J’AI VÉCU UN VOYAGE DANS LE TEMPS
Un article de Casault
La possibilité que des structures artificielles gravitent actuellement autour d’une étoile très lointaine est envisagée. Comme vous le savez, j’en ai parlé avec Denis Lévesque.
En 1967 il y a donc  48 ans de cela mon « Denis Lévesque » à moi était l’animateur de radio Pierre Champion à la station CKCV de la Place d’Youville à Québec.  Tous les samedis matin je me levais très tôt, j’enfourchais mon vélo  et rendu sur  place je le  grimpais jusqu’au 4ème étage et je m’installais avec mes écouteurs dans le studio. Il devait être 6 heures je crois et on terminait vers 9h00. Un morning-show du week-end en somme. J’ai fais ca pendant deux ans je crois. Je n’étais pas payé et je m’en foutais, j’avais un exposure incroyable et je savais que c’était mon job.
C’était un format lignes ouvertes. Champion partait un sujet et prenait des appels, la formule la plus répandue des émissions de radio encore à la mode mais beaucoup moins de nos jours.  Mais là j’étais son invité, alors bien qu’il participait activement, c’est moi qui devait répondre aux questions et bien sûr ma thématique était «  les soucoupes volantes et les extraterrestres ».
J’avais 17 ans, j’étais en secondaire 9, j’avais doublé ma 4ème et ma 8ème  parce que dans ce temps-là, les bonnes Sœurs et même les profs laïques ne faisaient pas de prisonniers. Aucune complaisance, aucun droit de passage. Tu n’as pas 60%  ? Tu coules, tu doubles et tu recommence l’année suivante. Ca ne se fait plus de nos jours. On m’a expliqué que les pauvres chéris ne pourraient pas le supporter et que ca donnait une mauvaise image au corps professoral incapable de faire RÉUSSIR son élève.  Mettons que ca explique la pauvreté de notre langue, le décrochage et une certaine médiocrité chez plusieurs jeunes qui essaient de placer un mot devant sans passer par dessus.  Ca explique aussi pourquoi ils pensent que tout leur est dû !
Anyway, dans mon temps, ca passait ou ca cassait et moi j’avais coulé deux fois, toujours pour la même raison : les mathématiques !  En 4ème année c’était le calcul oral !  J'échouais à tout coup. Il fallait répondre à un truc dans le genre,  si le train de Québec vers Montréal part a telle heure et telle vitesse et que l’autre en sens inverse fait la même chose à quelle distance vont-ils se rencontrer. Réponse : m’en fous on a un char !
Ca ne rentrait pas. Mais vous allez comprendre pourquoi bientôt, je sors dans pas très longtemps « Métamorphoses » le parcours métaphysique du combattant.   Ma huitième c’était l’algèbre qui me restait dans la gorge. On ne mêle pas des lettres avec des chiffres  CA NE SE FAIT PAS et si je me fous des deux trains, imagine ce que je pensais de la valeur de X !
Donc comme mon père aimait souvent nous le rappeler à mon frère et moi-même et qui avons du chercher dans le dictionnaire ce que ca voulait dire, nous étions des cancres !  Des imbéciles heureux et heureux de l’être faut croire. C’est vrai. Mais dès que je revêtais mon uniforme d’ufologue, ôte-toi de là mon homme j’étais incollable.
Je me souviens très bien d’un des appelants à l’émission de CKCV puisqu’il revenait constamment à la charge pour m'assommer avec ses foutues questions et ses commentaires parfois désobligeants contre lesquels Champion s’érigeait en lui rappelant que ce ne sont pas tous les jeunes de 17 ans qui étaient capables de tenir une émission de la sorte Et  de se calmer avec ses insultes. Na !
Il s’appelait le docteur Claude Frémont et il enseignait la physique à l'Université Laval. Je pense que j’étais son eczéma personnel parce que ses questions étaient jargonnées exprès, très pointues et lui aussi était hanté par la preuve, la voyant comme un moyen et non une fin, son épistémologie étant diamétralement opposée à celle des vrais chercheurs. Il n’en était pas un d'ailleurs. Il enseignait ! Ce n’est pas pareil; C’est comme un comptable, versus un actuaire.  Je suis désolé d’insulter les enseignants en physique ou en science en général mais pour en avoir connu plusieurs, eux-mêmes très à jeun par ces beaux vendredis d’été sur une terrasse de la Grande Allée, ils ne sont pas autorisés à divaguer, délirer ou même modifier d’un iota la matière à enseigner. A moins qu’ils n’aient bénéficié de subventions importantes pour entreprendre une vaste étude dans un domaine donné et sur lequel en tant que chercheur ils peuvent s’exprimer, en général les enseignants en science sont tenus de s'en tenir aux ouvrages de référence utilisés comme corpus du cours en question. Comme déjà dit, ce sont des comptables, ils y vont by the book et jamais autrement, même si le livre date des années 50 ! C’est ca qui est écrit c’est ca que j’enseigne.
Je vais m'amuser un peu.
Je vrais recréer un dialogue entre lui et moi .C’est fictif, mais le ton est authentique et ca ressemble pas mal à nos échanges du temps. Je me sers bien sûr de l’actualité présente pour justifier mon exercice. Faisons comme si nous étions back in the future dans le studio de Champion. .
«  Ah bonjour docteur Frémont, On reconnaît bien votre voix, j’imagine que vous avez d’autres colles pour mon invité ?
- Oui enfin je ne vois pas cela comme des colles mais j’essais de trouver un sens à toutes ces inepties de soucoupes volantes et d’extraterrestres.
- Pourquoi dites vous des inepties Docteur ?
- Mon jeune ami, vous n’avez que 17 ans, vous êtes au Secondaire, vous venez à peine de découvrir les sciences appliquées et voila que vous claironnez à tous vents que nous sommes visités par des martiens ou je ne sais quoi.
- Je n’ai jamais dit ...
- -tut tut tut tut, martiens ou pas, vous affirmez que des extraterrestres nous visitent oui ou non.
- J’en suis profondément convaincu.
- - Et vous basez vos convictions sur des témoignages de vieilles dames myopes, de fermiers sans éducation qui ne savent même pas ce qu’est Jupiter et quoi encore ? Un couple qui revenait dune soirée sans doute bien arrosée c’est ca ?
- C’est complètement ridicule, les gens ne sont pas si niaiseux que ca et il existe des témoignages de gens de votre milieu aussi des astronomes des scientifiques...
- Vous avez une preuve qu’il y a de la vie intelligente  ailleurs que sur terre ?
- Le docteur Cyril Ponamperuma a découvert dans une météorite ce qui pourrait »être...
- Ce qui pourrait être monsieur casault, ce qui pourrait être.  J’espère que vous ne pensez pas à notre système solaire ?
- Mars est ...
- Mars est une  planète de sable, morte, frigorifiée la nuit et pas beaucoup mieux le jour, pas une seule goutte d’eau et sans eau, pas de vie.
- Oui mais les autres planètes...
- Elles sont gazeuses, alors si vos extraterrestres sont des ballons moi je veux bien. Ne me parlez pas de Pluton, c’est un rocher, imaginez le roché Percé qui flotte dans l’espace. C’est pas là qu’on trouver de l’eau avec un beau ciel bleu  vous êtes d'accord ?
- Mais je n'ai jamais dit que nos planètes étaient habitables
- Vous avez la preuve qu’il existe d'autres planètes & hein ? Vous allez me dire quoi qu’il y en a une, vingt, ou mille peut-être ? Ou 40 milliards (éclat de rire)
- Pour le moment aucune !
- Aucune chance de vie sur d’autres planètes, n’existe . D’autres systèmes solaires ? aucun, aucune planète, que des étoiles, et le vide et même si quelque part à 1400 années on découvrait une civilisation extraterrestre il leur faudrait 1400 années  à une vitesse impossible à atteindre pour venir jusqu’ici.
- Les trous noirs, ...
- Ca n’existe pas, c’est de la science fiction.
C’était mes samedis matins ca durant l’année de l’Expo !  Mais de nos jours son discours serait tout autre. Il y a bel et bien un ciel bleu sur Pluton et l’eau semble une denrée très répandue même sur des mondes secs et rocheux. Des planètes on en dénombre un bon millier de nos jours et on commence à trouver des Terres. La NASA estime que dans notre galaxie il devrait y avoir 40 milliards de Terres ».  Le bon docteur Frémont ne l’aurait pas cru.
Les trous noirs existent et nous parlons maintenant de multivers, de wormholes, de portails entre le Soleil et la Terre permettant à particules de voyager instantanément. Bref plus le temps avance, plus le docteur Frémont verrait ses arguments fondre au soleil et dans 50 ans, quelqu’un va se présenter à la télévision pour annoncer un premier contact officiel avec une civilisation extraterrestre. Ici sur terre ! Et là tout le monde va dire.... »Ben oui on le sait depuis toujours ca ! » Et nous, les ufologues, les expérienceurs et les témoins seront classés pionniers, comme les coureurs des bois l’étaient, par rapport aux  pilotes de 7474 de la Fedex.
En fait notre approche de la connaissance qui dérive de la simple épistémologie, n’a jamais rien eu de sorcier. On nous a accusé et on nous accuse encore de ne pas être soumis à l’esprit scientifique mais c’est quoi cette horreur ? Parce que nous croyons aux ovnis nous sommes des imbéciles ?
Quand un homme de science constate un phénomène physique dans son laboratoire, qu’importe ce que c’est mais qu’il en ignore la nature, la cause et les effets, c’est son «  ovni » à lui ça non ? Il n’arrive pas à le reproduire. Gros Jean comme devant il est un témoin banal lui aussi. Il n’a pas de preuves ni de traces, ni rien.
Que font les vrais chercheurs, les vrais, j’entends, pas les papoteux sceptiques, les critiqueux de service, les petits esprits ramollis, je pense à ceux qui brûlent d’une passion intérieure pour résoudre une énigme aussi folle soit-elle. Ce sont eux qui ont découvert les plus grands principes mais aussi, la pénicilline, le laser, les hologrammes, le boson de Higgs et la liste va jusqu’à la lune. Alors il fait quoi ce vrai chercheur ?
Il va déconstruire le phénomène, il va back-pédaler en se demandant quels sont les éléments et les conditions à mettre en place pour qu’un tel phénomène se produise. Et il va essayer toutes les options et un jour il dira à ses étudiants : « aujourd’hui j’ai découvert la six mille cinq cent unième manière de ne pas y arriver. » Ca c’est un vrai chercheur. Il ne voit pas la preuve comme un moyen stupide, mais comme une fin, un but final à atteindre.  C’est également ce que les vrais chercheurs en ufologie font de leur temps. Ils analysent les données recueillis par les enquêteurs, ils étudient la globalité du phénomène.
Que je vous explique !   Un chercheur en ufologie part du principe que tous les témoignages rapportés jusqu’à ce jour SERAIENT l’indicateur d’une présence extraterrestre.  Je suis le premier à distinguer ça d’une croyance, mais je suis de ceux qui y croient simultanément, d’où la confusion dans l’esprit limité de certains qui nous accusent de parler sans preuve !  Donc je pars du principe que nous sommes déjà visités. C’est une prémisse de base. Ma tâche est évidemment de le prouver.
C’EST L’ABSENCE DE PREUVES QUI EST GÉNIALE !
Nous avons identifié tous les phénomènes naturels sans aucune exception. Nous avons la preuve que les éclairs, se forment de telle façon, parfois en boule de plasma, que les ouragans, la grêle, les pluies de bestioles existent bel et bien nous avons élucidé ce qui bien sûr était un grand ensemble de mystères pour les gens des siècles anciens.  Nous avons découvert El Nino, nous sommes en train de prouver qu’il y a d’authentiques changements climatiques même si ces preuves sont contestées (il y a beaucoup de politique qui jouie dans ce domaine), nous avons identifié un tas de phénomènes qui se produisent dans l’espace incluant ces bruits étranges qui parfois alertent des populations entières et ce sont tous là des phénomènes naturels. En tant que chercheurs ufologues nous savons cela.
Or voilà que depuis 60 ans on rapporte à coups de millions partout dans le monde des observations d’un phénomène que l’on dit non-identifié, les ovnis. Nous savons très bien nous les ufologues chercheurs qu’un grand nombre, très difficile à mesurer puisque la méthode de prise d’échantillonnage varie constamment, mais nous savons qu’un grand nombre disais-je sont de mauvaises interprétations de phénomènes connus ou d’objets connus mal-identifiés. Je ne vais justement pas perdre de temps à quantifier cela, ce serait une démarche inutile.  Donc depuis 60 ans, quelque chose demeure non identifié.
En dernier ressort l’explication ultime qui pourrait expliquer ce qui demeure inexplicable tient sur deux pattes. Le facteur humain. La patte gauche est l’état mental douteux du témoin qui invente, croit avoir vu, fabule ou délire, un peu comme le type qui sous l’effet de son éthylisme avancé voient des choses qui n’existent pas dans son delirium tremens.  La patte droite  est le bon vieux canular.
Donc voilà tout est expliqué. Il n’y a pas de visiteurs extraterrestres sur Terre. Case close.
Mais ca sont les gens à l'esprit aussi étroit qu’un cul de poule qui pensent de la sorte et à ces mêmes gens-là qui boivent de la preuve et en redemandent jour après jour c'est à mon tour maintenant d’exiger des preuves. J’ai le droit de le faire, parce que dans le cheminement du processus d’accès à la connaissance qu’ils ont choisi d’emprunter, la phase finale est l'affirmation lourde et conséquente. Il n’y a pas d'extraterrestres sur Terre ou dans les cieux de notre ^planète. Pourquoi ? Parce que toutes les observations sont des erreurs ou des canulars. Toutes.  Ils n’ont pas le choix de dire TOUTES parce que s'ils disent presque toutes ils sont cuits. Alors à mon tour je dis : Prouvez-le. Prouvez à tout le moins que mes témoins qui débordent des pages de mes ouvrages ont commis une erreur ou ont carrément inventé donc menti. Prouvez-le.
Je suis prêt à les inviter à se placer devant certains de ces témoins et de leur dire : Jacques, Lucie, les 9  faisceaux  de 75 pieds de hauteur que vous avez vue sont des effets de votre imagination à tous deux ou alors vous avez menti à Casault.  Allez-y, ils vous attendent ! N’importe quand !   Mais ce ne sera pas suffisant de leur dire, il faudra leur prouver, me le prouver et vous le prouver !
Permettez-moi de vous dire que plusieurs ont bien essayé. Ils n’ont fait que nourrir leur psittacose zététique  étendue, c’est à dire qu’ils répètent toujours et encore la même rengaine : C’est faux, ca n’existe pas, c’est impossible en mettant en général 500 mots entre chacun pour en arriver à la même résultante : ils n’ont pas plus de preuves que nous sauf que nous il nous arrive de dire que c’est faux ou peu probable.
Mais justement c’est notre absence de preuves a nous qui est géniale, parce que outre la conclusion facile et banale du canular ou du délire maniaco-dépressif des témoins, nous avons une alternative.
N’est ce pas étrange que des gens normaux, en position de décrire objectivement ce qu’ils ont vu soient donc les observateurs d’un phénomène dont PERSONNE n’a encore pu déterminer la nature et ce depuis près de 70 ans plus ?  Uniquement ca c’est une énigme. J’ai bien dis PROUVER ce qu’est la nature exacte du phénomène. Il y a des observations qui défient toutes les explications et la seule en réserve et je dis bien la seule, celle utilisée par les esprits simples à tout coup même s’ils n’ont jamais rencontré les témoins c’est le canular.
Alors nous, les chercheurs ufologues ne pouvons nous satisfaire d’une...opinion pour mettre un terme à nos recherches et nous ranger dans le camp paresseux du dénonciateur de canulars qui n’en sait foutrement rien. Nous préférons déconstruire le témoignage et nous demander ceci
Dans le cas de Jacques et Lucie par exemple : La nature peut-être causer à partir d’un sol gelé en pleine obscurité 9 faisceaux très lumineux, ciselé comme s’ils étaient en fait des tubes de verre  à l’intérieur duquel des tourbillons de lumière de différentes couleurs s’agitent jusqu’à une hauteur approximative de 75 pieds. Avec ne prime un dixième objet suspendu dans le vide avec sa rangée verticale de lumières de type led  en plein centre. Sans émettre aucun son.  Et bien sûr c’est un champ de labourage donc aucune structure au-dessus pas même un grand déploiement de tours d’Hydro, rien, rien d'autre que le fumet du fumier par une belle nuit sans lune. Et le tout très bien par deux personnes en même temps, et qui ont été travaillés deux heures plus tard complètement bouleversés. L’un d'eux est directeur d’une multinationale et a souffert d’un choc post traumatique pendant plusieurs mois qu’il a pu cacher à ses proches non sans grande difficulté.  La nature fait-elle cela ?  Je crois que non. Il faut un support structurel pour former ces faisceaux, tous identiques, coniques, et droits comme du verre. Je cite le témoin : On aurait dit des tubes en acrylique à l’int.érieur desquels il y a avait de la lumière, plus ca que des faisceaux de spots. Il faut surtout une source d’énergie considérable et totalement absente de l'environnement dans lequel l’observation a été effectuée.   Souvenez-vous les faisceaux dans le ciel produits par les spots d’exposition juchés sur des camionnettes armées d’une génératrice bruyante. Le faisceau et large mais brumeux, non découpé et le témoin sur ce point a dit : Tes faisceau d’expo comparés au mien c’est comme une allumette à côté d’un spot d’un millions de watts de chez Canadian Tire.  Ok je suis capable de comprendre ca.
Les humains ont-ils des possibilités dans ce domaine, créer des trucs pareils sur un support flottant dans le vide sur un espace couvrant 150 pieds de profond par 5 à 600 pieds de large ? Sans émettre un son ? Moi je crois que non.
Bon alors ils ont inventé tout ca ?
Si cela repose votre esprit troublé ou incapable d'en prendre davantage alors contentez-vous de ce genre d’explications mais dans ce cas –la...prouvez-le.
Je vais être aussi exigeant qu’on l’est avec moi. PROUVEZ-LE ou poursuivez la recherche et cessez de ch...sur la tête des chercheurs qui cherchent ou des témoins dont la vie est parfois bouleversée.
Nous ne pouvons rien prouver actuellement et nous pensons savoir pourquoi. Les accumulations d’eau salée sur Mars, l’atmosphère  bleutée de Pluton, sont là pour rester. Ils peuvent s’y rendre éventuellement et découvrir ce qui en est. Mais nous on ne peut pas « demander » aux faisceaux de revenir pour que nous puissions les analyser à loisir. C’est impossible. Alors nous présumons dans ce cas que nous sommes confrontés à quelque chose de conscient ? Nous pouvons isoler des virus dans une boîte de Pétri et les passer au microscope aussi souvent qu’on a envie, parce que les virus ne sont pas conscients d’être observés.  Les animaux se laissent observer dans un zoo. Mais si un être doté d’intelligence préfère s’isoler, opérer dans la discrétion et une fois qu’il a accompli sa mission disparaître, nous sommes alors confrontés à une cible d’étude qui ne veut pas être identifiée outre mesure non ?
Réfuter cela sous prétexte qu’on n'a aucune explication valable pour un tel comportement est gros semble-t-il. Comment peut-on se mettre à la place d’une intelligence qui POURRAIT être dix mille fois plus avancée que nous ?  Est-ce possible ? Pourquoi pas ? Mais ca va j’ai compris il est inutile que je continue mes recherches, je n’ai pas de preuves, je n'ai pas de preuves, je n'ai pas de mea et mea culpa de preuves. Alors je vais cesser immédiatement de me poser des questions, je vais reculer ma chaise, prendre une grosse bière me caresser le ventre et cesser de réfléchir.
Wow, c’est reposant être sceptique sur tout !
Hum ! Pionnier j’ai dis plus haut ? Like the sound of it !
Code 2284
J’AI VÉCU UN VOYAGE DANS LE TEMPS

Un article de Casault

argaiv1464

La possibilité que des structures artificielles gravitent actuellement autour d’une étoile très lointaine est envisagée. Comme vous le savez, j’en ai parlé avec Denis Lévesque. En 1967 il y a donc  48 ans de cela, mon « Denis Lévesque » à moi était l’animateur de radio Pierre Champion à la station CKCV de la Place d’Youville à Québec.  Tous les samedis matin je me levais très tôt, j’enfourchais mon vélo et rendu sur place je le  grimpais jusqu’au 4ème étage et je m’installais avec mes écouteurs dans le studio. Il devait être 6 heures je crois et on terminait vers 9h00. Un morning-show du week-end en somme. J’ai fais ca pendant deux ans je crois. Je n’étais pas payé et je m’en foutais, j’avais un exposure incroyable et je savais que c’était mon job. C’était un format lignes ouvertes.

Champion partait un sujet et prenait des appels, la formule la plus répandue des émissions de radio encore à la mode mais beaucoup moins de nos jours.  Mais là j’étais son invité, alors bien qu’il participait activement, c’est moi qui devait répondre aux questions et bien sûr ma thématique était «  les soucoupes volantes et les extraterrestres ».J’avais 17 ans, j’étais en secondaire 9, j’avais doublé ma 4ème et ma 8ème  parce que dans ce temps-là, les bonnes Sœurs et même les profs laïques ne faisaient pas de prisonniers. Aucune complaisance, aucun droit de passage. Tu n’as pas 60%  ? Tu coules, tu doubles et tu recommences l’année suivante. Ca ne se fait plus de nos jours.

On m’a expliqué que les pauvres chéris ne pourraient pas le supporter et que ca donnait une mauvaise image au corps professoral incapable de faire RÉUSSIR son élève.  Mettons que ca explique la pauvreté de notre langue, le décrochage et une certaine médiocrité chez plusieurs jeunes qui essaient de placer un mot devant, sans passer par dessus.  Ca explique aussi pourquoi ils pensent que tout leur est dû ! Anyway, dans mon temps, ca passait ou ca cassait et moi j’avais coulé deux fois, toujours pour la même raison : les mathématiques !  En 4ème année c’était le calcul oral !  J'échouais à tout coup. Il fallait répondre à un truc dans le genre,  si le train de Québec vers Montréal part a telle heure et telle vitesse et que l’autre en sens inverse fait la même chose à quelle distance vont-ils se rencontrer. Réponse : m’en fous on a un char !Ca ne rentrait pas. Mais vous allez comprendre pourquoi bientôt, je sors dans pas très longtemps « Métamorphoses » le parcours métaphysique du combattant.   Ma huitième c’était l’algèbre qui me restait dans la gorge. On ne mêle pas des lettres avec des chiffres,  CA NE SE FAIT PAS et si je me fous des deux trains, imagine ce que je pensais de la valeur de X !

Donc comme mon père aimait souvent nous le rappeler à mon frère et moi-même et qui avons du chercher dans le dictionnaire ce que ca voulait dire, nous étions des cancres !  Des imbéciles heureux et heureux de l’être faut croire. C’est vrai. Mais dès que je revêtais mon uniforme d’ufologue, ôte-toi de là mon homme j’étais incollable. Je me souviens très bien d’un des appelants à l’émission de CKCV, puisqu’il revenait constamment à la charge pour m'assommer avec ses foutues questions et ses commentaires parfois désobligeants contre lesquels Champion s’érigeait en lui rappelant que ce ne sont pas tous les jeunes de 17 ans qui étaient capables de tenir une émission de la sorte. Et  de se calmer avec ses insultes. Na !

Il s’appelait docteur Claude Frémont et il enseignait la physique à l'Université Laval. Je pense que j’étais son eczéma personnel parce que ses questions étaient jargonnées exprès, très pointues et lui aussi était hanté par la preuve, la voyant comme un moyen et non une fin, son épistémologie étant diamétralement opposée à celle des vrais chercheurs. Il n’en était pas un d'ailleurs. Il enseignait ! Ce n’est pas pareil. C’est comme un comptable, versus un actuaire.  Je suis désolé d’insulter les enseignants en physique ou en science en général mais pour en avoir connu plusieurs, eux-mêmes très à jeun par ces beaux vendredis d’été sur une terrasse de la Grande Allée, ils ne sont pas autorisés à divaguer, délirer ou même modifier d’un iota la matière à enseigner.

A moins qu’ils n’aient bénéficié de subventions importantes pour entreprendre une vaste étude dans un domaine donné et sur lequel en tant que chercheur ils peuvent s’exprimer. En général les enseignants en science sont tenus de s'en tenir aux ouvrages de référence utilisés comme corpus du cours en question. Comme déjà dit, ce sont des comptables, ils y vont by the book et jamais autrement, même si le livre date des années 50 ! C’est ca qui est écrit c’est ca que j’enseigne.

Je vais m'amuser un peu. Je vrais recréer un dialogue entre lui et moi .C’est fictif, mais le ton est authentique et ca ressemble pas mal à nos échanges du temps. Je me sers bien sûr de l’actualité présente pour justifier mon exercice. Faisons comme si nous étions back in the future dans le studio de Champion. .

 «  Ah bonjour docteur Frémont, On reconnaît bien votre voix, j’imagine que vous avez d’autres colles pour mon invité ?

 - Oui enfin je ne vois pas cela comme des colles mais je tente de trouver un sens à toutes ces inepties de soucoupes volantes et d’extraterrestres.

 - Pourquoi dites vous des inepties Docteur ?

- Mon jeune ami, vous n’avez que 17 ans, vous êtes au Secondaire, vous venez à peine de découvrir les sciences appliquées et voila que vous claironnez à tous vents que nous sommes visités par des martiens ou je ne sais quoi.

 - Je n’ai jamais dit ...

  -tut tut tut tut, martiens ou pas, vous affirmez que des extraterrestres nous visitent oui ou non ?

- J’en suis profondément convaincu

- Et vous basez vos convictions sur des témoignages de vieilles dames myopes, de fermiers sans éducation qui ne savent même pas ce qu’est Jupiter et quoi encore ? Un couple qui revenait dune soirée sans doute bien arrosée c’est ca ?

- C’est complètement ridicule, les gens ne sont pas si niaiseux que ca et il existe des témoignages de gens de votre milieu aussi des astronomes des scientifiques...

- Vous avez une preuve qu’il y a de la vie intelligente  ailleurs que sur terre ?

- Le docteur Cyril Ponamperuma a découvert dans une météorite ce qui pourrait être...

- Ce qui pourrait être monsieur Casault, ce qui pourrait être.  J’espère que vous ne pensez pas à notre système solaire ?

- Mars est ...

- Mars est une  planète de sable, morte, frigorifiée la nuit et pas beaucoup mieux le jour, pas une seule goutte d’eau et sans eau, pas de vie.

- Oui mais les autres planètes...

- Elles sont gazeuses, alors si vos extraterrestres sont des ballons moi je veux bien. Ne me parlez pas de Pluton, c’est un rocher, imaginez le roché Percé qui flotte dans l’espace. C’est pas là qu’on va trouver de l’eau avec un beau ciel bleu  vous êtes d'accord ?

- Mais je n'ai jamais dit que nos planètes étaient habitables

 - Vous avez la preuve qu’il existe d'autres planètes ? Vous allez me dire quoi, qu’il y en a une, vingt, ou mille peut-être ? Ou 40 milliards (éclat de rire)

- Pour le moment aucune !

 - Aucune chance de vie sur d’autres planètes. D’autres systèmes solaires ? aucun, aucune planète, que des étoiles, et le vide et même si quelque part à 1400 années on découvrait une civilisation extraterrestre il leur faudrait 1400 années  à une vitesse impossible à atteindre pour venir jusqu’ici.

- Les trous noirs,

- Ca n’existe pas, c’est de la science fiction.

 C’était mes samedis matins ca durant l’année de l’Expo !  Mais de nos jours son discours serait tout autre. Il y a bel et bien un ciel bleu sur Pluton et l’eau semble une denrée très répandue même sur des mondes secs et rocheux. Des planètes on en dénombre un bon millier de nos jours et on commence à trouver des Terres. La NASA estime que dans notre galaxie il devrait y avoir 40 milliards de Terres.  Le bon docteur Frémont ne l’aurait pas cru. Les trous noirs existent et nous parlons maintenant de multivers, de wormholes, de portails entre le Soleil et la Terre permettant à des particules de voyager instantanément. Bref plus le temps avance, plus le docteur Frémont verrait ses arguments fondre au soleil de type G qu'est le nôtre et dans 50 ans, quelqu’un va se présenter à la télévision pour annoncer un premier contact officiel avec une civilisation extraterrestre. Ici sur terre ! Et là tout le monde va dire.... "Ben oui on le sait depuis toujours ca ! »

Et nous, les ufologues, les expérienceurs et les témoins seront classés pionniers, comme les coureurs des bois l’étaient, par rapport aux  pilotes de 747 de la Fedex.

 En fait, notre approche de la connaissance qui dérive de la simple épistémologie, n’a jamais rien eu de sorcier. On nous a accusé et on nous accuse encore de ne pas être soumis à l’esprit scientifique mais c’est quoi cette horreur ? Parce que nous croyons aux ovnis nous sommes des imbéciles ? savent-ils seulement ce que veut dire esprit scientifique ?

Quand un homme de science constate un phénomène physique dans son laboratoire, qu’importe ce que c’est, mais qu’il en ignore la nature, la cause et les effets, c’est son «  ovni » à lui ça non ? Il n’arrive pas à le reproduire. Gros Jean comme devant, il est un témoin banal lui aussi. Il n’a pas de preuves, ni de traces, ni rien. Que font les vrais chercheurs, les vrais, j’entends, pas les papoteux sceptiques, les critiqueux de service, les petits esprits ramollis, je pense à ceux qui brûlent d’une passion intérieure pour résoudre une énigme aussi folle soit-elle ? Ce sont eux qui ont découvert les plus grands principes mais aussi, la pénicilline, le laser, les hologrammes, le boson de Higgs et la liste va jusqu’à la lune. Alors il fait quoi ce vrai chercheur ?

 Il va déconstruire le phénomène, il va back-pédaler en se demandant quels sont les éléments et les conditions à mettre en place pour qu’un tel phénomène se produise. Et il va essayer toutes les options et un jour il dira à ses étudiants : «Aujourd’hui j’ai découvert la six mille cinq cent unième manière de ne pas y arriver. » Ca c’est un vrai chercheur. Il ne voit pas la preuve comme un moyen stupide, mais comme une fin, un but final à atteindre, une apothéose.  C’est également ce que les vrais chercheurs en ufologie font de leur temps.

Ils analysent les données recueillies par les enquêteurs, ils étudient la globalité du phénomène. Que je vous explique !   Un chercheur en ufologie part du principe que tous les témoignages rapportés jusqu’à ce jour SERAIENT l’indicateur d’une présence extraterrestre.  Je suis le premier à distinguer ça d’une croyance, mais je suis de ceux qui y croient simultanément, d’où la confusion dans l’esprit limité de certains qui nous accusent de parler sans preuve !  

Donc oui je pars du principe que nous sommes déjà visités, c'est une prémisse de base. Ma tâche est évidemment de le prouver éventuellement mais justement ici, C’EST L’ABSENCE DE PREUVES QUI EST GÉNIALE ! Nous avons identifié tous les phénomènes naturels sans aucune exception. Nous avons la preuve que les éclairs, se forment de telle façon, parfois en boule de plasma, que les ouragans, la grêle, les pluies de bestioles existent bel et bien, nous avons élucidé ce qui bien sûr était un grand ensemble de mystères pour les gens des siècles anciens.  Nous avons découvert El Nino, nous sommes en train de prouver qu’il y a d’authentiques changements climatiques même si ces preuves sont contestées (il y a beaucoup de politique qui joue dans ce domaine), nous avons identifié un tas de phénomènes qui se produisent dans l’espace incluant ces bruits étranges qui parfois alertent des populations entières et ce sont tous là des phénomènes naturels.

En tant que chercheurs ufologues nous savons cela. Or voilà que depuis 60 ans, on rapporte à coups de millions partout dans le monde, des observations d’un phénomène que l’on dit non-identifié, les ovnis. Nous savons très bien nous les ufologues chercheurs qu’un grand nombre, très difficile à mesurer puisque la méthode de prise d’échantillonnage varie constamment, mais nous savons qu’un grand nombre disais-je, sont de mauvaises interprétations de phénomènes connus ou d’objets connus mal-identifiés. Je ne vais justement pas perdre de temps à quantifier cela, ce serait une démarche inutile.

 Donc depuis 60 ans, quelque chose demeure non identifié. En dernier ressort, l’explication ultime qui pourrait expliquer ce qui demeure inexplicable tient sur deux pattes. Le facteur humain. La patte gauche est l’état mental douteux du témoin qui invente, croit avoir vu, fabule ou délire, un peu comme le type qui sous l’effet de son éthylisme avancé voient des choses qui n’existent pas dans son delirium tremens.  La patte droite  est le bon vieux canular.

Donc voilà tout est expliqué. Il n’y a pas de visiteurs extraterrestres sur Terre. Case is close.

 Mais ca, ce sont les gens à l'esprit aussi étroit qu’un cul de poule qui pensent de la sorte et à ces mêmes gens-là qui boivent de la preuve et en redemandent jour après jour c'est à mon tour maintenant d’exiger des preuves. J’ai le droit de le faire, parce que dans le cheminement du processus d’accès à la connaissance qu’ils ont choisi d’emprunter, la phase finale est leur mode d'affirmation lourd et conséquent. Il n’y a pas d'extraterrestres sur Terre ou dans les cieux de notre planète.

  Pourquoi ? Parce que toutes les observations sont des erreurs ou des canulars. Toutes.  Ils n’ont pas le choix de dire TOUTES parce que s'ils disent presque toutes ils sont cuits. Alors à mon tour je dis : Prouvez-le. Prouvez à tout le moins que mes témoins qui débordent des pages de mes ouvrages ont commis une erreur ou ont carrément inventé donc menti. Prouvez-le. Je suis prêt à vous inviter à vous placer devant certains de ces témoins et de leur dire : Jacques, Lucie, les 9  faisceaux  de 75 pieds de hauteur que vous avez vus sont des effets de votre imagination, à tous deux ou alors vous avez menti à Casault.  Allez-y, ils vous attendent ! N’importe quand !  Mais ce ne sera pas suffisant de leur dire, il faudra leur prouver, me le prouver et le prouver à tous !Permettez-moi de vous dire que plusieurs ont bien essayé. Ils n’ont fait que nourrir leur psittacose zététique  étendue, c’est à dire qu’ils répètent toujours et encore la même rengaine : C’est faux, ca n’existe pas, c’est impossible en mettant en général 500 mots entre chacun pour en arriver à la même résultante : ils n’ont pas plus de preuves que nous sauf que nous il nous arrive de dire que c’est faux ou peu probable.

Mais justement c’est notre absence de preuves a nous qui est géniale, parce que, outre la conclusion facile et banale du canular ou du délire maniaco-dépressif des témoins, nous avons une alternative. N’est ce pas étrange que des gens normaux, en position de décrire objectivement ce qu’ils ont vu soient donc les observateurs d’un phénomène dont PERSONNE n’a encore pu déterminer la nature et ce depuis près de 70 ans plus ?  Uniquement ca c’est une énigme.

J’ai bien dis PROUVER ce qu’est la nature exacte du phénomène. Il y a des observations qui défient toutes les explications et la seule en réserve et je dis bien la seule, celle utilisée par les esprits simples à tout coup même s’ils n’ont jamais rencontré les témoins c’est le canular. Alors nous, les chercheurs ufologues ne pouvons nous satisfaire d’une...opinion pour mettre un terme à nos recherches et nous ranger dans le camp paresseux du dénonciateur de canulars qui n’en sait foutrement rien. Nous préférons déconstruire le témoignage et nous demander ceci. Dans le cas de Jacques et Lucie par exemple ( CF Les Intelligences Supérieures)

 La nature peut elle causer à partir d’un sol gelé, en pleine obscurité, 9 faisceaux très lumineux, ciselés comme s’ils étaient en fait des tubes de verre à l’intérieur duquel des tourbillons de lumières de différentes couleurs s’agitent jusqu’à une hauteur approximative de 75 pieds. ( description exacte des DEUX témoins). Avec en prime un dixième objet suspendu dans le vide avec sa rangée verticale de lumières de type led  en plein centre. Sans émettre aucun son.  Et bien sûr c’est un champ de labourage donc aucune structure au-dessus, pas même un grand déploiement de tours d’Hydro, rien, rien d'autre que le fumet du fumier par une belle nuit sans lune. Et le tout très bien vu et décrit par deux personnes en même temps, et qui ont été travailler deux heures plus tard complètement bouleversés. L’un d'eux est directeur d’une multinationale et a souffert d’un choc post traumatique pendant plusieurs mois qu’il a pu cacher à ses proches non sans grande difficulté.

 La nature fait-elle cela ? Je crois que non. Il faut un support structurel pour former ces faisceaux, tous identiques, coniques, et droits comme du verre. Je cite le témoin : On aurait dit des tubes en acrylique à l’intérieur desquels il y a avait de la lumière, plus ca que des faisceaux de spots. Il faut surtout une source d’énergie considérable et totalement absente de l'environnement dans lequel l’observation a été effectuée.   Souvenez-vous des faisceaux dans le ciel produits par les spots d’exposition juchés sur des camionnettes armées d’une génératrice bruyante. Le faisceau est large mais brumeux, non découpé et le témoin sur ce point a dit : Tes faisceaux d’expo comparés aux miens c’est comme une allumette à côté d’un spot d’un millions de watts de chez Canadian Tire.  Ok je suis capable de comprendre ca. 

Les humains ont-ils des possibilités dans ce domaine ? De créer des trucs pareils sur un support flottant dans le vide sur un espace couvrant 150 pieds de profond par 5 à 600 pieds de large ? Sans émettre un son ? Moi je crois que non. Bon alors ils ont inventé tout ca ?Si cela repose votre esprit troublé ou incapable d'en prendre davantage alors contentez-vous de ce genre d’explications mais dans ce cas,...prouvez-le. Je vais être aussi exigeant qu’on l’est avec moi. PROUVEZ-LE ou poursuivez la recherche et cessez de ch...sur la tête des chercheurs qui cherchent ou des témoins dont la vie est parfois bouleversée.  Nous ne pouvons rien prouver actuellement et nous pensons savoir pourquoi.

Les accumulations d’eau salée sur Mars, l’atmosphère  bleutée de Pluton, sont là pour rester. Ils peuvent s’y rendre éventuellement et découvrir ce qui en est. Mais nous on ne peut pas « demander » aux faisceaux de revenir pour que nous puissions les analyser à loisir. C’est impossible. Alors nous présumons dans ce cas que nous sommes confrontés à quelque chose de conscient ! Nous pouvons isoler des virus dans une boîte de Pétri et les passer au microscope aussi souvent qu’on a envie, parce que les virus ne sont pas conscients d’être observés.  Les animaux se laissent observer dans un zoo. Mais si un être doté d’intelligence préfère s’isoler, opérer dans la discrétion et une fois qu’il a accompli sa mission disparaître, nous sommes alors confrontés à une cible d’étude qui ne veut pas être identifiée outre mesure non ?Réfuter cela sous prétexte qu’on n'a aucune explication valable pour un tel comportement est gros semble-t-il. Comment peut-on se mettre à la place d’une intelligence qui POURRAIT être dix mille fois plus avancée que nous ?  Est-ce possible ? Pourquoi pas ?

Mais ca va j’ai compris, il est inutile que je continue mes recherches, je n’ai pas de preuves, je n'ai pas de preuves, je n'ai pas de mea et mea culpa de preuves. Alors je vais cesser immédiatement de me poser des questions, je vais reculer ma chaise, fermer l'ordi, prendre une grosse bière, me caresser le ventre et cesser de réfléchir.

 Wow, c’est reposant d'être sceptique sur tout !

 Hum ! Pionnier j’ai dis plus haut ? Like the sound of it !