DOMINIQUE : UNE MÈRE D’HYBRIDES ?
Suite de «  fabuleuse RS à Gatineau »
Un article de CASAULT
Il va sans dire qu’il est de loin préférable pour vous de lire cet article pour comprendre celui-ci. J’ai soulevé cette question dans l’article en question et je vais reproduire plus bas les passages en question.
Mais avant je veux que vous compreniez comment cela s’est passé. Vous souvenez-vous du passage d’Anik à mon émission LES FAITS MAUDITS du 19 novembre dernier ? En voici le PODCAST.
Voilà donc que retournée à Calgary elle continue ses affaires et décide de lire mon enquête sur l’observation faite par Dominique. Dès qu’elle a terminé elle prend conscience de la possibilité que Dominique soit une mère d’hybrides. Or j’ai à peine le temps de lui répondre que je reçois un courriel de Dominique qui est en train de se demander si elle n’aurait pas déjà été enlevée avant...
Dans les années 80-90 j’ai pris connaissance du phénomène des mères d’hybrides grâce aux écrits de Budd Hopkins et par la suite de Johan Mack de sorte que j’ai pu approfondir mes liens avec mes témoins ( femmes) et brutalement découvrir sous hypnose ces histoires de fausses couches en lien avec du missing time et une observation d’ovni.. Par la suite j’ai également confirmé les prises de sperme chez les hommes. Mes dossiers regorgent de témoignages du genre. Ils sont pour la plupart dans trois ou quatre de mes livres.
Donc dans l’ordre voici d’abord un extrait de l’article dans lequel Dominique soulève elle-même cette possibilité.
« Hier, mon ami aussi me disait que extra-terrestres et entités sont en fait le même phénomène... alors pour clarifier ma définition d'entités, il m'arrive, depuis que je suis petite, de ressentir des présences dans certains endroits, parfois de voir vaguement des formes humaines translucides, ou des boules lumineuses, de recevoir des images de choses qui se produiront dans les 24 heures...  C'était très fréquent à l'adolescence, surtout.
Voilà qui contribue fortement à me convaincre qu'elle a une capacité médiumnique innée et qu'il en aura fallu de peu dans ce cas pour qu'elle atteigne la CMS nécessaire pour son observation.
Je reçois aussi parfois des visites de gens décédés qui ont des messages à donner, mais c'est rare.  Quand j'habitais sur la rue Pierre-Lafontaine, je voyais souvent un petit garçon dans la maison, et je sentais une présence plus forte qui m'intimidait parfois.
Je n'en ai pas parlé jusqu'à ce qu'une amie d'un ami, médium à mon insu, viennent souper à la maison et me demande la permission de "canaliser" la femme qui était présente chez moi. Quand j'utilise le mot entités, je parle plutôt et plus précisément de fantômes mais ça passe moins bien, souvent.  Je pensais que mon fils me parlait de ces "deux esprits" qui sont tout de même restés à la maison quelque temps quand il était petit.  À un moment donné, le présence est devenue dérangeante car elle interférait avec tout ce qui était électrique, on m'a recommandé une chamane qui nous a offert son aide.
Les cauchemars... il y en a effectivement plus dernièrement, et encore la nuit dernière.  J'étais dans un hôpital, branché à je ne sais quoi, des aiguilles dans le cou et des tubes minces au dessus de l'épaule droite.  Je me suis encore réveillée en sursaut et j'ai perdu une partie de ma nuit de sommeil.  J'ai vérifié, évidemment.  Je n'ai rien, enfin, il me semble.
Il se peut que ce ne soit pas sa première expérience et elle commence à avoir des réminiscences de ces dernières. Bienvenue dans le Club Dominique nous sommes des millions !!!
En relisant le texte et vos annotations, j'ai eu un autre flashback... quand j'étais enceinte de mon fils aîné, je faisais souvent des cauchemars et j'hallucinais parfois le jour.  J'ai vu, à quelques reprises dans la rue, des êtres vraiment étranges - et très laids.  Après une "double-take", il n'étaient généralement plus là.  J'ai été assez effrayée pour avoir peur d'être à nouveau enceinte, mais ça ne 'est pas produit pendant ma deuxième grossesse, quatre ans plus tard.  J'en avais parlé très peu, mais je me souviens avoir demandé à des gens si de telles "visions" étaient fréquentes avec les hormones de la grossesse.  Apparemment non.  Ce n'est plus arrivé après l'accouchement.
