CONFERENCE DU 26 MAI 2010
Il y a peu d’ufologues chercheurs au Québec mais plusieurs qui se cherchent.  On voit bien quelques chroniques ici et là, des enquêtes ici et là mais il n’y a pas de profondeur AU NIVEAU DE L’INTERPRÉTATION PAR L’ANALYSE même subjective, pourquoi ? Parce que de nombreux ufologues  marchent sur des œufs, ils ne veulent pas  faire peur aux gens, mais dans les faits, ils ont peur de se mettre les Sceptiques du Québec sur le dos comme s’ils avaient de l’importance, leur alternative suggérée voulant que certains ovnis ne viennent pas d’ici et soient contrôlés par des intelligences supérieures n’existant pas, tout ce qui tend à démontrer le contraire est donc faux. Magistrale perte de temps !
De nombreux ufologues ont peur de se faire pointer du doigt comme des bizarres comme si c’était nouveau. Un ufologue bizarre est un ufologue qui se tient debout et non assis entre deux chaises. Ils ont peur d’être associé aux extrêmes. En ufologie les extrêmes sont soient les sceptiques obtus ou aux antipodes les crédules finis. Ils ont peur d’être associés aux raéliens  le groupe de celui qui se dit le frère de Jésus l’Élohim parce qu’il est aussi ridicule d’être un ambassadeur chargé de construire son propre édifice en faisant folâtrer des filles toutes nues dans un champ que de réduire le phénomène ufologique mondial à une série de méprises, d’inepties ou de canulars.
Quand je parle des chercheurs ufologues je parle de ceux qui ici, en Europe aux États-Unis et partout ailleurs dans le monde ont une vision basée sur une longue expérience sur le terrain. La mienne de vision est simple : la Terre n’est qu’un jardin d’enfance, une foutue garderie une maternelle à la rigueur et pas plus que cela. Je la partage avec de très nombreux chercheurs ufologues et à ce jour c’est une des plus répandues. C’est l’affolante éventualité de visiteurs venant d’un ailleurs indéfini impliqués dans une démarche tout aussi affolante au niveau de l’évolution de la race humaine depuis son apparition sur Terre dans un contexte de proportions cosmiques qui échappe à notre connaissance rationnelle, connaissance réduite par les limites même de notre science et de notre technologie. Il y a aussi une autre raison pour laquelle certains ufologues sont frileux. Ils craignent l’entrapment ou de se faire piéger par des rigolos ou des zélés ou des petits cons qui se cherchent un parking dans la vie et qui vont profiter de l’ouverture créée par un besoin de témoignages, pour s’infiltrer dans leurs dossiers avec de fausses déclarations soigneusement montées pour ensuite publiquement déclarer que le chercheur est crédule et non crédible parce qu’il a cru tout ce que ce faux témoin lui disait. Actuellement j’ai quelques-uns de ses dossiers en main et si je le sais, c’est parce que les innocents qui me les ont fait parvenir sont de petits amateurs. Mais il se peut qu’il y en ait encore qui m’échappent. Ca fait partie du travail d’ufologue d’être sujet à ce genre de manœuvres et celui qui démontre qu’il est malhonnête, de mauvaise foi et fraudeur dans ce processus c’est le faux témoin, celui qui commet le geste et non le chercheur, celui qui en toute bonne foi le subit.  Qui plus est, dans certains cas, selon certaines jurisprudences, ces gestes peuvent être réprimés par la justice et condamnés soit pour usurpation d’identité, malversation, abus de confiance dans un but diffamatoire sans parler de poursuites au civil pour dommages et intérêts si des dépenses par le chercheur ont été encourues à la suite d’un canular organisé.
POURQUOI CES PHENOMÈNES D’OVNI ET D’ENLÈVEMENTS EXTRATERRESTRES NE SONT PAS RECONNUS OFFICIELLEMENT ! Parce que les gouvernements  craignent comme la peste tout ce qui nuit au bon ordre des bons citoyens pourvoyeurs d’impôts et parce que les bons citoyens craignent comme la peste tout ce qui nuit à leur petite existence.
Le pouvoir et ceux qui y sont assujettis sont donc complices du silence. Il n’y en a probablement pas beaucoup dans cette salle parce que vous êtes ici, mais vous en connaissez une platée.
Les faits sont que depuis 63 ans, bon an mal an, les organisations les plus sérieuses et simultanément les plus critiques et ce depuis le Projet Bluebook jusqu’au GEIPAN en France en passant par le rapport Condon, ont fait la démonstration claire, nette et cristalline qu’il existe entre 5 et 29 % de dossiers d’observations inexpliqués, inexplicables.  Inexpliqués en français comme en anglais et comme en mandarin ne veut pas dire inexistants. Ils existent. Maintenant, si vous avez dans votre entreprise un scientifique qui considère que 5 à 29% d’éléments non identifiés dans son étude sur un tel volume, suffisent à mettre un terme à toute recherche, foutez-le à la porte avant même qu’il n’ait terminé sa phrase. Mettez-lui le dossier de Duboc du 28 janvier 1994 avec rapport témoins, rapport radar ou Lakenheath ou Falcon Lake  etc et quand il aura prétendument résolu l’énigme, il en aura cent mille autres à résoudre… le con !
Ces dossiers non identifiés existent. Cela fait 63 ans que ça dure. Maintenant que vous croyez à l’existence de ces Intelligences Supérieures ou que vous n’y croyez pas… je n’en ai rien à cirer. Et, vous ne devriez rien en avoir à cirer non plus que j’y crois ou pas. La question n’est plus à l’opinion des uns et des autres. La seule existence de centaines de milliers sinon plus de ces dossiers inexpliqués qui demeurent encore inexpliqués à ce jour devrait suffire à tout esprit intelligent.  Alors au vestiaire le mémérage, l’ostinage ou le taponnage et si quelqu’un s’y oppose alors à son tour de faire la preuve qu’il peut expliquer l’inexplicable  sans se casser les dents !  Et il a intérêt à être solide parce que dans cette salle il y a des gens qui savent très bien ce qu’ils ont vu et vécu ! Et vous savez quoi ? Ca n’en prend qu’un seul si vous y pensez bien.
Ma prétention ce soir est de vous dire que ces Intelligences Supérieures existent. Je n’y crois pas, je le sais. Je le sais parce  que je suis un homme qui depuis son adolescence a fait plus qu’explorer le sujet, lire des bouquins et jeter un œil sur les enquêtes des autres. Je suis allé sur le terrain d’abord en vélo, en voiture emprunté et avec ma propre bagnole, de  jour comme de nuit, 7 jours sur 7 sans compter les heures sur les 24 qui existent, j’ai rencontré les témoins, j’ai passé des heures et des heures avec eux, répartis sur des semaines parfois même des mois, et pour certains j’ai rencontré leur mère, leur femme, leurs enfants et certains de ceux-là j’aurais pu les élever tellement je revenais fréquemment!
Ma formation n’est pas académique, elle est éclectique. Je me suis allié à des spécialistes de tous les milieux pour développer certaines expertises. J’ai requis l’expérience de policiers enquêteurs, de psychologues, de psychiatres, de psychanalystes, de physiciens, d’exobiologistes, d’astrophysiciens, d’astronomes, d’archéologues, d’anthropologues et parmi eux quelques-uns étaient en même temps ufologues. C’est ce parcours qui me permet de dire que je détiens la preuve que des visiteurs, des Intelligences Supérieures nous visitent. Je la détiens cette preuve mais elle m’appartient, et je n’arriverai à la partager que si vous effectuer un parcours similaire pour l’évaluer ou alors si vous-mêmes avez été un témoin privilégié. Un seul vrai témoin d’un seul vaisseau étranger à notre planète et l’affaire est dans le sac. Un seul, pas des millions. Un seul. Il y a très longtemps que je l’ai trouvé et en bonus j’en ai des centaines d’autres.
Parmi les témoins avec lesquels j’ai travaillé, j’ai eu des exubérants, des flyés, des capotés et des illuminés, ça fait partie de la job, ça vient en paquet de six, en solde, livrés à domicile et ça va, on peut vivre avec. Mais surtout, j’ai travaillé avec des gens posés, calmes, méthodiques, et d’autres terrorisés, bousculés devant l’effondrement de leur perception du monde dans lequel ils pensaient vivre. Dans certain cas, être un témoin, c’est voir sa vie changer du tout au tout. J’ai en mémoire ma visite récente à un homme d’affaires qui après un an est encore incapable de se retrouver seul la nuit dehors sans éclairage. Mais j’ai aussi en mémoire une femme de 49 ans qui s’ennuient d’eux parce que quelque part au fond d’elle-même elle y voit sa vraie famille. Elle enseigne au Collégial, elle a toute sa tête. C’est comme ça depuis l’âge de 8 ans.
Pour peu qu’on s’attache à autre chose qu’un formulaire d’enquête l’ufologie est  une formidable et magnifique exploration de l’âme humaine. C’est pour cette  raison que l’aspect humain prime en ufologie et le négliger serait une erreur très grave. Notez que ces gens, les témoins,  sont les premiers à souffrir du secret. Ils se sentent menacés par le ridicule, ils voient bien et entendent bien ce que les gens racontent et comment ils réagissent simplement à la mention du mot ovni. Tout de suite, on the spot c’est le cri d’allégresse du gros con : aaahhh des petits hommes vaiiires , en soucoupes volantes suivi du rire imbécile du crétin satisfait.
