Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
LES « APPORTS » UN PHÉNOMÈNE TRÈS PEU CONNU.
Sur une musique de Carmen !
UNE ANALYSE DE CASAULT
Mon article portant sur mon expérience avec la GRC étant sur mon site dans «  Nouvelle Ufologie » je m’attends bien à quelques réactions. C’est le cas. Mais celle de Carmen m’a fait dériver sur un autre sujet dont je vous parlerai dans cet article tout en vous laissant d’abord déguster la savoureuse histoire «  épicée » de Carmen.
Bonsoir Monsieur Casault,
J'ai lu votre texte concernant la GRC et l'homme qui vous faisait des signes et j'y songe depuis. Sur le moment, on se dit: Ben voyons, cet homme était-il vraiment là? Si c'était le cas, pourquoi ces signes?  Et vous êtes reparti, c'est donc pour cette raison qu'il aura agi de la sorte. Il a eu ce qu'il voulait.
( Hummm oui sans doute que c’était son intention.)
Si ça peut aider à comprendre la situation dans laquelle vous vous êtes retrouvé, je vous raconte ceci:
Il y a 5 ou 6 ans, j'étais au Salon du livre de Québec et une femme qui avait sa maison d'Édition ( J’ai enlevé le nom ) m'a raconté qu'au moment d'accoucher de l'un de ses  fils, son médecin n'étant pas présent, elle s'est fait accoucher in extremis par un autre médecin.
Je me souviens qu'elle vivait dans une petite ville. Elle est retournée à l'hôpital pour le remercier. Personne ne savait de qui elle parlait!  Elle ne l'a jamais revu. Elle a écrit un livre par la suite Elle pourrait peut-être vous en parler si vous la contactiez.
( Si elle accepte je le ferai avec plaisir mais pour le moment je préserve son identité)
Il faudrait une enquête sérieuse. Il me semble que ce n'est pas difficile de trouver un médecin qui a accouché une femme?
Je me suis dit: Peut-être qu'à cause du stress elle n'aura pas bien noté le nom du médecin. Peut-être qu'il existe et qu'elle n'a pas été bien informée au moment de sa recherche. Elle m'a pourtant dit qu'elle l'avait sérieusement cherché.
Mais je pourrais tout aussi bien me dire que dans le bureau de la GRC, vous avez vu un homme qui souhaitait que vous partiez pour la simple raison qu'il voulait parler à son confrère seul à seul?
( Pas vraiment, il était visible que nous étions en train de terminer la conversation de toute manière)
Je peux douter du témoignage de l’éditrice Jocelyne du vôtre, je peux également douter de moi... surtout de moi!   Il y a tant de choses qu'on ne peut expliquer. Tant de choses étranges qu'on se demande si la réalité existe, du moins telle que nous la concevons.
(Oui je vais justement discuter de cela plus loin.)
Nos perceptions sont-elles manipulées? Voit-on des choses qui n'existent pas?
PIPI OU PAS ?
J'aimerais vous raconter une expérience des plus étranges que j'ai vécus il y a 27 ans de ça:
Un soir, j'étais avec des amis (chez l'un d'eux qui habitait au-dessus de son commerce à Limoilou). On jasait, on prenait un verre, on écoutait de la musique, un soir de weekend ordinaire.
Vers 3 ou 4 hrs du matin, chacun ayant consommé de l'alcool, Michel le propriétaire nous a dit qu'on pouvait dormir sur place. Un des gars et moi, on s'est étendus sur des couvertures dans le solarium. On a continué à jaser et à se bécoter.
Environ une heure (pas davantage) après que les gens se soient  tous couchés, on voit Yves un de nos amis qui avait bu beaucoup de bière et de rhum, passer devant nous dans le solarium pour aller directement vers un long mur où s'entassaient des boîtes de carton. Le solarium était grand, Yves était à environ 16 pieds de nous mais on le voyait malgré la pénombre car nous avions un peu de la lumière extérieure.
J'ai dit: Ben voyons Yves, où tu vas?
Il était visiblement somnambule et ne répondait pas.
Croyez-le ou non, il s'est mis à faire pipi au-dessus de la boîte du milieu qui était seule (pas sur une pile comme les autres) !  Un pipi de bière comme on dit en bon québécois... passons les détails.
Vous imaginez bien que vu le contexte, le gars et moi étions  morts de rire en sourdine. On chuchotait fortement: Yves, qu'est-ce que tu fais là??? Arrête! Michel va te tuer!
Il a continué, il n'entendait absolument rien de ce qu'on lui disait. Mais nous, on entendait fort bien ce qu'il était en train de faire!  Les hallucinations viennent-elles avec le son?