Plus je me renseigne, « plus je pense que j'en sais plus que je pense que j'en sais »...  Le fait de lire les réactions d'autres personnes me rassure un peu, ça brise un peu le sentiment d'être plutôt seule à vivre des incidents bizarres et souvent inexplicables.  Par exemple, être paralysée à mon réveil, ça m'est arrivée.  Quand ça arrive (c'est quand même occasionnel), j'ai plus souvent l'impression d'être seule, mais à deux ou trois reprises, je ne pense pas que je l'étais.  J'avais justement une copine à qui j'en ai parlé, il y a quelques années.  On s'est parlé aujourd'hui, et elle s'en souvient très bien.
Mon premier souvenir de cette expérience en particulier remonte à 1995, dans la résidence Leblanc de l'Université d'Ottawa.  À peu près dans la même période, j'avais vécu un genre de EMI pendant un choc vagual suite à une opération mineure... et en février, j'avais fait une fausse couche, que je ne comprenais pas trop car je ne voyais mon copain qu'une à deux fois par mois et que je prenais la pilule.  Les chances étaient vraiment, mais vraiment minces compte tenu du «timing» et tout.
Nous revoilà plongé dans les grossesses inexpliquées, les fausses couches étonantes que nous reconnaissons grâce aux travaux remarquables du regretté Budd Hopkins.
Je me suis dit qu'avec ma «luck» habituelle, j'étais dans le .01% pour qui la pilule n'avait pas fonctionné. J'avais 18 ou 19 ans.  Je n'en avais pas parlé à mon médecin sur le coup, mais quand je l'ai vue au printemps pour mon rendez-vous annuel, elle m'a posé des questions sur ma grossesse (que je niais), mais mon corps avait changé et j'avais même eu des montées de lait et elle pouvait le voir, donc je n'ai pas eu d'autres choix que d'en discuter un peu.  J'ai été enceinte un maximum de 5 ou 6 semaines et la fausse-couche a eu lieu en février.  Je me souviens de montées de lait en avril, pendant la période d'examens - quand même deux mois après la fausse-couche.
Dominique aurait donc participé au programme d'hybridation dont il est question depuis toujours. Hopkins, Strieber, Mack et mes propres témoins.
Mes parents sont de très fervents catholiques. Bref, en parler n'était pas à mon avantage ni dans mon milieu familial, ni dans mon entourage immédiat car mes copines me taquinait en répétant que j'avais "attrapé la grossesse".  Comme elle le disait assez fort et que c'était honteux pour moi, j'ai gardé le tout sous silence par la suite.  Il n'y a peut-être aucun rapport, ce sont des choses qui peuvent arriver...  c'est juste que des fois, si je peux m'exprimer ainsi, je trouve que ça fait beaucoup de coïncidences en même temps.
Voilà au moins une chose en laquelle je ne crois pas : les coincidences et le hasard !
Et comme je vous écrivais plus tôt cette semaine, ce que j'ai vu en octobre a fait bouger plein de choses en moi, et des souvenirs remontent à la surface.  J'essaie de ne pas faire trop de liens (ce qui est parfois difficile), je sais que je pourrais faire des liens qui sont erronés parce que je suis encore sous le choc par moment, mais je me pose tellement de questions... »
ANICK
C’est donc après avoir lu cela qu’Anick m’envoie ceci
Bonjour Monsieur Casault
J'ai bien aimer votre texte sur les Anunnakis, j'adore ce sujet et j'ai toujours penser que les livres de  Zecharia Sitchin  étaient les meilleurs livres sur la réalité  de ce que nous avons été programmés  à  croire ( Religions et autres) Merci d'être vous! La raison que je vous  écris c'est concernent le texte de Dominique (Gatineau).
Vous avez appris beaucoup sur moi en 2 heures, par conte vous savez bien que le sujet aurait continué beaucoup plus longtemps mais le sujet qui suis est très délicat et sensible.
I'm a hybrid mother!
Les crampes, les grossesses, le sentiment de se sentir enceinte, des rêves fréquent s du même  sujet...C'est ce que Dominique réfère dans sont texte.
