Bonjour Monsieur Casault,
Mon passage à votre émission aura lieu la semaine prochaine et j'aimerais vraiment vous faire part de quelque chose avant notre rencontre. C'est en lien avec la rencontre spectrale de la petite fille, des deux bambins et du papa, survenue dans ma chambre. J'avais pratiquement relégué aux oubliettes une possible explication à cette rencontre, qui s'était présentée à moi dans les mois qui ont suivis. À l'époque, j'avais ressenti une incroyable raisonnance (un concept que je n'avais pas encore saisi et qui se traduisait physiquement par une boule dans le ventre, le coeur qui s'emballe et une chaleur dans le visage!), pour ce que je vais vous raconter plus loin.
Lorsque j'ai rassemblé tous les événements déjà reliés entre eux par d'étranges coïncidences et osé faire part à mes proches de mon raisonnement, j'ai vite décelé de l'incrédulité dans leurs yeux (et de leur point de vue, je les comprends! :)). J'ai alors eu l'impression que mon histoire était trop farfelue et j'ai perdu toute confiance en mon intuition, qui ne m'avait pourtant jamais trompée. C'est fou combien on peux perdre ses moyens et sa dignité lorsqu'on ose se confier sur ce sujet particulier et intime, sur la base d'aucune preuve tangible.  On se sent vulnérable aux réactions et commentaires des gens qu'on estime et on a peur de se faire juger sur sa santé mentale. J'ai donc fini par laisser tomber cette histoire, arrêter d'en parler et ranger le tout dans un tiroir au fin fond de la maison! Et pourtant, quelque chose m'a poussée à la ressortir aujourd'hui...
Alors voici, dans l'ordre où ils se sont déroulés, les "clins d'oeil" à la famille au pied du lit... Quelques semaines après ma fameuse rencontre spectrale, je lisais un livre qui traitait de médiumnité et qui présentait des façons de rencontrer ses Esprits-Guides pendant une méditation. J'ai décidé de tenter l'expérience. Ça n'avait pas rapport directement avec l'événement, mais j'avais pleins de questions en tête sur d'autres sujets et j'espérais naïvement qu'en méditant, j'allais rencontrer un bel Ange en robe bleue vaporeuse qui pourrait me donner des réponses.
Lundi, le  30 avril 2012 exactement (j'avais noté la date, merci à moi-même!), j'ai fait les exercices de relaxation tels que décrit dans mon livre, puis je crois m'être à moitié endormie tout en demeurant consciente. Au bout d'un moment, je me retrouvée dans un endroit près de la mer que j'avais imaginé au départ de ma relaxation, avec des Êtres d'aspect humains, assez étranges dans leurs allures, qui se sont présentés à moi. Ils n'avaient rien à voir avec mon Ange en robe bleue! Il y en a eu quatre en tout. Je vous épargne la multitude de détails, car ce serait trop long, mais en résumé, le premier ressemblait à un hindou aux cheveux d'argent en habits mauves lumineux, qui s'est présenté en maître spirituel, le second, un genre d'égyptien, grand et bâti connaissant les plantes et la chimie comme un guide pour ma santé (il m'a donné des conseils) et un autre personnage masculin, un noir, plus effacé, qui serait mon protecteur. Mais l'un d'entre eux, une femme à vrai dire, m'a beaucoup plus marquée que les autres. C'est d'Elle dont je veux vous parler!
Lorsqu'elle m'a abordée, j'ai vu en grosses lettres et j'ai aussi entendu son prénom résonner dans ma tête: ELEANOR! J'étais surprise, car je n'ai jamais connu personne portant ce prénom peu courant. C'était une vieille dame toute ridée, pas très jolie sur le coup, accoutrée bizarrement avec plein de bijoux, toute joyeuse, chaleureuse comme une grand-maman, un moulin à paroles télépathiques! Elle m'envoyait en pensée des tonnes d'informations que je ne suis pas certaine d'avoir saisies au complet. Elle me parlait de moi, de mon enfance et mon amour des plantes, d'Êtres élémentaux qui m'ont accompagnés toute ma jeunesse à la campagne et encore aujourd'hui quand je passe des heures interminables à travailler dans mes jardins de fleurs, etc. Elle sait que je me questionne sur la fameuse petite fille, qui m'obsède et que j'ai vue au pied de mon lit! Ouf! Elle me dit que celle-ci m'observe souvent la nuit lorsque je dors et qu'elle s'inquiète pour moi, que c'est elle qui mets doucement sa petite main froide sur mon visage parfois et que cette petite famille, que j'ai vue a déjà été la mienne dans une vie passée! Elle mentionne que je dois maintenant me concentrer sur le groupe d'Esprits que sont ma famille actuelle et pour d'autres vies à venir. Aïe!
À mon réveil, assez déstabilisée, je me suis dépêchée à tout consigner dans un petit carnet pour ne rien oublier de tout ça! Sur le coup, je me suis demandé si je n'avais pas tout imaginé! Mais ma pensée fut que si c'était le cas, je méritais surement le prix Nobel de l'imaginaire! Ahahah! En fait, sauf la plage du début, le reste comporte un million de détails étranges qui ne me viendraient pas à l'esprit, même en me forçant! La suite est encore plus étonnante...
