Code 878

argaiv1549

argaiv1018

 

Auteur

Jean Casault

Conception graphique de la page d'accueil :

Éric Dorion de EDC Studio


NOUS SOMMES IMMORTELS

Le monde des Esprits

PARTIE -5-

Photo Jean Casault 2017

CETTE SÉRIE INTITULÉE "NOUS SOMMES IMMORTELS" A POUR AUTEUR JEAN CASAULT. CHACUNE DES PARUTIONS ET SON ENSEMBLE SONT PROTÉGÉS EN VERTU DE LA LOI SUR LE COPYRIGHTED ET LES DROITS D'AUTEUR DANS TOUS LES PAYS.  Il est strictement interdit de reproduire de manière anonyme ou sous un autre nom en partie ou entièrement cette série d'articles.

L’auteur est ufologue et métaphysicien depuis 1966. À cette époque, il a vécu une série de rencontres spectrales et physiques de type initiatiques très intenses qui l’ont placé sur ce chemin qu’il parcourt depuis toutes ces décennies. Sa mission est d’écrire ce qu’il perçoit, ce qu’il voit, ce qu’il entend, ce qu’il ressent et ce qu’il découvre avec l’aide inaltérable et soutenue de son Esprit. Ce dernier ne porte évidemment pas le nom de son avatar terrestre, Jean Casault, puisqu’Il a vécu bien avant ce dernier et vivra encore de nouvelles existences après sa mort.

Par synchronicité en tout temps, durant ses Vols de nuit (rêves) et parfois même directement, alors qu’il est installé à son clavier, Casault reçoit de son Esprit et de plusieurs Autres, ce qui doit être partagé et à son tour Casault fait de même.

« J’espère au plus profond de moi-même être toujours en mesure de vous transmettre le plus fidèlement possible l’essence pure et sublime de ce que je reçois. C’est ma mission et je tiens à la remplir consciencieusement. Je sais que d’autres Esprits participent à cet effort, je m’en rends compte par leur style différent, leur approche tout autre, et je suis honoré d’être fusionné à ce corpus spirituel si je puis m’exprimer ainsi. Les remercier consiste à tout faire pour reproduire l’essence de leur manifestation.  Je vous invite donc à lire cette série en laissant votre résonance intérieure vous guider, et vous indiquer à sa manière, ce qui est le plus pertinent pour vous. Cela dit, j’écris en toute simplicité, non pour vous apprendre des choses étranges, mais pour vous aider à vous souvenir de ce que l'incarnation vous a fait oublier !"

L’auteur anime tous les samedis à 10h00, l’émission  LES FAITS MAUDITS sur les ondes et via le site de CJMD 96,9 FM à Lévis.

 

Vous pouvez partager "NOUS SOMMES IMMORTELS" en copiant l'adresse URL de cette page. Il est strictement interdit par la loi sur les droits d'auteurs de partager ce texte en le modifiant de quelque façon que ce soit. Merci.

***

POUR LIRE LA PARTIE -4- CLIQUEZ ICI

FANTÔMES, POSSESSION, ENFER ET DÉMONS

La suite...

 

COMMENT DORMIR COMME UN BÉBÉ DANS LA PIRE MAISON HANTÉE

Un Esprit peut errer en des lieux spécifiques et sa présence peut être détectée par des médiums pendant des centaines d’années, d'où la vision par certains de formes spectrales en habit d'époque, en uniformes de la guerre civile, voire du 17e siècle, mais il vient un temps où ils finissent par comprendre qu’ils n’ont plus rien à attendre de cette forme d’existence et reviennent à la Maison. La série américaine Ghost Whisperer [1]avec Jennifer Love Hewitt dans le rôle principal était assez près de la réalité en illustrant le sort de ces Esprits confus, perdus et complètement déstabilisés par leur propre mort. Ils sont alors soignés et après une période de repos spirituel, ils évaluent eux-mêmes leur propre parcours avec l'aide de leur guide et de conseillers, autant lors de leur vie physique que de leur vie psychique, puis, ils s’incarnent de nouveau avec cette fois l’espoir de revenir en Esprit actif après la mort et non en fantôme errant.