Notre décision a déjà été prise avant de s'incarner sur la terre, nous avons même choisis la ligne génétique de notre famille pour faire partie de cette expérience ( physique, contractée avec l'Esprit ). Mon expérience  a toujours  été bonne même si dans le temps de nos parents c'était horrifiant) depuis ma jeunesse, je visite cette endroit génétique sans me souvenir de toute cette aventure. Pour certains c'est cruel et  épouvantable et même terrifiant mais quand tu es dans l'âge que tu te donne pour cette expérience c'est naturel, et un jour tu peux rencontrer tes enfants ( rêve ou réalité  et tu sais qu'il y a quelque chose entre vous et c'est normal.) J'étais terrifiée pendant des années de  savoir cette expérience et je voulais sans aucune raison avoir contact avec ces hybrids children.
Je crois que 1% de la population fait parti de cette expérience et 99% ne le savent pas de peur et d'ignorance.
C'est beaucoup et je ne sais pas si Dominique sera prête à   apprendre et reconnaître qu'elle fait partie de cette expérience. Vous êtes d'une grande diplomatie et je vous partage mon histoire parce que vous  êtes un homme tout simplement remarquable, je sais que vous faites une grande différence dans ce monde et mes  Êtres de lumières vous en remercient. Je suis ouverte si vous avez besoin de plus d'information cela sera un plaisir.
Anick «
Voilà maintenant qu’au moment de lui répondre Dominique rapplique et m’envoie ceci.
M. Casault
Je vous lisais encore pendant mon heure de lunch, puis j'ai décidé de recliquer sur le lien vers votre site pour relire vos commentaires suite à nos échanges. En apprenant à vous connaître à travers votre livre, ça me donne plus de perspective.
Dans votre livre, j'en suis à un chapitre où vous parlez des repeaters. Je pense que sur ce plan, mon doute s'efface de plus en plus...    Un détail m’est revenu. Je ne pense pas vous avoir mentionné cela, mais je me souviens l’avoir raconté à mon ami impliqué en ufologie.
Le 26 octobre, quand je suis arrivée chez moi en panique et que je tentais d’expliquer ce que je venais de voir à mon conjoint, il y a eu un moment où il m’a semblé très fâché.  Il a tendance à adopter une attitude un peu agressive quand les choses ne font pas son bonheur.  Il était contrarié, et je lui ai fait remarquer que j’avais besoin de son écoute et de son appui parce que j’étais complètement à l’envers et que je n’avais que quelques minutes pour me ressaisir avant de traverser chez la voisine.
Il m’a répondu : « Oui, ça me fâche… parce que de ce que j’en sais, si tu vois ces choses-là, c’est parce qu’ils t’ont déjà pris. »
Ma réaction a été de lui demander : « Est-ce que c’est la première fois que je te dis que j’ai vu un ovni ? » Il m’a répondu : « Je ne sais pas, pourquoi ? »
Ma réponse a été : « Parce que tu m’as déjà dit cette phrase-là... exactement la même… quand on habitait  sur Pierre Lafontaine Je ne sais pas combien de temps ça fait, nous habitons sur la rue YYY depuis 4 ans, donc c’était avant.   Nous avons habité sur Pierre Lafontaine de juin 2002 à novembre 2012.
Le seul souvenir que j’ai, c’est que cette fois-là aussi je marchais et je traversais un parc.  Je ne connais pas le nom du parc, mais c’est celui à côté du mini-putt L’Authentique sur le boulevard de la Gappe.
En y repensant, je me souviens de gros points lumineux assez hauts dans le ciel avec des parcours irréguliers. Je me souviens avoir eu peur et je pense être rentrée chez moi à bout de souffle cette fois-là aussi, mais je ne pourrais pas le jurer.
En tout cas, c’était tout de même loin de mon expérience de cette année – mais sa phrase m’a ramené ce souvenir - et la lecture de ce chapitre de votre livre également.
Tous les deux, nous avions complètement oublié cet incident. »
Que Dominique soit une mère d’hybride me paraît l’évidence même. Son histoire, comme je l’indique dans mon passage du livre sur les probabilités s’inscrit parfaitement dans la ligne de milliers voire de dizaines de milliers d’autres constituant ce qu’on appelle une preuve mathématique de la réalité d’une manifestation.
Ma prochaine question; Que voulaient-ils d’elle en octobre 2016 ?  la seule réponse qui me vient pourrait être celle-ci.
Un « get together » avec son autre famille ? Comme cela s’est produit pour plusieurs autres dont Strieber ? Votre humble serviteur avec ma fille Angie aux cheveux très blonds bouclés et aux grand yeux ronds comme des billes ?   Pourquoi pas !