La fameuse Eleanor m'avait tellement bouleversée que j'ai eu l'idée de taper son nom dans Google pour voir ce qui allait en sortir. Voilà que dans ma recherche, le résultat qui apparaît est: Eleanor Roosevelt! Une dame que je ne connaissais pas du tout à ce moment là, sauf que Roosevelt me rappelait l'ancien président. Lorsque j'ai cliqué sur les images d'elle, je vous jure, la face m'est tombée par terre! J'avais chaud et des frissons dans l'dos! Je n'en croyais pas mes yeux! C'était cette femme que je venais de "rencontrer"! Exactement elle, dans sa version très avancée en âge! Je me suis alors mis à lire tout ce que je pouvais trouver sur elle. J'ai découvert qu'elle était une personne absolument fascinante! Elle a eu une vie hors du commun cette grande dame! Ce qui m'a frappée, outre la ressemblance physique, c'est qu'elle m'avait parue avoir exactement la même personnalité que ce qu'on disait d'elle. Même pour ses nombreux bijoux que j'avais trouvés intenses, on disait que c'était une maniaque de bijoux! Ouf, je n'en revenais pas, j'étais sous le choc! Mais le vrai choc, j'allais l'avoir quelques mois plus tard...
Fin août 2012, avec mon mari, on fait un p'tit voyage d'amoureux à Cape Cod aux États-Unis. Nous entrons dans une petite librairie et tout au fond, il y a une section en solde où je trouve des jolis carnets pour ma fille. Tout à coup, mon mari qui fouinait de son côté, me mets un p'tit livre sous le nez. C'est une mini-biographie d'Eleanor Roosevelt! Je sais déjà que je vais repartir avec! Mais le moment le plus troublant, s'est produit lorsque je l'ai feuilletée et qu'une photo m'a sauté en plein visage! C'était un portrait de famille à l'époque où Eleanor avait 8 ans avec ses deux jeunes frères d'un et trois ans, ainsi que son père! Je ne sais pas si vous voyez déjà l'étrange coïncidence? Non seulement leur ressemblance est frappante, mais j'ai la sensation que c'est bien cette famille que j'ai vue dans ma chambre! L'allure du père et les deux petits garçons qui ressemblent à des filles, d'où ma confusion sur leur sexe, correspondent à ce que j'ai aperçu, même si j'en ai maintenant un souvenir flou. Mais la fillette, elle, je l'ai reconnue tout de suite avec le même regard triste et ses yeux qui courbent vers le bas, ses cheveux blonds, son âge et tout. Sauf pour les vêtements qui, dans ma vision, m'ont parus être des vêtements de nuit, tout corresponds! J'étais flabergastée!!!
La raisonnance a pris tout son sens à ce moment! Je ressentais et ressens encore quelque chose d'indéfinissable dans mon ventre quand je les regarde sur cette photo ancienne. En lisant la biographie, j'ai appris que la maman d'Eleanor était décédée de la diphtérie, ainsi que son plus jeune frère, peu de temps après cette photo. Puis son papa qui buvait beaucoup est ensuite mort lui aussi, la laissant orpheline. J'ai alors supposé, sous toutes réserves, que j'avais pu être la maman en question, dans une vie passée et que ça aurait une certaine logique qu'ils me rendent visite. Elle s'appelait Anna Hall, c'était une très belle dame de la haute société New-Yorkaise à ce qu'on dit, mais qui avait fait un mariage malheureux et qui dénigrait l'apparence physique de sa fille en la surnommant "Granny". C'est le peu que j'ai appris sur elle. J'ai aussi vu des photos, mais je ne ressens rien de particulier en la regardant. C'est vraiment la petite Eleanor qui me bouleverse au fonds, mais pourquoi? Je ne sais pas ce que ça m'a donné de les rencontrer. C'était surement par accident, je n'aurais pas dû les voir...
Comme je disais au début, j'avais parlé de tout ça avec mon mari et mes filles, mais à voir leurs réactions, j'avais eu l'impression de leur raconter une histoire abracadabrante et prétentieuse où j'envisageais avoir déjà vécu avec des personnes célèbres. J'ai des regrets aujourd'hui d'avoir tiré un trait là-dessus en rangeant mon petit livre et mon carnet au fond d'un tiroir pour ne plus y penser. Quatre ans plus tard, lorsque je vous ai écrit à propos de ma rencontre spectrale, je n'ai même pas songé à vous parler de cette histoire avec Eleanor, qui m'apparaît maintenant d'une grande importance. Surtout, que tout à fait par hasard la semaine passée, en faisant du ménage au sous-sol, j'ai retrouvé le livre et le carnet. J'ai beaucoup hésité à vous en parler ainsi, à la dernière minute, mais je trouvais que c'était encore une drôle de synchronicité et que ça valait la peine que je vous le mentionne. J'ignore s'il sera pertinent et bienvenu de l'aborder lorsque j'irai parler à votre émission, mais je vous laisse en juger.
Je sais que votre temps est précieux, surtout en ce moment, alors je vous remercie de tout coeur, si vous en avez pris pour lire mon très loooong message! :)
Au grand plaisir de vous rencontrer, M. Casault, j'ai bien hâte!
Cathy