(Les hallucinations de ce genre n’existent pas ou alors peut-être chez certains grands schizophrènes à un stade très avancé.)
Bonne question. Puis, il est retourné ce coucher comme si de rien n'était.
Vers 10hrs du matin, la maisonnée s'est levée. À cette époque-là, je ne dormais pas si je n'étais pas dans mon propre lit, encore moins sur un plancher dur avec un mec à mes côtés alors je me suis préparée à retourner chez moi sans avoir dormi.
Mais avant de partir, craignant que l'odeur soit dégueulasse sous peu, j'ai dit à Michel qu'Yves avait été somnambule et qu'il avait fait un gros pipi dans une des boîtes dans le solarium. Ce n'était pas un drame pour Michel qui recevait souvent Yves qui, il le savait, levait le coude avec enthousiasme assez régulièrement, d'où le fait d'ailleurs que je n'avais pas pu boire beaucoup de rhum, Yves s'étant chargé de vider la bouteille
Michel a dit: Ben voyons, Yves n'a pas fait ça!
L'ami, qui avait été témoin avec moi, a confirmé que c'était pourtant le cas.
( Déjà, deux personnes qui confirment une observation élimine de facto toute possibilité d’hallucinations visuelles et sonores élaborées à ce point.)
Je suis allée vers la boîte devant laquelle Yves avait procédé. Rien! Il n'y avait rien. Pas de liquide, pas de trace de quoi que ce soit, pas d'odeur! Rien. Croyant que je me trompais de section, j'ai regardé à côté, autour, derrière, partout. Un examen complet! Archi complet. (Si Jocelyne a fait une recherche aussi sérieuse que la mienne pour trouver son médecin, elle n'a sûrement pas rêvé si elle dit qu'il est introuvable!)
Rien! Pas d'urine. Rien du tout. Nulle part. J'ai pensé: Ben voyons donc, on n'est pas fous, on était deux à le voir et, surtout, à l'entendre! Avec une grimace de dégoût, je me suis penchée vers la boîte où je l'avais vu faire et j'ai voulu prendre un livre. Ma main, très subtilement, comme malgré moi, a bougé un peu vers la droite, et j'ai saisi un des livres. Il y en avait de tous les genres: J'ai même vu Le Petit Prince, mais j'ai saisi sans le savoir, une bible.
Scandalisée, je me suis redressée et j'ai lancé: Yves, t’as fait pipi sur la Sainte Bible!  Mais, alors que je disais ça, je voyais bien qu'il n'y avait rien sur la bible ni ailleurs dans la boîte. Quelque chose n'avait pas permis que ce sacrilège soit commis? Quoi au juste? C'était une bible bénie? Les livres ou objets bénis sont-ils protégés par une force mystérieuse? À croire que oui...
( Dans ce cas de figure n’importe quel objet qui doit être protégé le sera, mais intrinsèquement aucun objet sacré ou non n’est protégé en tout temps.)
Si j'avais été une catholique pratiquante, j'aurais tripé. Je ne l'étais pas. Je suis née à Québec. J'ai été baptisée. J'ai un immense respect pour la Bible et tout ce qui concerne la religion catholique, mais je suis déiste (selon vos propres termes) et je le suis depuis toujours. Enfant, je l'étais déjà et ce, même si j'allais à l'église par la force des choses, nos parents nous y obligeant. J'ai 54 ans, c'était ça mon époque.
Encore aujourd'hui, je me questionne sur ce qui s'est passé. Je ne me questionne pas sur la réalité de ce que j'ai vu et entendu. J'étais éveillée à 100% et le gars qui était avec moi également. On ne jase pas en dormant que je sache. Encore moins, en se bécotant!
Et ma main qui a été subtilement guidée vers la Bible...  Ce n'est pas la seule fois où ma main a été guidée vers un livre au cours de ma vie.
(Oh ça....je sais, ca m’arrive constamment depuis des décennies.)
Ça ne m'a pas rendue pratiquante pour autant, je dois le mentionner.
(Heureusement !)
Mais je souhaitais disqualifier la Bible dans un livre que j'ai commencé à écrire. Je ne le pourrais plus sans aller à l'encontre de quelque chose de très puissant. C'est tout ce que je peux dire.
( Pas de trouble, moi je l’ai fais....)
Voit-on des choses qui apparaissent pour nous seuls, tels des messages  venus d'ailleurs? Pour une raison importante, quoique incompréhensible sur le moment, deviez-vous quitter ce bureau de la GRC?
Sur ce, bonne soirée Monsieur Casault
Carmen
