Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
L’EFFET JANAP 146 SE FAIT ENCORE SENTIR !
UN ARTICLE DE CASAULT
J’apprends d’un ami journaliste de l’Outaouais  que Ted Raymond de la station CFRA d’Ottawa nous apprend qu’un objet inconnu est passé à un cheveu de causer un désastre en frappant de plein fouet un avion de la compagnie Porter le 14 novembre dernier alors qu’il effectuait un vol Ottawa -Toronto.   Le lien URL de la nouvelle est à la fin de l’article.  Le TSB ou Transportation Safety Board malgré tout semble avoir terminé son enquête bien que l’incident soit majeur et extrêmement significatif. Voici pourquoi.
Les pilotes ont observé l’objet. Nous ne savons rien de ce dernier notez-le bien puisque les pilotes ont poliment «  No comments » l’affaire. La taille, la direction , la forme, l,apparence de la surface, la luminosité ou son absence, ses manœuvres bref tout nous échappe. Ma première réaction fut de demander si Ted Raymond avait volé sa carte de journaliste dans une boîte de Corn Flakes. Puis je me suis souvenu . CIRVIS-MERINT. Je vous explique ca plus bas.
Donc l’avion de Porter vole à 8300 pieds, il est  près de l’Aéroport Billy Bishop  Les pilotes voient cette chose inconnue, effectuent une manœuvre d’évitement de toute urgence et c,est tout. C’est tout ce qu’on sait. Le TSB n’est jamais très bavard lors d’une enquête mais maintenant qu’elle est TERMINÉE on pourrait s’attendre à mieux.
Tout ce qu’on sait vient de Chris Krepski le porte-parole du TSB. On sait que son organisme est incapable d’identifier l’objet mais qu’il ne correspond à aucun objet connu. J’en déduis que si c’était un autre avion, un petit porteur du genre Cessna ou Piper cub , on en saurait tous les détails incluant la couleur des yeux du parfait imbécile aux commandes du dit avion. Krespski ajoute : Nous avons recueilli toutes les informations ( sans les partager avec quiconque dois-je dire) et nous avons classifié cet incident de Classe 5.
En consultant le site de TSB on googlant TSB occurrence classification) je constate que cette classe 5 semble vouloir dire que pour le moment on ne sait rien et il semble bien que cela va demeurer ainsi.
Krepski poursuit toutefois et cela deviant  juste un peu plus intéressant. “ La description et la taille de l’objet ne sont aucunement similaires à un objet volant non habité de nature commerciale ou privée.  Le gars veut dire que ce n’est pas une de ces foutues bebelles qui volent à batterie et qu’on apellent des drones. En hébreu cela porte le nom de UAV soit unmanned aerial vehicule. Donc si ce n’est pas un avion ou un drone qu’est-ce que c,est ? Krespski mentionne qu’aucun de ces appareils ne peut se situer dans cette zone située à 10 milles du ravage et à 8300 pieds dans les airs.. Puisque nous ne savons pas ce que c,est c,est un dossier clos a closed event, mais si d,autres infos arrivent bonus agirons. .
En passant la manoeuvre d’évitement a quand même du être importante puisque deux agents de bord ont été blessés, sans gravité mais quand même, les pilotes ayant confié au TSB qu’ils n’ont eu qu’une seconde ou deux pour réagir
Maintenant, pour quelle raison les pilotes ne parlent pas ? Pour quelle raison le TSB ne décrit pas en détail l’objet ?  Hoouuu.   Conspirationnistes de tout crin ne salivez pas trop, il y a une explication qui remonte à très loin  je vais être bref..
Dès 1948 l’Armée de l’Air Américaine a émit un règlement très clair concernant l’observation des UFO’S. AFR 2002  Googlez cela avec la mention UFO et tout y est. Il est strictement interdit à un pilote de l’Air Force de parler ouvertement d’une observation de UFO sous peine de prison et d’une amende de plus de 10,000$. En ces années-là, ca payait presqu’une maison !  Puis il y eut le JANAP-146.
Celui-là est très spécial. Toujours en vigueur aujourd’hui. Voici la page qui nous intéresse et sachez que ces règles sont americano-canadiennes et affectent autant nos gens que les leurs. Nous sommes très complices avec les Américains, n’oubliez pas NORAD qui est une aventure à deux pour protéger l’ensemble de l’Amérique de toute incursion étrangère, surtout en provenance de l’Arctique.  A l’époque les tensions avec les Soviétiques justifiaient  ce réseau de radars  dont la fameuse ligne DEW.  Ca en fait des choses à googler
Voici un extrait de JANAP 146.
JANAP 146(E)
CHAPTER II
CIRVIS REPORTS
SECTION  I  - GENERAL
201.  Information to be Reported and When to Report.
a. Sightings within the scope of this chapter, as outlined in paragraphs 102b(1), (2), (6) and (7), are to be reported as follows:
(1)  While airborne and from land based observers.
(a) Hostile or unidentified single aircraft or formations of aircraft which appear to be directed against the United States or Canada or their forces.
(b)  Missiles.
(c)  Unidentified flying objects.
(d)  Hostile or unidentified submarines.
(e) Hostile or unidentified group or groups of military surface vessels.
(f) Individual surface vessels, submarines, or aircraft of unconventional design, or engaged in suspicious activity or observed in a location or on a course which may be interpreted as constituting a threat to the United States, Canada or their forces.
(g) Any unexplained or unusual activity which may indicate a possible attack against or through Canada or the United States, including the presence of any unidentified or other suspicious ground parties in the Polar Region or other remote or sparsely populated areas.
(2)  Upon landing.
(a) Reports which for any reason could not be transmitted while airborne.
(b) Unlisted airfields or facilities, weather stations, or air navigation aids.
2-1                       Change No. 2
Voici le lien pour l’ensemble du JANAP indiqué.
Donc une mesure adoptée dans les années 50 sur les UFOS est toujours en vigueur et on voit bien que nos pilotes de Porter en sont victimes et ne peut parler publiquement de ce qu’ils ont vus pas plus d’ailleurs que le TSB.
Sans doute parce que décrire un objet volant non-identifié qui a toutes les apparences d’un vaisseau alien aurait des conséquences néfastes puisque le Canada tout comme les États-Unis nous répètent encore que ce ne sont que des aberrations, des hallu, des trop plein de gin, des rêves ou comme la super brillante Julie Payette le disait récemment des histoires de promeneurs sur les chemins de campagne l;e dimanche soir.
Sauf que là ce sont encore une fois sur les milliers d’autres cas similaires des pilotes aguerris qui savent très bien que si ca vole c’est qu’il y a une raison !   Avez-vous au moins noté que le TSB n’a pas même évoqué la possibilité d’une météorite ?  Intéressant ça non ?

