Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici

 

argaiv1511

 

RENNES-LE-CHÂTEAU

Jean Casault acceuille le chroniqueur Jean Morissette

 

COMMENÇONS PAR LE NON-MYSTÉRIEUX ET LE CONNU (CONNU GRÂCE A DES TÉMOINS FIABLES ET DES DOCUMENTS OFFICIELS)

PETIT VILLAGE SITUÉ SUR LE DESSUS D’UNE PETITE COLLINE À PEINE À 45 KILOMÈTRES DE CARCASSONNE.

1885 : ARRIVÉE À RENNES-LE-CHÂTEAU (VILLAGE D’ENVIRON 200 PERSONNES) DU CURÉ BÉRENGER SAUNIÈRE QUI CONNAÎT LE LATIN, LE GREC ET L’HÉBREU.

ENVOYÉ LÀ CAR IL A UN CARACTÈRE FORT.

IL Y A LES RESTEs DU CHÂTEAU D’HAUTPOUL

IL DIRA LA MESSE DANS SON ÉGLISE QUI COÛLE ET FUIT DE PARTOUT

L’ÉGLISE EST CONSACRÉE À MARIE-MADELEINE DEPUIS LE XIIº S.

 


1886 : DÉBUT DES TRAVAUX DE RESTAURATION DE L’ÉGLISE QUI DURERONT TRÈS LONGTEMPS. IL N’EST PAS RICHE…

IL PREND COMME AIDE MARIE DENARNAUD. DÉCISION TRÈS CONTESTÉE, ELLE A 18 ANS.

1887 : DÉCOUVERTE DANS UN PILIER (DIT WISIGOTHIQUE) DE PARCHEMINS QUI SERAIENT :

-         1 ARBRE GÉNÉALOGIQUE DU ROI DAGOBERT II

-         1 TESTAMENT DE FRANÇOIS-PIERRE D’HAUPOUL

-         1 TESTAMENT D’HENRI D’HAUPOUL

-         UN DOCUMENT ÉCRIT PAR L’ABBÉ BIGOU (CONFESSEUR DE MARIE DE NÈGRE D’ABLÈS.

 

 

 

1891 : SAUNIÈRE EST SOUDAINEMENT TRÈS À L’AISE FINANCIÈREMENT ET ARRANGE L’ÉGLISE À SA FAÇON.

LE BÉNITIER EST UN DÉMON COMME ASSIS (ASMODÉE, LE GARDIEN DES TRÉSORS) NOMMÉ DANS LA BIBLE.

AU-DESSUS DU BÉNITIER IL Y A 4 ANGES FAISANT LE SIGNE DE CROIX ET OÙ ON PEUT LIRE : « PAR CE SIGNE TU LE VAINCRAS ».

LE CHEMIN DE CROIX EST À L’ENVERS.

ST-JEAN-BAPTISTE SEMBLE AVOIR UNE PLACE PRINCIPALE À COMPARÉ À JÉSUS.

EN RÉPARANT LE CARRELAGE, ON DÉCOUVRE LA « DALLE AUX CHEVALIERS ».

PLUSIEURS PENSENT QUE C’EST LE SIGNE DES TEMPLIERS. CE QUI N’EST PAS LE CAS CAR PLUS VIEUX QUE L’ORDRE (FONDÉ LE 13 JANVIER 1129).

AVEC MARIE DENARNAUD, SAUNIÈRE SE MET À CREUSER LES TOMBES, EFFACER DES ÉPITAPHES. IL A MÊME UNE PLAINTE OFFICIELLE DE DU CONSEIL MUNICIPAL.

ILS SE PROMÈNENT DANS LA CAMPAGNE, CREUSENT, FOUILLENT.

1895 : DÉCOUVERTE PAR SAUNIÈRE DANS L’ÉGLISE D’UN CRÂNE TRANSPERCÉ. (ON IGNORE DE QUI IL S’AGIT).