Ces deux histoires sont très intéressantes. Elles défient la physique pleine et entière de notre réalité tridimensionnelle.  Un « fantôme » peut faire des simagrées et disparaître et ca c’est une chose, mais il ne peut pas opérer une patiente et la délivrer de son bébé. Ça laisse des traces ça et pour laisser des traces il faut être physique et matériel et un être physique et matériel qui disparaît c’est toute une histoire. Il en est de même de notre joyeux luron qui va pisser dans le milieu de la place parce qu’il est soul et bourré au point que son cerveau flotte  mais qui ne laisse aucune trace de son épanchement urinaire et ce malgré avoir été vu et entendu clairement par nos deux moineaux enlacés qui en ont gardé un souvenir intact.  Selon Carmen, ils ont bu, mais pas au point d’être ivres morts sans quoi ils seraient étendus là sur le plancher et même un tremblement de terre n’aurait pas réussi à les éveiller. Je le sais j’ai eu ma part de cuites dans ma longue vie croyez-moi.
Et le rhum/bière, soldat Louis ca et des femmes à bord, je connais !
Donc deux évènements bien physiques  qui ont un impact physique sur l’environnement (accouchement et traces abondantes d’urine) mais qui s’évanouissent comme ça dans l’air.
Cela relève presque de la rencontre spectrale n’est-ce pas ? Mais ici ca va plus loin, ce n’est pas un ovni ou un spectre qui disparaissent, mais des traces physiques normales, comme peut l’être un obstétricien et comme peut l’être une grande tache d’urine qui même séchée, aurait laissé une forte odeur d’urée et une coloration foncée sur tout ce qu’elle touche. Ça aussi je connais, pour avoir été frappé d’énurésie chronique pendant 16 ans.
J’ai une très grande abondance de rencontres physiques qui n’en sont pas. Une de mes témoins Catherine était prise dans la neige avec sa voiture. Un beau jeune homme blond frisé s’est approché et lui as dit qu’il allait l’aider. Il a soulevé (?) l’arrière du véhicule et déjà là ca relève du miracle, et dès que son pneu fut libéré de l’ornière de glace, elle s’est retournée. Il n’était plus là. Pas de portes, pas de fenêtres sur le mur à son côté, une longue rue vide et un grand terrain  vague, bref impossible comme ça de disparaître, à moins de se cacher sous la voiture.
J’en ai d’autres à la tonne comme ça.  En métaphysique on entre ca dans la catégorie des « apports », c’est à dire des manifestations physiques banales en soi mais impossible.  Tu cherches un objet tu vides ton sac, il n’est pas là m, tu remballes tout , et deux jours après l’objet est dans ton sac.  Cela n’est pas toujours un « apport » il peut y avoir un élément de distraction, ou l’intervention d’une autre personne à notre insu mais dans certains cas que j’ai bien documenté, ca relève de « l’apport »
J’ai raconté comment j’en suis arrivé à écrire l’École Invisible comment le livre Secret School » de Strieber a atterri sur mon bureau. Je n’y reviendrai pas.
Revenons à notre joyeux luron. Comment une urine aussi abondante peut-elle disparaître de la sorte ? je n’ai aucune explication à cela. L’évènement s’est produit et en général, lorsque nous sortons de notre corps et ben voilà on n’a pas de corps, donc certes pas envie de pisser et moins encore de le faire.  Yves n’était donc pas désincorporé ne serait-ce que parce que de toute manière, il serait demeuré invisible aux yeux de Carmen et son affectueux petit copain.
L’histoire de la bible sauvée des eaux  est intéressante. Est-ce une mise en scène destinée à empêcher Carmen de profaner à son tour le «  saint «  livre ? Alors pourquoi son copain a-t-il vu la même chose ? Pour confirmer l’histoire dans le subconscient de Carmen ?   Chose certaine, ils n’ont pas rêvé ou imaginé la scène, le gars est allé pisser mais somehow quelque chose à empêché cette urine d’endommager les livres qui s’y trouvaient, en admettant que la recherche de Carmen à ce niveau ait été très rigoureuse.
Tout comme la synchronicité, les apports font partie, parfois de nos vies pour nous rappeler que nous sommes Esprit d’abord et qu’humain ensuite, que notre vie n’est qu’une illusion temporaire et que tout ce qui  vient du monde de l’Esprit est la seule chose qui existe.  Alors non je n’ai pas de réponse mais j’éprouve une résonance solide face à tout cela, puisque pour l`avoir vécu à de nombreuses reprises je sais à quel point l’invisible se glisse très souvent dans notre réalité. Sans laisser de traces ! Ni d’odeur

