentiment que chacune de ces expériences fut une vie en soi. C’est davantage l’intensité du moment que sa durée qui détermine son empreinte sur l’Esprit. Dans cette vie, mous en avons vécu plusieurs et cette analogie nous permet de nous souvenir que nous aussi, en tant qu’Esprit, nous n’en sommes pas à notre première naissance en tant qu’être humain. Mais pour que notre action dans cette vie soit authentique et de pleine valeur, nous devons temporairement oublier les autres et nous consacrer entièrement à celle-ci.

ET C’EST QUOI CET ENVIRONNEMENT SPIRITUEL ?

Les Esprits désincarnés entre deux existences depuis peu ou depuis fort longtemps, bénéficient d’une expérience acquise qui diffère énormément. Les Esprits ont un commencement. Ils sont éternels, immortels mais ils ont connu un début. Il existe une rumeur persistante dans le Monde des Esprits à l’effet que certaines créatures spirituelles sont nées parfaites, omniscientes, omnipotentes et sans aucun libre arbitre. Elles seraient nées pour servir les besoins fondamentaux des univers, un peu comme si la Divine Mère s’était dit : avec ceux-là je n’ai pas envie d’entendre parler de grève ou de révolte. En bref, Elle n'a pas envie d'entendre dire qu'un de ses archanges est devenu un tueur en série dans une galaxie près de chez lui, comme ce que le film Constantine[6] essaie de suggérer. Pour Nous Esprits libres c’est différent. Nous pouvons devenir de vrais méchants garnements.

LA TRIADE DES CHOIX.

Nous avons tous, en tant qu’Esprit, l'entière liberté de choisir entre faire le bien, ne rien faire, ou faire le mal. L'Esprit nait et voit son premier jour comme nous en tant qu'humain. Il ne sait rien, ne connaît rien, n’aspire encore à rien, mais il est autonome et en possession de toutes ses facultés dont celle de s'incarner, ce qu'ils font très rapidement d'ailleurs et dans l’ordre décrit dans le tableau plus haut.

Dès ce stade, nous avons le choix de nous révolter, de dire non, de taper du pied cosmique sur le sol Divin et de péter des plombs éthériques. D’ailleurs, on s’en doutait bien, il suffit de voir le comportement d’une assez bonne majorité d’entre les humains pour bien voir que les Esprits qui habitent ces derniers, sur cette planète, n’ont guère d’expériences sur leur CV spirituel. Ce qui émane de l’enfant humain n’est autre que son Esprit. Si vous avez le sentiment que ce n’est pas toujours très édifiant, c’est que les Esprits très jeunes ne sont pas très édifiants. Puis soudain votre regard croise celui d’un autre petit et voila que vous êtes plongé dans un océan de sagesse vieux de plusieurs millénaires.

Cassons un mythe. Un jeune humain n’a pas automatiquement un jeune Esprit et un vieil humain n’a pas automatiquement un Esprit Ancien. Les Esprits jeunes habitent l’humain dès sa naissance jusqu’à sa mort et certains sont des enfants dissipés comme l’aurait dit ma mère ! On veut bien les aimer, mais il faut apprendre aussi à les subir. Cela dit, consolons-nous, il y a des mondes à la poignée qui hébergent des Esprits encore plus jeunes et primaires et dont le comportement n’est vraiment pas amusant, des endroits à rayer de votre liste de vacances d'été célestes une fois revenus à la Maison.  Les Esprits désincarnés, c’est à dire qui évoluent entre deux vies, n’errent pas dans l’espace avec leurs ailes taille basse jusqu'aux fesses et désœuvrés.  Ils sont sollicités pour des tâches toutes reliées à l’évolution des mondes et des êtres qui y vivent et bien sûr, il est question des mondes de la troisième dimension pour les Esprits à leurs premières armes.

Bref, pour le bien de cette planète, de sa structure basique, de son climat, de sa faune, de sa flore, de son humanité et pour chacun d’entre nous, nous sommes entourés sur cette planète par beaucoup plus d’Esprits qu’il y a d’humains en chair et en os. On parle de très gros chiffres. En fait on parle d’un rapport de quelques milliers pour un habitant si on tient compte de ce que représente l’évolution d’un monde dans sa globalité organique, mais également non organique. Voilà pourquoi j’ai tendance à sourire quand le plus sérieusement du monde des gamines de quinze ans s’attablent autour d’une planchette Oui-jà et crient en chœur: Esprit es-tu là ? Ce serait comme les retrouver un 24 décembre trois heures avant la fermeture en plein centre commercial et crier très fort : Y ’a des clients ici ?