code 1854

argaiv1942

CATHY !!!

 Nous sommes en avril 2016

 Cher Jean,

 Je me décide enfin à vous écrire, afin de partager une anecdote dont j'aimerais vous faire part depuis longtemps. Pour X raisons, je n'avais encore jamais réussi à vous la faire parvenir. Il s'agit en fait d'un événement qui s'est produit une nuit, il y a environ 4 ans et qui m'a profondément bouleversée. Et depuis, chaque soir en me couchant j'y repense... 

 Voici donc, raconté le plus fidèlement et sincèrement possible, ce moment spécial que j'ai vécu: Je dors paisiblement dans mon lit à côté de mon mari, mais je commence doucement à me réveiller et à devenir consciente de mon environnement tout en gardant les yeux clos. J'ai soudainement l'impression qu'il y a une présence dans ma chambre et plus précisément au pied du lit! Plus je me sens éveillée et plus j'ai la sensation qu'on m'observe! J'ouvre les yeux et me redresse en position assise, les couvertures sur le bas de mon corps. Et là, je vois très clairement, malgré la noirceur (il y a comme une brume lumineuse), trois jeunes personnes devant moi, au pied du lit! 

 Debout, une petite fille blonde âgée d'environ neuf ans et portant une robe blanche me fait face. À côté d'elle, se trouvent deux enfants beaucoup plus jeunes, que je crois être un garçon et une fille âgés de deux ou trois ans. Ils sont tous là, à m'observer silencieusement, mais mon regard est surtout attirée par celui de la jeune fille blonde. Ce regard triste et intense qu'elle pose sur moi, me bouleverse! On dirait qu'elle me connaît et qu'elle tente de me communiquer quelque chose que je ne saisis pas. Puis, je reviens aux deux plus jeunes qui se détournent de moi et se mettent à se chamailler comme des enfants normaux de cet âge. Une fois la surprise passée, je réalise soudain que je suis réveillée au beau milieu de la nuit, en présence de trois êtres que je ne connais absolument pas, subitement apparus dans ma chambre! 

À ce moment précis, la peur s'empare de moi! Mais une peur tellement intense, viscérale et absolument incontrôlable! Je pense en moi-même que cette situation est trop anormale, qu'il doit s'agir d'une apparition de fantômes ou je ne sais quoi.  Alors, je panique et toute mon ouverture pour ce phénomène me quitte subitement! Je suis incapable de poursuivre le contact avec eux, même s'ils ne sont aucunement menaçants. La seule idée "intelligente" qui me vient en tête est celle de crier. De crier de toutes mes forces pour qu'ils s'en aillent! J'espère vraiment qu'ainsi, ils vont comprendre que je ne suis pas capable d'affronter la situation ou qu'ils vont avoir peur et s'en aller.  J'ai soudain la vision floue, pendant que je crie en me tenant la tête à deux mains, qu'un homme entre par ma porte de chambre pour venir les chercher et ressort avec eux en les sermonnant de ne plus venir me déranger...