 

argaiv1511

25 novembre 2016

 

L’EFFET JANAP 146 SE FAIT ENCORE SENTIR !

UN ARTICLE DE CASAULT

Bombardier Q400 - Porter Airlines

(Photo extraite du site de la compagnie Porter Airlines.)

 

J’apprends d’un ami journaliste de l’Outaouais que Ted Raymond de la station CFRA d’Ottawa, nous informe qu’un objet inconnu est passé à un cheveu de causer un désastre en frappant de plein fouet un avion de la compagnie Porter le 14 novembre dernier alors qu’il effectuait un vol Ottawa -Toronto.   Le lien URL de la nouvelle est à la fin de l’article.  

Le TSB ou Transportation Safety Board malgré tout semble avoir terminé son enquête bien que l’incident soit majeur et extrêmement significatif. Voici pourquoi.Les pilotes ont observé l’objet. Nous ne savons rien de ce dernier notez-le bien, puisque les pilotes ont poliment « No comments » l’affaire. La taille, la direction la forme, l'apparence de la surface, la luminosité ou son absence, ses manœuvres bref, tout nous échappe.

Ma première réaction fut de demander si Ted Raymond avait volé sa carte de journaliste dans une boîte de Corn Flakes. Puis je me suis souvenu . CIRVIS-MERINT. Pyuis JANAP ! je parlais de cela en 1969! Je vous expliquerai plus bas. Donc l’avion de Porter vole à 8300 pieds, il est  près de l’Aéroport Billy Bishop  Les pilotes voient cette chose inconnue, effectuent une manœuvre d’évitement de toute urgence et c'est tout. C’est tout ce qu’on sait.

Le TSB n’est jamais très bavard lors d’une enquête mais maintenant qu’elle est TERMINÉE on pourrait s’attendre à mieux.  Tout ce qu’on sait vient de Chris Krepski, le porte-parole du TSB. Il affirme que son organisme est incapable d’identifier l’objet mais qu’il ne correspond à aucun objet connu. J’en déduis que si c’était un autre avion, un petit porteur du genre Cessna ou Piper cub, on en saurait tous les détails incluant la couleur des yeux du parfait imbécile aux commandes du dit avion.

Krespski ajoute : Nous avons recueilli toutes les informations ( sans les partager avec quiconque dois-je dire) et nous avons classifié cet incident de Classe 5.  En consultant le site de TSB, en  googlant (TSB occurrence classification) je constate que cette classe 5 semble vouloir dire que pour le moment on ne sait rien et il semble bien que cela va demeurer ainsi. Krepski poursuit toutefois et cela devient  juste un peu plus intéressant. En traduction libre ca donne à peu près ceci. “ La description et la taille de l’objet ne sont aucunement similaires à un objet volant non habité de nature commerciale ou privée."  Le gars veut dire que ce n’est pas une de ces foutues bebelles qui volent à batterie et qu’on apellent des drones. En hébreu cela porte le nom de UAV soit unmanned aerial vehicule.

