Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
L'ÉTONNANT SYLVAIN ET SES ENVOLÉES ÉTHÉRIQUES.
Commenté par CASAULT
Moooonnnsiieeuuurrr Casault, cela fait quelques temps que j’ai envie de vous écrire alors c’est avec une grande joie que je le fais.
Je vous salue, je me présente je m’appelle Sylvain, 31 ans, marié, 2 bouts de choux et j’habite dans le sud ouest de la France.
Je déambule quotidiennement depuis quelques mois sur votre site et à vrai dire je n’avais jamais entendu parler d’UFOLOGIE avant. Comme vous vous en doutez quelques éléments dans mon expérience humaine m’ont fait découvrir bien des choses qui m’étaient inconnues jusqu’alors.
J’apprécie votre caractère, vos coups de gueule et je partage votre mécanique de pensée, si je vous écris c’est pour vous apporter mon très humble témoignage non pas d’ET mais plutôt de métaphysique. Je suppose que vous êtes toujours preneur de témoignages afin de compléter l’immense archive que constitue votre cerveau.
(C’est trop de compliments pour cette pauvre chose qui commence à en perdre...)
Il y’a près de deux ans, j’ai soudainement réalisé que quelque chose ne tournait pas rond dans ma vie, je me suis rendu compte que j‘étais comme un zombie, un esclave de moi-même et je me suis dit « La vie si c’est ça c’est de la merde ».
Il fallait que je fasse quelque chose et j’ai commencé à me poser des questions essentielles seul lors de mes ballades solitaire du midi : QUE SUIS-JE et grand diable pourquoi j’existe qu’est-ce que je fous ici ….Mon père flairant mon questionnement intérieur m’a parlé d’un phénomène qu’on appelle vulgairement « EVEIL ». J’’ai commencé à lire (je ne lisais jamais avant) des récit de personne telle que Eckart, Tolle et tous ces gens qui parlent de leur expérience d’unité, d’amour etc….
C’était sûr pour moi par intuition que la vie n’était pas que manger, dormir, aller bosser etc… Je suis entré en résonance et  merci de me l’avoir appris avec ma lecture de vos ouvrages. Pendant plusieurs semaines et plusieurs mois c’est une vigilance et une observation continue et acharnée de tous mes flux mentaux qui s’est mise en place 24 / 7. Dans le même temps je découvre l’ésotérisme, les religions et surtout Krishnamurti qui me fait découvrir l’immense merdier du conditionnement humain par l’éducation, la religion etc… Je me dis ; merde tu t’es fait avoir toutes ces années.
(Oui j’approuve, Khrishnamurti est un Grand ! )
Puis je continue inlassablement mon observation neutre et je me rends compte de la merde que j’ai dans la tête…… Au fur et à mesure de ces ballades (dans la nature seul avec des petites rivières magnifiques) je me reconnecte avec cet environnement naturel, je l’observe sans avis, sans jugement, sans attente, je me vide je ne suis plus que l’œil qui voit.
Peu à peu au fil des saisons je commence à entrer dans des états contemplatifs intenses, le petit brin d’herbe me fait vibrer, je deviens l’eau du torrent, un monde nouveau s’ouvre devant moi, simple, brut, doux, je découvre avec stupeur « CE QUI EST ».
(C’est remarquable cette brusque capacité de capter l’essence du moment présent avec autant d’acuité.)
Ce phénomène devient régulier je côtoie l’extase à presque toutes mes excursions que ça soit sous la pluie ou au soleil, l’instant présent révèle tous ces secrets sans aucun mot, sans aucune pensée, enfin « JE SUIS ». Toutes mes lecture comprise dans un premier temps, uniquement, intellectuellement, se manifeste maintenant en moi. Je change du tout au tout de jour en jour, une énergie m’envahie je me sens bouillir, quelque chose se brise en moi et je sens qu’il n’y a pas de retour (initiation ?) en arrière possible.
Cette vibration puissante se manifeste aléatoirement dans une intensité parfois terrible et je me sens perdre les pédales je prends peur par moment et une petite voix me dis : « ne t’inquiète pas c’est le processus, ne lutte pas et AIME ».
La première grosse crise se passe en plein supermarché. Depuis le début de la journée la vibration ondulait en moi, UN FEU de joie indescriptible qui me brulait de l’intérieur (je n’ai pas trouvé d’autres mots pour cette chose), une fois à l’intérieur du supermarché, j’AIME tous les gens que je vois, toute ces créatures, pas d’un amour humain, je n’avais jamais ressenti ça, je me retiens de tomber en larme dans les rayons (mon ego me dit : » t’es vraiment con hein ? pleurer dans un supermarché n’importe quoi ! ») Je reconnais la vie en eux, la même qu’en moi et c’est cette unité de « l’essence » qui produit cet « amour ».