 Je me retrouve aussitôt en position couchée, à moitié endormie, à hurler comme une hystérique!  Est-ce que je rêvais? C'était pourtant si réel! Mon mari affolé, que j'ai réveillé par mes cris de mort, me demande ce qui se passe! Je jette un oeil au pied du lit et je remarque qu'il n'y a plus personne. Je bredouille à mon mari qu'il y avait des enfants, juste là, il y a quelques instants en train de me regarder. Il essaie de me rassurer en me disant que j'ai juste fait un cauchemar. Ma pensée balance entre lui donner raison, car c'est plus logique et rassurant... et l'autre option, plus étrange et terrifiante de celle où j'ai possiblement eu un contact avec des êtres d'une dimension inconnue.

 Cette nuit et les suivantes, j'ai eu du mal à dormir, car j'avais le réflexe de regarder souvent au pied du lit, au cas-où! Vous n'avez pas idée, combien de questions je me suis posées depuis cette "rencontre"! Par contre, je sais très bien qu'il ne s'agissait pas d'un rêve ordinaire. Le déroulement, mes impressions et sensations n'avaient absolument rien à voir avec aucun rêves, ni cauchemars que j'ai pu faire avant! 

 C'était quoi alors? Un voyage astral ou un Vol de nuit, comme vous dites? Une visite d'êtres d'un monde parallèle ou de fantômes de personnes connues dans une autre vie? Et pourquoi? Que me voulaient-ils? Était-ce ce que vous appelez une "rencontre spectrale"? Seulement, ils avaient une apparence humaine normale... à part leur présence qui était anormale! Je dois dire que ces possibles explications ne me sont venue en tête que depuis peu, car lorsque cette expérience s'est produite, je n'avais encore rien lu de vos ouvrages. C'est même pour cette raison, que je me suis mise à explorer et à lire des ouvrages crédibles et qui ont une démarche sérieuse pour essayer de comprendre certains phénomènes étranges ou métaphysiques.

 Je continue de m'instruire pour tenter de comprendre cette expérience personnelle, ainsi que d'autres presqu'aussi étranges que j'ai vécues par le passé, dont une rencontre marquante avec un souvenir très net d'un personnage laid qui m'observait par une fenêtre et qui m'a terrifiée lorsque j'étais encore un bébé d'environ 16 mois (ma mère se rappelle encore de ma crise de terreur), des visions et prémonitions de proches qui allaient décéder (dont mon propre fils), des voix qui me parlent ou des petites mains froides qui me touchent doucement le visage lorsque je dors à demie, des nuits lorsque j'habitais en campagne où des bruits de vibrations très fortes au dessus de notre maison me réveillaient, mais aucunement mon mari, ni mes enfants, des rêves récurants depuis des années, d'apparitions d'ovnis avec plein de couleurs dans le ciel (et parfois de petits êtres) où je ressens un mélange de peur, de fascination et de familiarité et où je me sens comme "paralysée", des souvenirs de vies antérieures qui me semblent venir de d'autres époques parfois très anciennes, etc. 

 Comment faire semblant que ces choses ne sont pas présentes dans ma vie?Comment les ignorer et mettre une cape dessus pour oublier? J'ai essayé souvent et n'y suis jamais arrivée. Aujourd'hui, je sais qu'il y a une raison et c'est beaucoup grâce à l'information et aux livres que vous diffusez que j'arrive à comprendre mieux certains phénomènes. À mesure de mon cheminement, je découvre des choses fantastiques, au point de ne plus voir ma vie terrestre de la même façon. Certains sujets sont tellement fascinants que j'aurais souvent le goût d'en parler, d'échanger et de partager heublement mes propres expériences. Mais honnêtement, à qui peut-on en parler autour de soi sans se sentir jugés ou ridiculisés? Très peu de gens! 

 C'est donc à vous, à part mon conjoint, ma mère et une amie que je choisi de raconter mon expérience "bizarre". Souvent, il y a un sentiment de solitude à vivre en silence des expériences de cette nature et ça fait du bien de lire les expériences de d'autres personnes. C'est rassurant pour sa propre santé mentale également! :)

 Pour en revenir à mon expérience nocturne, je n'ai trouvé à ce jour encore aucune explication satisfaisante et ça me tracasse encore beaucoup. Je ne suis sure de rien, sauf du bouleversement que cette rencontre a crée dans ma vie. J'ai tellement de regrets d'avoir pris peur panique et d'avoir chassé ces petits êtres de ma chambre! J'aurais pu établir un contact avec eux et savoir ce qu'ils me voulaient, mais je crains de les avoir éloignés pour de bon. Comme je disais, presqu'à tous les soirs ou lorsque je me réveille la nuit, je pense à eux. J'ai un mélange d'espoir de les revoir et une peur très difficile à gérer. J'espère malgré tout, qu'un jour je puisse faire la lumière sur cet événement qui demeure un mystère extrêmement significatif et intriguant pour moi et surtout d'effacer cette maudite peur...