Un Esprit incarné relativement avancé, avec une expérience de multiples vies, n’a rien à craindre de se retrouver ainsi dans la pire des maisons hantées qui soit. Si en tant qu’humain, il sait qui il est et ce qu’il est il y passera  une nuit fort tranquille. Si ce même humain le fait par bravade en fanfaron, cela va se retourner  contre lui. Mais si il le fait pour assainir les lieux, en toute humilité, c’est lui qui sera la hantise de ces Esprits mauvais. Ces derniers craignent et détestent les Esprits humbles. Ce ne sont pas leurs cibles, ils préfèrent quitter les lieux tant qu’ils y seront et ne reviendront que lorsque leurs proies préférées reviendront.

Si c’est l'ego qui mène la parade et qu’il veut tester la résilience de ces Esprits malheureux, sa fanfaronnade pourrait  devenir accablante. C'est très souvent ce qui arrive ou peut arriver à ces jeunes experts qui partent avec leur machinerie quasi hollywoodienne pour aller crâner dans une ancienne prison abandonnée depuis 75 ans. Plusieurs m’ont proposé de les accompagner au cours de toutes ces années. Been there done that ! Depuis une dizaine d’années, je refuse de jouer leur jeu. J’ai eu l’occasion de scanner plusieurs de ces endroits, seul, sans équipement et sans aucune intention autre que d’encourager ces Esprits à migrer.  Je dois cependant reconnaître que certains endroits sont assez effrayants, non pas en raison de manifestations spirites mais par l’écœurante vibration qui s’en dégage. J'ai l'impression de me salir.

Lorsque que par une nuit froide de janvier, ma femme et moi nous sommes retrouvés accidentellement dans un établissement hôtelier des Catskills dans l'état de New York, la présence d’Esprits indésirables était telle que nous avons refusé de les braver alors qu'il était plus simple et plus sage d'aller passer la nuit ailleurs. La situation eut été différente si nous n'avions plus eu aucun choix. Il y aurait alors eu un processus de nettoyage et de protection mis en place par nos Protecteurs, mais comme il était possible d’opter pour une solution de rechange, c’est ce que nous avons fait. Nous étions là pour prendre du repos avant de poursuivre notre route et non pour exorciser les lieux.  Mais croyez-moi quand vous avez l’impression qu’on vous respire dans le cou et que ca sent les égouts c’est qu’il vaut mieux ne pas y demeurer.

LES EXORCISMES ?

Les exorcismes religieux sont une mascarade qui gêne l’Église la plupart du temps. Il est trop tard pour elle de reculer après avoir encouragé cette pratique et même publier le mode d’emploi en 1626, mais elle préfère garder le silence et ne pas trop se vanter de cette pratique. Le rituel romain a été revu et corrigé en insistant sur l’aspect de certaines maladies mentales très graves pouvant s’apparenter aux symptômes de la possession. Ces Esprits fourbes ne sont au fond que de mauvais garnements, lâches, peureux, manipulateurs et surtout malheureux d'être ce qu'ils sont. Ils finiront bien par évoluer.  La méchanceté ou la bonté d’un Esprit naissant est toujours acquise avec l’expérience, jamais innée. [2] Cela dit la vraie question est...

UN ESPRIT PEUT-IL POSSÉDER UN HUMAIN ?

Et la vraie réponse est... absolument pas. La culture générée par la littérature et le cinéma laisse supposer un Esprit qui pénètre en l’humain, écrase sa personnalité, étouffe son âme et le possède entièrement en le déformant comme un monstre. C’est alors que le prêtre délégué par Rome s’amène avec son rituel et procède à l’exorcisme en chassant le vilain qui après moult démonstrations de résistance assez spectaculaires, finit par retourner aux enfers. Bravo ! Mais ça c’est pour le cinéma. L’humain n’est pas qu’une personnalité, c’est un Esprit à part entière. Aucun Esprit ne laissera un autre prendre sa place par la force pour contrôler son humain et le rendre « diabolique ». AUCUN.

Par contre, un Esprit malsain déjà, acceptera de subir la présence soutenue et l’influence putride d’un Esprit aussi pourri que lui à ses côtés ce qui peut avoir des conséquences lourdes pour l’humain et ce qui explique les très rares cas authentiques dits de possession, même si le mot possession n’est pas adéquat. Vous avez alors compris que le scénario de l’enfant sage, ou du premier venu qui brutalement se fait posséder par un Démon relève du mythe religieux, culturel et cinématographique. Un Esprit ne peut posséder un corps habité par un autre Esprit, pas plus qu’un humain ne peut habiter un autre humain, c’est une physique impossible dans les deux univers.