Code 1839

argaiv1511

LES « APPORTS » UN PHÉNOMÈNE TRÈS PEU CONNU. 

Sur une musique de Carmen !

 

UNE ANALYSE DE CASAULT

 

 

Mon article portant sur mon expérience avec la GRC étant sur mon site dans «  Nouvelle Ufologie » je m’attends bien à quelques réactions. C’est le cas. Mais celle de Carmen m’a fait dériver sur un autre sujet dont je vous parlerai dans cet article tout en vous laissant d’abord déguster la savoureuse histoire «  épicée » de Carmen. 

Bonsoir Monsieur Casault,
J'ai lu votre texte concernant la GRC et l'homme qui vous faisait des signes et j'y songe depuis. Sur le moment, on se dit: Ben voyons, cet homme était-il vraiment là? Si c'était le cas, pourquoi ces signes?  Et vous êtes reparti, c'est donc pour cette raison qu'il aura agi de la sorte. Il a eu ce qu'il voulait.

( Hummm oui sans doute que c’était son intention.)

Si ça peut aider à comprendre la situation dans laquelle vous vous êtes retrouvé, je vous raconte ceci:Il y a 5 ou 6 ans, j'étais au Salon du livre de Québec et une femme qui avait sa maison d'Édition ( J’ai enlevé le nom ) m'a raconté qu'au moment d'accoucher de l'un de ses  fils, son médecin n'étant pas présent, elle s'est fait accoucher in extremis par un autre médecin. 
Je me souviens qu'elle vivait dans une petite ville. Elle est retournée à l'hôpital pour le remercier. Personne ne savait de qui elle parlait!  Elle ne l'a jamais revu. Elle a écrit un livre par la suite Elle pourrait peut-être vous en parler si vous la contactiez.