Donc si ce n’est pas un avion ou un drone qu’est-ce que c'est ? Un météore ?  Semble pas sans quoi cela ne serait plus un mystère. Krespski mentionne qu’aucun de ces appareils ne peut se situer dans cette zone située à 10 milles du ravage et à 8300 pieds dans les airs.. "Puisque nous ne savons pas ce que c'est c'est un dossier clos a closed event, mais si d'autres infos arrivent nous agirons"

En passant, la manoeuvre d’évitement a quand même du être importante puisque deux agents de bord ont été blessés, sans gravité mais quand même, les pilotes ayant confié au TSB qu’ils n’ont eu qu’une seconde ou deux pour réagir. Maintenant, pour quelle raison les pilotes ne parlent pas ? Pour quelle raison le TSB ne décrit pas en détail l’objet ? Hoouuu. Conspirationnistes de tout crin ne salivez pas trop, les Reptiliens n'ont pas envahi le TSB, n'allumez pas un lampion pour remercier David Icke et restons calmes.Il y a une explication qui remonte à très loin.

Je vais être bref..Dès 1948 l’Armée de l’Air Américaine a émit un règlement très clair concernant l’observation des UFO’S. AFR 2002  Googlez cela avec la mention UFO et tout y est. Vous serez quand même étonnés si vous lisez l,anglais. Il est strictement interdit à un pilote de l’Air Force de parler ouvertement d’une observation de UFO sous peine de prison et d’une amende de plus de 10,000$. En ces années-là, ca payait presqu’une maison !

 Puis il y eut le JANAP-146. Celui-là est très spécial. Toujours en vigueur aujourd’hui. Voici la page qui nous intéresse et sachez que ces règles sont americano-canadiennes et affectent autant nos gens que les leurs. Nous sommes très complices avec les Américains, n’oubliez pas NORAD qui est une aventure à deux pour protéger l’ensemble de l’Amérique de toute incursion étrangère, surtout en provenance de l’Arctique. A l’époque les tensions avec les Soviétiques justifiaient  ce réseau de radars dont la fameuse ligne DEW.  Ca en fait des choses à googler Voici un extrait de JANAP 146. Et vous aurez le lien plus bas sur l'original. En le parcourant vous verrez que nous aussi sommes concernés par cette mesure d'origine américaine. Ce n,est pas un secret d'État c,est cionnu et en tant qu'ufologue c'est une des premières choses apprises.  J'ai mis en gras la mention UFO un acronyme trop connu pour être banalisé. 

JANAP 146(E)CHAPTER II
CIRVIS REPORTS
SECTION  I  - GENERAL 201.  
Information to be Reported and When to Report.     
a. Sightings within the scope of this chapter, as outlined in paragraphs 102b(1), (2), (6) and (7), are to be reported as follows:
           (1)  While airborne and from land based observers.
                (a) Hostile or unidentified single aircraft or formations of aircraft which appear to be directed against the United States or Canada or their forces.               
(b)  Missiles.               
(c)  Unidentified flying objects.               
(d)  Hostile or unidentified submarines.               
(e) Hostile or unidentified group or groups of military surface vessels.               
(f) Individual surface vessels, submarines, or aircraft of unconventional design, or engaged in suspicious activity or observed in a location or on a course which may be interpreted as constituting a threat to the United States, Canada or their forces.               
(g) Any unexplained or unusual activity which may indicate a possible attack against or through Canada or the United States, including the presence of any unidentified or other suspicious ground parties in the Polar Region or other remote or sparsely populated areas.           
(2)  Upon landing.               
(a) Reports which for any reason could not be transmitted while airborne.               
(b) Unlisted airfields or facilities, weather stations, or air navigation aids.2-1                      
Change No. 2
Donc une mesure adoptée dans les années 50 sur les UFOS est toujours en vigueur et on voit bien que nos pilotes de Porter en sont victimes et ne peuvent parler publiquement de ce qu’ils ont vus, pas plus d’ailleurs que le TSB. Sans doute parce que décrire un objet volant non-identifié qui aurait toutes les apparences d’un vaisseau alien aurait des conséquences néfastes puisque le Canada, tout comme les États-Unis nous répètent encore que ce ne sont que des aberrations, des hallus, des trop plein de gin, des rêves éveillés ou comme la super brillante Julie Payette le disait récemment avec un certain mépris farci de condescendance, des histoires de promeneurs sur les chemins de campagne le dimanche soir. 
Sauf que là ce sont encore une fois sur les milliers d’autres cas similaires des pilotes aguerris qui savent très bien que si ca vole c’est qu’il y a une raison, voire une intelligence derrière !