 Le facteur d’attraction des Esprits autour de nous et qui constitue notre environnement spirituel est directement et exclusivement lié à deux aspects extrêmement importants qui nous concernent directement. Il s’agit en tout premier lieu du statut actuel de notre Esprit c’est-à-dire son expérience, son ancienneté et sa mission évidemment. Cet aspect est doublé et j’insiste, DOUBLÉ de l’attitude du comportement de notre Esprit en tant que nous, personnage terrestre cette fois. J’essaie d’être le plus clair possible en une phrase simple comme pas une, alors généralement, une bonne personne préoccupée par le sort des autres, capable de compassion, et simultanément consciente qu’il y a quelque chose de plus dans la vie que ce qu’elle semble offrir, alors il se passe ceci : les Esprits qui font un passage, l’inspire, l’influence par moment et sont d’une nature similaire à cette personne  ou plus élevée. Si par contre cette même personne laisse constamment son ego animal mener la barque et faire comme bon vous (lui) semble au détriment des autres, soyez assurés que les Esprits qui seront attirés par son comportement seront comme elle !

Des Esprits pas très élevés, légers, simplets et qui n’ont envie que de s’amuser, et surtout qui vont tout mettre en place pour la faire dérailler plus encore et le plus longtemps possible. Que la Divine Mère me pardonne, mais des Esprits stupides, ça existe et sachant qu'Elle a une patience Infinie, mais pas moi,  je n'abuserai pas de la Sienne. On poursuit.

ÊTES-VOUS DÉÇU OU CHOQUÉ ?

La culture populaire au Québec et ailleurs bien entendu, nord-américaine voire occidentale est, très peu garnie de données initiatiques valables. Elle n’inspire pas l’ombre d’une idée de ce qu’est un Esprit. C’est soit un fantôme qui va hurler des imprécations dans un microphone, faire gigoter le petit cœur en plastique de la planchette Oui-jà ou alors, c’est un Ange, un Archange, quelque chose d’immense, de colossal qui pourrait soulever la maison et faire des miracles comme sauver grand-papa de son cancer. Tout cela existe effectivement, mais c’est l’entre-deux qui manque et c’est pourtant cela la vraie réalité du monde des Esprits.  Vous connaissez l’expression la perfection n’est pas de ce monde ? Elle est tout à fait vraie. La Perfection est du monde spirituel puisque la Divine Mère dans sa perfection absolue est du monde spirituel. Mais le monde spirituel, le monde des Esprits est-il parfait ? Absolument pas !  Il est en progression constante.

Je m’autorise à vous parler directement. Vous êtes un Esprit. Incarné, mais un Esprit quand même. Avez-vous le sentiment d’être parfait ? Que les vôtres le sont ? Vos voisins ? Vos amis, vos collègues de travail ? Votre député ? Les membres du gouvernement ? Le reste de la planète ? Or tous ces gens, animés des meilleures intentions dans leur imperfection qui s’étale jour après jour, sont eux aussi des Esprits. Et lorsqu’ils meurent, ils ne sont pas plus avancés qu’ils ne l’étaient dans la minute précédant leur mort. Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai entendu ce genre de commentaires lors de funérailles - diplomatie oblige - laissant croire ou penser que le défunt est maintenant heureux, libéré, presque un saint, qu’il a filé droit vers le Ciel, etc. C’est comme si dans la culture occidentale, la mort lavait tout, pardonnait tout ! Comme si on pouvait tout oublier de leurs erreurs, leurs actes déplorables, leur égoïsme monstrueux, etc. Ils sont morts ? Tout est pardonné, ils sont comme au baseball, ils sont "safes" ! Ça ne fonctionne pas comme cela.

Dans un chapitre à venir, il sera question du karma, un terme sanskrit, mais bien connu qui signifie action-réaction[7]. C’est l’accumulation des conséquences pour l’Esprit des gestes posés lorsqu’incarné. Ce n’est pas sous la tyrannie chrétienne et autre que nous devons envisager que ce pécheur sera puni par l’enfer éternel. Mais il y a des conséquences et d’ailleurs, la plupart d’entre elles sont infligées par l’Esprit lui-même qui finit éventuellement par réaliser ce qu’il a fait. Certains de ces Esprits doivent demeurer entre deux mondes, et d’autres vont errer dans l’environnement d’où ils viennent, s’attachant à la matière.