Les rires gras, les rires de crevettes, les rires innocents, je l’ai ai tous entendus. Mais vous savez quoi ? J’éprouve à leur endroit une certaine compassion parce que ces rires sont en fait l’écho d’un profond malaise, un malaise que presque tous éprouvent avec raison, lorsqu’ils sont appelés à réfléchir aux conséquences incroyables qu’est le phénomène ufologique. Je ne suis pas un inconscient étourdi, je lis les journaux et j’écoute les nouvelles sur la politique, l’économie, la justice, les conflits domestiques et nationaux. En plus de leurs journées chiantes au travail ou à la maison c’est à ça que les gens pensent une fois la Game de hockey terminée, surtout si le Flanelle s’est faite lavée. C’est ça leur monde et c’est vrai, c’est vraiment ça leur monde, pas celui des ovnis ou des extraterrestres. Lorsqu’on essaie nous, de leur faire penser à ça, ça les dérange, ça les emmerde, ils ne le savent pas encore, mais en vérité l’idée qu’éventuellement ce soit vrai  leur fait peur et la meilleure façon d’évacuer la peur inconsciente ou pas, c’est de rire comme …si c’était drôle.
Ils rient, pas parce qu’ils sont épais comme un catalogue Sears, mais parce qu’ils ont la chienne. C’est comme ça parce qu’ils sont aux prises avec une thématique sur  laquelle ils n’ont aucun contrôle même par procuration. Quant on ne peut agir sur un phénomène il est plus confortable de l’ignorer, le discréditer que de s’avouer impuissants.: on peut combattre la grippe porcine surtout si elle n’existe pas vraiment, on peut combattre l’inflation, la déflation en jouant avec ses avoirs, on peut déjouer un crime en faisant appel aux policiers, un feu en faisant appel aux pompiers, mais on fait quoi avec ce phénomène ? Rien. On peut rien faire. On est même pas supposés savoir que ça existe.
Si le rire est le réflexe automatique  suscité par la seule mention du mot ovni, ce n’est pas le fruit du hasard ou parce que c’est drôle. C’est le résultat de deux raisons profondes qui repose sur le concept même  de la Terre n’étant qu’un jardin d’enfance. Une première raison remonte à une  épouvantable campagne fort bien organisée, depuis le  Pentagone du 14 au 18 janvier 1953 avec le Jury Robertson, un comité de scientifiques dirigé par la CIA, ce que nous savons maintenant. Ils ont déclaré que ce n’étaient pas les ovnis qui représentaient un danger mais les témoins. 1953 c’est vieux direz-vous mais il y a des évènements dont l’impact est permanent. C’est le cas. C’est comme 1980 pour un souverainiste : ça s’oublie pas. Le libellé de leurs conclusions nous replonge dans le scandale des commandites, l’opération Marteau, le dossier des garderies ou toute autre tentative de dissimuler la vérité.
Après avoir affirmé à trois reprises que les ovnis ne représentent pas une menace, sans jamais dire qu’ils n’existent pas, ils ont avancé dans le quatrième paragraphe de leurs conclusions que la menace réelle vient des rapports d’observations et je cite : ces rapports constituent une menace directe au bon fonctionnement des organismes chargés de la protection de l’État. Pas une seule fois dans la suite de ses conclusions le Jury Robertson n’indique que les ovnis sont des inventions, des histoires, des affabulations, il revient encore et encore sur la question voulant que les ovnis ne sont pas hostiles mais les témoins le sont et je cite : il faudrait que l’Etat intervienne par un programme intégré, destiné à rassurer le public quant à l’absence complète de forces inamicales derrière le phénomène.  Nous savons que suite à ce rapport sont nés divers règlements au niveau du secret entourant la présence d’ovnis et qui proviendraient de source militaire, les fameux AFR 200-2 et JANAP 146 qui condamnent à $10,000 d’amende et dix ans d’emprisonnement celui ou celle qui défiera cette règle. Googler moi ca, AFR 200-2 et janap 146, je n’invente rien. Mais par la suite, plusieurs chercheurs ont noté l’apparition d’une campagne de dénigrement fort bien organisée visant à couvrir de ridicule le sujet et ceux qui en parlent. Honnêtement j’ai toujours douté de ça jusqu’à dimanche le 18 avril dernier.
Dans cette dépêche de l’AFP on y apprend que le ridicule est une arme de destruction massive. : « Dans une étude publiée vendredi et intitulée Les limites de la violence une approche radicale de l’extrémisme » Jamie Bartlett Jonathan Birwell et Michael King du centre de réflexion londonien Demos, estime que c’est par le dénigrement, et le ridicule qu’on arrivera à détruire le mouvement Al Qaida et son chef en les dépeignant comme une organisation peu efficace, mal dirigée et pas cool pour un sou »   Utiliser le dénigrement et le ridicule sont des armes extrêmement efficaces et qui ont souventes fois fait leur preuve disent-ils.    Wow. Quelques semaines avant, j’écoutais le reportage d’un analyste des médias aux États-Unis qui disait : «  Lorsque les gens ne veulent pas croire en quelque chose, ou ne veulent pas aimer tel ou tel personnage, il suffit d’un mot contre lui, même s’il est entièrement faux, et le travail est fait.  Wow. Ca veut dire que si quelqu’un qui ne veut pas que les ovnis existent commence à être troublé par un témoignage, vous n’avez qu’à lui dire au sujet du témoin «  il devait être saôul comme d’habitude » et c’est terminé il est rassuré et convaincu qu’il y a rien là…..ouais le gars devait être saôul, comme d’habitude »
Lorsqu’un ufologue, donne des entrevues, des conférences ou qu’il publie un article ou un ouvrage, on entend «  Ok ok, admettons qu’ils existent, comment ça se fait que vous autres, vous le sauriez, pis pas les gouvernements, les hommes de science, comment ça se fait que c’est rien que vous autres les zufologues qui en parlent, c’est pas normal ça, c’est…ça fait pas sérieux, demandez vous pas pourquoi tout le monde se moque, y’a personne de sérieux qui en parle »
Évidemment c’est faux mais ceux qui le font leur font peur Mes bouquins sont paquetés de références en ce sens. mais…. ils ont raison sur un point : Un seul gouvernement à ce jour a affirmé publiquement que des êtres venus d’ailleurs sont ici parmi nous. Un seul et c’est le Japon. Le 21 décembre 2007, le Premier Ministre du Japon, Nobutaka Machimura a affirmé très clairement en conférence de presse qu’il croyait à l’existence des ovnis. Son ministre de la Défense a réagit deux jours plus tard en affirmant que c’était parfaitement plausible et que les forces japonaises devraient pouvoir réagir si des ovnis envahissaient le Japon. Mais il est le seul. Et comme les gouvernements ont beaucoup plus de ressources financières que n’importe quel ufologue ou groupement ufologique, l’homme de la rue a toutes les excuses valables pour dire que dans ce cas, c’est une fling, un trip, une passade et que ce n’est pas très sérieux. Par contre, très bientôt au mois d’août la Ville de Denver aux EU mettra sur pied sa propre Commission d’enquête sur les OVNIS et Phoenix ne tardera pas.. Mon oncle Régis se laisse séduire par ben des affaires mais il a eu sa leçon avec Clothaire alors oubliez ca !  La on joue dans le gras. Wilbur Allen, un employé de la Maison Blanche à la retraite et ingénieur également pour l’avion Présidentiel sous l’administration de Reagan, Bush Père et Clinton aurait pris depuis des années de nombreux clichés mettant en évidence la présence d’ovnis au-dessus de la capitale américaine. Dans une récente entrevue à la radio américaine il aurait déclaré s’être fait mis en garde très sérieusement de ne pas diffuser plus en avant ces photographies parce qu,elles pourraient déstabiliser la société américaine. Il a identifié celui qui l’a en quelque sorte menacé comme étant Everett Bellamy un recteur du Centre de Droit de Georgetown qui se faisait l’intermédiaire pour ce message, de John Podesta  du même Centre de Droit et ancien Chief of Staff de la Maison Blanche sous Clinton et un participant très actif dans l’équipe de transition du président Obama.  Ce genre de menace ne tient plus cependant et on le constate avec le Lieutenant Colonel Corso dont je vous reparlerai mais également avec ce monsieur ici. La on joue dans viande.  Le 8 mai 2010 l’ex-membre de la chambre des représentants de l’État du New-Hampshire depuis peu, Henry W Mc Elroy Jr faisait parvenir une lettre et une video aux médias américains, fort bien rédigée, et très claire, à l’effet qu’il a eu connaissance durant les années cinquante du fait que l’administration Eisenhower, le Président Eisenhower lui-même, aurait été promptement et officiellement mis au courant de la présence d’êtres provenant d’ailleurs sur Terre et qu’une rencontre pouvait être organisée. Mc Elroy a  toute sa tête, il est parfaitement lucide sur cette vidéo et démontre qu’après de nombreuses décennies au service de l’Etat, se retirant maintenant de la vie publique il n’a plus rien à perdre. Ni à gagner d’ailleurs puisqu’il offre gratuitement cette lettre et cette video déjà sur youtube.  Voici un extrait de cette lettre : Quand j’étais membre de l’assemblée législative de l’Etat du New-Hampshire, j’étais attaché au service fédéral des Relations de l’Etat et au Comité des Anciens Combattants. Il était important que je sois informé d’un grand nombre de sujets relatifs aux affaires de notre peuple et de notre nation. Ainsi que je l’ai compris certaines des affaires courantes étaient examinés et classifiées en diverses catégories : Au niveau fédéral, de l’Etat, du développement local et des questions de sécurité. Certains de ces documents sont rattachés à l’histoire de ce pays et c’est l’un d,eux qui m’emmène à vous parler ce soir.
Le document que j’ai vu, ( qu’il a eu entre ses mains) était un mémoire adressé au président Eisenhower. Un sentiment d’espoir imprégnait ce mémoire et il informait le Président Eisenhower de la présence permanente ici aux États Unis de visiteurs extraterrestres ( extraterrestrials visitors)) . Il était également spécifié que s’il le désirait, une rencontre pourrait être organisée et qu’elle allait être sans aucun danger.   Plus loin le représentant Mac elroy salue également le courage de tous ceux qui ont révélé d’autres aspects de ces visiteurs et cite notamment le Lt Colonel Philip Corso. Auteur du fameux livre THE DAY AFTER ROSWELL.