Code 2462 7 décembre 2016

argaiv1464

 UNE MÈRE D’HYBRIDES ?

Suite de «  fabuleuse RS à Gatineau »

 

Un article de CASAULT

Les ESSESSANI

Il va sans dire qu’il est de loin préférable pour vous de lire cet article  dans la section RENCONTRES SPECTRALES pour comprendre celui-ci. J’ai soulevé cette question dans l’article indiqué et je vais reproduire plus bas les passages mais lire l'article en entier, si ce n'est déja fait, est important pour la compréhension de celui-ci.. 

Mais avant je veux que vous compreniez comment cela s’est passé. Vous souvenez-vous du passage d’Anik à mon émission LES FAITS MAUDITS du 19 novembre dernier ? En voici le PODCAST. Voilà donc que retournée à Calgary elle continue ses affaires et décide de lire mon enquête sur l’observation faite par Dominique.

Dès qu’elle a terminé elle prend conscience de la possibilité que Dominique soit une mère d’hybrides. Or j’ai à peine le temps de lui répondre que je reçois un courriel de Dominique qui est en train de se demander si elle n’aurait pas déjà été enlevée avant...

Dans les années 80-90 j’ai pris connaissance du phénomène des mères d’hybrides grâce aux écrits de Budd Hopkins et par la suite de John Mack de sorte que j’ai pu approfondir mes liens avec mes témoins ( femmes) et brutalement découvrir sous hypnose ces histoires de fausses couches en lien avec du missing time et une observation d’ovni.. Par la suite j’ai également confirmé les prises de sperme chez les hommes. Mes dossiers regorgent de témoignages du genre. Ils sont pour la plupart dans trois ou quatre de mes livres.

 Donc dans l’ordre voici d’abord un extrait de l’article dans lequel Dominique soulève elle-même cette possibilité dans l'article diffusé hier. 

*

« Hier, mon ami aussi me disait que extra-terrestres et entités sont en fait le même phénomène... alors pour clarifier ma définition d'entités, il m'arrive, depuis que je suis petite, de ressentir des présences dans certains endroits, parfois de voir vaguement des formes humaines translucides, ou des boules lumineuses, de recevoir des images de choses qui se produiront dans les 24 heures...  C'était très fréquent à l'adolescence, surtout.  

Voilà qui contribue fortement à me convaincre qu'elle a une capacité médiumnique innée et qu'il en aura fallu de peu dans ce cas pour qu'elle atteigne la CMS nécessaire pour son observation. 

Je reçois aussi parfois des visites de gens décédés qui ont des messages à donner, mais c'est rare.  Quand j'habitais sur la rue Pierre-Lafontaine, je voyais souvent un petit garçon dans la maison, et je sentais une présence plus forte qui m'intimidait parfois.  

Je n'en ai pas parlé jusqu'à ce qu'une amie d'un ami, médium à mon insu, viennent souper à la maison et me demande la permission de "canaliser" la femme qui était présente chez moi. Quand j'utilise le mot entités, je parle plutôt et plus précisément de fantômes mais ça passe moins bien, souvent.  Je pensais que mon fils me parlait de ces "deux esprits" qui sont tout de même restés à la maison quelque temps quand il était petit.  À un moment donné, le présence est devenue dérangeante car elle interférait avec tout ce qui était électrique, on m'a recommandé une chamane qui nous a offert son aide. 

Les cauchemars... il y en a effectivement plus dernièrement, et encore la nuit dernière.  J'étais dans un hôpital, branché à je ne sais quoi, des aiguilles dans le cou et des tubes minces au dessus de l'épaule droite.  Je me suis encore réveillée en sursaut et j'ai perdu une partie de ma nuit de sommeil.  J'ai vérifié, évidemment.  Je n'ai rien, enfin, il me semble.Il se peut que ce ne soit pas sa première expérience et elle commence à avoir des réminiscences de ces dernières.

Bienvenue dans le Club Dominique nous sommes des millions !!! 

En relisant le texte et vos annotations, j'ai eu un autre flashback... quand j'étais enceinte de mon fils aîné, je faisais souvent des cauchemars et j'hallucinais parfois le jour.  J'ai vu, à quelques reprises dans la rue, des êtres vraiment étranges - et très laids.  Après une "double-take", il n'étaient généralement plus là.  J'ai été assez effrayée pour avoir peur d'être à nouveau enceinte, mais ça ne 'est pas produit pendant ma deuxième grossesse, quatre ans plus tard.

 J'en avais parlé très peu, mais je me souviens avoir demandé à des gens si de telles "visions" étaient fréquentes avec les hormones de la grossesse.  Apparemment non.  Ce n'est plus arrivé après l'accouchement.Plus je me renseigne, « plus je pense que j'en sais plus que je pense que j'en sais »...  

Le fait de lire les réactions d'autres personnes me rassure un peu, ça brise un peu le sentiment d'être plutôt seule à vivre des incidents bizarres et souvent inexplicables.  Par exemple, être paralysée à mon réveil, ça m'est arrivée.  Quand ça arrive (c'est quand même occasionnel), j'ai plus souvent l'impression d'être seule, mais à deux ou trois reprises, je ne pense pas que je l'étais.  J'avais justement une copine à qui j'en ai parlé, il y a quelques années.  On s'est parlé aujourd'hui, et elle s'en souvient très bien.