Merci de m'avoir lue et surtout, merci de partager vos recherches et vos connaissances pour le bénéfice de ceux, qui comme moi, cheminent dans le labyrinthe nébuleux de la métaphysique...

 Cathy

 Ma résonance était au plafond. je n'ai pas hésité un seul instant à lui répondre. 

Bonjour Jean! 

Je suis agréablement surprise, car je ne m'attendais pas à recevoir une réponse aussi rapide vu le grand nombre de courriels que vous devez recevoir! Je vous en suis extrêmement reconnaissante, car à la lecture de votre réponse, j'ai ressenti un grand soulagement de pouvoir enfin mieux comprendre l'incident nocturne que j'ai vécue. C'est très étrange, mais rassurant, de recevoir un portrait clair et simple d'un événement resté complexe dans ma tête, vu par une personne extérieure qui s'y connait!

Avec les explications que vous m'avez données, je pourrai enfin faire la paix avec cet événement, cesser de me questionner et d'avoir peur. J'aurais dû vous écrire bien avant! :) Ce que vous me dites tombe tout à fait sous le sens. Par contre, je ne saurai pas la vraie raison de la présence de ces enfants chez moi, car à ma connaissance, il n'y a eu que deux autres propriétaires de la maison où j'habite depuis 16 ans, une jeune famille et un couple âgé, tous sans histoires dramatiques. Le secteur où j'habite est également jeune et était boisé auparavant, donc peu de chances que ce soit des âmes errantes du coin. 

J'ose croire que "les petits voyeurs" ont peut-être été attirés par mon énergie de maman en peine. J'ai perdu Maxime, un petit garçon en bas âge (cardiopathie grave) il y a 22 ans et je pense souvent à lui. Qui sait si ça pourrait attirer des âmes d'enfants égarées??? Quand j'y repense, il y a quelques temps, mes deux filles qui sont maintenant adultes et moi-même, discutions de la nouvelle vocation à donner à une petite chambre du sous-sol et nous avons toutes fini par avouer que nous ressentions un étrange malaise dans cette pièce avec une sensation d'être observées! Pourtant, mes filles n'ont aucune connaissances, ni intérêt pour le paranormal! Ça m'a vraiment surprise et avons ensuite décidé d'en faire une pièce de rangement et de litières à chats! :) 

J'ignore s'il y a un lien, mais quoi qu'il en soit, le temps fera que ces petits Esprits quitteront un jour notre espace de vie comme vous le dites. J'ai déjà vu le film The Others et même si ça m'avait un peu troublée sur le coup, c'est un concept que je comprends bien et avec lequel je suis à l'aise.  Pour ce qui est de la question d'époque, je dirais que j'ai surtout remarqué la jeune fille aux longs cheveux blonds relevés avec une robe longue blanche qui faisaient un peu ancien temps. Les deux petits étaient habillés pareils, d'où mon incertitude s'il s'agissait de deux garçons ou un garçon et une fille. L'homme que j'ai aperçu était jeune et de dos et je l'ai entendu s'exprimer en français du Québec. Donc quelques questions subsistent dans mon esprit, mais comme je disais, je compte lâcher prise et maintenant considérer cet incident de type paranormal comme une rencontre accidentelle! :)

Encore merci et je tiens à vous redire combien j'apprécie vos écrits, tant sur Facebook, dans vos bulletins Fatum (que je lis "religieusement" chaque lundi, mais je crois que ce n'est pas le bon mot, disons plutôt avec grand intérêt, hihihi!) et surtout vos livres. Je suis en train de terminer Métamorphoses et je n'ai pu résister à commencer Les coulisses de l'Univers! J'ai hésité à l'acheter, car je doutais de mon intérêt pour un roman métaphysique, mais je suis maintenant accrochée à cette fabuleuse histoire qui me semble être la vôtre à travers celle de Thomas. 

Disons que ma bibliothèque commence à être assez bien garnie de vos ouvrages, que je possède presque tous et qui détrônent graduellement mes romans de Musso, Lévy, Senécal et cie! :) J'aimerais bien faire connaître vos livres et les partager avec mon entourage, mais je sens le malaise et les regards détournés dès que j'aborde des sujets frôlant la métaphysique. Je ne comprends tellement pas cette crainte ou manque d'intérêt! C'est très difficile d'ouvrir les Esprits, alors je n'insiste pas et j'attends qu'on m'en parle... 