Il suffit de s’informer un peu pour apprendre qu’il existe des pathologies mentales, pardonnez le terme, spectaculaires. Le syndrome de Cotard à titre d’exemple est effrayant et il n’est qu’un parmi d’autres. Cet état délirant dont la thématique  associe des idées d'immortalité, de damnation, de négation d'organes alors que  le sujet croit que certains de ses organes sont en décomposition ou transformés en pierre. Cela peut aller jusqu’à la négation du corps alors que le sujet croit ne plus avoir de corps ou être déjà mort. Le patient peut alors très bien se percevoir comme un possédé, un mort-vivant, un zombie.

Je suis métaphysicien il est vrai, mais je ne suis pas fanatisé par les concepts du paranormal et je reconnais d’emblée qu’il existe de véritables maladies mentales d’origine physique, liées à de sérieuses aggravations du cerveau ou du système nerveux et aussi causées par de très lourds dérèglements hormonaux. Les troubles délirants sont les plus susceptibles de se retrouver dans la catégorie des cas de possessions diaboliques. La psychiatrie est une science médicale extrêmement jeune toutefois. Dans un siècle ou deux, elle aura sans doute réussi à faire autre chose que découvrir des maladies et leur donner des noms d'un kilomètre de lomng. Elle finira bien par les traiter et les faire disparaître au lieu de simplement éteindre le patient avec une médication intense comme on le fait avec un circuit électrique que l’on met à off.

JOUER AVEC "OUI-JÀ ?"

Peut-on jouer avec la planchette Oui-jà ? Avant de répondre, je vous pose une question. Le téléphone sonne. Vous répondez et là c’est un abruti qui vous traite comme un moins que rien, comme si vous étiez à son service, il éclate de rire à tout propos, ricane comme une crécelle, pose des questions stupides. Vous faites quoi ? Vous raccrochez. Si cela sonne de nouveau vous ne répondez pas, il finira par se lasser. La planchette Oui-ja au départ n’est qu’un outil matériel sans aucun pouvoir que vous pourriez remplacer par un verre posé sur une surface glissante avec des lettres inscrites au feutre sur du papier. Vous vous en doutiez évidemment. Les Esprits qu’il serait fort intéressant de rencontrer au cours d’une séance de Oui-ja, n’accorderont pas même une seconde d’attention à nos suppliques ridicules, si nous traitons la chose de manière frivole.  J’ai déjà dis qu’il y avait des règles dans le monde des Esprits. L'une d'elle est fondamentale.

LA CLEF D’UN VRAI CONTACT SPIRITE  : LE RESPECT ABSOLU

Le respect de l’Esprit est une condition fondamentale à remplir avant toute autre. Autrement, il ne se passera absolument rien. C’est très souvent le cas. Ou alors vont se présenter des Esprits qui veulent bien se payer votre tête. Ils vont s’immiscer dans le jeu et vous donner des réponses grotesques qui ne font aucun sens. N’invitez donc pas des Esprits dans votre maison que vous n’inviteriez jamais chez vous s’ils étaient humains et ayez le plus grand respect pour ceux que vous aimeriez inviter.  Quel Esprit serait assez stupide pour se prêter à des gamineries pareilles à moins d’être un gamin un peu stupide lui-même ?

Vous avez autant de chances de recevoir un Esprit de niveau intéressant si vous opérez de manière frivole que de recevoir un personnage important à votre tail-gate du  week-end prochain. Il faudra commencer à comprendre que les Esprits, tout comme nous, ne se mêlent qu’avec ceux qui leur sont compatibles. On ne traite pas plus un Esprit irrespectueusement qu’un humain, sous prétexte qu’il est invisible.  J’explique aussi dans l’Ère nouvelle ce que sont les formes-pensées, sorte de golems psychiques qu’on peut fabriquer avec des résidus énergétiques poisseux et quelque peu écœurants.