Puis les mois passent, cette vibration brûle en moi et me fait vivre l’enfer de 3 mois d’insomnies !
(Oui c’est la Nuit noire de l’Âme. C’est tout comme si l’Ombre nous faisait payer nos excès de Lumière.)
Je souffre, mon corps souffre de sommeil et cette putain de vibration de joie pure inlassablement brûle dans ma poitrine (entre les deux pectoraux) et m’empêche de dormir… Puis ça passe peu à peu, je reprends pied, accepte totalement ce qui s’offre à moi dans une ouverture sans limite, je SAIS maintenant ce que je suis, je suis cette fabuleuse lumière, nous sommes tous composés de cette fabuleuse vibration, je me dis alors que c’est ça DIEU, cette essence sans personnalité, ce feu qui brûle tout en l’homme…. AAAAA la vie est devenue ma passion.
(Il arrive parfois par « État de grâce » que certains humains contemplent cette Réalité de cette manière. )
Je bénéficie de ces manifestations « vibratoire » jusqu’à aujourd’hui, physiquement je ressens lors de la manifestation des frissons dans toute la colonne vertébrale qui remonte au sommet de mon crâne et me décapsule la boite crânienne comme une vulgaire boite de conserve, j’ai des sifflements dans les oreilles parfois violent, je disparais en tant qu’individu quand l’intensité est maximum.
Au jour d’aujourd’hui tout a changé mais rien n’a changé, je suis toujours le même individu, je me sens l’individualité d’un grand TOUT qui fait son expérience ici. Très curieusement (j’en ai parlé à mon père il m’a avoué ressentir ça depuis longtemps) je me sens vieux M. Casault terriblement vieux, comme usé par les expériences, je suis très heureux mais fatigué c’est comme si cette expérience dans la matière était l’aboutissement pour moi, et je ne voudrai pas me réincarner (si cela existe car je ne suis jamais sûr de rien, je ne m’attache pas à ce que je ne me souviens pas d’avoir vécu) je n’en ai plus envie, je veux rayonner cette vibration avec laquelle je vis mais hors de la matière.
(Les Esprits du Ciel sont comme ça, pas très attaché à la matière)
Je me suis détaché de la matière : j’emmerde les voitures et les télés et les smartphones, je les utilise mais je m’en fou (je suis un ex passionné d’informatique, un geek).
Ma mère dit ne pas me reconnaitre, ça fait bizarre d’entendre ça, et ma femme à plus ou moins suivi tout ça avec étonnement mais finalement tout ça est très positif pour notre vie. Au jour d’aujourd’hui j’ai d’énormes tensions nerveuses au niveau de la poitrine, tout m’exaspère du monde, les politiciens, les religieux, les fanatiques, les cons, qu’ils aillent au diable ! Bref c’est un véritable Chaos à l’intérieur de moi, j’ai le cul dans deux plans différents et c’est très difficile de faire cohabiter tout ça dans mon individualité quotidienne, l’équilibre se fera j’espère et il me faudra peut-être cette vie entière pour trouver la justesse.
Voilà j’imagine ne pas être le seul à vous avoir témoigné ce genre d’expérience, maintenant je m’étudie concrètement, je lis d’autre témoignages, je croise les informations, j’entre en résonnance avec certaines informations et je récolte l’essence de tout ça, je filtre, je purifie, je commence à cerner comment fonctionne cette machine complexe, même si je ne saurai jamais expliquer tout ça avec des mots.
J’ai découvert une vérité à mes yeux qui est ABSOLUE, c’est cette essence d’AMOUR et ce feu qui me porte, peux être aurez-vous une idée sur ces phénomènes ?
Dans un de vos articles vous parlez de l’énergie ARCHANGE (qu’elle est particulière), comment définiriez-vous cette présence ? J’ai lu dialogue avec l’ange récemment et j’ai résonné tout le long du livre, je suis convaincu de l’authenticité de ce récit bien qu’uniquement destiné à cette période terrible de guerre !
Pour conclure sachez que je ne me raconte pas d’histoire ( je ne suis pas un illuminé) je me contente de sentir et d’analyser concrètement pour essayer de comprendre et surtout réaliser ce que je suis venu faire dans ce bourbier infernal et merveilleux qu’est la terre. Le kitch new age ne m’intéresse pas mais quand je lis un enseignement qui me semble authentique je vibre et j’apprends.
(C’est ça la résonance, ne jamais se fier aux façades, il faut entrer et fouiller)
Je remercie mes guides ou la source ou mon esprit ou je ne sais quoi de l’autre côté qui m’alimente de cette formidable expérience transcendante sans laquelle j’aurai moisi dans la routine du quotidien comme un vieux morceau de camembert en plein soleil………..
(Ton Esprit mon ami, ton Esprit, Toi en d’autres termes.)
Merci pour tout ce travail que vous fournissez et qui j’espère permet d’élever certains de vos lecteurs, moi j’ai résonné sur vos écrits je sais que derrière tout ça la vérité est ! Je vous salue et vous souhaite bonne continuation, si vous voyagez vers Tarbes un jour, n’hésitez pas à me le dire je vous accueillerai avec joie dans notre petit village.
( Son  initiation comme il l’ appelle ressemble étrangement à ce rituel chamanique qu’imposait aux jeunes indiens les chamans de tribu de sorte qu’ils s‘éveillent aux réalités de l’autre monde. La prise de substances parfois hallucinogènes accélérait le processus.  Les stridulations dans ses oreilles et la douleur physique m’étonnent mais pas plus. Il définit fort bien l’éveil et le fait bien on a l’impression de lire du Zola. De toute évidence il y a un déséquilibre un peu comme si le balancier était passé de l’indifférence cynique à une passion folle et il a raison,il doit – comme dans tout ce qui EST – atteindre son équilibre. Il doit  intégrer à sa réalité physique sa sensibilité spirituelle. À l’égard des choses matérielles il doit afficher un élégant détachement dégagé du mépris habituel que  les «  gens spirituels » expression ridicule, ont à l’égard de la matière. Esprit d’abord, humain ensuite ! Un Esprit qui s’incarne ne le fait pas pour des prunes, alors tant que vous êtes sur Terre et incarné c’est que c’est là que votre boulot se trouve.
Cessez de pester contre la matière, le corps, les voitures, l’argent et faites –en un usage simple et modéré, c’est dans cette réalité que vous existez et le moment venu vous retournerez à la Maison. Il en sera ainsi de Nous tous n’est-ce pas ? Il se sent vieux parce qu’il commence en tant qu’humain à prendre conscience subtilement de son âge véritable en tant qu’Esprit. Moi par exemple cela fait au minimum de mes souvenirs partiels un peu plus de 17,000 ans que je roule ma bosse d’un monde à l’autre. Moi aussi suis fatigué !
Mais on est fatigué aussi quand on est à cent mètres du sommet de l’Everest, c’est normal bordel parce que déambuler Champs Élysées c’est facile, mais escalader cette putain de montagne c’est l’enfer.  Alors qu’il la tienne la barre le  la barre matelot, il vient d’entrer dans les quarantièmes rugissants. C’est ma route des vents je la connais, elle a son petit côté amusant mais faut garder l’œil ouvert, un navire ça gîte assez vite merci.
Bon vent)
Bonjour M. Casault je suis enchanté par votre réponse rapide, simple et limpide comme à votre habitude. Je vais suivre vos sages conseils et essayer de calmer mes nerfs qui malgré moi me posent problème !
Vous confirmez ce que d'autres m'ont dit, je m’attelle à la tâche de trouver l'équilibre.... Pour ce qui est d'une tâche définie je n'en sais foutrement rien... Peut être suis-je venu vivre l'expérience familiale étant donné que j'ai 2 petiots et une femme merveilleuse... qui sait ?!
Merci pour tous vos conseils et qui sait on se croisera peut être dans cette vie ou dans une autre.
Je vous salue sur cette phrase que j'aime : "L'unité de l'essence, l'individualité de la forme"
Bonjour M. Casault,
Je suis Sylvain ... du Sud Ouest de la France au pied des Pyrénées, je vous avais contacté il y'a maintenant 1 an afin de vous raconter une expérience longue de plusieurs mois qui m'avait à moitié rendu fou, mélange d'amour inconditionnel puissante, d'insomnies terribles etc.. Votre réponse m'avait bien aidé et j'ai donc continué à tenir la barre mon capitaine.
Depuis d'ailleurs j'essaye d'entamer une reconversion professionnelle de l'informatique vers l'entretien d'espaces vert , soit un retour à la terre en quelque sorte d'autant que les méthodes de culture durable sont devenus pour moi une passion, un virage à 180° dans ma vie qui "a remis le facteur sur le vélo" si je peux me permettre, comme ci ceci allait être indispensable à ma vie dans l'avenir (intuition).
Bref si je vous écris aujourd'hui c'est pour avoir votre avis sur un rêve (ou plutôt une escapade) tout frais de cette nuit.
Je fais beaucoup de rêve de nature métaphysique ces derniers temps c'est merveilleux.
J'ai rêvé d'une sphère gigantesque type métallique avec de nombreuses lumières rouges circulant sur toute sa surface, lorsque j'ai posé les mains dessus les lumières se regroupaient sous mes mains et alors c'est ce fameux et merveilleux "amour puissant" qui m'a enveloppé qui me rappelle beaucoup vos entrevus avec la divine mère.
Ma mère il y'a quelques temps à fait un rêve du même type avec cette sphère métallique sauf qu'elle était étendue dessus et c'était plutôt angoissant....
La semaine dernière j'ai rêvé que je me tuais en voiture je me souviens parfaitement de la route emprunté et des noms de villes (qui n'existent pas d'ailleurs) indiqué sur les panneaux (j'ai pris la direction d'une ville nommée JUVES j'ai vérifié, ça n’existe pas). Je me suis crashé et j'ai réalisé que j'étais sorti de mon corps sans m'en rendre compte, et lorsque j'essayai de revenir je n'y arrivai pas.... c'était la fin pour moi....
Avez-vous déjà pu constater cette "sphère" ? Ce récit vous inspire t'il quelque chose ?
Merci "d'être" M. Casault et @bientôt
( C’est un magnifique Vol de nuit. Mon prochain bouquin y sera consacré à ces escapades nocturnes, elles sont extrêmement importantes alors que la majorité des gens traitent ces derniers comme s’ils étaient des excréments du cerveau.  Ils sont l’expression tordue par l’interprétation d’un cerveau qui n’était pas là, de ce que vit l’Esprit lorsqu’il s’échappe du corps. C’est de l’or précieux !)
Bonjour M. Casault, j'ai encore fais un vol de nuit puissant cette nuit.
Sans rentrer dans les détails j'ai vu un nouveau monde derrière le nôtre dans une autre dimension. En fait nous vivions dans un monde mourant destiné au chaos et la guerre, j'ai pu passer de l'autre côté il y avait déjà beaucoup d'humain (ou d'esprits ?) là bas qui vivaient en totale harmonie dans une sorte de cité futuriste remplie de bâtiments étrange et de verdure...
Quel soulagement énorme et quel bonheur de me rendre compte que tout ce qu'on vit ici n'est que le masque d'un autre monde bien plus vaste...
C'est par vague que les humains sont emportés dans cette nouvelle dimension (le passage était symbolisé visuellement par des étincelle rouge très lumineuses), ceux qui ont conscience et qui sont lucide de la réalité de la vie étaient prioritaire pour le passage, les autres (symbolisé par des groupe de gens se se battant dans mon interprétation au réveil) sont destinés à disparaître et à s'auto détruire.
( Destinés à se lamenter un bon bout de temps oui effectivement, mais l’Esprit n’est jamais détruit.)
Je peux discerner les aberrations illogiques de l'interprétation avec incrustation de mon quotidien dans l'imagerie (le rêve) et le sens profond (le message).Je considère ce rêve comme initiatique il était tellement puissant j'en était tout retourné au réveil et surtout "déprimé d’être ici" tellement la libération était merveilleuse.
Ce n'est certainement pas un hasard si tous ces voyages surviennent en ce moment, quelque chose en moi m'informe, en tout cas ça me secoue sacrément et je n'ai regardé ni lu dernièrement quoi que ce soit se rapprochant de ce genre de vision.
Waouhh
(Hé oui, waouhh, comme il dit. J’ai alors informer Sylvain de mon intention de publier tout cela. )
Monsieur Casault
C'est avec grand plaisir que je lis votre mail, je suis gêné par les fautes d'orthographe et de grammaire que j'ai pu laisser ici et là, je vous ai écrit à la hâte parce que je ne voulais pas perdre le souvenir fraichement imprimé dans ma pensée.
Depuis que j'ai pris connaissance de vos écrits, la découverte de l'ensemble de votre ''rapport'' lucide sur l'expérience humaine m'a tout de suite fait entrer en résonnance et votre façon rude et direct de dire les choses telles qu’elles sont est remarquable à l'époque du marketing wawawa dégueulasse. Bref pour moi comme pour beaucoup d'autres vous êtes l'allumeur de réverbères nécessaire pour voir où l'on pose le pied.
Avec toute mon admiration et mon respect.
Sylvain (aux pieds des Pyrénées qui sera ravis de vous héberger lors d'un futur voyage en France).

 

argaiv1970

Code 1755
LES ÉTONNANTES  ENVOLÉES ÉTHÉRIQUES DE SYLVAIN.

Commenté par CASAULT

 

 


 Moooonnnsiieeuuurrr Casault, cela fait quelques temps que j’ai envie de vous écrire alors c’est avec une grande joie que je le fais. Je vous salue, je me présente je m’appelle Sylvain, 31 ans, marié, 2 bouts de choux et j’habite dans le sud ouest de la France.

Je déambule quotidiennement depuis quelques mois sur votre site et à vrai dire je n’avais jamais entendu parler d’UFOLOGIE avant. Comme vous vous en doutez quelques éléments dans mon expérience humaine m’ont fait découvrir bien des choses qui m’étaient inconnues jusqu’alors.

J’apprécie votre caractère, vos coups de gueule et je partage votre mécanique de pensée, si je vous écris c’est pour vous apporter mon très humble témoignage non pas d’ET mais plutôt de métaphysique. Je suppose que vous êtes toujours preneur de témoignages afin de compléter l’immense archive que constitue votre cerveau.

(C’est trop de compliments pour cette pauvre chose qui commence à en perdre...) 

Il y’a près de deux ans, j’ai soudainement réalisé que quelque chose ne tournait pas rond dans ma vie, je me suis rendu compte que j‘étais comme un zombie, un esclave de moi-même et je me suis dit « La vie si c’est ça c’est de la merde ».

Il fallait que je fasse quelque chose et j’ai commencé à me poser des questions essentielles seul lors de mes ballades solitaire du midi : QUE SUIS-JE et grand diable pourquoi j’existe qu’est-ce que je fous ici ….Mon père flairant mon questionnement intérieur m’a parlé d’un phénomène qu’on appelle vulgairement « EVEIL ». J’’ai commencé à lire (je ne lisais jamais avant) des récit de personne telle que Eckart, Tolle et tous ces gens qui parlent de leur expérience d’unité, d’amour etc…. 

C’était sûr pour moi par intuition que la vie n’était pas que manger, dormir, aller bosser etc… Je suis entré en résonance et  merci de me l’avoir appris avec ma lecture de vos ouvrages. Pendant plusieurs semaines et plusieurs mois c’est une vigilance et une observation continue et acharnée de tous mes flux mentaux qui s’est mise en place 24 / 7. Dans le même temps je découvre l’ésotérisme, les religions et surtout Krishnamurti qui me fait découvrir l’immense merdier du conditionnement humain par l’éducation, la religion etc… Je me dis ; merde tu t’es fait avoir toutes ces années.

(Oui j’approuve, Khrishnamurti est un Grand ! )

Puis je continue inlassablement mon observation neutre et je me rends compte de la merde que j’ai dans la tête…… Au fur et à mesure de ces ballades (dans la nature seul avec des petites rivières magnifiques) je me reconnecte avec cet environnement naturel, je l’observe sans avis, sans jugement, sans attente, je me vide je ne suis plus que l’œil qui voit.

Peu à peu au fil des saisons je commence à entrer dans des états contemplatifs intenses, le petit brin d’herbe me fait vibrer, je deviens l’eau du torrent, un monde nouveau s’ouvre devant moi, simple, brut, doux, je découvre avec stupeur « CE QUI EST ». 

(C’est remarquable cette brusque capacité de capter l’essence du moment présent avec autant d’acuité.)

 

 Ce phénomène devient régulier je côtoie l’extase à presque toutes mes excursions que ça soit sous la pluie ou au soleil, l’instant présent révèle tous ces secrets sans aucun mot, sans aucune pensée, enfin « JE SUIS ». Toutes mes lecture comprise dans un premier temps, uniquement, intellectuellement, se manifeste maintenant en moi. Je change du tout au tout de jour en jour, une énergie m’envahie je me sens bouillir, quelque chose se brise en moi et je sens qu’il n’y a pas de retour (initiation ?) en arrière possible.

Cette vibration puissante se manifeste aléatoirement dans une intensité parfois terrible et je me sens perdre les pédales je prends peur par moment et une petite voix me dis : « ne t’inquiète pas c’est le processus, ne lutte pas et AIME ». 

 

La première grosse crise se passe en plein supermarché. Depuis le début de la journée la vibration ondulait en moi, UN FEU de joie indescriptible qui me brulait de l’intérieur (je n’ai pas trouvé d’autres mots pour cette chose), une fois à l’intérieur du supermarché, j’AIME tous les gens que je vois, toute ces créatures, pas d’un amour humain, je n’avais jamais ressenti ça, je me retiens de tomber en larme dans les rayons (mon ego me dit : » t’es vraiment con hein ? pleurer dans un supermarché n’importe quoi ! ») Je reconnais la vie en eux, la même qu’en moi et c’est cette unité de « l’essence » qui produit cet « amour ».

 

Puis les mois passent, cette vibration brûle en moi et me fait vivre l’enfer de 3 mois d’insomnies ! 

(Oui c’est la Nuit noire de l’Âme. C’est tout comme si l’Ombre nous faisait payer nos excès de Lumière.) 

 

Je souffre, mon corps souffre de sommeil et cette putain de vibration de joie pure inlassablement brûle dans ma poitrine (entre les deux pectoraux) et m’empêche de dormir… Puis ça passe peu à peu, je reprends pied, accepte totalement ce qui s’offre à moi dans une ouverture sans limite, je SAIS maintenant ce que je suis, je suis cette fabuleuse lumière, nous sommes tous composés de cette fabuleuse vibration, je me dis alors que c’est ça DIEU, cette essence sans personnalité, ce feu qui brûle tout en l’homme…. AAAAA la vie est devenue ma passion.

 

(Il arrive parfois par « État de grâce » que certains humains contemplent cette Réalité de cette manière. )

Je bénéficie de ces manifestations « vibratoire » jusqu’à aujourd’hui, physiquement je ressens lors de la manifestation des frissons dans toute la colonne vertébrale qui remonte au sommet de mon crâne et me décapsule la boite crânienne comme une vulgaire boite de conserve, j’ai des sifflements dans les oreilles parfois violent, je disparais en tant qu’individu quand l’intensité est maximum.

Au jour d’aujourd’hui tout a changé mais rien n’a changé, je suis toujours le même individu, je me sens l’individualité d’un grand TOUT qui fait son expérience ici. Très curieusement (j’en ai parlé à mon père il m’a avoué ressentir ça depuis longtemps) je me sens vieux M. Casault terriblement vieux, comme usé par les expériences, je suis très heureux mais fatigué c’est comme si cette expérience dans la matière était l’aboutissement pour moi, et je ne voudrai pas me réincarner (si cela existe car je ne suis jamais sûr de rien, je ne m’attache pas à ce que je ne me souviens pas d’avoir vécu) je n’en ai plus envie, je veux rayonner cette vibration avec laquelle je vis mais hors de la matière.

(Les Esprits du Ciel sont comme ça, pas très attaché à la matière)

Je me suis détaché de la matière : j’emmerde les voitures et les télés et les smartphones, je les utilise mais je m’en fou (je suis un ex passionné d’informatique, un geek). 

Ma mère dit ne pas me reconnaitre, ça fait bizarre d’entendre ça, et ma femme à plus ou moins suivi tout ça avec étonnement mais finalement tout ça est très positif pour notre vie. Au jour d’aujourd’hui j’ai d’énormes tensions nerveuses au niveau de la poitrine, tout m’exaspère du monde, les politiciens, les religieux, les fanatiques, les cons, qu’ils aillent au diable ! Bref c’est un véritable Chaos à l’intérieur de moi, j’ai le cul dans deux plans différents et c’est très difficile de faire cohabiter tout ça dans mon individualité quotidienne, l’équilibre se fera j’espère et il me faudra peut-être cette vie entière pour trouver la justesse.

Voilà j’imagine ne pas être le seul à vous avoir témoigné ce genre d’expérience, maintenant je m’étudie concrètement, je lis d’autre témoignages, je croise les informations, j’entre en résonnance avec certaines informations et je récolte l’essence de tout ça, je filtre, je purifie, je commence à cerner comment fonctionne cette machine complexe, même si je ne saurai jamais expliquer tout ça avec des mots.

J’ai découvert une vérité à mes yeux qui est ABSOLUE, c’est cette essence d’AMOUR et ce feu qui me porte, peux être aurez-vous une idée sur ces phénomènes ?

Dans un de vos articles vous parlez de l’énergie ARCHANGE (qu’elle est particulière), comment définiriez-vous cette présence ? J’ai lu dialogue avec l’ange récemment et j’ai résonné tout le long du livre, je suis convaincu de l’authenticité de ce récit bien qu’uniquement destiné à cette période terrible de guerre !

 

Pour conclure sachez que je ne me raconte pas d’histoire ( je ne suis pas un illuminé) je me contente de sentir et d’analyser concrètement pour essayer de comprendre et surtout réaliser ce que je suis venu faire dans ce bourbier infernal et merveilleux qu’est la terre. Le kitch new age ne m’intéresse pas mais quand je lis un enseignement qui me semble authentique je vibre et j’apprends.

(C’est ça la résonance, ne jamais se fier aux façades, il faut entrer et fouiller)

 

 Je remercie mes guides ou la source ou mon esprit ou je ne sais quoi de l’autre côté qui m’alimente de cette formidable expérience transcendante sans laquelle j’aurai moisi dans la routine du quotidien comme un vieux morceau de camembert en plein soleil………..

(Ton Esprit mon ami, ton Esprit, Toi en d’autres termes.)

 

 Merci pour tout ce travail que vous fournissez et qui j’espère permet d’élever certains de vos lecteurs, moi j’ai résonné sur vos écrits je sais que derrière tout ça la vérité est ! Je vous salue et vous souhaite bonne continuation, si vous voyagez vers Tarbes un jour, n’hésitez pas à me le dire je vous accueillerai avec joie dans notre petit village. 

 ( Son  initiation comme il l’ appelle ressemble étrangement à ce rituel chamanique qu’imposait aux jeunes indiens les chamans de tribu de sorte qu’ils s‘éveillent aux réalités de l’autre monde. La prise de substances parfois hallucinogènes accélérait le processus.  Les stridulations dans ses oreilles et la douleur physique m’étonnent mais pas plus. Il définit fort bien l’éveil et le fait bien on a l’impression de lire du Zola. De toute évidence il y a un déséquilibre un peu comme si le balancier était passé de l’indifférence cynique à une passion folle et il a raison,il doit – comme dans tout ce qui EST – atteindre son équilibre.

Il doit  intégrer à sa réalité physique sa sensibilité spirituelle. À l’égard des choses matérielles il doit afficher un élégant détachement dégagé du mépris habituel que  les «  gens spirituels » expression ridicule, ont à l’égard de la matière. Esprit d’abord, humain ensuite ! Un Esprit qui s’incarne ne le fait pas pour des prunes, alors tant que vous êtes sur Terre et incarné c’est que c’est là que votre boulot se trouve. 

Cessez de pester contre la matière, le corps, les voitures, l’argent et faites –en un usage simple et modéré, c’est dans cette réalité que vous existez et le moment venu vous retournerez à la Maison. Il en sera ainsi de Nous tous n’est-ce pas ? Il se sent vieux parce qu’il commence en tant qu’humain à prendre conscience subtilement de son âge véritable en tant qu’Esprit. Moi par exemple cela fait au minimum de mes souvenirs partiels un peu plus de 17,000 ans que je roule ma bosse d’un monde à l’autre. Moi aussi suis fatigué ! 

Mais on est fatigué aussi quand on est à cent mètres du sommet de l’Everest, c’est normal bordel parce que déambuler Champs Élysées c’est facile, mais escalader cette putain de montagne c’est l’enfer.  Alors qu’il la tienne la barre le  la barre matelot, il vient d’entrer dans les quarantièmes rugissants. C’est ma route des vents je la connais, elle a son petit côté amusant mais faut garder l’œil ouvert, un navire ça gîte assez vite merci.  Bon vent)

 

Bonjour M. Casault je suis enchanté par votre réponse rapide, simple et limpide comme à votre habitude. Je vais suivre vos sages conseils et essayer de calmer mes nerfs qui malgré moi me posent problème !Vous confirmez ce que d'autres m'ont dit, je m’attelle à la tâche de trouver l'équilibre.... Pour ce qui est d'une tâche définie je n'en sais foutrement rien... Peut être suis-je venu vivre l'expérience familiale étant donné que j'ai 2 petiots et une femme merveilleuse... qui sait ?!
Merci pour tous vos conseils et qui sait on se croisera peut être dans cette vie ou dans une autre.
Je vous salue sur cette phrase que j'aime : "L'unité de l'essence, l'individualité de la forme"

Bonjour M. Casault,

 

Je suis Sylvain ... du Sud Ouest de la France au pied des Pyrénées, je vous avais contacté il y'a maintenant 1 an afin de vous raconter une expérience longue de plusieurs mois qui m'avait à moitié rendu fou, mélange d'amour inconditionnel puissante, d'insomnies terribles etc.. Votre réponse m'avait bien aidé et j'ai donc continué à tenir la barre mon capitaine.

Depuis d'ailleurs j'essaye d'entamer une reconversion professionnelle de l'informatique vers l'entretien d'espaces vert , soit un retour à la terre en quelque sorte d'autant que les méthodes de culture durable sont devenus pour moi une passion, un virage à 180° dans ma vie qui "a remis le facteur sur le vélo" si je peux me permettre, comme ci ceci allait être indispensable à ma vie dans l'avenir (intuition).Bref si je vous écris aujourd'hui c'est pour avoir votre avis sur un rêve (ou plutôt une escapade) tout frais de cette nuit.