Je pense être un Esprit du Ciel tel que vous le décrivez et j'aimerais tant qu'on avance plus vite comme société! Il me semble qu'on niaise tellement sur trop de choses futiles au lieu de construire l'avenir avec intelligence, ouf ça m'enrage! Je n'ai jamais senti que j'étais chez moi sur cette Terre et j'essaie de rendre ma "visite" ici la plus agréable et constructive possible. J'observe les humains, les animaux, les plans d'eau et surtout les végétaux qui me fascinent depuis mon jeune âge et j'apprends... Même si j'apprécie ma présente vie terrestre, je suis heureuse de savoir qu'il y a autre chose, ailleurs, qui vole plus haut que tout ce qui se passe ici-bas! 

Sur ce, bonne continuité, bonne inspiration pour la suite et je continue de vous lire fidèlement!

Après nos échanges Cathy a finalement accepté d'être mon invitée pour l'émission du 10 décembre. 

Bonjour Monsieur Casault,

Mon passage à votre émission aura lieu la semaine prochaine et j'aimerais vraiment vous faire part de quelque chose avant notre rencontre. C'est en lien avec la rencontre spectrale de la petite fille, des deux bambins et du papa, survenue dans ma chambre. J'avais pratiquement relégué aux oubliettes une possible explication à cette rencontre, qui s'était présentée à moi dans les mois qui ont suivis. À l'époque, j'avais ressenti une incroyable résonnance (un concept que je n'avais pas encore saisi et qui se traduisait physiquement par une boule dans le ventre, le coeur qui s'emballe et une chaleur dans le visage!), pour ce que je vais vous raconter plus loin.  

Lorsque j'ai rassemblé tous les événements déjà reliés entre eux par d'étranges coïncidences et osé faire part à mes proches de mon raisonnement, j'ai vite décelé de l'incrédulité dans leurs yeux (et de leur point de vue, je les comprends! :)). J'ai alors eu l'impression que mon histoire était trop farfelue et j'ai perdu toute confiance en mon intuition, qui ne m'avait pourtant jamais trompée. C'est fou combien on peux perdre ses moyens et sa dignité lorsqu'on ose se confier sur ce sujet particulier et intime, sur la base d'aucune preuve tangible.  On se sent vulnérable aux réactions et commentaires des gens qu'on estime et on a peur de se faire juger sur sa santé mentale.

J'ai donc fini par laisser tomber cette histoire, arrêter d'en parler et ranger le tout dans un tiroir au fin fond de la maison! Et pourtant, quelque chose m'a poussée à la ressortir aujourd'hui... Alors voici, dans l'ordre où ils se sont déroulés, les "clins d'oeil" à la famille au pied du lit... Quelques semaines après ma fameuse rencontre spectrale, je lisais un livre qui traitait de médiumnité et qui présentait des façons de rencontrer ses Esprits-Guides pendant une méditation.

J'ai décidé de tenter l'expérience. Ça n'avait pas rapport directement avec l'événement, mais j'avais pleins de questions en tête sur d'autres sujets et j'espérais naïvement qu'en méditant, j'allais rencontrer un bel Ange en robe bleue vaporeuse qui pourrait me donner des réponses. Lundi, le  30 avril 2012 exactement (j'avais noté la date, merci à moi-même!), j'ai fait les exercices de relaxation tels que décrit dans mon livre, puis je crois m'être à moitié endormie tout en demeurant consciente. Au bout d'un moment, je me retrouvée dans un endroit près de la mer que j'avais imaginé au départ de ma relaxation, avec des Êtres d'aspect humains, assez étranges dans leurs allures, qui se sont présentés à moi.

Ils n'avaient rien à voir avec mon Ange en robe bleue! Il y en a eu quatre en tout. Je vous épargne la multitude de détails, car ce serait trop long, mais en résumé, le premier ressemblait à un hindou aux cheveux d'argent en habits mauves lumineux, qui s'est présenté en maître spirituel, le second, un genre d'égyptien, grand et bâti connaissant les plantes et la chimie comme un guide pour ma santé (il m'a donné des conseils) et un autre personnage masculin, un noir, plus effacé, qui serait mon protecteur. Mais l'un d'entre eux, une femme à vrai dire, m'a beaucoup plus marquée que les autres. C'est d'Elle dont je veux vous parler!  