Mon premier souvenir de cette expérience en particulier remonte à 1995, dans la résidence Leblanc de l'Université d'Ottawa.  À peu près dans la même période, j'avais vécu un genre de EMI pendant un choc vagual suite à une opération mineure... et en février, j'avais fait une fausse couche, que je ne comprenais pas trop car je ne voyais mon copain qu'une à deux fois par mois et que je prenais la pilule.  Les chances étaient vraiment, mais vraiment minces compte tenu du «timing» et tout.

Nous revoilà plongé dans les grossesses inexpliquées, les fausses couches étonantes que nous reconnaissons grâce aux travaux remarquables du regretté Budd Hopkins.  

Je me suis dit qu'avec ma «luck» habituelle, j'étais dans le .01% pour qui la pilule n'avait pas fonctionné. J'avais 18 ou 19 ans.  Je n'en avais pas parlé à mon médecin sur le coup, mais quand je l'ai vue au printemps pour mon rendez-vous annuel, elle m'a posé des questions sur ma grossesse (que je niais), mais mon corps avait changé et j'avais même eu des montées de lait et elle pouvait le voir, donc je n'ai pas eu d'autres choix que d'en discuter un peu.  

J'ai été enceinte un maximum de 5 ou 6 semaines et la fausse-couche a eu lieu en février.  Je me souviens de montées de lait en avril, pendant la période d'examens - quand même deux mois après la fausse-couche.  

Dominique aurait donc participé au programme d'hybridation dont il est question depuis toujours. Hopkins, Strieber, Mack et mes propres témoins. 

Mes parents sont de très fervents catholiques. Bref, en parler n'était pas à mon avantage ni dans mon milieu familial, ni dans mon entourage immédiat car mes copines me taquinait en répétant que j'avais "attrapé la grossesse".  Comme elle le disait assez fort et que c'était honteux pour moi, j'ai gardé le tout sous silence par la suite.  Il n'y a peut-être aucun rapport, ce sont des choses qui peuvent arriver...  c'est juste que des fois, si je peux m'exprimer ainsi, je trouve que ça fait beaucoup de coïncidences en même temps.

Voilà au moins une chose en laquelle je ne crois pas : les coincidences et le hasard !  

Et comme je vous écrivais plus tôt cette semaine, ce que j'ai vu en octobre a fait bouger plein de choses en moi, et des souvenirs remontent à la surface.  J'essaie de ne pas faire trop de liens (ce qui est parfois difficile), je sais que je pourrais faire des liens qui sont erronés parce que je suis encore sous le choc par moment, mais je me pose tellement de questions... »

ANICK

C’est donc après avoir lu cela qu’Anick m’envoie ceci

"Bonjour Monsieur CasaultJ'ai bien aimer votre texte sur les Anunnakis, j'adore ce sujet et j'ai toujours penser que les livres de  Zecharia Sitchin  étaient les meilleurs livres sur la réalité  de ce que nous avons été programmés  à  croire ( Religions et autres) Merci d'être vous! La raison que je vous  écris c'est concernent le texte de Dominique (Gatineau).Vous avez appris beaucoup sur moi en 2 heures, par contre vous savez bien que le sujet aurait continué beaucoup plus longtemps mais le sujet qui suis est très délicat et sensible.

I'm a hybrid mother!

Les crampes, les grossesses, le sentiment de se sentir enceinte, des rêves fréquents du même  sujet...C'est ce que Dominique réfère dans son texte.

Notre décision a déjà été prise avant de s'incarner sur la terre, nous avons même choisis la ligne génétique de notre famille pour faire partie de cette expérience ( physique, contractée avec l'Esprit ).

Mon expérience  a toujours  été bonne même si dans le temps de nos parents c'était horrifiant) depuis ma jeunesse, je visite cette endroit génétique sans me souvenir de toute cette aventure. Pour certains c'est cruel et  épouvantable et même terrifiant mais quand tu es dans l'âge que tu te donne pour cette expérience c'est naturel, et un jour tu peux rencontrer tes enfants ( rêve ou réalité  et tu sais qu'il y a quelque chose entre vous et c'est normal.)

J'étais terrifiée pendant des années de  savoir cette expérience et je voulais sans aucune raison avoir contact avec ces hybrids children. Je crois que 1% de la population fait parti de cette expérience et 99% ne le savent pas de peur et d'ignorance.

