Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
LA PLUS GRANDE RENCONTRE SPECTRALE DE TOUTE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ !
Un article de Jean Casault
« Au début du siècle, des centaines de milliers de personnes se sont réunies au même endroit attirées par 3 témoins qui disaient être en relation étroite avec un être provenant de l’espace ; un être défini comme étant d’une merveilleuse beauté et d’une grande bonté. Devant les yeux ébahis de ces milliers de gens, du zénith apparut soudain un immense objet très lumineux qui se mit à circonvolutionner. L’objet sema presque la panique. Puis il laissa tomber une matière palpable mais pour quelques instants seulement. Après quelques instants les fibres disparurent sans laisser ni odeur ni traces. Le globe devait disparaître en se confondant avec le soleil. A son tour l’être disparu aux yeux des trois témoins, les seuls à pouvoir profiter de sa présence.
Ce fantastique témoignage fit le tour du monde; des centaines de milliers de personnes étaient devenues témoins du phénomène le plus extraordinaire jamais produit devant autant de gens.  Ce rapport pour le moins bouleversant situe l’évènement le 13 octobre 1917 dans les pâturages qui entourent la petite localité e Fatima au Portugal.
(Extrait de MANIFESTE POUR L’AVENIR Bilan de l’extraterrestre Editions AFFA 1972. Jean Casault)
Lorsque j’ai écrit ces lignes j’avais à peine 22 ans, c’était mon premier livre, à compte d’auteur, le premier jalon d’une mission qui allait se poursuivre jusqu’à ce jour et qui ne semble jamais vouloir se terminer.  Je commençais déjà à renier les fondements de l’enseignement religieux et j’étais isolé dans ce combat. Plusieurs des membres de mon organisation de l’époque (SRPM) m’avaient prévenu que si je m’attaquais à Fatima de la sorte, j’aurais des ennuis. Des ennuis avec l’Église mais avec plusieurs de nos membres. A Québec même, mon père organisait avec ses amis de la Maison Jésus-Ouvrier, les défilés pour la Fête-Dieu, avec le Reposoir, sorte de montage en carton-pâte un peu disneyen érigé là où les gens s’arrêtaient pour prier. Pour ceux qui n’ont aucune idée de ce qui en est, vous en verrez une scène dans Les Plouffe, de Gilles Carle (1981) alors que les personnages sont parmi  la foule une chandelle à la main protégé du vent par un carton. J’étais certain qu’il allait m’étriper ! On ne s’attaque pas impunément à la BVM (Bienheureuse Vierge Marie) en la traitant d’extraterrestre et aussi impossible soit-il si Dieu veut faire danser le Soleil alors il danse et c’est comme ça, il faut avoir la Foi.
Je n’avais encore rien lu d’intéressant sur Fatima qui soulevait l’hypothèse d’un vaisseau et d’une IS. Rien. Je croyais que c’était pourtant juste une question de gros bon sens crânien de sapiens même légèrement éduqué. Tout le monde savait bien que le Soleil ne peut quand même se mettre à danser la samba dans le ciel, c’est stupide même de le suggérer, ne serait-ce qu’en ce 13 octobre 1917 si cela s’était produit, c’est la moitié de la planète qui en aurait été témoin et 3 secondes après il n’y aurait plus eu de planète, ni de système solaire alors basta !
Et quand près de 75,000 personnes en sont témoins, ils ont beau ne pas tous êtres des rockets scientists, ils ne l’ont pas imaginé ce disque lumineux !
Je n’avais personne avec qui échanger sur ce sujet, même Robert Charroux, cet illustre et très prodigue auteur des années 60 avec qui je correspondais, ne semblait pas intéressé. Puis, en 1978 survint Paul Misraki avec son livre DES SIGNES DANS LE CIEL. Enfin quelque d’autre posait la question si l’objet de Fatima n’était pas un ovni.