Cela peut vous sembler attrayant si vous êtes amateur de ce genre de choses, mais croyez-moi, le charme de la découverte s’estompe en quelques secondes. Le protocole spirite pour parvenir à établir un contact avec un Esprit de valeur est à des années-lumière de l’infantilisme des amateurs par un week-end pluvieux dans le sous-sol de la résidence pour épater les filles de sorte qu’une fois bien effarouchées, elles deviennent plus faciles à racoler.  On ne doit jamais considérer le monde des Esprits comme un terrain de jeu personnel.  Vous n’ouvrirez pas un vortex mystérieux duquel vont s’échapper de furieux démons qui vont se mettre à vandaliser votre demeure et terroriser le quartier. Hé non ! Vous ne ferez que vous attirer des Esprits qui sans même que vous les ressentiez, vont instiller en vous le dépit, la hargne, des pensées morbides, de dégoût de soi, de frustration profonde, voire de haine. C’est ça que vous cherchez ? Ah vraiment ? Vous serez servis.

Si on a le sentiment d’être hanté ou possédé par un Esprit malsain, changeons d’attitude et de comportement, assassinons ce train de pensées, devenons autre chose que ce que nous sommes, car c’est nous qui attirons les mouches par notre odeur repoussante. Lavons-nous, sortons des égouts et les mouches ne nous dérangeront plus, nous ne serons plus intéressants. Les gens propres qui se respectent n’attirent pas les mouches à viande ! Dans le milieu spiritualiste, j’ai déjà émis l’hypothèse que les alcooliques au stade du delirium tremens et qui jurent avoir vu des démons n’hallucinent pas ! Leur état décadent à l’extrême – c’est assez laid à voir – attire précisément des Esprits du genre. L’Esprit dont les résidus psychiques l’empêchent de traverser est malheureux et jaloux. Rien ne les attire autant qu’un Esprit incarné dans un humain qui se plante royalement et dégringole dans l’escalier de la décence et se comporte comme un goret en chaleur ou un bonobo enragé et l'alcool tout comme les drogues, font cela à merveille.

Les histoires de hantise, de possession, d’Esprits malsains dans la maison, relèvent de l’attitude des humains qui les attirent. Je reprends l’analogie des infestations de vermine ou d’insectes nuisibles. Dans les maisons propres, entretenues et salubres, c’est rarement un problème. L’insalubrité, l’absence d’hygiène, la malpropreté par contre sont des invitations portes ouvertes. Si vous achetez une maison habitée par des Esprits malfaisants qui ne veulent pas de vous, c’est votre élévation de conscience, votre propre Esprit qui les chasseront. Ils n’ont de pouvoir que celui qu’on leur offre par notre apathie, la peur que nous entretenons ou le caractère malsain de nos pensées.  Dans tous les cas, si vous n’en voulez plus, réclamez l’aide de votre Protecteur,  il est là pour ça et n’attend que votre diligente et respectueuse requête.

LES ESPRITS NOIRS

Il existe des Esprits noirs, de sombres entités vouées à la débâcle humaine absolue et  dès lors il existe des humains, foncièrement mauvais.  Ces Esprits noirs, ces humains du monde animal qui  utilisent et mettent leur intelligence au service de la cruauté sont de véritables monstres. Ces tyrans sont parfois connus, Tamerlan, Hitler, Staline, Mao, Pol Pot et bien d’autres encore, qui de nos jours dirigent leur peuple à coups de canons, de gaz et de missile. Les autres ne sont pas connus et dirigent les pires organisations criminelles de la planète depuis les cartels latinos, la mafia rouge, les triades de l’Est sans négliger les belles valeurs siciliennes de la mort sur rendez-vous.  Nous avons nos fous de Dieu, de furieuses bêtes sauvages, qui de toute leur vie n’ont connu que la haine qu’ils transmuent en un fanatisme délirant sans nom et surtout sans cause véritable autre que celle, islamiste, inventée par d’excellents manipulateurs. Tous ont pour eux la folie au service des fous ! Ce sont des tyrans organisés, structurés ou pas ce qui n’a plus aucune importance.