C'est beaucoup et je ne sais pas si Dominique sera prête à   apprendre et reconnaître qu'elle fait partie de cette expérience. Vous êtes d'une grande diplomatie et je vous partage mon histoire parce que vous  êtes un homme tout simplement remarquable, je sais que vous faites une grande différence dans ce monde et mes  Êtres de lumières vous en remercient. Je suis ouverte si vous avez besoin de plus d'information cela sera un plaisir.

Anick


Voilà maintenant qu’au moment de lui répondre, Dominique rapplique et m’envoie ceci.

M. Casault

Je vous lisais encore pendant mon heure de lunch, puis j'ai décidé de recliquer sur le lien vers votre site pour relire vos commentaires suite à nos échanges. En apprenant à vous connaître à travers votre livre, ça me donne plus de perspective.  Dans votre livre, j'en suis à un chapitre où vous parlez des repeaters. Je pense que sur ce plan, mon doute s'efface de plus en plus...   Un détail m’est revenu. Je ne pense pas vous avoir mentionné cela, mais je me souviens l’avoir raconté à mon ami impliqué en ufologie. 

Le 26 octobre, quand je suis arrivée chez moi en panique et que je tentais d’expliquer ce que je venais de voir à mon conjoint, il y a eu un moment où il m’a semblé très fâché.  Il a tendance à adopter une attitude un peu agressive quand les choses ne font pas son bonheur.  Il était contrarié, et je lui ai fait remarquer que j’avais besoin de son écoute et de son appui parce que j’étais complètement à l’envers et que je n’avais que quelques minutes pour me ressaisir avant de traverser chez la voisine. 

Il m’a répondu : « Oui, ça me fâche… parce que de ce que j’en sais, si tu vois ces choses-là, c’est parce qu’ils t’ont déjà pris. » 

Ma réaction a été de lui demander : « Est-ce que c’est la première fois que je te dis que j’ai vu un ovni ? » Il m’a répondu : « Je ne sais pas, pourquoi ? »  

Ma réponse a été : « Parce que tu m’as déjà dit cette phrase-là... exactement la même… quand on habitait  sur Pierre Lafontaine Je ne sais pas combien de temps ça fait, nous habitons sur la rue YYY depuis 4 ans, donc c’était avant.  

Nous avons habité sur Pierre Lafontaine de juin 2002 à novembre 2012.   Le seul souvenir que j’ai, c’est que cette fois-là aussi je marchais et je traversais un parc.  Je ne connais pas le nom du parc, mais c’est celui à côté du mini-putt L’Authentique sur le boulevard de la Gappe.  

En y repensant, je me souviens de gros points lumineux assez hauts dans le ciel avec des parcours irréguliers. Je me souviens avoir eu peur et je pense être rentrée chez moi à bout de souffle cette fois-là aussi, mais je ne pourrais pas le jurer. 

En tout cas, c’était tout de même loin de mon expérience de cette année – mais sa phrase m’a ramené ce souvenir - et la lecture de ce chapitre de votre livre également. Tous les deux, nous avions complètement oublié cet incident. »

*

Je lui fais part aussitôt de l'envoi d'Anik et je lui dis carrément, sans aucune diplomatie, malgré ce qu'Anik me prête comme qualité . Voici mon envoi.

Certains de mes témoins avec qui j’ai travaillé dans le passé ont lu ton histoire. L’une d’elle vient tout juste de me dire qu’à son avis tu es une mère porteuse hybride comme elle. C’est brutal à dire comme ça, mais c’est possible. La mère porteuse hybride est une femme qui à une OU plusieurs reprises va se faire enlever et inséminer. Elle n’en est pas consciente.

Puis un beau jour elle dit faire une fausse couche ou elle subit un arrêt de grossesse alors qu’en réalité, après deux ou trois mois, « Ils » ramènent la mère , lui enlève le fœtus qu’il font grandir dans une couveuse de leur technologie. La mère peut être appelée à revenir de temps à autre pour materner l’enfant, etc. En général les mères porteuses hybrides subissent ainsi plusieurs enlèvements dans leur vie, mais n’en conservent que des bribes. Comme toi.  

Il s’agit donc pour toi d’aligner les dates des expériences que tu penses avoir vécues en termes de UFOS versus des arrêts de grossesse ou autres situations gynécologiques importantes. Inconsciemment il est possible que ton mari le ressente, d’où son agressivité.

*

Dominique me répond aussitôt. 

" Je ne pourrais vraiment pas dire si j'ai cette impression ou pas... Tellement pas MAIS.. et je réfléchis en écrivant… C'est entre vous et moi, mais quand j'ai fais mon EMI, j'étais à l'hôpital après ma chirurgie et tout est devenu si blanc et lumineux.  Vous savez ce que j'ai demandé à ma mère en revenant dans mon corps ? (parce que je me souviens de l'effort à  faire et du genre de succion pour y revenir, guidée par sa voix)... Je lui ai demandé pourquoi le personnel de l’hôpital avait permis à tous ces enfants de venir autour de moi.  