L’ERRANCE

L’Esprit qui une fois séparé du corps s’attache avec une forte émotion au milieu duquel il vient de se libérer, subit alors les effets de l’attraction matérielle. L’Esprit est sans forme, c’est une Conscience, et son univers n’est pas celui des humains. S’y attacher, s’y perdre est alors comme subir une sorte de gravité et l’Esprit prend forme, il adopte souvent celle du corps qu’il a perdu, il est attiré par la matière même s’il n’a aucune emprise sur elle et ce malgré les nobles efforts de Patrick Swazey[8].

Ce refus de passer de l’autre côté, peut même devenir une obsession et soyez assuré que ces Esprits frustrés s’amusent beaucoup de vous en sachant que vous ignorez leur présence, voire leur existence déjà. Ils n'aiment pas l'idée que vous soyez conscient de cela et seraient soulagés de vous voir fermer ce livre parce que Casault déraille et que de toute manière, vous ne croyez pas un mot de ce qu'il raconte. Allez sors d’ici, va prendre un coup solide mon homme, tu es plus amusant quand tu es complètement givré que lorsque penché sur un foutu bouquin rempli de sottises!

J’aimerais vous dire que ces Esprits ne sont pas bien dans leur peau, mais ils n’ont pas de peau. Pour être plus près de leur réalité, ce sont des Esprits malheureux, qui paient avec difficulté les conséquences de leurs mauvais choix et ne semblent absolument pas comprendre ce qui leur arrive. Ils ne comprennent pas la terrible logique que plus on traîne de bagages avec soi, plus on devient lourd et que cette lourdeur n’est pas une punition grands dieux, mais une CONSÉQUENCE. Ignorant cela, ils détestent souverainement voir d’autres Esprits, incarnés ceux-là, comme nous, s’en tirer pas mal mieux qu’eux ne l’ont jamais fait dans leurs vies précédentes. Ce sont des Esprits envieux et parfois colériques qui je le répète orbitent dans notre système parce que nous en sommes leur Soleil. C'est donc à nous de changer d’attitude et de comportement si nous ne voulons plus d'eux dans notre environnement.

Je dois quand même relativiser. Je ne parle pas de hantise et moins encore de possession ni même de manifestations spirites. Je parle d’une influence. Comme un courant d’air avec une mauvaise odeur et qui nous fait demander : « Qu’est ce que ça sent ici ? » Sans plus. Mais cette influence engendre un courant qui fait recirculer l’air pollué et nous repartons encore à dérailler, ce qui ne fait que les encourager et ainsi va la vie. Eux ne changeront pas. Prier pour eux est même très noble. On aimerait qu’ils changent d’attitude et sortent de notre environnement or c’est nous qui devons changer. La vermine n’aime pas les endroits propres. Il n’y a rien à manger quand tout est rangé, qu’il n’y a rien de comestible qui traîne, alors elle va se diriger comme un missile sur tout ce qui sent très fort !

La suite dans la PARTIE -8-

Jean Casault est l'auteur de plusieurs ouvrages portant sur l'ufologie et la métaphysique TOUS DISPONIBLES en librairies et en bibliothèques

dont...



[1] Il a quand même débuté son entraînement à l’âge de cinq ans.

[2] En général dans le milieu on parle de powerlifting.

[3] Bien que dans les faits elle s’éloigne progressivement de la Terre.

[4] Institut de Métaphysique Appliquée qu’a fréquenté l’auteur de 1978 à 1982 en tant qu’étudiant puis enseignant.

[5] Le plus grand spécialiste des expériences de morts imminentes le professeur Kenneth Ring a notamment construit l'indice WCEI (Weighted core experience index) pour mesurer la « qualité » de l'EMI de 1 à 10

[6] Dirigé en 2005 par Francis Lawrence, ce film avec Keanu Reeves évoque le monde des Anges et des mauvais Esprits.

[7] Et non pas punition comme plusieurs le croient.

[8] Allusion aux performances du fantôme d’amour du film Ghost de Jeffrey Zucker en 1990