Après quoi, Fatima devint était une grosse affaire mais bien honnêtement les livres abordant l’apparition de Fatima sous cet angle ne sont pas légion. L’un des plus remarquables est sans contredit celui de Gilles Pinon, que j’ai abondamment cité dans un de mes bouquins et qui s’intitule FATIMA : UN OVNI PAS COMME LES AUTRES.  L’intelligence de cet homme est déroutante. Personne ne peut rester indifférent. Et c’est alors que j’apprends que mon collègue ufologue Français Daniel Robin, inspiré lui également par Pinon sort chez Québec Livres un bouquin étonnant et détonnant. FATIMA LE QUATRIÈME SECRET, allant jusqu’à mettre en évidence qu’il s’agit de la plus grande entreprise de communication entre l’humanité et les extraterrestres.
Et il a raison ! J’aurais peut-être formulé cela autrement.  La plus grande entreprise de communication entre le monde moderne et les extraterrestres. L’Antiquité je crois et les civilisations disparues ont certes eu le quota de rencontres massives pour générer les récits mythologiques ahurissants que nous connaissons, mais Daniel Robin sait cela, il a coupé court ne voulant pas s’embarquer dans ce livre sur cette thématique et il a bien fait.
Contrairement à votre humble serviteur, Daniel demeure quand même respectueux et n’étale aucun dédain pour le travail de récupération abominable de l’Église bien qu’il se dit sévère à son endroit. Pour ma part je suis plutôt drastique et pas très porté sur le pardon de ses fautes à cette Église. Je le serai quand elle cessera de mentir et d’entretenir les mythes les plus grossiers les uns après les autres.   L’autre point sur lequel je ne partage pas du tout son avis est le fait que selon son appréciation l’apparition de Fatima est la seule ayant été générée par des IS alors que les autres sont probablement authentiques.
Je cite page 12. : « En l’état actuel de nos connaissances, je pense que nous ne pouvons pas réduire toutes les apparitions mariales à des manifestations d’une intelligence exogène de type extraterrestre. Céder à cette tentation serait selon moi aller un peu vite en besogne ». Ah non moi je cède mon ami, moi je cède. Je crois qu’après 2000 ans de mensonges honteux et repassés mille fois par jour, ce n’est pas allé vite en besogne que de lui barrer la route et de la dévêtir de ces ornements pour la mettre à nu celle-là et bien voir qui se cachent là-dessous et pourquoi. Et ce n’est pas joli croyez-moi.
Mais là je m’énerve et ce n’est pas le sujet que je veux aborder ici.  Je me calme. Mais à peine.
LA PLUS GRANDE RENCONTRE SPECTRALE DE TOUS LES TEMPS.
e ne suis pas un chroniqueur ou un critique de l’étrange je laisse ça à d’autres, je suis chercheur et enquêteur et dès lors si je parle d’un bouquin ce n’est ni pour le démolir ce que font les critiqueux de services en général, ni pour les encenser. Je rigole. Mais à peine. Je le fais s’il y a des éléments qui viennent compléter des éléments sur lesquels je travaille déjà or c’est le cas.  Nous savons tous que les trois enfants de Fatima, Lucie Jacinthe et Francois, sont des témoins d’une rencontre spectrale et sont également des repeaters, ces rencontres ayant été très nombreuses et j’ai découvert avec Daniel qu’elles ont commencé en 1915 et que des mediums ou l’équivalent ont fait publier des annonces dans plusieurs journaux pour annoncer l’évènement. J’ignorais ces détails et je vous laisserai bien sûr en découvrir tous les tenants et aboutissants par vous-mêmes.
Moi ce qui m’intéresse au plus haut point c’est la suggestion de l’auteur à l’effet que les enfants auraient donc été préparés, physiquement et psychiquement pour leur permettre d’être les seuls témoins de l’apparition de l’IS à de multiples reprises et que possiblement, cette préparation aurait partiellement échoué sur l’un des trois enfants, le garçon qui comme nous le savons déjà pouvait voir l’entité, à chaque fois, mais ne l’entendait pas.
Pinon et Robin et j’appuie leurs dires sans aucune réserve sont tous d’accords à prétendre que Fatima est une espèce de pièce cosmique dans laquelle les acteurs jouent des rôles très religieux connus, afin de faire passer un message très précis et qui devait être graduellement compris par l’humanité de 1917 à nos jours.  Je n’en dis pas plus, je vous laisse découvrir tout cela par vous-même, c’est son bouquin pas le mien.
Donc voilà une série de rencontres, nombreuses, à répétition calculée, soit le 13 de chaque mois et qui se manifeste même le 13 août devant des milliers de gens les signes habituels précédant l’apparition qui elle demeure visible qu’aux enfants se produit, alors que Jacinthe François et Lucie sont en prison. En 1917 les gens étaient un peu bizarres côté religion et le communisme naissant formaient un couple orageux avec le résultat que les deux côtés s’affrontaient  avec les enfants au centre, les deux convaincus qu’ils n’étaient que de sales petits menteurs. On les a enfermés pour les obliger à le reconnaître. Vive l’évolution grands dieux !
La question du jour, qu’est ce qu’ils ont fait aux enfants pour que ceux-ci soient les seuls à voir l’IS sur son arbre perchée et tenant dans ses mains un calice ? On leur aurait fait boire quelque chose et Lucie aurait communié, donc elle aurait absorbé quelque chose de solide. Dépouillé du caractère religieux ostracisant de toute cette affaire, on peut se demander si ces substances n’avaient précisément pas pour but de modifier leur état de conscience à la fois en s'attaquant au système endocrinien et au système nerveux ?  Daniel Robin souligne à maintes reprises qu’après les apparitions les enfants se sentaient complètement gagas, c’est moi qui utilise ce terme. Ils étaient incapables de faire quoi que ce soit de se concentrer, parfois même de marcher droit. Les effets d’une sortie extracorporelle, d’une très profonde méditation vous connaissez ? Alors je vous confirme que c’est en plein ca.
J’ai vécu cela à plusieurs reprises lors de mon passage à l’Institut de Métaphysique Appliquée entre 1978 et 1982  (Métamorphoses.) et je peux vous dire que dans l’heure qui suit une session en émission d’ondes cervicales de type alpha frôlant le thêta, vous n’êtes pas tout à fait fonctionnel, non je corrige, votre corps peut fonctionner normalement un peu comme s’il était sur le pilote automatique mais votre identité en est encore détachée et comme on dit chez-nous, vous n’est pas là.
L’entité était physiquement présente, d’ailleurs certaines indications fournies par les enfants, selon Daniel indiquent qu’il y avait comme un poids agissant sur le buisson et que ce dernier était affecté par la présence et aussi par le départ de l’entité. C’est donc un phénomène physique et non pas une apparition de type onirique. Elle était là l’entité mais sur les milliers et les milliers de gens sur place, trois seulement voyait nettement ce qu’elle était. D'ailleurs la description qu’ils en font et j’ai déjà publié ces dessins ici, nous montre que d’aucune manière elle ne ressemble à la fameuse Vierge chrétienne avec son petit voile bleu et son chapelet dans les mains.
DESSIN
Je conclue donc sans aucune réserve que les apparitions mariales sans aucune exception sont le fruit d’un stratégie d’ensemble visant à modifier le comportement humain des époques au cours desquelles tout cela est survenu et que ces rencontres sans aucune exception avaient toutes un caractère spectral sans doute induit et générés par les IS en devoir à ce moment. Soit directement sur place ou comme le suggère aussi Daniel peut-être même lors d’une RR-4 à bord de leur vaisseau. Ca ne les a jamais gêné de le faire croyez-moi.
Pour ceux donc que l’évènement de Fatima demeure encore un étrange mystère passez donc à la solution. Fatima le Quatrième Secret. Québec-Livres. Daniel Robin.

Code 3414

argaiv1511

21 AOÛT 2015

LA PLUS GRANDE RENCONTRE SPECTRALE DE TOUTE L’HISTOIRE DE L’HUMANITÉ !

Un article de Jean Casault

 

Fatima - La plus grande entreprise de communication entre l'humanité et les extraterrestres

(Livre de l'auteur Daniel Robin chez Québec Livres. 2015)

 

"Au début du siècle, des centaines de milliers de personnes se sont réunies au même endroit attirées par 3 témoins qui disaient être en relation étroite avec un être provenant de l’espace ; un être défini comme étant d’une merveilleuse beauté et d’une grande bonté. Devant les yeux ébahis de ces milliers de gens, du zénith apparut soudain un immense objet très lumineux qui se mit à circonvolutionner. L’objet sema presque la panique. Puis il laissa tomber une matière palpable mais pour quelques instants seulement. Après quelques instants les fibres disparurent sans laisser ni odeur ni traces. Le globe devait disparaître en se confondant avec le soleil. A son tour l’être disparu aux yeux des trois témoins, les seuls à pouvoir profiter de sa présence. Ce fantastique témoignage fit le tour du monde; des centaines de milliers de personnes étaient devenues témoins du phénomène le plus extraordinaire jamais produit devant autant de gens.  Ce rapport pour le moins bouleversant situe l’évènement le 13 octobre 1917 dans les pâturages qui entourent la petite localité e Fatima au Portugal". 

(Extrait de MANIFESTE POUR L’AVENIR Bilan de l’extraterrestre. Editions AFFA 1972. Jean Casault)

Lorsque j’ai écrit ces lignes j’avais à peine 22 ans, c’était mon premier livre, à compte d’auteur, le premier jalon d’une mission qui allait se poursuivre jusqu’à ce jour et qui ne semble jamais vouloir se terminer.  Je commençais déjà à renier les fondements de l’enseignement religieux et j’étais isolé dans ce combat. Plusieurs des membres de mon organisation de l’époque (SRPM) m’avaient prévenu que si je m’attaquais à Fatima de la sorte, j’aurais des ennuis. Des ennuis avec l’Église mais aussi avec plusieurs de mes membres.

A Québec même, mon père organisait avec ses amis de la Maison Jésus-Ouvrier, les défilés pour la Fête-Dieu, avec le Reposoir, sorte de montage en carton-pâte un peu disneyen érigé là où les gens s’arrêtaient pour prier. Pour ceux qui n’ont aucune idée de ce qui en est, vous en verrez une scène dans Les Plouffe, de Gilles Carle (1981) alors que les personnages sont parmi  la foule une chandelle à la main protégée du vent par un contenant percé en carton. J’étais certain qu’il allait m’étriper ! On ne s’attaque pas impunément à la BVM (Bienheureuse Vierge Marie) en la traitant d’extraterrestre et aussi impossible cela soit-il, si Dieu veut faire danser le Soleil alors il danse et c’est comme ça, il faut avoir la Foi. 

Je n’avais encore rien lu d’intéressant sur Fatima qui soulevait l’hypothèse d’un vaisseau et d’une IS. Rien. Je croyais que c’était pourtant juste une question de gros bon sens crânien de sapiens même légèrement éduqué. Tout le monde savait bien que le Soleil ne peut quand même pas se mettre à danser la samba dans le ciel, c’est stupide même de le suggérer, ne serait-ce qu’en ce 13 octobre 1917 si cela s’était produit, c’est la moitié de la planète qui en aurait été témoin et 3 secondes après il n’y aurait plus eu de planète, ni de système solaire, alors basta !

Et quand près de 75,000 personnes en sont témoins, ils ont beau ne pas tous êtres des rockets scientists, ils ne l’ont pas imaginé ce disque lumineux !  Je n’avais personne avec qui échanger sur ce sujet, même Robert Charroux, cet illustre et très prodigue auteur des années 60 avec qui je correspondais, ne semblait pas intéressé. Puis, en 1978 survint Paul Misraki avec son livre DES SIGNES DANS LE CIEL. Enfin quelqu'un d’autre posait la question si l’objet de Fatima n’était pas un ovni. 

Après quoi, Fatima devint une grosse affaire mais bien honnêtement, les livres abordant l’apparition de Fatima sous cet angle ne sont pas légion. Le plus remarquable est sans contredit celui de Gilles Pinon, que j’ai abondamment cité dans un de mes bouquins et qui s’intitule FATIMA : UN OVNI PAS COMME LES AUTRES.  L’intelligence de cet homme est déroutante. Personne ne peut rester indifférent. Et c’est alors que j’apprends que mon collègue ufologue Français Daniel Robin, inspiré lui également par Pinon sort chez Québec Livres un bouquin étonnant et détonnant. FATIMA LE QUATRIÈME SECRET, allant jusqu’à mettre en évidence qu’il s’agit de la plus grande entreprise de communication entre l’humanité et les extraterrestres. 

Et il a raison ! J’aurais peut-être formulé cela autrement.  La plus grande entreprise de communication entre le monde moderne et les extraterrestres. L’Antiquité je crois et les civilisations disparues ont certes eu leur quota de rencontres massives pour générer les récits mythologiques ahurissants que nous connaissons, mais Daniel Robin sait cela, il a coupé court ne voulant pas s’embarquer sur cette thématique dans ce livre et il a bien fait. 

Contrairement à votre humble serviteur, Daniel demeure quand même respectueux et n’étale aucun dédain pour le travail de récupération abominable de l’Église bien qu’il se dit sévère à son endroit. Pour ma part je suis plutôt drastique et pas très porté sur le pardon de ses fautes à cette Église. Je le serai quand elle cessera de mentir et d’entretenir les mythes les plus grossiers les uns après les autres.   L’autre point sur lequel je ne partage pas du tout son avis est le fait que selon son appréciation, l’apparition de Fatima est la seule ayant été générée par des IS alors que les autres sont probablement authentiques. 

Je cite page 12. : « En l’état actuel de nos connaissances, je pense que nous ne pouvons pas réduire toutes les apparitions mariales à des manifestations d’une intelligence exogène de type extraterrestre. Céder à cette tentation serait selon moi aller un peu vite en besogne ». Ah non, moi je cède mon ami, moi je cède. Je crois qu’après 2000 ans de mensonges honteux et repassés mille fois par jour, ce n’est pas allé vite en besogne que de lui barrer la route et de la dévêtir de ces ornements pour la mettre à nue celle-là et bien voir qui se cachent là-dessous et pourquoi. Et ce n’est pas joli croyez-moi.Mais là je m’énerve et ce n’est pas le sujet que je veux aborder ici.  Je me calme. Mais à peine. 

LA PLUS GRANDE RENCONTRE SPECTRALE DE TOUS LES TEMPS. 

Je ne suis pas un chroniqueur radio ou télé ou un critique de l’étrange, je laisse ça à d’autres, je suis chercheur et enquêteur de terrain et dès lors, si je parle d’un bouquin ce n’est pas  pour le démolir ce que font les critiqueux de services en général, ni pour les encenser. Je rigole. Mais à peine. Je le fais s’il y a des éléments qui viennent compléter des éléments sur lesquels je travaille déjà, or c’est le cas.  Nous savons tous que les trois enfants de Fatima, Lucie Jacinthe et Francois, sont des témoins d’une rencontre spectrale et sont également des repeaters, ces rencontres ayant été très nombreuses et j’ai découvert avec Daniel qu’elles ont commencé en 1915 et que des mediums ou l’équivalent ont fait publier des annonces dans plusieurs journaux pour annoncer l’évènement. J’ignorais ces détails et je vous laisserai bien sûr en découvrir tous les tenants et aboutissants par vous-mêmes. 

Moi ce qui m’intéresse au plus haut point c’est la suggestion de Daniel à l’effet que les enfants auraient donc été préparés, physiquement et psychiquement pour leur permettre d’être les seuls témoins de l’apparition de l’IS à de multiples reprises et que possiblement, cette préparation aurait partiellement échoué sur l’un des trois enfants, le garçon, qui comme nous le savons déjà, pouvait voir l’entité, à chaque fois, mais ne l’entendait pas. Jamais je n'avais songé à cette manière de percevoir cette singularité. 

Pinon et Robin et j’appuie leurs dires sans aucune réserve, sont tous d’accords à prétendre que Fatima est une espèce de pièce cosmique dans laquelle les acteurs jouent des rôles très religieux connus, afin de faire passer un message très précis et qui se devait d'être graduellement compris par l’humanité de 1917 à nos jours.  Je n’en dis pas plus, je vous laisse découvrir tout cela par vous-même, c’est son bouquin pas le mien. 

Donc voilà une série de rencontres, nombreuses, à répétition calculée, soit le 13 de chaque mois. Vont se manifester même le 13 août devant des milliers de gens les signes habituels précédant l’apparition qui elle demeure visible qu’aux enfants, alors que Jacinthe, François et Lucie sont en prison. En 1917 les gens étaient un peu bizarres côté religion et le communisme athée naissant, formaient un couple orageux avec le résultat que les deux côtés s’affrontaient avec les enfants au centre, les deux convaincus qu’ils n’étaient que de sales petits menteurs. On les a enfermés pour les obliger à le reconnaître. Vive l’évolution grands dieux !  

La question du jour, qu’est ce qu’ils ont fait aux enfants pour que ceux-ci soient les seuls à voir l’IS sur son arbre perchée et tenant dans ses mains un calice ? On leur aurait fait boire quelque chose et mon argent n,est pas sur du vin de messe et Lucie aurait communié, donc elle aurait absorbé quelque chose de solide et mon argent n'est pas sur une hostie plate. Dépouillée de son caractère religieux ostracisant, cette affaire, nous fait se  demander si ces substances n’avaient précisément pas pour but de modifier leur état de conscience à la fois en s'attaquant au système endocrinien et au système nerveux ?  

Daniel Robin souligne à maintes reprises qu’après les apparitions les enfants se sentaient complètement gagas, c’est moi qui utilise ce terme. Ils étaient incapables de faire quoi que ce soit, de se concentrer, parfois même de marcher droit. Les effets d’une sortie extracorporelle, d’une très profonde méditation vous connaissez ? Alors je vous confirme que c’est en plein ca et pas à peu près. J’ai vécu cela à plusieurs reprises lors de mon passage à l’Institut de Métaphysique Appliquée entre 1978 et 1982  (Cf Métamorphoses.) et je peux vous dire que dans l’heure qui suit une session en émission d’ondes cérébrales de type alpha frôlant le thêta, vous n’êtes pas tout à fait fonctionnel, non je corrige, votre corps peut fonctionner normalement un peu comme s’il était sur le pilote automatique mais votre identité en est encore détachée et comme on dit chez-nous, vous n’êtes pas là.  je vous rappelle aussi Michelle du NB et son incapacité de fonctionner après son enlèvement. 

L’entité était physiquement présente, d’ailleurs certaines indications fournies par les enfants, selon Daniel indiquent qu’il y avait comme un poids agissant sur le buisson et que ce dernier était affecté par la présence mais aussi par le départ de l’entité. C’est donc un phénomène physique et non pas une apparition de type onirique. Elle était là l’entité, mais sur les milliers et les milliers de gens sur place, trois seulement voyaient nettement ce qu’elle était. D'ailleurs la description qu’ils en font et j’ai déjà publié ces dessins ici, nous montre que d’aucune manière elle ne ressemble à la fameuse Vierge chrétienne avec son petit voile bleu et son chapelet dans les mains. 

Je conclue donc sans aucune réserve que les apparitions mariales sans aucune exception sont le fruit d’une stratégie d’ensemble visant à modifier le comportement humain des époques au cours desquelles elles sont survenues incluant celles plus récentes de Medjugorje en admettant qu'elles soient authentiques. Ces rencontres sans aucune exception ont toutes un caractère spectral sans doute induit et généré par les IS en devoir à ce moment soit directement sur place ou comme le suggère aussi Daniel peut-être même lors d’une RR-4 à bord de leur vaisseau. Ca ne les a jamais gêné de le faire croyez-moi. 

Pour ceux donc que l’évènement de Fatima demeure encore un étrange mystère, passez donc à la solution. Fatima le Quatrième Secret. Québec-Livres. Daniel Robin.