( Si elle accepte je le ferai avec plaisir mais pour le moment je préserve son identité)

Il faudrait une enquête sérieuse. Il me semble que ce n'est pas difficile de trouver un médecin qui a accouché une femme? Je me suis dit: Peut-être qu'à cause du stress elle n'aura pas bien noté le nom du médecin. Peut-être qu'il existe et qu'elle n'a pas été bien informée au moment de sa recherche. Elle m'a pourtant dit qu'elle l'avait sérieusement cherché. Mais je pourrais tout aussi bien me dire que dans le bureau de la GRC, vous avez vu un homme qui souhaitait que vous partiez pour la simple raison qu'il voulait parler à son confrère seul à seul? 

( Pas vraiment, il était visible que nous étions en train de terminer la conversation de toute manière)

Je peux douter du témoignage de l’éditrice Jocelyne du vôtre, je peux également douter de moi... surtout de moi!   Il y a tant de choses qu'on ne peut expliquer. Tant de choses étranges qu'on se demande si la réalité existe, du moins telle que nous la concevons. 

(Oui je vais justement discuter de cela plus loin.)

Nos perceptions sont-elles manipulées? Voit-on des choses qui n'existent pas? 

PIPI OU PAS ?

J'aimerais vous raconter une expérience des plus étranges que j'ai vécus il y a 27 ans de ça: 
Un soir, j'étais avec des amis (chez l'un d'eux qui habitait au-dessus de son commerce à Limoilou). On jasait, on prenait un verre, on écoutait de la musique, un soir de weekend ordinaire. Vers 3 ou 4 hrs du matin, chacun ayant consommé de l'alcool, Michel le propriétaire nous a dit qu'on pouvait dormir sur place. Un des gars et moi, on s'est étendus sur des couvertures dans le solarium. On a continué à jaser et à se bécoter.

Environ une heure (pas davantage) après que les gens se soient  tous couchés, on voit Yves un de nos amis qui avait bu beaucoup de bière et de rhum, passer devant nous dans le solarium pour aller directement vers un long mur où s'entassaient des boîtes de carton. Le solarium était grand, Yves était à environ 16 pieds de nous mais on le voyait malgré la pénombre car nous avions un peu de la lumière extérieure. J'ai dit: Ben voyons Yves, où tu vas? 

Il était visiblement somnambule et ne répondait pas. Croyez-le ou non, il s'est mis à faire pipi au-dessus de la boîte du milieu qui était seule (pas sur une pile comme les autres) !  Un pipi de bière comme on dit en bon québécois... passons les détails. Vous imaginez bien que vu le contexte, le gars et moi étions  morts de rire en sourdine. On chuchotait fortement: Yves, qu'est-ce que tu fais là??? Arrête! Michel va te tuer! 
Il a continué, il n'entendait absolument rien de ce qu'on lui disait. Mais nous, on entendait fort bien ce qu'il était en train de faire!  Les hallucinations viennent-elles avec le son?

(Les hallucinations de ce genre n’existent pas ou alors peut-être chez certains grands schizophrènes à un stade très avancé.)

 Bonne question. Puis, il est retourné ce coucher comme si de rien n'était. 

Vers 10hrs du matin, la maisonnée s'est levée. À cette époque-là, je ne dormais pas si je n'étais pas dans mon propre lit, encore moins sur un plancher dur avec un mec à mes côtés alors je me suis préparée à retourner chez moi sans avoir dormi. Mais avant de partir, craignant que l'odeur soit dégueulasse sous peu, j'ai dit à Michel qu'Yves avait été somnambule et qu'il avait fait un gros pipi dans une des boîtes dans le solarium. Ce n'était pas un drame pour Michel qui recevait souvent Yves qui, il le savait, levait le coude avec enthousiasme assez régulièrement, d'où le fait d'ailleurs que je n'avais pas pu boire beaucoup de rhum, Yves s'étant chargé de vider la bouteille Michel a dit: Ben voyons, Yves a pas fait ça! L'ami, qui avait été témoin avec moi, a confirmé que c'était pourtant le cas.

( Déjà, deux personnes qui confirment une observation élimine de facto toute possibilité d’hallucinations visuelles et sonores élaborées à ce point.)