DÉCOUVERTE D’UNE BOURSE (MÉDAILLES RELIGIEUSES OU PIÈCES D’OR)

1897 : FIN DES RÉPARATIONS MAJEURS DE L’ÉGLISE.

 

 

 

 

1899 : SAUNIÈRE ACHÈTE POUR SA SERVANTE 6 TERRAINS. IL COMMENCE LA CONSTRUCTION DU DOMAINE QUI COMPRENDRA :

-         2 TOURS : LA TOUR MAGDALA ET UNE SUR UN TERRAIN (PLACÉES COMME SI C’ÉTAIT 2 TOURS AUX ÉCHECS)

-         1 JARDIN D’AGRÉMENT (MÉNAGERIE AVEC DES ANIMAUX)

-         LA VILLA BÉTHANIE (IL LA VOULAIT POUR LA RETRAITE DES CURÉS MAIS IL Y ACCEUILLE DES GRANDS DIGNITAIRES À GRANDS FRAIS DE BOISSONS ET DE VICTUAILLES COÛTEUSES)

-

1900-1910 : SAUNIÈRE A UNE COLLECTION DE TIMBRES, VÊTEMENTS COÛTEUX, ACHÈTE BIJOUX, PARURES POUR MARIE.

ON ACCUSE SAUNIÈRE DE SIMONIE (VENDRE LES BIENS DE L’ÉGLISE ET LES CHARGES ECCLÉSIASTIQUES CONTRE ESPÈCES SONNANTES ET TRÉBUCHANTES) SANS SUCCÈS

ON L’ACCUSE DE TRAFFIC DE MESSES (SES LIVRES SONT TRUQUÉS MAIS ÇA N’EXPLIQUE PAS L’ABONDANCE D’ARGENT)

1906 : FIN DE LA CONSTRUCTION DU DOMAINE

1909 : ON VEUT L’ENVOYER DANS UNE AUTRE PAROISSE, IL NE SE RENDRA JAMAIS.

1910 : IL EST SUSPENDU « A DIVINI » DE SA CHARGE DE CURÉ, MAIS IL RESTE EN PLACE ET DIT SES MESSES.

1913 : IL EST RÉHABILITÉ

1915 : IL EST INTERDIT DE MESSES, MAIS IL LES DIT PAREIL DANS SA VILLA OÙ IL A UNE PETITE CHAPELLE OÙ LES VILLAGEOIS LE SUIVENT ET NE VONT PAS VOIR LE NOUVEAU PRÊTRE.

1917 : BÉRANGER SAUNIÈRE SACHANT QU’IL VA MOURIR SE CONFESSE À L’ABBÉ RIVIÈRE QUI LUI REFUSE L’ABSOLUTION ET QUI NE SOURIRA JAMAIS PLUS.

À SON TOUR, IL FERA CONSTRUIRE DEUX GROTTES PRÈS DE SON ÉGLISE : UNE POUR N-D-DE LOURDES ET L’AUTRE REPRÉSENTANT LE CHRIST ALLONGÉ DANS UN LINCEUL AU CREUX DE LA CAVERNE.

22 JANVIER, BÉRANGER SAUNIÈRE MEURT.

IL RECEVRA LES DERNIERS SACREMENTS DEUX JOURS APRÈS SA MORT.

24 JANVIER : IL EST ENTERRÉ.

MARIE DENARNAUD DE NOIR VÊTUE VA À SA TOMBE CHAQUE JOUR.

REJETÉE PAR DES VILLAGEOIS JALOUX, ELLE VIVRA ASSEZ RECLUSE.

1953 : 24 JANVIER MARIE DENARNAUD A UNE ATTAQUE CÉRÉBRALE QUI LA LAISSE MUETTE.

29 JANVIER : ELLE MEURT ET ENTERRÉE EN NE LIVRANT PAS « LE SECRET DE SAUNIÈRE »

1967 : GÉRARD DE SÈDE PUBLIE « LE TRÉSOR MAUDIT DE RENNES-LE-CHÂTEAU »

LA LÉGENDE COMMENCE…