Je fais beaucoup de rêve de nature métaphysique ces derniers temps c'est merveilleux.J'ai rêvé d'une sphère gigantesque type métallique avec de nombreuses lumières rouges circulant sur toute sa surface, lorsque j'ai posé les mains dessus les lumières se regroupaient sous mes mains et alors c'est ce fameux et merveilleux "amour puissant" qui m'a enveloppé qui me rappelle beaucoup vos entrevus avec la divine mère.

Ma mère il y'a quelques temps à fait un rêve du même type avec cette sphère métallique sauf qu'elle était étendue dessus et c'était plutôt angoissant....La semaine dernière j'ai rêvé que je me tuais en voiture je me souviens parfaitement de la route emprunté et des noms de villes (qui n'existent pas d'ailleurs) indiqué sur les panneaux (j'ai pris la direction d'une ville nommée JUVES j'ai vérifié, ça n’existe pas). Je me suis crashé et j'ai réalisé que j'étais sorti de mon corps sans m'en rendre compte, et lorsque j'essayai de revenir je n'y arrivai pas.... c'était la fin pour moi....
Avez-vous déjà pu constater cette "sphère" ? Ce récit vous inspire t'il quelque chose ?
Merci "d'être" M. Casault et @bientôt

( C’est un magnifique Vol de nuit. Mon prochain bouquin y sera consacré à ces escapades nocturnes, elles sont extrêmement importantes alors que la majorité des gens traitent ces derniers comme s’ils étaient des excréments du cerveau.  Ils sont l’expression tordue par l’interprétation d’un cerveau qui n’était pas là, de ce que vit l’Esprit lorsqu’il s’échappe du corps. C’est de l’or précieux !)

Bonjour M. Casault, j'ai encore fais un vol de nuit puissant cette nuit.

Sans rentrer dans les détails j'ai vu un nouveau monde derrière le nôtre dans une autre dimension. En fait nous vivions dans un monde mourant destiné au chaos et la guerre, j'ai pu passer de l'autre côté il y avait déjà beaucoup d'humain (ou d'esprits ?) là bas qui vivaient en totale harmonie dans une sorte de cité futuriste remplie de bâtiments étrange et de verdure...

 

Quel soulagement énorme et quel bonheur de me rendre compte que tout ce qu'on vit ici n'est que le masque d'un autre monde bien plus vaste...

C'est par vague que les humains sont emportés dans cette nouvelle dimension (le passage était symbolisé visuellement par des étincelle rouge très lumineuses), ceux qui ont conscience et qui sont lucide de la réalité de la vie étaient prioritaire pour le passage, les autres (symbolisé par des groupe de gens se se battant dans mon interprétation au réveil) sont destinés à disparaître et à s'auto détruire.
( Destinés à se lamenter un bon bout de temps oui effectivement, mais l’Esprit n’est jamais détruit.) 

 

 

Je peux discerner les aberrations illogiques de l'interprétation avec incrustation de mon quotidien dans l'imagerie (le rêve) et le sens profond (le message).Je considère ce rêve comme initiatique il était tellement puissant j'en était tout retourné au réveil et surtout "déprimé d’être ici" tellement la libération était merveilleuse.
Ce n'est certainement pas un hasard si tous ces voyages surviennent en ce moment, quelque chose en moi m'informe, en tout cas ça me secoue sacrément et je n'ai regardé ni lu dernièrement quoi que ce soit se rapprochant de ce genre de vision.
Waouhh

 

(Hé oui, waouhh, comme il dit. J’ai alors informer Sylvain de mon intention de publier tout cela. )

Monsieur Casault

C'est avec grand plaisir que je lis votre mail, je suis gêné par les fautes d'orthographe et de grammaire que j'ai pu laisser ici et là, je vous ai écrit à la hâte parce que je ne voulais pas perdre le souvenir fraichement imprimé dans ma pensée.

 

Depuis que j'ai pris connaissance de vos écrits, la découverte de l'ensemble de votre ''rapport'' lucide sur l'expérience humaine m'a tout de suite fait entrer en résonnance et votre façon rude et direct de dire les choses telles qu’elles sont est remarquable à l'époque du marketing wawawa dégueulasse. Bref pour moi comme pour beaucoup d'autres vous êtes l'allumeur de réverbères nécessaire pour voir où l'on pose le pied.
Avec toute mon admiration et mon respect.
Sylvain (aux pieds des Pyrénées qui sera ravis de vous héberger lors d'un futur voyage en France).