Enfin il y a les plus isolés, à la fois animaux sauvages et totalement inconnus et qui œuvrent seuls. Ils se jettent sur les membres de leur famille avec une sauvagerie sans nom, ils sont comme les rats et autres vermines qui cherchent à s’infiltrer là ou personne n’en veut pour prendre tout ce qui s’y prend, et parfois la vie de ceux et celles sur leur chemin. Ce sont des voleurs[3], des violeurs et  des tueurs. D’autres, aussi cruels, mais non violents,  portent cravate au col et par leur maîtrise intelligente de nos systèmes, dépouillent jusqu’à l’os ceux et celles qui toute leur vie ont tenté de prévoir les coups et leur futur, les laissant agonisants de douleur dans le caniveau. Eux aussi sont des monstres. Ils sont dominés par la puissance innommable de leur ego et entretiennent la haine des hommes et l’amour de leur propre image avec une insondable méchanceté. Ils sont extrêmement laids, répugnants et repoussants, leur vibration est celle d’un film d’horreur et la couleur de l’énergie qu’ils dégagent est celle d’une nuit de tempête. Il m'arrive d'en croiser, très rarement, mais à l'occasion et simplement de passer près d'eux me soulève le cœur. La résonance fine envers les différents types d’énergie  que dégagent les humains n’a pas que de bons côtés.

Nos moyens pour contrôler ces bêtes infernales n’ont d’utilité qu’à retarder leur croissance, démanteler certains de leurs plans, mais pour un temps encore, cette planète est leur terrain de jeu. Cela ne s’étendra plus comme auparavant puisque les choses ont changé depuis 2012. Une Vibration mère a soutenu leur existence et a nourrit ces  Esprits de l’Ombre au cours de centaines de millénaires ce qui a fait de ce monde une terre d’exception où l’incarnation a toujours représenté l’un des plus grands défis de l’Univers. C’est terminé. Mais les effets résiduels sont immenses et résilients. Nous sommes des Héros, tous autant que nous sommes à survivre en grâce et en beauté dans ce marais putride qu’ont nous a laissé.

 

QU’EN EST-IL DE LA MAGIE ?

Photo Jean Casault 2010 

MAGIE DU SURNATUREL ET DU PARANORMAL

La magie existe, mais certes pas sous ce nom quelque peu éculé et qui nous ramène à la superstition de certaines tribus anciennes, mais aussi de nos grands-mères avec leur chapelet accroché à la corde à linge, la veille d’un mariage.  Je ne sais où j’ai lu cela, mais Nikola Tesla a déjà écrit que si nous voulons percer les mystères de l’univers il fallait penser en termes d’énergies, de fréquences et de vibrations. Mais je crois que Tesla nous invitait à pousser notre expérience des énergies, des fréquences et des vibrations un peu plus loin comme si intérieurement, il prévoyait l’arrivée prochaine de la physique quantique, la zone frontière entre la physique et la métaphysique.

Or malgré cela, nous n’explorons plus rien ! Au XXl em  siècle il y a belle lurette qu’avec le support de l’électricité devenue l’électronique, avec les  applications très familières de l’optique, des ondes et des fréquences dans notre quotidien, nous avons entièrement oublié les leçons de la nature à cet égard. On se repose sur nos appareils pour nos appels et les grands magasins pour le reste. Il ne faut tout de même pas oublier que nous n’avons pas inventé ces forces et ces puissances, nous n’avons fait que les habiller, s’en servir, les harnacher, les contrôler plus ou moins et faire en sorte que nous ayons de la lumière, de la chaleur, du son et des images. Nous avons été de très bons techniciens en somme, mais rien de mieux que cet homo sapiens qui a découvert le feu et compris son utilité et la façon de le produire. Mais il n’a pas inventé le feu !

LE CULTE DU SECRET

Bien avant nous, il y a des millénaires de cela, les humains, surtout leurs femmes, ont accumulé des connaissances nées de leurs observations, mais sans aucun doute aussi de l’inspiration qu’ils ont reçue de leur Esprit et des autres de passage. Ils ont transmis ce savoir de génération en génération et sont nées alors les sciences de l’invisible.  Je parle d’époques très anciennes il y a de cela près de 10,000 ans et plus. Mais le parcours de ce transfert de connaissances allait subir l’impact de l’ego humain avec le temps.