Lorsqu'elle m'a abordée, j'ai vu en grosses lettres et j'ai aussi entendu son prénom résonner dans ma tête: ELEANOR! J'étais surprise, car je n'ai jamais connu personne portant ce prénom peu courant. C'était une vieille dame toute ridée, pas très jolie sur le coup, accoutrée bizarrement avec plein de bijoux, toute joyeuse, chaleureuse comme une grand-maman, un moulin à paroles télépathiques! Elle m'envoyait en pensée des tonnes d'informations que je ne suis pas certaine d'avoir saisies au complet. Elle me parlait de moi, de mon enfance et mon amour des plantes, d'Êtres élémentaux qui m'ont accompagnés toute ma jeunesse à la campagne et encore aujourd'hui quand je passe des heures interminables à travailler dans mes jardins de fleurs, etc.

Elle sait que je me questionne sur la fameuse petite fille, qui m'obsède et que j'ai vue au pied de mon lit! Ouf! Elle me dit que celle-ci m'observe souvent la nuit lorsque je dors et qu'elle s'inquiète pour moi, que c'est elle qui mets doucement sa petite main froide sur mon visage parfois et que cette petite famille, que j'ai vue a déjà été la mienne dans une vie passée! Elle mentionne que je dois maintenant me concentrer sur le groupe d'Esprits que sont ma famille actuelle et pour d'autres vies à venir. Aïe!  

À mon réveil, assez déstabilisée, je me suis dépêchée à tout consigner dans un petit carnet pour ne rien oublier de tout ça! Sur le coup, je me suis demandé si je n'avais pas tout imaginé! Mais ma pensée fut que si c'était le cas, je méritais surement le prix Nobel de l'imaginaire! Ahahah! En fait, sauf la plage du début, le reste comporte un million de détails étranges qui ne me viendraient pas à l'esprit, même en me forçant! La suite est encore plus étonnante... 

La fameuse Eleanor m'avait tellement bouleversée que j'ai eu l'idée de taper son nom dans Google pour voir ce qui allait en sortir. Voilà que dans ma recherche, le résultat qui apparaît est: Eleanor Roosevelt! Une dame que je ne connaissais pas du tout à ce moment là, sauf que Roosevelt me rappelait l'ancien président. Lorsque j'ai cliqué sur les images d'elle, je vous jure, la face m'est tombée par terre! J'avais chaud et des frissons dans l'dos! Je n'en croyais pas mes yeux! C'était cette femme que je venais de "rencontrer"! Exactement elle, dans sa version très avancée en âge! Je me suis alors mis à lire tout ce que je pouvais trouver sur elle. J'ai découvert qu'elle était une personne absolument fascinante! Elle a eu une vie hors du commun cette grande dame!

Ce qui m'a frappée, outre la ressemblance physique, c'est qu'elle m'avait parue avoir exactement la même personnalité que ce qu'on disait d'elle. Même pour ses nombreux bijoux que j'avais trouvés intenses, on disait que c'était une maniaque de bijoux! Ouf, je n'en revenais pas, j'étais sous le choc! Mais le vrai choc, j'allais l'avoir quelques mois plus tard... Fin août 2012, avec mon mari, on fait un p'tit voyage d'amoureux à Cape Cod aux États-Unis. Nous entrons dans une petite librairie et tout au fond, il y a une section en solde où je trouve des jolis carnets pour ma fille. Tout à coup, mon mari qui fouinait de son côté, me mets un p'tit livre sous le nez. C'est une mini-biographie d'Eleanor Roosevelt! Je sais déjà que je vais repartir avec!

Mais le moment le plus troublant, s'est produit lorsque je l'ai feuilletée et qu'une photo m'a sauté en plein visage! C'était un portrait de famille à l'époque où Eleanor avait 8 ans avec ses deux jeunes frères d'un et trois ans, ainsi que son père! Je ne sais pas si vous voyez déjà l'étrange coïncidence? Non seulement leur ressemblance est frappante, mais j'ai la sensation que c'est bien cette famille que j'ai vue dans ma chambre! L'allure du père et les deux petits garçons qui ressemblent à des filles, d'où ma confusion sur leur sexe, correspondent à ce que j'ai aperçu, même si j'en ai maintenant un souvenir flou. Mais la fillette, elle, je l'ai reconnue tout de suite avec le même regard triste et ses yeux qui courbent vers le bas, ses cheveux blonds, son âge et tout. Sauf pour les vêtements qui, dans ma vision, m'ont parus être des vêtements de nuit, tout corresponds! J'étais flabergastée!!! La résonnance a pris tout son sens à ce moment! Je ressentais et ressens encore quelque chose d'indéfinissable dans mon ventre quand je les regarde sur cette photo ancienne.

