Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici

 

argaiv1511

JEAN MORISSETTE : LA PSYCHOMÉTRIE

 

Chaque année viennent à l’A.R.E., de toutes les parties du monde, des milliers de visiteurs captivés par la vie et l’œuvre fascinantes d’Edgar Cayce (1877-1945). Mari aimant, père de deux fils, photographe passionné et catéchiste fervent, celui-ci fut un homme très simple qui se distingua par ses exceptionnelles facultés parapsychiques.

Dès sa jeunesse, Cayce s’aperçut qu’il pouvait entrer dans un état d’auto-hypnose où il avait accès à une source intarissable d’informations. Il était alors capable de disserter sur n’importe quel sujet et de répondre à toute question avec exactitude. Les exposés qu’il effectua ainsi furent appelés « lectures ». On en compte plus de quatorze mille.

Pendant vingt ans, les « lectures » se consacrèrent à des problèmes de santé. Edgar Cayce n’avait besoin que du nom d’une personne et de l’adresse où elle se trouvait pour décrire sa condition physique et recommander un traitement. L’infaillibilité de ses diagnostics, l’efficacité de ses méthodes de soins et la nature même de ses préceptes de santé intégrale firent de lui le principal précurseur de la médecine holistique moderne.

Avec le temps, l’information transmise dans les lectures se diversifia considérablement. Elle aborda quelque dix mille sujets d’ordre médical, philosophique, onirique, spirituel, historique, et autres.

PSYCHOMÉTRIE

Laissez-moi vous donner 4 définitions du mot psychométrie. Pour débuter celle de l'OFFICE DE LA LANGUE FRANÇAISE:


PSYCHOMÉTRIE: Faculté qui permet, en examinant un objet familier appartenant a un individu (lequel est inconnu du psychromètre) de préciser les caractéristiques de cette personne.


En second lieu la définition de la revue HISTORIA (SPÉCIAL MÉDIUM DU XX SIÈCLE):

PSYCHOMÉTRIE: Par l'intermédiaire d'un objet, un sensitif peut avoir des informations paranormales. Le sensitif connaîtra alors l'histoire de l'objet, l'origine, certains événements marquants de la vie du propriétaire de l'objet. L'objet sert d'inducteur.


Troisièmement la définition de Jean Prieur (écrivain, spécialiste de la relation de l'invisible et du visible):

PSYCHOMÉTRIE: Prise de connaissance de l'ambiance , des états affectifs et intellectuelles d'un individu par l'intermédiaire D'un objet qui lui a appartenu, c'est donc une forme de clairvoyance.


Finalement, ma propre définition :

PSYCHOMÉTRIE: Ma psychométrie me permet de comprendre pourquoi une personne vit une situation maintenant.

LES DÉBUTS

Tout a vraiment débuté le jour où tirant une jeune dame aux cartes, elle enleva sa bague et la déposa sur la table. Je la pris machinalement et instantanément mon environnement changea et je "vis" très distinctement un mur, une vénitienne horizontale devant lequel se trouvait un bureau et sur lequel il y avait un petit coffre à bijoux en bois. Je dis ce que je voyais et la jeune dame me dit que c'était sa chambre. Cette dame venait de dire que sur son lit de mort elle avait posé une question à son père et qu'il était décédé avant de lui répondre. J'eus l'intuition de lui dire que "...la réponse que tu attends de ton père se trouve dans le petit coffre à bijoux...". Ce fut à son tour d'être incrédule et de me répondre que "...elle connaissait le contenu du coffre et que c'était impossible..." Je lui laissai mon numéro de téléphone lui demandant instamment de me confirmer cette intuition le plus tôt possible. Elle le fit à minuit et demi le même soir et me dit que la réponse se trouvait effectivement dans le petit coffre sous la forme d'une photo représentant le mariage double de ses parents. Et j'ai continué pour m'amuser, car ça fonctionnait tout le temps.


J'en arrive à un cas plus que probant dans ma vie. Par souci d'éviter à la famille des problèmes, je tairai le nom de cet individu mais son nom fit les premières pages des quotidiens en son temps.


Le 12 JANVIER 1994 à la demande de R. M., qui est un compagnon de travail de C. A. et qui s'inquiète beaucoup de sa disparition, me demande si je veux bien faire une séance de psychométrie pour tenter de le retrouver. Je lui réponds que je peux bien tenter quelque chose. Nous sommes alors au bureau de ALTER EGO (François Bourbeau, pour qui j'ai collaboré 5 ans). R. M. téléphone à son bureau et demande à sa secrétaire de photocopier une photo de C.A. et de la faxer à nos bureaux. Lorsque nous recevons la copie nous nous réunissons autour d'un bureau et je commence mon investigation. Pour débuter, je place ma main au-dessus de la copie et je "vois" comme à travers un "miroir givré" une "masse blanche". Ensuite je touche la feuille et ma main est devenue extrêmement froide à l'intérieur et à l'extérieur.