En premier lieu, ce fut le culte du secret. Un chaman, mâle ou femelle, à peine surgi de l’ère du Cro-Magnon apprenait très rapidement que son statut au sein de la tribu était préservé par son savoir occulte. Le transmettre et le rendre accessible à tout venant, aurait ruiné ce statut avec les privilèges afférents. C’est ainsi que s’est le développé le culte du secret et forcément les secrets partagés par ceux-là mêmes qui les découvraient, donnèrent naissance aux guildes, aux groupes secrets et bien sûr aux sectes et autres organisations du genre sans aucune limite de taille et de complexité. Cela existe encore dans tous les pays, sur tous les continents et disons qu’ici au Québec, la magie des Anciens n’étant pas un phénomène culturel comme en Europe et surtout en Asie et en Afrique, notre histoire étant toute jeune, on ne connaît aucune d’entre elles, pas même la guilde des Druides celtiques. Il y a bien sûr la mystique amérindienne très ancienne elle aussi, mais ce n’est pas la nôtre et pour des raisons évidentes, la méfiance historique entres les Blancs et ces derniers n’aidant pas, nous n’y avons accordé aucun intérêt, considérant que les Amérindiens n’étaient que des païens animistes primitifs et barbares, un élément culturel encore très fort que nous tenons de notre très Sainte Mère l’Église.

Le chaman ou le guérisseur, tout sexe confondu n’était pas très loin derrière la femme cueilleuse, il y a des millénaires de cela. Le travail de cette dernière, ne le perdons jamais de vue était régulé par ses capacités physiques de se mouvoir puisqu’elle était quasi perpétuellement enceinte et chargée de l’éducation des enfants. Ce confinement au foyer, conséquence de son anatomie maternelle ne date donc pas du 19e siècle. Non seulement elle évoluait aux abords rapprochés de son milieu de vie, mais elle se devait d’ajouter aux viandes rapportées par les chasseurs, des éléments nutritifs qu’instinctivement elle ressentait le besoin. Elle devait tout essayer, au risque de s’empoisonner. Les humains mourraient très jeunes à cette époque et le plus souvent de maladies entraînées par d’importantes carences dans leur alimentation. Si en 1534, au Kanada, les Français tombaient comme des mouches en raison du scorbut, cause de l’absence de vitamines et de minéraux dont l’indispensable vitamine C, que les Indiens  leur ont finalement fait découvrir, imaginez il y a 35,000 ans.

Avec les décennies, les siècles et les millénaires, ces femmes, devenues rapidement des sorcières et je vous dirai quand et pourquoi, ont appris le secret de milliers de plantes diverses en exploitant les racines, les étamines, le suc, les pétales, les tiges, les graines, la sève, etc. Elles ont appris et transmis, à leurs filles le plus souvent, ce qu’elles pouvaient en faire, comment et pour quel besoin. Elles n’ont pas fait qu’utiliser ces produits naturels tels qu’ils étaient, elles ont appris à les faire sécher ou bouillir ou fumer ou les trois ensembles puis à les réduire en bouillie, ou en poudre et à effectuer des mélanges simples puis de plus en plus complexes. Ils ont développé des mixtures incroyables et sans le savoir sont devenus les meilleurs pharmacologistes du monde.

On se moque souvent des herboristes chinois avec leur boutique vieillotte et leurs trucs secs et pas très ragoûtants aux noms trop élaborés, mais la Chine rurale est l’endroit dans le monde avec le moins de cancers et de maladies coronariennes et autres. Ce constat change d’années en année depuis que les plus riches s’alimentent « normalement » à l’occidentale, se soignant à l’aide de la pharmacopée moderne et chimique.

Revenons à nos femmes cueilleuses. Débordant de leur secteur de vie à la suite des migrations massives causées notamment par les cycles naturels d’une planète glaciale, les tribus se sont agrandies pour devenir des clans et avec les siècles, devenir des peuples. Il y a de cela un millier d’années environ, que la pharmacopée ancestrale est devenue licencieuse, puis interdite. Inutile de vous préciser par qui, et d’ajouter que les femmes disposant de ce savoir étaient brûlées vives sur les bûchers ou noyées dans les rivières. Merci à Jésus et à son Père qui devaient les détester du plus profond de leur cœur si on accepte ce qu’en disaient leurs bourreaux!