En lisant la biographie, j'ai appris que la maman d'Eleanor était décédée de la diphtérie, ainsi que son plus jeune frère, peu de temps après cette photo. Puis son papa qui buvait beaucoup est ensuite mort lui aussi, la laissant orpheline. J'ai alors supposé, sous toutes réserves, que j'avais pu être la maman en question, dans une vie passée et que ça aurait une certaine logique qu'ils me rendent visite. Elle s'appelait Anna Hall, c'était une très belle dame de la haute société New-Yorkaise à ce qu'on dit, mais qui avait fait un mariage malheureux et qui dénigrait l'apparence physique de sa fille en la surnommant "Granny". C'est le peu que j'ai appris sur elle. J'ai aussi vu des photos, mais je ne ressens rien de particulier en la regardant. C'est vraiment la petite Eleanor qui me bouleverse au fonds, mais pourquoi? Je ne sais pas ce que ça m'a donné de les rencontrer. C'était surement par accident, je n'aurais pas dû les voir...  

Comme je disais au début, j'avais parlé de tout ça avec mon mari et mes filles, mais à voir leurs réactions, j'avais eu l'impression de leur raconter une histoire abracadabrante et prétentieuse où j'envisageais avoir déjà vécu avec des personnes célèbres. J'ai des regrets aujourd'hui d'avoir tiré un trait là-dessus en rangeant mon petit livre et mon carnet au fond d'un tiroir pour ne plus y penser. Quatre ans plus tard, lorsque je vous ai écrit à propos de ma rencontre spectrale, je n'ai même pas songé à vous parler de cette histoire avec Eleanor, qui m'apparaît maintenant d'une grande importance. Surtout, que tout à fait par hasard la semaine passée, en faisant du ménage au sous-sol, j'ai retrouvé le livre et le carnet. J'ai beaucoup hésité à vous en parler ainsi, à la dernière minute, mais je trouvais que c'était encore une drôle de synchronicité et que ça valait la peine que je vous le mentionne.

J'ignore s'il sera pertinent et bienvenu de l'aborder lorsque j'irai parler à votre émission, mais je vous laisse en juger. Je sais que votre temps est précieux, surtout en ce moment, alors je vous remercie de tout coeur, si vous en avez pris pour lire mon très loooong message! :) Au grand plaisir de vous rencontrer, M. Casault, j'ai bien hâte!

Je vous copie, ci-dessous, le lien vers un site biographique (en anglais) que j'ai trouvé sur Eleanor Roosevelt. Il est très complet et j'ai pu y apprendre de nouvelles choses intéressantes à propos de la vie extraordinaire de cette femme. Deux citations ont particulièrement retenues mon attention, car elles ajoutent à ma Résonnance Les voici:

Première citation:

La mère d'Eleanor souffrait souvent d'intenses migraines qui la clouaient au lit . La jeune Eleanor qui s'inquiétait beaucoup pour sa maman, a dit plus tard à ce propos: "Je m'asseyais souvent à la tête de son lit et caressais sa tête. . . pendant des heures." 

(Moi: La Eleanor de ma méditation a dit que la jeune fille au pied du lit était inquiète pour moi, qu'elle m'observait souvent la nuit et que c'était sa main à elle que j'avais déjà sentie plusieurs fois sur mon visage. Mystérieusement, elle ne m'a pas dit qu'il s'agissait d'elle-même, enfant, par contre.)

Deuxième citation:

Vers la fin de sa vie,  Eleanor Rosssevelt écrivait à propos de ses croyances, qu'il devait y avoir «quelque chose qui se passait» après la mort physique, bien qu'elle ait déclaré que ni elle ni personne ne pouvait savoir quelle forme cela prenait.

(Moi: J'ai accroché sur cette mention, car c'était une femme ouverte d'esprit et bien en avance sur son temps sur plusieurs plans.)

Lien vers la biographie dans laquelle vous retrouverez plusieurs photos de toutes époques, dont celle de la petite famille, que je vous mets aussi en pièce jointe ci-dessous. 

http://www.firstladies.org/biographies/firstladies.aspx?biography=33

 

Voici enfin, quelques photos avec des ressemblances frappantes avec ce que j'ai observé:

 

Comprenez-vous maintenant pourquoi j'anime cette émission ?