Je suis allée vers la boîte devant laquelle Yves avait procédé. Rien! Il n'y avait rien. Pas de liquide, pas de trace de quoi que ce soit, pas d'odeur! Rien. Croyant que je me trompais de section, j'ai regardé à côté, autour, derrière, partout. Un examen complet! Archi complet. Si Jocelyne a fait une recherche aussi sérieuse que la mienne pour trouver son médecin, elle n'a sûrement pas rêvé si elle dit qu'il est introuvable!

Rien! Pas d'urine. Rien du tout. Nulle part. J'ai pensé: Ben voyons donc, on n'est pas fous, on était deux à le voir et, surtout, à l'entendre! Avec une grimace de dégoût, je me suis penchée vers la boîte où je l'avais vu faire et j'ai voulu prendre un livre. Ma main, très subtilement, comme malgré moi, a bougé un peu vers la droite, et j'ai saisi un des livres. Il y en avait de tous les genres: J'ai même vu Le Petit Prince, mais j'ai saisi sans le savoir, une bible. 

Scandalisée, je me suis redressée et j'ai lancé: Yves, t’as fait pipi sur la Sainte Bible!  Mais, alors que je disais ça, je voyais bien qu'il n'y avait rien sur la bible ni ailleurs dans la boîte. Quelque chose n'avait pas permis que ce sacrilège soit commis? Quoi au juste? C'était une bible bénie? Les livres ou objets bénis sont-ils protégés par une force mystérieuse? À croire que oui... 

( Dans ce cas de figure n’importe quel objet qui doit être protégé le sera, mais intrinsèquement aucun objet sacré ou non n’est protégé en tout temps.)

Si j'avais été une catholique pratiquante, j'aurais tripé. Je ne l'étais pas. Je suis née à Québec. J'ai été baptisée. J'ai un immense respect pour la Bible et tout ce qui concerne la religion catholique, mais je suis déiste (selon vos propres termes) et je le suis depuis toujours. Enfant, je l'étais déjà et ce, même si j'allais à l'église par la force des choses, nos parents nous y obligeant. J'ai 54 ans, c'était ça mon époque. Encore aujourd'hui, je me questionne sur ce qui s'est passé. Je ne me questionne pas sur la réalité de ce que j'ai vu et entendu. J'étais éveillée à 100% et le gars qui était avec moi également. On ne jase pas en dormant que je sache. Encore moins, en se bécotant! Et ma main qui a été subtilement guidée vers la Bible...  Ce n'est pas la seule fois où ma main a été guidée vers un livre au cours de ma vie.

(Oh ça....je sais, ca m’arrive constamment depuis des décennies.) 

Ça ne m'a pas rendue pratiquante pour autant, je dois le mentionner.

(Heureusement !)

Mais je souhaitais disqualifier la Bible dans un livre que j'ai commencé à écrire. Je ne le pourrais plus sans aller à l'encontre de quelque chose de très puissant. C'est tout ce que je peux dire.

( Pas de trouble, moi je l’ai fais....)

Voit-on des choses qui apparaissent pour nous seuls, tels des messages  venus d'ailleurs? Pour une raison importante, quoique incompréhensible sur le moment, deviez-vous quitter ce bureau de la GRC? Sur ce, bonne soirée Monsieur Casault

Carmen 

ANALYSE DE CASAULT

Ces deux histoires sont très intéressantes. Elles défient la physique pleine et entière de notre réalité tridimensionnelle.  Un « fantôme » peut faire des simagrées et disparaître et ca c’est une chose, mais il ne peut pas opérer une patiente et la délivrer de son bébé. Ça laisse des traces ça et pour laisser des traces il faut être physique et matériel et un être physique et matériel qui disparaît c’est toute une histoire. Il en est de même de notre joyeux luron qui va pisser dans le milieu de la place parce qu’il est soul et bourré au point que son cerveau flotte  mais qui ne laisse aucune trace de son épanchement urinaire et ce malgré avoir été vu et entendu clairement par nos deux moineaux enlacés qui en ont gardé un souvenir intact.

Selon Carmen, ils ont bu, mais pas au point d’être ivres morts sans quoi ils seraient étendus là sur le plancher et même un tremblement de terre n’aurait pas réussi à les éveiller. Je le sais j’ai eu ma part de cuites dans ma longue vie croyez-moi.

Et le rhum/bière, soldat Louis ca et des femmes à bord, je connais ! Donc deux évènements bien physiques  qui ont un impact physique sur l’environnement (accouchement et traces abondantes d’urine) mais qui s’évanouissent comme ça dans l’air. Cela relève presque de la rencontre spectrale n’est-ce pas ? Mais ici ca va plus loin, ce n’est pas un ovni ou un spectre qui disparaissent, mais des traces physiques normales, comme peut l’être un obstétricien et comme peut l’être une grande tache d’urine qui même séchée, aurait laissé une forte odeur d’urée et une coloration foncée sur tout ce qu’elle touche. Ça aussi je connais, pour avoir été frappé d’énurésie chronique pendant 16 ans.

J’ai une très grande abondance de TÉMOIGNAGES de rencontres physiques qui n’en sont pas. Une de mes témoins Catherine était prise dans la neige avec sa voiture. Un beau jeune homme blond frisé s’est approché et lui as dit qu’il allait l’aider. Il a soulevé (?) l’arrière du véhicule et déjà là ca relève du miracle, et dès que son pneu fut libéré de l’ornière de glace, elle s’est retournée. Il n’était plus là. Pas de portes, pas de fenêtres sur le mur à son côté, une longue rue vide et un grand terrain  vague, bref impossible comme ça de disparaître, à moins de se cacher sous la voiture. 

J’en ai d’autres à la tonne comme ça.  En métaphysique on entre ca dans la catégorie des « apports », c’est à dire des manifestations physiques banales en soi mais impossible.  Tu cherches un objet tu vides ton sac, il n’est pas là m, tu remballes tout , et deux jours après l’objet est dans ton sac.  Cela n’est pas toujours un « apport » il peut y avoir un élément de distraction, ou l’intervention d’une autre personne à notre insu mais dans certains cas que j’ai bien documenté, ca relève de « l’apport »

J’ai raconté comment j’en suis arrivé à écrire l’École Invisible comment le livre Secret School » de Strieber a atterri sur mon bureau. Je n’y reviendrai pas. 
Revenons à notre joyeux luron. Comment une urine aussi abondante peut-elle disparaître de la sorte ? je n’ai aucune explication à cela. L’évènement s’est produit et en général, lorsque nous sortons de notre corps et ben voilà on n’a pas de corps, donc certes pas envie de pisser et moins encore de le faire.  Yves n’était donc pas désincorporé ne serait-ce que parce que de toute manière, il serait demeuré invisible aux yeux de Carmen et son affectueux petit copain. 

L’histoire de la bible sauvée des eaux  est intéressante. Est-ce une mise en scène destinée à empêcher Carmen de profaner à son tour le «  saint «  livre ? Alors pourquoi son copain a-t-il vu la même chose ? Pour confirmer l’histoire dans le subconscient de Carmen ?   Chose certaine, ils n’ont pas rêvé ou imaginé la scène, le gars est allé pisser mais somehow quelque chose à empêché cette urine d’endommager les livres qui s’y trouvaient, en admettant que la recherche de Carmen à ce niveau ait été très rigoureuse. 

Tout comme la synchronicité, les apports font partie, parfois de nos vies pour nous rappeler que nous sommes Esprit d’abord et qu’humain ensuite, que notre vie n’est qu’une illusion temporaire et que tout ce qui  vient du monde de l’Esprit est la seule chose qui existe.  Alors non je n’ai pas de réponse mais j’éprouve une résonance solide face à tout cela, puisque pour l`avoir vécu à de nombreuses reprises je sais à quel point l’invisible se glisse très souvent dans notre réalité. Sans laisser de traces ! Ni d’odeur