Cet aveu ne prouve pas qu’Eisenhower ait rencontré des extraterrestres comme le veut pourtant la rumeur qui circule à cet effet depuis des décennies, mais pour la première fois en 50 ans, un membre officiel du gouvernement jette un éclairage nouveau sur cette affaire. L’éventuelle rencontre de Eisenhower avec des visiteurs d’un autre monde en 1955 sur la Base Holloman , qui a toujours été considérée comme une grosse légende urbaine vient-elle de voir son blason redorée. Les faits sont les suivants.
Le 9 février 1955, le Président annonce à la presse qu’il se rend en Georgie pour quelques jours. Le 10 février il quitte la Base d’Andrew avec six autres personnes. Un charter avec de nombreux journalistes à son bord suit l’avion du président. De graves tensions internationales sont en cours impliquant un nouveau leadership en Union Soviétique et  une menace de la Chine Communiste à l’égard de Formose.  A 16h30 le président arrive en Georgie. Il va à la chasse aux cailles comme il l’aimait bien pendant une heure et se retire dans un chalet privé.
Durant les 36 prochaines heures Eisenhower sera introuvable. Le secrétaire de presse James Hagerty informe les journalistes que le président s’est fait traiter par un dentiste pour une gingivite.
La rumeur n’existe pas encore. Clark C. McClelland, un ancien dirigeant du programme des navettes spatialest de 1958 à 1992 raconte une toute autre histoire. Son témoignage indique que l’avion présidentiel le Columbine 3,  s’est posé très loin et hors de vue des membres du personnel de la base Holloman. Les radars ont été fermés et trois appareils non identifiés, ovales, sans ailes et autre équipement visibles se sont posés et quelques hommes dont l’identité ne pouvait être vérifiés sont montés à bord de l’un d’eux. Après 45 minutes, un homme que plusieurs ont identifié par son apparence lointaine au président Eisenhower est retourné à bord de son avion avec quelques autres personnes et est reparti, ainsi que les trois objets mystérieux. Comme tout le monde, je me suis moqué de cette histoire depuis que j’en ai pris connaissance en 1966. Or voilà, je répète que pour la première fois un membre du gouvernement raconte qu’il a été en possession d’un document indiquant qu’à cette époque Eisenhower a été informé de la présence d’ET sur Terre et qu’une rencontre pouvait être organisée. Mc Elroy reconnaît qu’il n’a vu aucun autre document prouvant que cette rencontre avait eu lieue.
Reste à savoir maintenant le traitement médiatique qu’aura cette révélation si on considère que malgré le poste qu’il occupait jusqu'à tout récemment, Henry Mc Elroy Jr n’est pas un personnage politique important ou connu. Il sera facile à démolir comme bien d’autres avant lui. il devait être saoul comme d’habitude. C’est une histoire à suivre. Vous le ferez vous-mêmes en cliquant Mc Elroy et UFOS sur Google.
Ce ne sont plus les seuls chercheurs ufologues qui entrent dans la danse. Récemment, l’Administration fédérale américaine de l’Aviation civile la FAA, a mit à la disposition du public un lien sur son site internet les dirigeant vers certains groupes ufologiques dont le MUFON. Le Ministère de la Défense britannique a mis en ligne l’ensemble de leurs dossiers sur les ovnis, on peut retrouver également des archives ufologiques au Centre National de Recherches du Canada, le GEIPAN en France est sous la tutelle du CNES une organisation gouvernementale, de même pour SIGMA récemment formée et dont j’attend très bientôt un premier rapport provenant d’une source interne d’ici une semaine ou deux.. Les choses commencent à changer. Le Brigadier Socrates Monteiro, ancien Ministre de l’Aéronautique Brésilienne a déclaré dans une très longue entrevue en avril dernier, que ses pilotes ont souvent eu a à en découdre avec des ovnis et  que la technologie de ces derniers est nettement supérieure à la nôtre. Vous savez quoi ? Il était foutument sérieux ! Feu le lIeutenant Colonel Corso dont j’ai parlé plus tôt, a signé en 1997 un affidavit notarié à l’effet qu’il avait été mis en contact direct avec le cadavre des êtres et le matériel récupéré au lendemain du fameux crash de 1947 à Roswell. Son livre a fait fureur mais son décès en 1998 a éteint le feu. L’ancien Ministre de la Défense du Canada sous Pearson et plus tard au Transport sous Trudeau, Paul Hellyer qui n’a quitté la politique active qu’en 2004 affirme avoir appris d’un général de l’Armée de l’Air Américaine que le Canada a toujours été au fait de l’existence des visiteurs d’un autre monde et que c’est pour cette raison que des années 50 aux années 70 le gouvernement a créé deux comités d’études et d’intervention à Ottawa. Magnet et Second Story. Ces interventions de Paul Hellyer n’ont jamais fait de bruit dans nos médias même si c’est un parlementaire de chez-nous.  Le Docteur Alfred Lambremont Webre qui en 1968 occupait un poste important au Ministère de la Défence à Ottawa, le quartier général du Defence Vetting Agency a pris connaissance à de multiples reprises d’internements psychiatriques obligatoires pour des gens qui prétendaient avoir été enlevés par des extraterrestres et simultanément des motifs de ces internements : national security. Nick Celgg leader actuel des Libéraux Democrates à Londres dans le tout nouveau gouvernement Cameron a insisté pour que son Chef nouvellement élu ouvre tous les dossiers ufos encore cachés pour que tout soit révélé. !
Malgré tout ça, et c’est bien peu par rapport à ce qui s’est dit ailleurs, malgré un 5% à 29% de dossiers encore et toujours non identifiés et non identifiables bien à l’abri dans les filières, l’homme de la rue se positionne assez aisément dans la case des sceptiques puisque son gouvernement n’en parle jamais, les hommes de science non plus, parce que les média ne rapportent presque rien, surtout ici au Québec. Ici, les seuls qui en parlent sont les ufologues, sur leur site web, dans des ouvrages, ou pire, dans des blogs sur lesquels le plus souvent on prend connaissance  du sens profond du mot niaiseries  provenant de certains intervenants!  Et dans certaines émissions dites populaires il y a toujours un insignifiant de service qui pour faire plaisir à son animateur lui fait des petites chroniques mesquines et cyniques sur le sujet des mythes modernes écorchant à peu près tout le monde et réglant ses comptes personnels du haut de sa petite stature. Donc là, rien de très édifiant, de très impressionnant ce qui me fait dire en quelque sorte que les gens qui doutent ont un peu raison de se moquer des ovnis si on tient compte du matériel pitoyable disponible sous ses yeux, quand il y en a.
Alors qu’est ce qu’on peut répondre à la question formulée plus haut ! Pourquoi ces foutus ovnis ne sont pas reconnus officiellement ! J’ai dit plus tôt, deux raisons profondes. Voici la deuxième.
Les humains qui préfèrent qu’une chose n’existe pas feront tout pour éviter de s’informer au cas ou ! C’est à plus grande échelle, la vitre qu’on remonte pour pas entendre le clounk clounk clounk de la transmission qui se déboîte.
Parce que la dynamique sociale et politique répond à une grande réalité qui relève de la psychologie de base de l’être humain. Il y a ceux qui croient aux ovnis et parmi eux, il y en a qui croient à toutte, ils avalent tout, le ver, l’hameçon, la ligne, le moulinet, toutte. Il y a ceux qui n’y croient pas, mais parmi eux il y en a une très grosse majorité qui en fait refusent d’y croire parce qu’ils ne veulent pas que ça existe. Ils ne veulent pas de cette éventuelle vérité parce que c’est un horrible scénarios qui charcute entièrement la perception du monde dans lequel ils vivent. On appellent ca du déni ! Et le déni c’est un virus qui frappe les femmes victimes de violence conjugale, les cas d’incestes, les prêtres pédophiles dans les années 50, le déni frappe fort et les ovnis aussi  font ca ! Confronté à leur déni ce qui se passe dans leur tête se résume par cette petite phrase : ok o0k je sais que tu ne mens pas, mais je te crois pas ! Un paradoxe qui fait hurler mais avec lequel ils vivent très bien.
Maintenant voyons ce qui s’est passé.
Si les bons citoyens ne veulent pas être dérangés dans leur petite vie, les gouvernements sont parfaitement d’accord avec le principe de ne pas les affoler. Le monde doit demeurer ce qu’il est, aussi illusoire soit-il.
En 1947 le phénomène ovni semble avoir commencé pour de bon, ce qui n’est pas tout à fait exact parce que bon nombre de rapports d’observations remontent au 15e 16 17 18 et 19e siècle, et bien avant, ce qui exclut l’hypothèse véhiculée par certains groupes, particulièrement des groupes  musulmans à l’effet que les ovnis sont des appareils fabriqués par les Américains à partir des plans découverts dans les laboratoires nazis. Si l’Amérique avait pu fabriquer des engins silencieux capable de manœuvres aussi affolantes et en état d’anti-gravité ils ne l’aient auraient pas  utilisés pour faire peur aux vaches, aux automobilistes sur la 40 ou aux clients de l’Hôtel Bonaventure à Montréal :  la guerre de Corée, du Vietnam et d’Irak n’auraient pas été ce qu’elles furent alors qu’ils charrient leur pitreries dans une autre cour ça ne tient pas. Donc en 1947 à cette époque, la dynamique sociale et politique des États-Unis était une poudrière sur le point d’exploser. A peine l’Amérique venait-elle de remporter avec ses Alliés la deuxième grande guerre mondiale que voilà que déjà la crainte morbide de voir les Soviétiques se retourner contre eux se pointait à l’horizon. Le communisme, dès 1947 et même bien avant était l’obsession des États-Unis et de l’Angleterre. Winston Churchill si on ne l’avait pas retenu, se proposait même de réarmer l’Allemagne, débarrassée des Nazis, en faire son alliée et partir en guerre contre Staline dès avril 1945 ! Georges Patton l’aurait suivi les yeux fermés et nous aurions probablement eu d’autres villes atomisées!