Leur savoir incommensurable s’est perdu avec les siècles et devenu si rare qu’il prit le nom, d’origine perse, de mangea, qui signifie mage ! Le savoir ancestral magique est lié aux phénomènes et aux produits de la nature. Je ne vous ai pas parlé de la connaissance bioélectrique de certains cristaux, l’observation des cycles naturels dont celui des saisons évidemment, mais de la lune, du soleil et des étoiles et des effets sur les humains bien au-delà des marées. C’est de là que vont naître les Arts anciens après des millénaires et des millénaires d’observations, conservées par la transmission orale puis éventuellement écrites  pour devenir des grimoires aujourd’hui entièrement disparus. Ou presque.

On peut donc dire que la magie blanche, noire, la sorcellerie, les arts divinatoires l’alchimie et l’occultisme tirent tous sans aucune exception leur origine, de l’observation par l’humain, de la nature autour de lui et en lui avec notamment d’Esprits très anciens acceptant de les inspirer et de les guider dans leurs choix. Pour les Chinois, les Indiens et même les Japonais, le christianisme n’a heureusement pas eu le temps de les intoxiquer d’où la perpétuation de leur savoir. Il en va de même de tribus éloignées que la pollution blanche et cruciforme n’a pas touchées.

De nos jours, la magie est pratiquée par quelques individus seulement et malheureusement dans cela comme dans tout, il s’y glisse un nombre considérable d’amateurs et de farfelus de plus en plus habiles à manipuler par l’illusion, l’image et le savoir, même superficiel. Ils s’improvisent sorciers et chamans parce qu’ils ont médité deux semaines sur le bord d’un lac, connu un Wicca et folâtrer dans les tournesols avec  une vraie Indienne qui brûle de la sauge dans son salon recouvert d’une peau d’ours !

LA NATURE EST UN MIRACLE DE SYNCHRONICITÉ

Malgré ces clowns grotesques, la magie existe !  La nature est un miracle de synchronicité, elle n’est que cela : tout dégage une énergie sur une fréquence particulière et vibrant à un certain niveau. Or ces vibrations nous sont très familières puisqu’elles existent à notre niveau de conscience et il n’appartient qu’à nous de nous entraîner à les ressentir.  Tout vibre, même la petite roche insignifiante. Parce que Tout est Un et Un est le Tout. Il faut cependant observer des millénaires durant ce qui ne s’observe pas avec les sens. Il faut disposer d’une capacité de captation carrément médiumnique pour voir à l’œuvre cette nature enchantée. Quelques très rares humains sont capables de voir ces énergies à l’œuvre avec leurs yeux bien physiques, mais encore là, la très grande majorité n’a aucune idée de ce qu’elle voit. Ces gens n’ont jamais étudié l’impact d’une rencontre entre telle énergie et telle autre, une science qui date de l’Atlantide parce que oui, c’est vrai, j’ai omis ce détail. 

Nous ne sommes pas la première humanité à voir le jour sur cette planète.  La science des cristaux allait bien au-delà de l’achat en boutiques de babioles colorées pour  les suspendre à la fenêtre croyez-moi ! Nous avons tout oublié cela. Il existe des Esprits du Service par milliards qui sont impliqués dans la gestion de la matière à tant de niveaux qu’il est quasi impossible d’y croire. Or certains humains ont réussi à travailler avec ces Entités à créer des choses absolument incroyables et je pense notamment au jardin de Findhorn en Écosse, mais il  existe d’autres endroits de ce genre, partout dans le monde qui survivent au culte du plastique, du béton et de l’ultrarapide. J’ai vu de mes propres yeux une centaine de ces Esprits du Service tous réunis au même endroit. J’étais comme dans leur village. Cette vision est inoubliable et fait partie de mes plus beaux souvenirs de vie[4].

LA SUITE À LA PARTIE -6-



[1] Traduit en français par "Mélinda entre deux mondes".

[2] Il existe des Esprits de Service nés pour servir et qui n’ont aucunement besoin d’exercer un choix pour évoluer et grandir.

[3] Particulièrement les auteurs d’invasions de domiciles chez des gens sans défense.

[4] Cf Métamorphoses. Québec-Livres.

 

Jean Casault est l'auteur de plusieurs ouvrages portant sur l'ufologie et la métaphysique TOUS DISPONIBLES en librairies et en bibliothèques

dont...

 

Vous pouvez entrer en communication avec l'auteur à cette adresse  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )