Code 3083
25 septembre 2015


argaiv1549

LA MAUVAISE FOI D’UNE ASTRONAUTE
Un article de Jean Casault
En septembre 2015 je recevais ce courriel de Célyne Boivin.
« La semaine dernière sur les ondes de RDI, l’astronaute Julie Payette a dit : Beaucoup de gens m’ont demandé si j’avais vu des extraterrestres dans l’espace lors de mes missions, la réponse est non je n’en ai pas vu.  Si les extraterrestres existaient tout le monde les verraient, et non pas deux ou trois personnes sur une route de campagne le soir. »
Elle a utilisé aussi des expressions comme « petits hommes verts », issu du jargon infantile du sceptique accompli.  J’ai réagi à cela auprès du Centre Science de Montréal dont elle est la directrice.
Qu’une chose soit bien comprise. Je travaille dans ce domaine depuis 50 ans, l’ufologie est l’ensemble d’une phénoménologie très résiliente depuis 1947 et un très grand nombre d’hommes de science, de personnages importants appartenant au monde politique et militaire se sont prononcés avec un grand respect envers les témoins et souvent en faveur d’une étude multidisciplinaire et sérieuse.
JULIE PAYETTE NE CROIT PAS QUE BATMAN EXISTE !
Elle n’a jamais parlé de cela mais je parie que si on lui demande elle va éclater de rire en disant que non bien sûr, elle n’y croit pas et d’ailleurs personne ne croit à Batman. Et elle a raison. Auprès de certaines des personnes exaltées et qui frisent l’hérésie qui me contactes avec des histoires abracadabrantes, surtout les conspirationnistes, personne encore n’est venu me rapporter l’existence de Superman non plus, ou de Spiderman, bref  « The Avengers » n’est qu’un sapré bon film de fiction et j’adore le revoir par un dimanche pluvieux.
Posons la question. Est-ce qu’aux yeux de l’astronaute Payette, l’ovni ou le « tit homme vert » sont au même niveau que ces personnages de bandes dessinées ? A l’entendre oui. Est-ce ce qu’on détecte même un peu de mépris hautain dans cette petite phrase ? «  ...et non pas deux ou trois personnes sur une route de campagne le soir »
Posons l’autre question. Si l’ovni ou son tit homme vert sont du même domaine que celui de Batman ou de SHIELD, cette agence mythique à la base même du corpus des super-héros de Marvel, est-ce à dire que SHIELD existe ?  Je veux dire par là est-ce que dans toute l’histoire des États-Unis on a déjà pris connaissance d’une Commission d’enquête officielle sur l’existence des personnages de Marvel ou de DC (Détective Comics) ? Non. Jamais.
Est-ce que Julie Payette est stupide, un peu débile léger ou carrément nunuche ? Non pas du tout. On n’arrive pas à son niveau d’implication dans le monde de l’astronautique sans être une personne très intelligente  de haut calibre. Alors c’est quoi son problème ?
Je crois simplement qu’elle est totalement et absolument ignorante sur tout ce qui concerne l’ufologie et qu’elle souffre d’un important biais cognitif (Voir article sur ce sujet) très important et caractéristique des gens super-spécialisés mais surtout ignorants d’une réalité apparemment contraire à la leur. Julie Payette ignore tout de l’ufologie, de son histoire, de son passé et de son présent et du nom et du rôle des acteurs très importants qui ont gravité autour. En faire une liste ici même, des plus importants et des plus connus serait exhaustif.
Si l’OVNI et Batman sont du même domaine comment expliquerait-elle, si seulement elle le savait, que des Commissions d’enquête officielles ont été menées partout dans le monde depuis la toute première en 1948, la Commission SIGN ?
Sait-elle qu’en France, le Ministère de l’Intérieur continue de s’intéresser à ce phénomène via la Commission SIGMA menée par l’association aéronautique et astronautique de France  et qu’un astronaute Français, Jean-Francois Clervoy est diligemment impliqué ? Sait-elle que l’astronaute Gordon Cooper a fait une longue présentation à l’ONU en faveur de l’étude sérieuse des OVNIS en 1985 ? Voici le lien
Est-elle au fait de l’implication très importante de l’astronaute Edgar D Mitchell ? Ou alors va-t’elle dire que ce ne sont là que deux ou trois astronautes sur une route de campagne le soir ?
Puisqu’elle est intelligente et je le dis sans aucune arrière-pensée ne me prononçant toutefois pas sur son jugement, dirait-elle que je tente ici de prouver que les ovnis existent et que tout cela est indéniable parce que Cooper l’a dit ? Absolument pas, je n’essaie même ici d’insinuer qu’ils existent. Dans la situation actuelle de cet article c’est faux. Je demande du respect. Je demande un peu de retenue et surtout je fais la démonstration que l’ufologie est une discipline qui devrait faire l’objet d’une reprise des activités officielles compte tenu du laxisme exacerbant et inacceptable des intentions politiques dans ce domaine.
J’aimerais aussi suggérer à l’astronaute Payette que ce n’est pas à elle, ni à moi, ni à personne de déterminer ce que devrait être le comportement idéal ou normal d’extraterrestres visitant la Terre. Sur ce point Steven Hawkins a indiqué avec raison que si nous devions composer avec une intelligence extraterrestre, tout devient possible. J’ajoute à cela que ce tout devient possible inclut un comportement qui pour nous serait totalement irrationnel ou absurde. On n’a qu’a voir la différence de comportements majeurs qui existent entre de nombreuses factions d’être humains sur notre propre planète pour penser que oui, c’est possible que des êtres venus d’ailleurs ne s’intéressent qu’à deux ou trois personnes se promenant sur une route de campagne le soir.
Depuis quand un homme de science dans son laboratoire après moult essais pour déterminer qu’une chose n’existe pas, va-t-il publier en ce sens dans Nature ou autre grande revue scientifique si les résultats finaux de tous ses tests démontrent que pourtant, il reste encore entre 5 et 29% des éléments qui demeurent inexpliqués parce qu’inexplicables ? Aucun. Un tel pourcentage dans le monde scientifique voire astronautique est inacceptable.  «  Allez monte dans le cockpit Julie il y a entre 5 et 29% de chances que ca saute !!! »  C’est ma définition du mot inacceptable.
L’astronaute Julie Payette sait-elle que tous les organismes et commissions de recherche, gouvernementales dans le monde depuis 1948 en arrivent à cette conclusion. De Bluebook au GEIPAN, de 1948 à nos jours c’est toujours le même 5 à 29 % qui revient.  L’écart entre les deux vient de l’échantillonnage. Bluebook analysait tous les rapports même les plus banals alors que le GEIPAN en France, à titre d’exemple n’incluait dans ses statistiques que les cas probants et non l’évidente météorite  ou le strobelight d’un avion qui se pose.
Est-ce que l’astronaute Julie Payette sait ce que veut dire INEXPLIQUÉ ?  Parce qu’INEXPLICABLE ? Ca veut dire qu’un très grand nombre de gens, sur une route de campagne le soir, et ailleurs ont observé quelque chose qui défie TOUTES les explications possibles et inimaginables. TOUTES sans exceptions.  Le sait-elle seulement ça ou son biais cognitif est à ce point en alerte qu’elle n’arrive pas même à voir les chiffres ?
On peut pardonner l’ignorance de quelqu’un et je l’espère bien parce qu’il y a un tas de choses que j’ignore dans la vie. On peut toutefois semoncer un ignorant qui s’exprime quand même, ce que personnellement j’évite de faire le plus possible, mais peut-on pardonner quelqu’un d’ignorant de se prononcer sur un sujet dont il ne connaît rien avec mépris ?  Là ca devient difficile ce qui explique le ton caustique de cet article.  Un jour alors qu’il était assis à côté de moi au cours d’une entrevue à la radio on a demandé au neurochirurgien qu’est l’actuel premier Ministre Philippe Couillard s’il croyait à la réincarnation. Il a répondu qu’en tant que scientifique , il lui impossible actuellement de déterminer si cela est possible ou non. C’est la réponse d’un homme très intelligent qui reconnaît les limites de son domaine par rapport à un autre en apparence contraire à ses croyances ou ses connaissances. Ca je respecte !
Je suis convaincu qu’on va raconter à Julie Payette ce qui arrivé avec la Commission Condon qui a mit un terme au projet Blue Book de l’ Armée de l’air américaine en 1969 et que dès lors case is close. J’aimerais rappeler à ceux et celles qui voudraient lui rappeler ce fait indéniable qu’il existe une très grande différence entre l’opinion personnelle émise par Condon et  la conclusion de la Commission, écrite par ses membres et même signée par Condon et publiée et que tout le monde peut encore lire de nos jours parce que c’est un rapport gouvernemental et qu’elle est,  est totalement toute autre. Le phénomène OVNI ne représente pas une menace et 15% des dossiers .étudiés demeurent inexpliqués et inexplicables.
Il y a une différence entre l’opinion du docteur Edward Condon et les résultats signés par l’ensemble de la Commission dont le responsable.  En fait c’est la différence entre une opinion émise par la NASA versus une opinion émise par Julie Payette ou tout autre membre qui s’exprime en son nom personnel.  C’est ahurissant ! Pour un des dossiers, celui de la base militaire de LakenHeath dont je traite en détails dans mon livre Certitude ou Fiction paru en 2010, et qui traite de cette survenue, on lit ceci dans le rapport CONDON. : « …en conclusion, bien que des explications conventionnelles ou normales ne puissent certainement pas être éliminées, la probabilité de telles explications semble faible dans ce cas-ci et la probabilité qu'au moins un OVNI véritable était impliqué semble être assez haute. »
Mets-en Tintin. L’affaire Lakenheath c’est de l’huile bouillante !
Comment d’une part admettre qu’un véritable ovni ait semé des chasseurs envoyés à ses trousses alors que le tout était suivi par les radaristes de la Base militaire et d’autre part venir nous dire en conférence de presse que tout cela n’est qu’une perte de temps ???  Je sais lire et vous aussi, alors toujours sur ce dossier, on peut lire dans le rapport d’analyse de la Commission Condon: en résumé, ceci est le plus embarrassant et le moins commun des cas dans les dossiers radar-visuels. Le comportement apparemment raisonnable et intelligent de l'OVNI suggère un dispositif mécanique d'origine inconnue comme explication la plus probable de cette observation. Cependant, en raison de la faillibilité inévitable des témoins, des explications plus conventionnelles de ce rapport ne peuvent pas être entièrement éliminées »
Et pour cette raison, le dossier est clos sans autre explication et de grâce ne me parlez pas de supra-technologie furtive mous sommes en 1956 et ne me parlez pas non plus de l’avion U-2, puisque le dossier traite de vitesses affolantes et mesurées à plusieurs milliers de milles à l’heure alors que le U2  de l’époque peinait à dépasser 800.
Bref, l'Institut américain de l'aéronautique et de l'astronautique (AIAA) a fait part à la presse qu'un phénomène avec un ratio aussi élevé de cas inexpliqués (environ 15 %) devrait produire assez de curiosité scientifique pour continuer son étude ».
J’aimerais donc que l’astronaute Payette s’informe  à différentes sources, dont le panel du Docteur Peter Sturrock et le rapport d’ex-militaires et d’ex gens du chiffre, au président de la République Française en 1999, le rapport COMETA  et qu’elle reconnaisse au moins une chose, une seule, minime. Que l’étude sur ce phénomène devrait faire l’objet d’une étude plus sérieuse et que les témoins méritent un peu plus de respect, qu’ils ne sont pas des illuminés.
A mon tour je vais lui concéder une chose. Oui il y a des exaltés, des illuminés, des gens atteints de dissociations mentales, de délires schizoïde et paranoïaques ou carrément d’une grande naïveté et qui gobent tout et qui sont attirés, voire fascinés par l’ufologie parce que admettons-le, ce n’est pas l’étude de têtes de clous pour l’association des menuisiers dont il est question ici, l’ufologie stimule le rêve et le fantasme des étoiles, des dimensions astrales, des mondes inconnus, des extraterrestres qui vont nous sauver voire de Dieu, bref je ne suis pas ignorant, moi de la nature extrême de ces éléments qui n’aident pas à la crédibilité de l’ufologie. Mais il y autre chose qui normalement devrait éviter de manifester comme elle l’a fait une mauvaise de foi inacceptable née d’une déclaration sur un sujet dont de toute évidence elle ignore tout.
Parfaite bilingue je soumet à l’astronaute Payette ce fait rapporté par un collègue Donald Slayton.
Donald Slayton, a Mercury astronaut, revealed in an interview he had seen UFOs in 1951: "I was testing a P-51 fighter in Minneapolis when I spotted this object. I was at about 10,000 feet on a nice, bright, sunny afternoon. I thought the object was a kite, then I realized that no kite is gonna fly that high." As I got closer it looked like a weather balloon, grey and about three feet in diameter. But as soon as I got behind the darn thing it didn't look like a balloon anymore. It looked like a saucer, a disk. About the same time, I realized that it was suddenly going away from me - and there I was, running at about 300 miles per hour. I tracked it for a little way, and then all of a sudden the damn thing just took off. It pulled about a 45 degree climbing turn and accelerated and just flat disappeared."
Ainsi donc parfois, ce ne sont pas deux ou trois personnes sur une route de campagne le soir. Facisnant hein ?

LA MAUVAISE FOI D’UNE ASTRONAUTE

Un article de Casault à partager !

(Journal de Montréal)

En septembre 2015 je recevais ce courriel de Célyne Boivin.

« La semaine dernière sur les ondes de RDI, l’astronaute Julie Payette a dit : Beaucoup de gens m’ont demandé si j’avais vu des extraterrestres dans l’espace lors de mes missions, la réponse est non je n’en ai pas vu.  Si les extraterrestres existaient tout le monde les verraient, et non pas deux ou trois personnes sur une route de campagne le soir. »

Elle a utilisé aussi des expressions comme « p'tits hommes verts », issu du jargon infantile du sceptique accompli.  J’ai réagi à cela auprès du Centre Science de Montréal dont elle est la directrice. Qu’une chose soit bien comprise. Je travaille dans ce domaine depuis 50 ans, l’ufologie est l’ensemble d’une phénoménologie très résiliente depuis 1947 et un très grand nombre d’hommes de science, de personnages importants appartenant au monde politique et militaire se sont prononcés avec un grand respect envers les témoins et souvent en faveur d’une étude multidisciplinaire et sérieuse. Voilà pourquoi j'écris cet article.

JULIE PAYETTE NE CROIT PAS QUE BATMAN EXISTE !

Elle n’a jamais parlé de cela mais je parie que si on lui demande elle va éclater de rire en disant que non bien sûr, elle n’y croit pas et d’ailleurs personne ne croit à Batman. Et elle a raison. Auprès de certaines des personnes exaltées et qui frisent l’hérésie qui prennent contact avec moi avec des histoires abracadabrantes, surtout les conspirationnistes, personne encore n’est venu me rapporter l’existence de Superman non plus, ou de Spiderman, bref   The Avengers  n’est qu’un sapré bon film de fiction et j’adore le revoir par un dimanche pluvieux. 

Posons la question. Est-ce qu’aux yeux de l’astronaute Payette, l’ovni ou le « tit homme vert » sont au même niveau que ces personnages de bandes dessinées ? A l’entendre oui.

Est-ce ce qu’on détecte même un peu de mépris hautain dans cette petite phrase ? «  ...et non pas deux ou trois personnes sur une route de campagne le soir »

Posons l’autre question. Si l’ovni ou son "tit homme vert" sont du même domaine que celui de Batman ou de SHIELD, cette agence mythique à la base même du corpus des super-héros de Marvel, est-ce à dire que SHIELD existe ?  Je veux dire par là est-ce que dans toute l’histoire des États-Unis on a déjà pris connaissance d’une Commission d’enquête officielle sur l’existence des personnages de Marvel ou de DC (Détective Comics) ? Non. Jamais.

Est-ce que Julie Payette est stupide, un peu débile léger ou carrément nunuche ? Non pas du tout. On n’arrive pas à son niveau d’implication dans le monde de l’astronautique sans être une personne très intelligente voire de haut calibre. Alors c’est quoi son problème ?

Je crois simplement qu’elle est totalement et absolument ignorante sur tout ce qui concerne l’ufologie et qu’elle souffre d’un important biais cognitif .

 (Voir article sur ce sujet)

Ce biais cognitif chez elle est très important et caractéristique des gens super-spécialisés mais surtout ignorants d’une réalité apparemment contraire à la leur. Julie Payette ignore tout de l’ufologie, de son histoire, de son passé et de son présent et du nom et du rôle des acteurs très importants qui ont gravité autour. En faire une liste ici même, des plus importants et des plus connus serait exhaustif.

Si l’OVNI et Batman sont du même domaine comment expliquerait-elle, si seulement elle le savait, que des Commissions d’enquête officielles ont été menées partout dans le monde depuis la toute première en 1948, la Commission SIGN ?Sait-elle qu’en France, le Ministère de l’Intérieur continue de s’intéresser à ce phénomène via la Commission SIGMA menée par l’association aéronautique et astronautique de France et qu’un astronaute Français, Jean-Francois Clervoy est diligemment impliqué ? Sait-elle que l’astronaute Gordon Cooper a fait une longue présentation à l’ONU en faveur de l’étude sérieuse des OVNIS en 1985 ?

Voici le lien  http://ufoevidence.org/documents/doc961.htm

Est-elle au fait de l’implication très importante de l’astronaute Edgar D Mitchell ? Ou alors va-t’elle dire que ce ne sont là que deux ou trois astronautes sur une route de campagne le soir ? Puisqu’elle est intelligente et je le dis sans aucune arrière-pensée ne me prononçant toutefois pas sur son jugement, dirait-elle que je tente ici de lui prouver que les ovnis existent et que tout cela est indéniable parce que Cooper l’a dit ? Absolument pas, je n’essaie même pas ici d’insinuer qu’ils existent. Dans la situation actuelle de cet article c’est faux. Je demande simplement du respect. Je demande un peu de retenue et surtout je fais la démonstration que l’ufologie est une discipline qui devrait faire l’objet d’une reprise des activités officielles compte tenu du laxisme exacerbant et inacceptable des intentions politiques et surtout militaires dans ce domaine. Je ne me fais pas d'illusions, ce ne sera pas un thème de la campagne d'élections actuelles.

J’aimerais aussi suggérer à l’astronaute Payette que ce n’est pas à elle, ni à moi, ni à personne de déterminer ce que devrait être le comportement idéal ou normal d’extraterrestres visitant la Terre. Sur ce point, Steven Hawkins a indiqué avec raison que si nous devions composer avec une intelligence extraterrestre, tout devient possible. J’ajoute à cela que ce tout devient possible inclut un comportement qui pour nous serait totalement irrationnel ou absurde. On n’a qu’a voir la différence de comportements majeurs qui existent entre de nombreuses factions d’être humains sur notre propre planète pour penser que oui, c’est possible, que des êtres venus d’ailleurs ne s’intéressent qu’à deux ou trois personnes se promenant sur une route de campagne le soir. 

RIGUEUR SCIENTIFIQUE

Depuis quand un homme de science dans son laboratoire après moult essais pour déterminer qu’une chose n’existe pas, va-t-il publier en ce sens dans Nature ou autre grande revue scientifique si les résultats finaux de tous ses tests démontrent que pourtant, il reste encore entre 5 à 29% des éléments qui demeurent inexpliqués parce qu’inexplicables ? Aucun. Un tel pourcentage dans le monde scientifique voire astronautique est inacceptable.  «  Allez monte dans le cockpit Julie il y a entre 5 et 29% de chances que ca saute !!! »  C’est ma définition du mot inacceptable. 

L’astronaute Julie Payette sait-elle que tous les organismes et commissions de recherche, gouvernementales dans le monde depuis 1948 en arrivent à cette conclusion ? De Bluebook au GEIPAN, de 1948 à nos jours c’est toujours le même 5 à 29 % qui revient.  L’écart entre les deux vient de l’échantillonnage. Bluebook analysait tous les rapports même les plus banals alors que le GEIPAN en France, à titre d’exemple n’incluait dans ses statistiques que les cas probants et non l’évidente météorite ou le strobelight d’un avion qui se pose. Est-ce que l’astronaute Julie Payette sait ce que veut dire INEXPLIQUÉ ?  Parce qu’INEXPLICABLE ? Ca veut dire qu’un très grand nombre de gens, sur une route de campagne le soir, et ailleurs ont observé quelque chose qui défie TOUTES les explications possibles et inimaginables. TOUTES sans exceptions.  Le sait-elle seulement ça ou son biais cognitif est à ce point en alerte qu’elle n’arrive pas même à voir les chiffres ? 

On peut pardonner l’ignorance de quelqu’un et je l’espère bien parce qu’il y a un tas de choses que j’ignore dans la vie. On peut toutefois semoncer un ignorant qui s’exprime quand même, ce que personnellement j’évite de faire le plus possible, mais peut-on pardonner à quelqu’un d’ignorant de se prononcer sur un sujet dont il ne connaît rien avec mépris ?  Là ca devient difficile ce qui explique le ton caustique de cet article.  Un jour alors qu’il était assis à côté de moi au cours d’une entrevue à la radio on a demandé au neurochirurgien qu’est l’actuel premier Ministre Philippe Couillard s’il croyait à la réincarnation. Il a répondu qu’en tant que scientifique , il lui était impossible actuellement de déterminer si cela est possible ou non. C’est la réponse d’un homme très intelligent qui reconnaît les limites de son domaine par rapport à un autre en apparence contraire à ses croyances ou ses connaissances. Ca je respecte ! 

Je suis convaincu qu’on va raconter à Julie Payette ce qui arrivé avec la Commission Condon qui a mit un terme au projet Blue Book de l’ Armée de l’air américaine en 1969 et que dès lors case is close. J’aimerais rappeler à ceux et celles qui voudraient lui souligner ce fait, indéniable, qu’il existe une très grande différence entre l’opinion personnelle émise par Condon et  la conclusion de la Commission, écrite par ses membres et même signée par Condon et publiée et que tout le monde peut encore lire de nos jours parce que c’est un rapport gouvernemental et qu’elle est,  est totalement toute autre.

Le phénomène OVNI ne représente pas une menace et 15% des dossiers .étudiés demeurent inexpliqués et inexplicables.

 Il y a une différence entre l’opinion du docteur Edward Condon qui déteste même le mot UFO pour s'en confesser et les résultats signés par l’ensemble de la Commission dont le responsable.  En fait c’est la différence entre une opinion émise par la NASA versus une opinion émise par Julie Payette ou tout autre membre qui s’exprime en son nom personnel.  C’est ahurissant ! Pour un des dossiers Bluebook, celui de la base militaire de LakenHeath dont je traite en détails dans mon livre Certitude ou Fiction paru en 2010, et qui traite de cette observation remarquable à tous les niveaux, on lit ceci dans le rapport CONDON. : « …en conclusion, bien que des explications conventionnelles ou normales ne puissent certainement pas être éliminées, la probabilité de telles explications semble faible dans ce cas-ci et la probabilité qu'au moins un OVNI véritable était impliqué semble être assez haute. » Mets-en  Armand, l’affaire Lakenheath c’est de l’huile bouillante !

Comment d’une part admettre qu’un véritable ovni ait semé des chasseurs envoyés à ses trousses alors que le tout était suivi par les radaristes de la Base militaire et d’autre part venir nous dire en conférence de presse que tout cela n’est qu’une perte de temps ???  Je sais lire et vous aussi, alors toujours sur ce dossier, on peut lire dans le rapport d’analyse de la Commission Condon: en résumé, ceci est le plus embarrassant et le moins commun des cas dans les dossiers radar-visuels. Le comportement apparemment raisonnable et intelligent de l'OVNI suggère un dispositif mécanique d'origine inconnue comme explication la plus probable de cette observation. Cependant, en raison de la faillibilité inévitable des témoins, des explications plus conventionnelles de ce rapport ne peuvent pas être entièrement éliminées »

Et pour cette raison, le dossier est clos sans autre explication. CLOS ! Et de grâce ne me parlez pas de supra-technologie furtive nous sommes en 1956 et ne me parlez pas non plus de l’avion U-2, puisque le dossier traite de vitesses affolantes et mesurées à plusieurs milliers de milles à l’heure alors que le U2  de l’époque peinait à dépasser 800.  Bref, l'Institut américain de l'aéronautique et de l'astronautique (AIAA) a fait part à la presse qu'un phénomène avec un ratio aussi élevé de cas inexpliqués (environ 15 %) devrait produire assez de curiosité scientifique pour continuer son étude ». Pas du tout on a fermé les portes.

 J’aimerais donc que l’astronaute Payette s’informe  à différentes sources, dont le panel du Docteur Peter Sturrock et le rapport d’ex-militaires et d’ex gens du chiffre, au président de la République Française en 1999, le rapport COMETA  et qu’elle reconnaisse au moins une chose, une seule, minime. Que l’étude sur ce phénomène devrait faire l’objet d’une étude plus sérieuse et que les témoins méritent un peu plus de respect, qu’ils ne sont pas des illuminés.  

A mon tour je vais lui concéder une chose. Oui il y a des exaltés, des illuminés, des gens atteints de dissociations mentales, de délires schizoïdes et paranoïaques ou carrément d’une grande naïveté et qui gobent tout et qui sont attirés, voire fascinés par l’ufologie parce que admettons-le, ce n’est pas l’étude de têtes de clous pour l’association des menuisiers dont il est question ici, l’ufologie stimule le rêve et le fantasme des étoiles, des dimensions astrales, des mondes inconnus, des extraterrestres qui vont nous sauver voire de Dieu, bref je ne suis pas ignorant, moi, de la nature extrême de ces éléments qui n’aident pas à la crédibilité de l’ufologie. J'en fais partie aussi.

Mais il y autre chose qui normalement devrait éviter de manifester comme elle l’a fait une mauvaise de foi inacceptable née d’une déclaration sur un sujet dont de toute évidence elle ignore tout. Parfaite bilingue je soumet à l’astronaute Payette ce fait rapporté par un de ses collègues Donald Slayton.

Donald Slayton, un astronaute de Mwercury a rapporté dans une entrevue en 1951: "I was testing a P-51 fighter in Minneapolis when I spotted this object. I was at about 10,000 feet on a nice, bright, sunny afternoon. I thought the object was a kite, then I realized that no kite is gonna fly that high." As I got closer it looked like a weather balloon, grey and about three feet in diameter. But as soon as I got behind the darn thing it didn't look like a balloon anymore. It looked like a saucer, a disk. About the same time, I realized that it was suddenly going away from me - and there I was, running at about 300 miles per hour. I tracked it for a little way, and then all of a sudden the damn thing just took off. It pulled about a 45 degree climbing turn and accelerated and just flat disappeared."

Ainsi donc parfois, astronaute Payette, , ce ne sont pas deux ou trois personnes sur une route de campagne le soir qui observent des ovnis.