L’obsession de Staline en 1945 lui, était par contre justement de tout faire, pour mettre la main sur tous les secrets entourant la fabrication de la bombe atomique. Et là, sont alors nées de tous bords tous côtés, des organisations extrêmement sophistiquées visant à tout faire pour protéger un secret d’un côté et le percer de l’autre. La CIA est née en 1947. le MGB qui deviendra plus tard le KGB est né en 1946. C’est la guerre froide et les Américains ont peur !
Mais autre chose est survenue en 1947. L’écrasement de Roswell, précédé de l’observation d’une formation d’ovnis  au-dessus du Mont Rainier et non ce n’étaient pas des pélicans ou des rideaux de douche ! Avec les années, les flyings saucers, les soucoupes volantes allaient devenir un irritant majeur. Partout dans le monde. Incluant la Chine, l’Union Soviétique, mais ça, il faudra attendre des décennies avant qu’on ne le confirme.
En Amérique dans ces années-là, la stratégie du gouvernement est claire et s’impose par elle-même : nous avons promis au peuple américain que le communisme ne dominerait jamais le monde et que nous étions par la grâce de Dieu les maîtres du monde. We are the Champions! Nous sommes les meilleurs, nous sommes dans le camp de Dieu. Les Américains ne veulent pas admettre autre chose .Alors pas question d’aller bousiller tout ca et reconnaître officiellement au peuple américain que des engins contrôlés par une intelligence extérieure quelconque se moquent de nos chasseurs, survolent nos bases militaires impunément, et violent quotidiennement l’espace aérien sans que nous ne puissions rien y faire. Ce n’est pas le moment ! Ca ne le sera jamais d’ailleurs.  Nous savons qu’ils ne viennent pas d’ici, nous avons une sacré bonne idée de ce qu’ils veulent mais pas question que cela se sache. Dorénavant, UFOS will be ABOVE TOP SECRET.  Au Canada, on gardera un secret absolu pendant 20 ans sur l’existence de cette station de repérage d’OVNIS située à Shirley’s Bay à Ottawa tout juste en face d’Aylmer sur la rivière des Outaouais. C’est une base militaire et le Project Magnet est top secret et le restera tout comme le sera le Projet Second Story jusque dans les années 70. Lorsque Gordon Patterson de l’Institut des études aérospatiales de Toronto prendra la relève, les chercheurs canadiens en visite aux États-Unis pour rencontrer les autorités du Projet Bluebook seront tenus au secret et même à ce jour, comme me l’a confié l’un d’eux, Roy Tennison, ils ne peuvent révéler ce qu’ils ont vu. Même 40 ans plus tard. En 1969 à la Chambre des Communes on refusera de divulguer les tenants et aboutissants de l’Affaire Falcon Lake pour des raisons de sécurité nationale.
André Bédard, un Colonel du 22 e régiment attaché à Norad à Cheyenne dans le Colorado et que j’ai fort bien connu à Ottawa me confiera que lors de ses visites au Pentagone dans les années 80 il s’est fait dire, discrètement, que les termes BLUE étaient accolés à une division ultra-secrète ayant un rapport avec les UFOS. ( rappelez-vous le Bluebook)  A ma question :Pourquoi garder ultra-secret un sujet qui n’existe pas et qui ne fait plus l’objet d’aucun intérêt officiel depuis 1969! Il m’a répondu avec l’éloquence de tout bon militaire haut gradé québecois  :  Fouille moi stie mais c’est ça pareil!
En France lors de mon séjour de 2000 à 2002, j’ai été stupéfait d’apprendre que plusieurs militaires de haut rang et plusieurs membres des services de renseignements Français en veulent à mort aux Américains pour leurs activités de reverse technology c’est à dire l’application pour leur technologie, de principes ou de materiau récupérés après des crash d’engins, une reverse technology  qu’ils n’ont partagé avec personne d’autre et dont l’avion de type Stealth est le joyau. Voilà pourquoi le rapport COMETA a été produit en France en 1999 et remis au Président de la République, mais surtout, voilà pourquoi tout récemment la Commission Sigma sous les auspices de l’Association Aéronautique et astronautique de France sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur vient de voir le jour à Paris avec notamment d’ex-membres de Cometa, l’astronaute français Jean-Francois Clervoix, 3 fois dans l’espace,  l’ex commandant de bord d’Air France , un ami, Jean Gabriel Greslé mais aussi l’ancien directeur du programme spatial français à Kourou en Guyanne, Khoa dang-tran. Ces gens la ne sont pas des deux de pique et n’ont surtout pas de temps à perdre avec un sujet qui n’existerait pas. Quand le vient le temps de préserver sa réputation il n’y a pas plus frileux qu’un Français, croyez-moi !
Les présidents Bush, Clinton, Obama sont-ils au fait des activités ufologiques secrètes de leur gouvernement ? Oui mais pas au même niveau, ca varie d’un président à l’autre mais il y a fort à parirer que pour la majorité d,entre eux ils n’en savent sans doute pas plus que vous et moi. Parce que comme vous et moi ils n’ont pas accès à plus que des rumeurs sur le secret. Pourquoi ? Parce qu’ils sont élus pour 4 ans, ils sont de passage, imprévisibles et dangereux. Ils pourraient, selon leur politique intérieure, se mettre à tout déballer sur la place publique et c’est une option intolérable, inacceptable pour ceux qui contrôlent l’information depuis 63 ans. Même les président sont on a need to know basis, informés que si nécéssaire. Sur ce point, Spielberg a visé juste avec sa série télévisée Taken. Un gouvernement dans le gouvernement n’est pas une folie née dans le cerveau des conspirationnistes du web, ca se tient. On le vit ici .Combien de fois au cours de ma carrière à la radio, des hauts fonctionnaires tant du Fédéral que du Provincial m’ont dit hors d’ondes : «  Le ministre ? c’est un tata, fera pas long feu et de toute façon il fait ce qu’on lui dit » dans ce cas, pourquoi Eisenhower aurait-il été différent ? Parce qu’en 1955, tout n’était pas en place pour fermer le bidon de façon très hermétique. Mais il y a autre chose.
Si un changement s’impose un gouvernement ne le fera que s’il fait le plein de votes potentiels. Autrement il ne bougera pas qu’importe l’urgence de la situation apparente..
Tant qu'un changement majeur au sein d'un gouvernement et qui risque d'affecter sérieusement la structure sociale d'un pays ne signifie pas un apport massif de votes positifs pour l'administration en place, rien ne sera fait. Plus la masse d'électeurs est importante, comme notamment les 300 millions et plus d'américains, moins le gouvernement ne va bouger. Le chercheur ufologue canadien Grant Cameron est très clair sur ce point et je partage entièrement sa vision.
Prenez le Québec par exemple, l'environnement, les accommodements raisonnables, les garderies, les agences de la santé, les commissions scolaires et combien d'autres thèmes sont des problèmes relativement simples à solutionner À VOS YEUX À VOUS. Et vous ne comprenez pas pourquoi le gouvernement ne bouge pas, et vous êtes déçu et cynique à son endroit parce que tout ce qui est évident et qui tombe sous le sens, semble échapper aux politiciens et dès lors on les considère incompétents ou pire, corrompus. Mais en réalité ce n'est pas une question, à tout coup d'incompétence ou de corruption. Universellement, la structure même d'un gouvernement est telle que par sa nature il est le dernier a réagir, à bouger, à changer drastiquement les choses parce que sa survie dépend des votes et que des votes. Je ne vous apprend rien en vous disant que la première et la seule préoccupation d'un parti politique qui remporte la victoire, le lendemain, est de remporter la prochaine 4 ans plus tard. Le Parti est plus important que celui qui en est le chef parce que le vrai chef d’un Parti c’est le Parti et je ne suis pas loin de penser qu’a leurs yeux le Parti est plus important même que le gouvernement qu’il forme... Marcher sur des oeufs, faire extrêmement attention et brasser le moins possible devient alors la finalité de l'exercice du pouvoir.
Maintenant faites un effort je vais vous demander de visualiser Stepehn Harper !
Alors imaginez, que le gouvernement canadien détienne actuellement des informations qui confirment la nature exotique et extérieure à notre monde des ovnis. Ces informations, pour les préserver d'une diffusion maladroite sont enfermés dans la voûte du secret en fonction de la sécurité nationale. Même principe aux États-Unis et dans presque tous les pays du monde. Et là soudainement, imaginons Harper qui se met à s'intéresser autant aux ovnis qu'au curling, il se découvre sur le plan personnel une passion dévorante et réalise que son gouvernement détient des informations.