Je savais donc à ce moment que C.A. était malheureusement décédé. J'ai également parlé "d'eau" et j'ai également décrit un "container non fermé", mais je ne pouvais préciser exactement ce que c'était. J'ai également décrit une "boule transpercée par un javelot". Suite à cette séance, R.M. m'a amené en automobile et sous mes indications intuitives il a suivi les indications que lui indiquait. Nous nous sommes arrêtés devant le garage. Je lui ai demandé alors de repartir immédiatement, je n'étais pas bien. Deux jours plus tard, C.A. fut retrouvé à l'intérieur de ce garage. Son corps gisait au fond du "pit" où les mécaniciens travaillent sous les voitures et camions ce qui correspondait à mon "conteneur non fermé". Il avait été entouré d'une toile plastique en polythène, d'où ma vision comme à travers un miroir givré. Au fond du "pit", il y avait un conduit qui menait à une petite rivière toute proche, correspondant à l'eau que je parlais. La masse blanche correspondait à une lumière au mercure situé au plafond du garage. Et tant qu'à la boule transpercée d'un javelot, elle correspondait à l'enseigne du commerce voisin qui était une laiterie. Et bien sûr, C.A. était malheureusement décédé.


Vous croyez que c'est toujours "trippant" de faire ce genre de chose ? Laissez-moi vous raconter une anecdote : un jour un homme me demande de lui faire de la psychométrie. Il me remet une imposante chevalière surmontée d'une immense pierre. Je la garde quelques secondes, je la lui remets et lui affirme sur un ton affirmatif :


Cette bague ne vous a pas toujours appartenu ? Réponse: Non.

Elle a appartenu à un homme ? Réponse:Oui

Cet homme était assez méchant ? Réponse: Oui.

Cet homme est décédé ! Réponse: Oui.

Je sais où il "est rendu" ! (...)

- Je vous donne trois choix : 1- Vous vous débarrassez de cette bague 2- Vous la brûlez 3- Vous la faites tremper dans l'eau bénite.


ELLE ÉTAIT PLEINE D'ÉNERGIES PLUS QUE NÉGATIVES. SON "ÂME" ÉTAIT RENDUE DANS UN "LIEU DE PEINE ET DE SOUFFRANCE " !


La psychométrie peut aussi certains fois être très utile dans des cas de santé.


Mais attention, je ne m'installe pas à la place des médecins!


Je m'explique. Christian était l'un des barmans aux "YEUX BLEUS" à Drummondville en son époque. Un jour, François Bourbeau pour me jauger en psychométrie demanda à Christian de me prêter un de ses objets. Il me prête un collier qu'il porte régulièrement au cou. Immédiatement, j'ai eu de la difficulté à respirer, et je lui ai demandé de réfléchir quelques instants avant de répondre à la question suivante : "Tu n'aurais pas de la difficulté à respirer depuis que tu as ce collier ?"Et je lui fais les trois mêmes recommandations que pour le cas de la bague antérieure. Sur le coup, il n'y croit pas, refuse de l'admettre, remet le collier autour de son cou et veut classer l'affaire. Quelques semaines plus tard, il finit par m'admettre que ce collier lui avait été donné par un ami. Du même souffle, il m'apprend que cet ami est décédé d'une over-dose de drogue et qu'il avait effectivement des ennuis pulmonaires importants depuis qu'il le portait. Finalement il m'avoua s'en être débarasser du collier.


Cela peut être utile pour une carrière. Une dame vint me voir pour une consultation et par sa bague je la vis dans deux vies antérieures. Une où elle vit dans les mers du Sud et elle joue fréquemment avec les dauphins. Elle les comprend, joue avec eux, etc. Son autre vie, elle est en charge toujours de dauphins mais en Asie pour un maharadjah extrêmement riche qui a un zoo personnel. Mais, intérieurement, je ne peux m'empêcher de penser : " Lorsque je vais avoir fini de lui parler de ses dauphins, elle va me traîter de fou...". Lorsque je lui remets sa bague, elle me dit qu'elle adore les dauphins, elle possède des livres, des photos, etc. Je lui dis alors que sa place est au Sea World en Floride, par ici. Elle m'avoue y avoir déjà pensé, mais sa position d'enseignante l'en empêche. Moi, tout ce que je lui souhaite pour son bien, c'est qu'elle y travaille un jour.

Vous trouvez ça charmant, mais imaginez que vous soyiez médecin, notaire, etc., et que lors de votre consultation on vous annonce que votre place est en Afrique afin d'aider les populations sous-alimentées, car dans une autre vie vous avez été un tortionnaire et qu'afin d'éviter un retour à une future vie délabrée vous devez aller expier vos fautes passées là-bas.


QUE FERIEZ-VOUS ?