Ma mère m'a répondu qu'il n'y avait que moi, et elle... et l'infirmière partie chercher des débarbouillettes froides.  Je me souviens de très peu de détails, mais je me souviens avoir pensé que les enfants avaient la leucémie.

Pas étonnant ,ils sont tellement pâles ! Cela dit, on va découvrir que Dominique est non la mère d'un ou deux hybrides mais de plusieurs !

Je ne me souviens d'aucune autre fausse couche à part celle de l’université... et j'écris ces lignes et je ne sais plus, je dois parler à une copine.  Je crois qu'on rigolait entre mes grossesses de Bertrand et Louis ( les prénoms des enfants a été modifié) parce que je lui disais que je pensais être enceinte, mais toujours des fausses alertes. Laissez-moi vérifier auprès d'elle, c'est vraiment vague.  Et je ne cherchais pas à être enceinte, donc si je me souviens bien, ce n'était pas la joie à chaque fois... Mais je ne finissais que par avoir eu un retard de règles…

La grossesse de Bertrand n'était pas prévue. Je prenais également la pilule pour cette grossesse mais cette fois-là, j'en avais manqué une ou deux, car je changeais de pilule et j'attendais la nouvelle prescription. J'ai failli perdre Bertrand, à... 5 ou 6 semaines encore... Jusqu’à ce moment-là, j'hésitais à savoir si j'étais prête pour un enfant, mon mari étant à Montréal et moi à Ottawa et étant de nouveau en couple avec lui mais depuis peu (on s'est laissé quelques années entre 1996 et 2001 - et j'ai été mariée à Simon – mon ex qui se souvient de "pertes de temps... à Rimouski... ou parc du Bic?... dans les années 70.  C'est tout ce que j'en sais).  

Voilà ce que je pense. Il est très rare qu'une mère porteuse le soit une ou deux fois. On parle donc d'un programme " Dominique" qui aurait commencé il y a plus de trente ans. 

Puis, je me suis dit qu'à 26 ans et avec un bon emploi, j'acceptais de vivre l'expérience d'être mère, que mon mari emménage en Outaouais ou pas.  C'est durant cette grossesse que j'ai vu des êtres étranges dans les rues.  Plus tard, à 4 ans, Bertrand m’a dit être content de faire le voyage avec moi.  Je n’ai pas voulu lui prêter d’intention donc j’ai vérifié : « Tu veux dire que tu as aimé le week-end au chalet avec les amis de papa ? »  « Non, je veux dire… regarde maman, tout ça !  La lune, les étoiles, les arbres.  Je suis content de t’avoir choisi et qu’on soit ensemble sur la planète. » 

Pour Louis on a ressenti qu'on était prêt pour un deuxième enfant. On s'est essayé une seule fois.  J'ai vu - je sais ça peut sembler absurde mais je sais que je peux vous raconter ça aussi, lol - une lumière bleue passer et entrer en moi.  J'ai dit à mon mari: « Ok, je suis enceinte ! ».  

Et c'était le cas, mais il a fallu attendre que les hormones soient assez fortes pour le test de grossesse.  À 8 semaines de grossesse environ, en tout cas avant de connaître le sexe de l'enfant que je portais, j'ai fait mes deux listes de prénoms.  J'ai lu les noms de filles à mon mari en premier.  Puis, la liste des noms de garçons.  À Louis, un coup dans le ventre.  À Michel, deux coups.  Mon mari n'avait pas porté attention.  Il me demande de relire les noms. Même chose.  Je lui dis : « Je dois vérifier un truc, je te relis les noms, ok ? »  Même chose, alors je lui ai dit : « C'est un garçon, et il s'appelle Louis-Michel»  

Cette grossesse-là a aussi été à risque, j'ai commencé à accoucher à 25 semaines.  Le médecin m’ont dit que je perdais du liquide amniotique, on m’a préparé à perdre l’enfant mais on m’a quand même donné la dose de médicaments pour que ses poumons se développent plus rapidement, juste au cas.  J’ai reparlé à la chamane qui était venu m’aider avec les esprits chez moi, elle m’a dit qu’elle me redonnerait des nouvelles le lendemain, ce qu’elle a fait.  

Elle m’a dit que Louis lui avait dit que je ne perdais pas de liquide amniotique et que les médecins s’étaient trompés, mais que je ne devais pas retourner au travailparce que ça faisait descendre mon taux vibratoire qui devenait par conséquent incompatible avec le sien.  Il a aussi dit à la chamane qu’il resterait jusqu’à sa date si je faisais comme il disait – en gros : lire, écouter de la musique et méditer. 

Les médecins m’ont dit deux jours plus tard ne pas comprendre les résultats de la deuxième série de tests et ils ont voulu que je retourne au boulot.  Je m’y suis opposée, en mettant ça sur le dos du stress des dossiers à gérer au travail – dossiers de griefs, de plaintes de harcèlement, etc.  

Ma sage-femme et mon médecin de famille à l’époque m’ont soutenue.  Louis était attendu pour le 13 juillet, il est arrivé le 13 juillet.  Je n’ai jamais eu de vision dérangeante pendant cette grossesse ou d’expérience désagréable comme durant la première grossesse.  Par contre, je lui avais demandé une preuve de la réincarnation, et il me l’a apporté. 

C’est étonnant comme des souvenirs reviennent… LOL, je vous écris presque des romans !  Je vais vérifier avec ma copine pour ce qui est des fausses couches possibles. Celles dont elle pourrait être au courant aurait eu lieu entre 2003 et 2005. Il y en aurait peut-être eu trois.  (Elle est aussi au courant de la lumière bleue pour Louis).  Je tâte le terrain avec elle pour voir ce dont elle se souvient.  

J’ai un blanc total à ce sujet pour la période où j’ai été mariée.

Finalement… peut-être que l’autre témoin ( Anick) qui a lu mon histoire a raison. Entre les grossesses de Bertrand et Louis... j'habitais sur Pierre-Lafontaine..LOL, c’est comme si j’étais en train de faire un casse-tête, je doute de tout, mais en même temps l’image devient de plus en plus claire."

 

*
Que Dominique soit une mère d’hybrides me paraît l’évidence même. Son histoire, comme je l’indique dans mon passage du livre REV ...sur les FAITS... sur les probabilités, s’inscrit parfaitement dans la ligne de milliers voire de dizaines de milliers d’autres constituant ce qu’on appelle une preuve mathématique de la réalité d’une manifestation.

LES ESSESSANI

Il existe dans la littérature ufologique un peuple constitués d'hybrides extraterrestres/humains/. Les Essessani. Ils ne sont pas les seuls évidemment, il existerait un grand nombres d'hybrides humains entremêlés génétiquement avec différentes races extraterrestres et en général aucun d'entre eux ne vit sur Terre. Mais cette donnée est ancienne et pourrait avoir changé. Quoiqu'il en soit, de ce que j'ai cru comprendre, les hybridations sur Terre, à tout le moins dans le monde occidental sont terminées. Alors ma prochaine question; Que voulaient-ils d’elle en octobre 2016 ? La seule réponse qui me vient pourrait être celle-ci en résonance avec mes émotions. 

Un  beau gros get together avec son autre famille, dont elle est la mère !|Comme cela s’est produit pour plusieurs autres dont Strieber ? Votre humble serviteur avec ma fille Angie aux cheveux très blonds bouclés et aux grand yeux ronds comme des billes ? Et combien d'autres, je ne parle que de ça dans mes bouquins depuis des années je ne vais quand même pas radoter comme un vieux bonhomme.

DOMINIQUE SE DEMANDE

Je termine avec une réaction de Dominique. Elle s'étonne que je publie ses envois qui ne sont que du questionnement sans plus. je lui ai dis que des centaines de femmes qui me suivent depuis 1996 à la sortie de mon livre  ( Les Extraterrestres) portant entre autres sur les mères hybrides pour la première fois, qu'elles seraient très heureuses de la lire. 

Faites-lui savoir depuis ma page Facebook qu'elle a eu raison de s'exprimer ouvertement de la sorte, et que son anonymat la protège de tous les sceptiques farfelus de ce monde qui sont incapables d'embrasser ce qui pourrait être la plus grande histoire, la plus colossale aventure des humains de cette planète  : leur rôle dans la création d'êtres hybrides avec des représentants de d'autres Mondes . C'est peut-être pas aussi élégant que d'aller à La Poule aux oeufs d'or mais je pense que ca doit compter pour quelque chose. 

 

JEAN CASAULT EST L'AUTEUR DE NOMBREUX OUVRAGES DONT CELUI-CI SUR LES RENCONTRES SPECTRALES.

Lisez ces autres remarquables dossiers d'enquêtes effectuées par Jean Casault

MICHELLE DU NB

CATHERINE DE GATINEAU

MYSTÉRIEUSE EXPÉRIENCE DE DORIS

ANGIE

L'AFFAIRE ANDREASSON