La oui, je fais de la fiction rassurez-vous. Donc si Harper veut fusionner cette passion à ses activités politiques il va se heurter aux points suivants : il devra d'abord convoquer son Ministre de la Défense et des Affaires extérieures. Ces deux-là n'en ont rien à cirer des ovnis et ils sont en poste depuis quelques années seulement et n'ont jamais posé de questions. Là ils reçoivent le mandat du PM de fouiller et de poser les bonnes questions aux hauts fonctionnaires et haut gradés de leur ministère respectifs. Obstacle majeur : ces gens-là ne sont pas élus, leur poste est le leur depuis 20 35 ou 45 ans. Certains d’entre eux savent. Mais pendant ce temps là, il est très clair que les instances du Parti Conservateur, les gens du privés qui sont derrière le Parti et qui tirent les ficelles sont mis au courant de la démarche du Premier Ministre.  Les réactions vont venir de partout et en moins de 12 heures Harper sera placé devant la mise en garde suivante : pas question de prononcer le mot ovni de manière officielle. Les militaires s'y opposent, les hauts fonctionnaires s'y opposent, le caucus du Parti s'y oppose,  le Parti s'y oppose et les influents derrière le Parti aussi. Un puissant lobbying interne va se mobiliser à la vitesse de la lumière pour calmer les ardeurs du premier Ministre qui après tout n’est qu’un prête nom pour sauvegarder les apparences de la démocratie mythique. Avant même que la rumeur ufologique n'atteigne les journalistes affectés à la Chambre des Communes, au Parlement, Harper va aussitôt mettre un terme à ses démarches, rappeler ses ministres et vous n'en saurez jamais rien. C’est ce qui s’est passé aux Etats-Unis sous Clinton. Dan Burton un très haut placé de l’ administration américaine  en 1993 était sur le point de mettre en marche la grosse machine pour entreprendre un disclosure, une révélation totale sur les ovnis, pour l'administration Clinton à la demande de ce dernier lui-même convaincu par Laurence Rockfeller. Le docteur Steven Greer un ufologue américain en charge du projet Disclosure était convaincu que ca y était, puisque Burton lui avait demandé de lui préparer un document pour aller de l’avant, ce qu'il a fait. C’est alors que Burton aurait réalisé qu'il était surveillé par des individus dont il ne savait rien malgré sa formidable position au sein du gouvernement et un an plus tard, Greer n'entendit plus jamais parler de lui. Dan Burton ne sera plus jamais  son allié ni son ami sur Facebook et s'enfermera dans un silence sépulcral ou dira :UFO’s what the hell are you talking about ???  Très récemment le député du Parti Libéral Démocrate à la Douma, Andrei Lebedev, s’est adressé au Président de la Russie Dimitri Medvedev parce qu’il craint que le Président de la république du Kalmykia, Kirsan Ilyumzhinov, (iliumzinove) se soit compromis avec des intérêts d’origine non terrestres en 1997. Il réclame une commission d’enquête identique à celle pour laquelle les citoyens de Denver dans le Colorado vont voter en août 2010 pour réclamer eux aussi une telle commission.
Les Américains ont-ils maîtrisé le voyage dans le temps ? Non, mais théoriquement c’est maintenant possible. Tous ont entendu la déclaration de Stephen Hawking concernant le danger d’attirer l’attention de civilisations extraterrestres mais personne ne semble avoir noté ce qu’il a dit très clairement sur le canal Discovery, dans le même souffle : Le  Prof. Hawking’s déclare dans le cinquième épisode de la série qu’il est maintenant théoriquement possible de voyager dans le temps, ce n’est plus un mythe et il décrit un portail  le permettant, dans des termes rigoureusement identiques à ceux dénoncés par Le docteur Andrew Basiago de l’University de Cambridge concernant le projet Pegasus et visant à effectuer des essais dans les années 70. Il fut discrédité lamentablement pour ses propos. Mais pas Hawking.  Cela ne signifie pas que les Américains maîtrisent le voyage dans le temps c’est bien évident parce que Bush n’aurait pas volé l’Etat de la Floride aux primaires, mais ca démontre que les expériences menées secrètement par les Américains sont autrement plus flyés qu’on le pense et que cacher ce qu’ils savent de l’existence des ovnis n’est pas la moitié de leur force.. Le lt Gen Jerry Mataparae, responsable de la Defense en Nouvelle Zélande a autorisé en Janvier 2010 la déclassification de dossiers ovnis et certains très crédibles remontent à 1908 mais tel que prévenu par le Lt General, certains dossiers vont demeurer sous embargo. Lesquels ? et pourquoi si ce ne sont que des fadaises ? En janvier 2010 également un sondage commandé par le Los Angeles Time révèle que 69% des répondants approuvent l’idée que la ville de Los Angeles mette sur pied un Comité d’études sur les phénomènes ufologiques à l’image de celle de Denver qui sera en fonction au mois d’août prochain.  Mais attention…. il ne sert à rien de rêver et de s’exciter les organes sur Internet : Ni Harper, ni Sarkozy ni Obama et j’ai mes doutes sur Dimitri Medvedev,  ne lèveront le petit doigt pour l'ufologie. Obama s’est presque fait castrer avec son programme de santé, Harper ne fait que marcher les fesses serrées d’autant plus qu'il est minoritaire et Sarkozy n'ira jamais rendre sa position déjà très vulnérable en offrant à ses opposants l'occasion de le ridiculiser à pleines portes s’il avait l’audace de seulement prononcer le mot ovni. Même sans accent.
L’amnistie pour les tueurs de témoins et de chercheurs serait-elle la porte de sortie ?
Jim Sparks, un ami mais également l’enlevé le plus crédible qui soit, originaire de Floride travaille actuellement sur un projet de loi privé, visant à offrir une amnistie générale à tous ceux qui voudraient bien mettre un terme au secret. Pourquoi une amnistie ? Parce qu’ils ont fait tué des centaines de gens sinon plus, des témoins, des chercheurs et surtout des employés du gouvernement trop bavards. Ceux qui n’ont pas été exécutés ont été traînés dans la boue, accusés de crimes qu’ils n’ont jamais commis et complètement discrédités, ils ont manipulé les marchés boursiers, falsifié des recherches, désinformé et surtout bâti des fortunes colossales à partir des produits provenant de la reverse technology  qui je le répète est la technologie fabriquée à partir de celle obtenue  par des artefacts exotiques provenant de crash ou carrément remis aux humains en échange de certaines libertés d’action, sans parler du secret absolu sur leur présence.
Ah parce que vous trouvez que je fabule ou que j’en fume du bon ? Désolé pour moi un joint c’est encore une patente qui se tire et non qui se fume
Alors quoi, en soutenant l’hypothèse que ces Intelligences Supérieures sillonnent les cieux de toutes les nations depuis des décennies et sans doute depuis des siècles sinon des millénaires  vous pensez qu’ils sont ici pour cueillir des branches mortes ? du sel ? Vous pensez qu’ils sont ici pour voler notre eau douce ou prendre des photos de rave sur les plages de la côte ouest américaine ou ratatiner des champs de Lavande en France ?  Ou pire encore qu’on les voient par hasard lorsqu’une fenêtre spatio-temporelle s’ouvre par mégarde ?  Non. Ils sont en business ici et c’est pas de la rigolade. Si je met bout à bout tout ce que j’ai appris depuis 44 ans ça dépasse l’entendement, c’est énorme, c’est plus grand que nature, certains aspects sont inquiétants et d’autres rassurants, mais chose certaine c’est ENORME
Les objets mystérieux observés par millions depuis toujours ne sont pas que des objets lumineux ou métalliques. Ce qui caractérise les dossiers inexpliqués c’est le comportement de l’objet, visiblement contrôlé par une intelligence et à en juger par les performances de l’objet, une intelligence nettement en avance sur nous d’où le terme Intelligences Supérieures. D’où qu’elles viennent n’a aucune importance pour le moment mais elles ne viennent pas d’ici, ça c’est très clair. Le débat entre ufologues à savoir qu’ils proviennent de d’autres mondes habités et lointains, de notre galaxie ou de d’autres galaxies ou qu’ils proviennent d’un espace-temps parallèle au nôtre ou d’une autre dimension située dans un univers invisible à nos yeux même si nous y étions, comme Jacques Vallée et John Keel l’ont prétendu  ou même du futur, est un débat intellectuel fort intéressant, distrayant. On peut passer de très belles soirées la-dessus, bien arrosées, mais moi ça me laisse indifférent parce que ce qui m’obsède et ce qui devrait vous obséder, c’est :  leur motivation, leurs intentions, leurs objectifs à court, moyen et long terme et non pas d’où ils viennent. Quand les Incas ont subis les tourments des Conquistadors la question à se poser à l’époque était que veulent-ils et non pas viennent-ils de l’Espagne, du Portugal ou de la Namibie. On s’en fout,. Quessé qui veulent ! Voilà la question et les choses eurent été différentes s’ils avaient eu la réponse.
Ne demandez pas aux scientifiques de s’impliquer, ces gars la carburent aux subventions parce que tout comme vous ils ont une hypothèque à payer. Et personne ne subventionnent l’ufologie !
Mais aussi parce que si l’ensemble de la communauté scientifique refuse de s’intéresser au phénomène ovni c’est parce que cette base de données, cette banque de faits reposent en grande partie sur des témoignages d’êtres humains. La science empirique de la physique et la chimie moléculaire préfère les phénomène naturels aux humains, elle  n’aime pas les humains, ca bouge tout le temps ! Ca change d’idée. Or les ovnis c’est pas un phénomène naturel qui se répète de la même façon à chaque fois. Un scientifique qui étudie la dynamique électromagnétique de la foudre va se rendre à Tampa en Floride et y installer son observatoire permanent sur place, parce que c’est l’un des endroits dans le monde où la foudre est la plus fréquente. Il n’a qu’à attendre, analyser et théoriser. Un éclair c’est un éclair. Et ce n’est pas controlé par une intelligence dotée d’une intention.
Mais un ovni ce sont des millions d’ovnis. Imprévisibles, manœuvrant différemment, se comportant différemment à des altitudes différentes avec un déploiement de luminosité, ou pas,  de couleurs, ou pas, se posant parfois, ne se posant pas une autre fois, les RR-2 sont différentes, avec des effets sur l’environnement qui varient d’une fois à l’autre. A Trans-en-Provence les végétaux ont pâti, à Ste Marie de Monnoir ils ont rajeunis, dans un cas, il y a de la radio activité dans un autre, de la chaleur, dans un autre des maladies sont causées, dans d’autres, elles sont guéries et dans de nombreux cas ils ne passent rien.. L’homme de science refuse donc de se pencher sur cette question : elle est trop fantaisiste pour son univers élégant. Mais il y a pire : les IS qui contrôlent ces ovnis ne semblent pas non plus être disposées à se montrer ouvertement et ça ce n’est pas rassurant.
J’ai toujours dit et je le répète encore ici ce soir, le travail d’un ufologue doit être similaire à celui d’un enquêteur de la division des crimes contre la personne. Après tout, il y a là une similarité : une observation d’un comportement douteux rapportée par un témoin et dans le cas d’un enlèvement,  il y a une violation physique d’une personne par une forme de vie intelligente dotée d’une intention. Elle n’est peut-être pas criminelle dans son esprit mais ici sur Terre, enlever une personne contre son gré et lui faire subir quelque pratiques d’apparence médicales dont l’insertion d’une sonde de quatorze pouces dans le trou de balle,  c’est un crime.
Alors quels sont les faits ! En 2010 on sait plusieurs choses qu’on ignorait il y a 43 ans quand j’ai débuté. La dynamique des enlèvements fait partie intégrante de l’ufologie que cela plaise ou non. La dispute des ufologues à savoir que certains sont pour et d’autres sont contre est dérisoire, parce qu’éliminer le phénomène des enlèvements d’un revers de la main sous prétexte que ça ne colle pas avec une théorie toute autre est un geste aussi cynique que le sceptique qui balaie l’ensemble du phénomène ovni sous prétexte qu’il est impossible qu’ils existent. La théorie des enlèvements est basée sur des faits aussi réfutables que les observations classiques d’ovni. Elle a été étudiée depuis le début, dès 1966, par des professionnels de la santé mentale.  En 1992, le fondateur de la chaire de psychiatrie de l’Université Harvard le  regretté docteur John E Mack  s’est associé à plusieurs autres hommes de science pour convoquer les spécialistes à un panel de cinq jours dans les locaux du Massachussets Institute of Technology à Boston.
L’invitation a été lancée par le docteur John E Mack du département de psychiatrie de Harvard et David E. Pritchard,  professeur de physique au MIT)  Pritchard n’est pas un petit laborantin qui traficote des molécules de polymère pour fabriquer un casque de cycliste qui lui grille le cerveau quand il fait pas son maudit stop. Il est un des pionniers dans l’étude de l’interaction des particules élémentaires avec la lumière qui a mené à la création de la science de l’optique nucléaire. On parle ici de physique quantique avec des applications pratiques dont la mise au point d’un interféromètre atomique et d’un gyroscope à ondulation atomique. Il a été par la suite le mentor de Eric Cornell co-récipiendaire du prix Nobel de Physique en 2001. Cela ne signifie pas, que tout ce en quoi, peut croire cet éminent physicien est vrai. Ca veut juste dire que c’est pas un tarpon et  qu’un grand homme de science, UN chercheur, a accepté et même proposer à des spécialistes de partout dans le monde de se pencher pendant cinq jours sur une question aussi irrationnelle à priori que les enlèvements extraterrestres.
Mack et Pritchard sont des chercheurs qui ont fait avancer l’ufologie, ils sont parmi les très rares qui en ont eu le courage, particulièrement le docteur Mack, décédé malheureusement en 2004 sous les roues d’un chauffeur ivre à Londres. J’étais juste content de savoir que ce n’était pas à Paris sous le pont de l’Alma ! je serais devenu méfiant ! je le suis pareil soit dit en passant !
Je reviens donc à cette rencontre de Pritchard, Mack et plusieurs autres spécialistes au MIT en 1992. Cette rencontre de 1992 est historique mais pas un Québécois n’est au courant à moins de s’être personnellement impliqué en ufologie pour se taper le livre, en anglais, du journaliste scientifique CDB Bryan qui a rédigé un petit chef d’œuvre de 600 pages. Mon premier bouquin Certitude ou fiction résume tout ça et j’y ajoute des cas d’enlèvements sur lesquels j’ai moi-même travaillé. CDB Bryan termine son livre en disant qu’au début il s’y est rendu avec l’attitude du gars qui dit : je n’y crois pas jusqu’à preuve du contraire et j’en suis ressorti avec l’attitude du gars qui dit : Dorénavant, il faudra qu’on me prouvent que ça n’existe pas ! L’universitaire Don C Donderi de Mc Gill en psychologie y était ! Et croyez-moi toutes les alternatives voulant que des troubles du sommeil en soient à l’origine ont été écartées comme étant l’explication finale et salvatrice pour l’ego démesurée des chercheurs fermées à la recherche dans ce domaine!
Partant du principe que les enlèvements sont donc une série de faits existants, le retour d’informations de la part des enlevés est donc primordial. Je fais donc ce qu’ils pratiquent au Bureau d’analyse du comportement du FBI à Quantico : un profilage de victimologie.  Pas des victimes elles-mêmes qui n’ont rien de spécifique et connu encore à ce jour en commun, comme leur séquence d’adn ce qui serait très révélateur à mon point de vue, mais un profilage de ce qu’elles ont vécu. J’ai analysé des centaines de cas depuis 1984 et j’en ai investigué personnellement plusieurs dizaines et je continue encore à ce jour.
Outre les expériences de type génétiques et médicales il existe un tissu d’informations assez solide pour être analysé. En bref cela peut se résumer ainsi : il y aurait actuellement et ce depuis des lunes, une très vaste opération de création d’êtres hybrides à partir du matériel génétique humain et non-humain. Simultanément le sort de la planète semble être au cœur d’une préoccupation majeure chez les ravisseurs, et cela bien davantage que le sort de l’humanité. D’ailleurs un survol du phénomène ufologique en parallèle avec l’histoire démontre que ces IS ne sont jamais intervenues directement et massivement pour empêcher, modifier ou détourner nos actions guerrières ou empêcher la mort de milliers et parfois de centaines de milliers de gens lors de désastres naturels. Par contre, on apprend qu’ils seraient intervenus à de multiples reprises au niveau de notre armement atomique qui selon eux, menace davantage la planète que l’humanité, dont ils semblent à priori se foutre éperdument..
Donc, partant de ces faits on peut élaborer une certaine hypothèse. Ces IS seraient en train de créer pour leur avantage et possiblement le nôtre, une race d’êtres vivants, amalgamant les qualités supérieures de leur propre race aux qualités supérieures de la nôtre. Ne hurlez pas !
A une échelle bien moindre c’est ce que nous faisons tous les jours. Nous le faisons avec des plants de rosiers, des épis de blé d’inde, des lapins, des taureaux reproducteurs, et chaque fois qu’un européen se croise avec une asiatique, un  magnifique Eurasien voit le jour, et dans d’autres cas ce sont des métis ou des mulâtres.  Ces opérations seraient menées depuis fort longtemps et la technique utilisée est  aussi facile et simple pour eux qu’impossible pour nous. Le sujet et apparemment parfois massivement, les sujets sont carrément enlevés de leur lit ou de leur véhicule, placés dans un état de conscience altéré qui bloquera leur mémoire active à leur retour, comme dans le cache d’un ordinateur, totalement, partiellement ou dans certains cas pas du tout comme ce fut le cas pour Jim Sparks.
Les remarquables études de Mack sur cet aspect et les recherches que j’ai menées dans cette direction laissent supposer et là ce n’est pas  clair si ce sont tous les enlevés ou certains d’entre eux, auraient d’une certaine façon un lien très étroit, et quand je dis très étroit je parle de liens puissants, très forts, basés sur une connaissance établie au cours de toute une vie, mais qui serait en parallèle avec la vie normale qu’ils mènent. C’est d’ailleurs là que la dimension psychospirituelle entre en jeu comme un coup de tonnerre.
Voici une autre raison pour laquelle les autorités ne tiennent absolument pas à vous révéler ce qu’ils savent. Ca ne leur tente pas de vous informer qu’il faudra par la suite ré-écrire toute l’histoire de l’humanité depuis ses débuts, et toutes nos religions en entier sans aucune exception. Depuis des décennies des chercheurs très sérieux, pas des loufoques, commencent à se demander très sérieusement,  si nos religions, nos mythologies et ce depuis l’homme primitif ne sont pas le fait de ces rapports complexes entre l’homme et ces êtres venues de l’espace et que nous aurions confondus avec ces dieux venus du ciel, bref une question de vocabulaire. L’étude la plus récente nous vient du ctr admiral Gilles Pinon de la Marine Francaise qui a publié dans les années 2000 un ouvrage dévastateur sur le caractère religieux des apparitions de Fatima. De toute évidence c’est un ovni classique avec les effets classiques d’un ovni qui a été observé par près de 50,000 personnes mais attention : c’est la Vierge Marie qui théoriquement attendait debout sur un arbre que le cirque achève pour livrer ses secrets aux trois enfants. Ovni classique + Vierge Marie = foutu problème théologique !  Gildas Bourdais et des dizaines d’autres auteurs je n’exagère pas, ont fait une analyse extrêmement rigoureuse des récits de tous temps concernant les anges les dieux et autres créatures venues du ciel. Leur comportement, adulé par un peuple rompu à une religion qu’on leur rentrait dans la gorge est pourtant identique à celui de très nombreux cas d’enlèvements. Anges + extraterrestres = un autre foutu problème théologique.  Encore plus quand Jésus-Christ lui-même parle de son retour éventuel avec les armées de mon Père, ces anges qui viennent des cieux !  Si là t’en veux un problème théologique foutument immense  c’est le gros lot ! Je suis en train de travailler sur ce type de dossiers d’ailleurs ce qui m’emmène à vous demander, si vous avez été témoin du passage d’un ovni, très proche de vous à moins de 150 pieds d’entrer en communication avec moi sur mon site www.jeancasault.com et j’aurai un formulaire spécifique et très différent à vous soumettre.
John E Mack reconnaissait assez candidement que la possibilité d’un lien à vie très fort mais inconscient entre les enlevés et leurs ravisseurs est l’aspect le plus troublant de tout l’ensemble de l’ufologie ! Il n’a pas inventé cela, il l’a constaté parce qu’il est allé bien au dela du simple traumatisme engendré par l’évènement. Outre un lien très étroit et souvent d’ordre spirituel, dépassant de loin les manipulations médicales il a noté l’apprentissage d’une forme de langue étrangère écrite. Il y a une semaine j’ai reçu par courriel un extrait de ce type de langage que m’a soumis un témoin. Il est en tous points comparables à d’autres que j’ai recus de source totalement différentes il y a quelques mois. D’après mes informations, il pourrait s’agir du langage primal duquel l’alphabet de tous les peuples sont finalement devenus les descendants particulièrement la langue hébraïque, tiens tiens, le peuple des anges..   Apprendre un tel langage signifie donc que les enlevés sont appelés à jouer un rôle quelconque. Mais ca va plus loin. Micheline du Nouveau Brunswick a vécu a 8 ans une expérience dont ont été témoins sa sœur et deux garçons qui encore aujourd’hui à 49 ans provoque chez elle une puissante émotion, de nostalgie, pour sa vraie famille… En d’autres termes, les enlevés pourraient très bien être de grands partenaires et non des victimes. Je connais certains d’entre eux. Maintenant, si un tel croisement génétique est possible et si un tel genre de relation est possible c’est que leur race et la nôtre sont compatibles et que surtout, à un niveau de conscience supérieure et inaccessible pour notre cerveau, nous nous connaissons, fort bien !  Ce qui relance cette hypothèse élaborée par Sendy, Moatti, Gardner, Sitchin Bourdais et plusieurs autres à l’effet que non seulement nos récits sacrés mais nos mythologies semblent démontrer que notre propre race, depuis l’homo erectus seraient  déjà le résultat d’une immixtion qui se serait produite, il y a des centaines de milliers d’années d’où notre parenté de toujours.
Ce qui relance une autre hypothèse, que ces IS sont ici depuis toujours et que nous sommes leurs sous-produits d’ou le titre de mon second livre ET SI LA TERRE N’ÉTAIT QU’UN JARDIN D’ENFANCE ? et qui relance l’hypothèse mentionnée tout à l’heure voulant que tout comme les Incas et les Aztèques ont divinisé au début les conquistadors espagnols, aurions nous divinisé aussi  les anges, les archanges, les prophètes et nos grands leaders religieux incluant Jésus ? que les apparitions mariales dont celle de Fatima soient une rencontre rapprochée du 3 em type par des êtres tout simplement différents de ceux qui ont enlevé Betty et Barney Hill  Et que le célèbre Ashtar ne serait nul autre que le plus célèbre Archange Michel ? Réalisez-vous l’énormité de tout cela et simultanément l’insignifiance de notre existence actuelle dans un tableau pareil ?  Réalisez-vous que nous ne pourrions être qu’une belle bande de primitifs attardés convaincus d’être les meilleurs mais qui en réalité ne sont que des bouseux uniquement capables de s’entretuer et de ravager leur propre planète ? Et que leurs liens avec nous n’a de valeur pour eux comme pour nous, que lorsqu’il se situe à un niveau de conscience altérée  c’est à dire quand on s’interroge intérieurement et qu’on pénètre profondément à l’intérieur de soi plutôt que de comparer Kalak avec son vis a vis des Flyers ? Ajoutez à cela la très forte probabilité que des éléments hostiles se soient glissés au-travers et le portrait très terrien de notre humanité dans un cosmos gigantesque et affolant de vie devient disons un portrait d’enfant. Oui la terre n’est qu’un jardin d’,enfance, une garderie et ce n’est pas en remportant la coupe Stanley, la coupe du monde de soccer  ou en changeant de coupe de cheveux que ca va changer .
Alors imaginez que des êtres humains détenant un pouvoir obscur sur nos gouvernements soient parfaitement au courant de tout cela. Depuis fort longtemps. Depuis le début. Imaginez maintenant que vous êtes l’un d’eux. Allons plus loin, imaginez qu’un jour on vous demande s’il serait sage de tout déballer ça au grand public, par une conférence de presse mondiale commanditée par les Nations Unies lors d’une rencontre de tous les grands leaders de la planète et que maintenant il faut réécrire l’histoire des hommes, de leur apparition sur Terre, de leur religion, de l’origine de leur civilisation !  Honnêtement répondez à ça. Et tenez compte dans votre réponse que si nous Québécois serions peut-être capables de composer avec ça, qu’en est-il des populations dominées par des religions très agressives autant celles des américains et canadiens fondamentalistes de la Bible Belt que les islamistes du wahhabisme intégriste ? Et les milliards d’Hindous et de Chinois eux, comment prévoir leur réaction ? Sans parler de la réaction des marchés boursiers et de l’ensemble des économies, qui paniquent juste parce que la Grèce est en train de fondre sur le poêle ? Qu’en est-il  d’un phénomène de violence potentielle à l’endroit de tout ce qui serait perçu comme une menace extraterrestre ou à l’inverse, de la formation de grandes religions adulant ces êtres, ce qu’a commencé  Raël après tout. Ce serait quoi votre décision ?  Tiens je parlais des Québecois, imaginons que la grande révélation a eut lieu, le vaisseau-mère flotte au-dessus du Parc des Champ de batailles, les journalistes montent à bord et un smart demande au grand leader s’il est souverainiste ou fédéraliste ? Qu’importe la réponse oui, non ou on s’en tape,  juste là, le chiar va pogner pour les 3000 ans à venir ! Alors le diriez-vous ?
Sais pas, mais moi je déballerais tout. Je suis un citoyen de passage sur cette planète totalement irresponsable et je n’en ai rien à cirer des révoltes, des effondrements boursiers, des éclats de violence, des émeutes et de tout le cirque : tout ça plutôt que vivre dans un monde  arriéré et primitif qui a besoin d’un sérieux coup de pied au cul, de proportions cosmiques, alors moi je déballe tout sans aucune hésitation !
Les exigences de la science empirique font que je ne peux rien prouver, mais je sais une chose, concernant la science empirique, elle a ses limites et le savoir actuel  est aux limites de la science. À la suite du blocage complet de son hémisphère gauche par un caillot de sang, la neuroanatomiste Jill Bolte Taylor, dans un excellent ouvrage intitulé My stroke of Insight : A brain scientist’s personal journey, explique que tant de choses concrètes et abstraites découlent du simple fait que l’hémisphère gauche est construit comme un ordinateur en série et donc apte à la logique alors que l’hémisphère droit est construit comme un ordinateur en parallèle, donc apte à l’intuition. L'hémisphère droit est plutôt intuitif dans son traitement des données. L’hémisphère gauche lui est plutôt analytique
Il nous faut deux hémisphères complémentaires et distincts pour vivre en être humain, depuis l’état primitif jusqu’à l’état subtil.
Or moi je dis depuis toujours qu’il existe une prérogative de l’esprit humain, celle d’explorer non pas que l’infiniment grand et l’infiniment petit avec des calculs différentiels, des variables et des  appareils de mesure  créés par l’hémisphère gauche, mais explorer aussi l’infiniment subtil avec notre esprit, via notre hémisphère droit et là comme c’est le cas pour moi, on ressent dans chacune des cellules du corps et dans chaque agitation ondulatoire de la pensée  qu’ils sont ici, depuis toujours, ils sont liés à nous, ils sont les Proviseurs d’un gigantesque Jardin d’enfance et comme des enfants dans une garderie on sait pas trop ce qui se passe autour de nous, on babille sur les prix de l’essence, le ministre de la Famille, le budget Bachand et les performances de Halak, on court partout au Wal-Mart, au Capitol et au Colisée mais tant que nous n’aurons pas grandi, mûri, évolué, notre planète, pas notre pays, notre province ou notre ville mais toute cette planète, toute entière, va demeurer en quarantaine, isolée, dans un univers comme déjà dit, affolant de vie. Voilà pourquoi j’aimerais bien qu’on gradue, qu’on sorte du Jardin d’enfance et qu’on se retrouve au moins  en première année, histoire de réaliser avec notre esprit enfin libéré du carcan psychique qui nous isole, que non seulement nous les connaissons mais que nous les reconnaissons parce que depuis le début, sans le savoir, on sait très bien qui ils sont  ! Aussi fou cela peut-il vous sembler, je vous invite à laisser germer cette pensée dans votre esprit : nous savons déjà qui ils sont et ce qu’ils veulent et une partie de nous-mêmes en est parfaitement consciente. Au retour de la pause, je répondrai à l’intensité de vos questions avec une profondeur proportionnelle et comme le vieux moine tibétain du film 2012 le disait au jeune homme qui venait de lui dire que la fin approchait : cette tasse de thé est comme ton esprit, elle est remplie à ras bord d’opinions et de spéculations , elle doit être vidée avant que tu n’y vois la réponse au fond . Merci

Code 1440

argaiv1464

CONFERENCE DE CASAULT LE 26 DU MOIS DE MAI 2010

La pensée de l'auteur il y a 8 ans de cela

Cette conférence organisée à l'époque par Francois Bourbeau devait se dérouler à Montréal. Faute d'endroits adéquats, il a finalement choisit la ville de Québec au Cegep de Limoilou.

 Malheureusement lors d'une apparition de l'auteur à l'émission Denis Lévesque, le site web du promoteur de la conférence soit OVNI-ALERTE a crashé suite à un trop grand nombre de visiteurs sur sa bande passante, empêchant de la sorte un nombre X de réservations de s'effectuer. Malgré tout la conférence parvint à attirer un bon nombre de gens et pour une première conférence après dix ans d'absence publique, ce fut un exercice très apprécié par Casault, comme première sortie, après la publication de Certitude ou Fiction. 

Voici donc l'intégrale de la conférence prononcée ce 26 mai 2010, au CEGEP de LIMOILOU

Il y a peu d’ufologues chercheurs au Québec mais plusieurs qui se cherchent.  On voit bien quelques chroniques ici et là, des enquêtes ici et là mais il n’y a pas de profondeur AU NIVEAU DE L’INTERPRÉTATION PAR L’ANALYSE même subjective, pourquoi ? Parce que de nombreux ufologues  marchent sur des œufs, ils ne veulent pas  faire peur aux gens, mais dans les faits, ils ont peur de se mettre les Sceptiques du Québec sur le dos comme s’ils avaient de l’importance, leur alternative suggérée voulant que certains ovnis ne viennent pas d’ici et soient contrôlés par des intelligences supérieures n’existant pas, tout ce qui tend à démontrer le contraire est donc faux. Magistrale perte de temps ! 

De nombreux ufologues ont peur de se faire pointer du doigt comme des bizarres comme si c’était nouveau. Un ufologue bizarre est un ufologue qui se tient debout et non assis entre deux chaises. Ils ont peur d’être associé aux extrêmes. En ufologie les extrêmes sont soient les sceptiques obtus ou aux antipodes les crédules finis. Ils ont peur d’être associés aux raéliens  le groupe de celui qui se dit le frère de Jésus l’Élohim parce qu’il est aussi ridicule d’être un ambassadeur chargé de construire son propre édifice en faisant folâtrer des filles toutes nues dans un champ que de réduire le phénomène ufologique mondial à une série de méprises, d’inepties ou de canulars. 

 

Quand je parle des chercheurs ufologues je parle de ceux qui ici, en Europe aux États-Unis et partout ailleurs dans le monde ont une vision basée sur une longue expérience sur le terrain. La mienne de vision est simple : la Terre n’est qu’un jardin d’enfance, une foutue garderie une maternelle à la rigueur et pas plus que cela. Je la partage avec de très nombreux chercheurs ufologues et à ce jour c’est une des plus répandues.

C’est l’affolante éventualité de visiteurs venant d’un ailleurs indéfini impliqués dans une démarche tout aussi affolante au niveau de l’évolution de la race humaine depuis son apparition sur Terre dans un contexte de proportions cosmiques qui échappe à notre connaissance rationnelle, connaissance réduite par les limites même de notre science et de notre technologie. Il y a aussi une autre raison pour laquelle certains ufologues sont frileux. Ils craignent l’entrapment ou de se faire piéger par des rigolos ou des zélés ou des petits cons qui se cherchent un parking dans la vie et qui vont profiter de l’ouverture créée par un besoin de témoignages, pour s’infiltrer dans leurs dossiers avec de fausses déclarations soigneusement montées pour ensuite publiquement déclarer que le chercheur est crédule et non crédible parce qu’il a cru tout ce que ce faux témoin lui disait.

Actuellement j’ai quelques-uns de ses dossiers en main et si je le sais, c’est parce que les innocents qui me les ont fait parvenir sont de petits amateurs. Mais il se peut qu’il y en ait encore qui m’échappent. Ca fait partie du travail d’ufologue d’être sujet à ce genre de manœuvres et celui qui démontre qu’il est malhonnête, de mauvaise foi et fraudeur dans ce processus c’est le faux témoin, celui qui commet le geste et non le chercheur, celui qui en toute bonne foi le subit.  Qui plus est, dans certains cas, selon certaines jurisprudences, ces gestes peuvent être réprimés par la justice et condamnés soit pour usurpation d’identité, malversation, abus de confiance dans un but diffamatoire sans parler de poursuites au civil pour dommages et intérêts si des dépenses par le chercheur ont été encourues à la suite d’un canular organisé. 

 

POURQUOI CES PHENOMÈNES D’OVNI ET D’ENLÈVEMENTS EXTRATERRESTRES NE SONT PAS RECONNUS OFFICIELLEMENT !

Parce que les gouvernements  craignent comme la peste tout ce qui nuit au bon ordre des bons citoyens pourvoyeurs d’impôts et parce que les bons citoyens craignent comme la peste tout ce qui nuit à leur petite existence.

Le pouvoir et ceux qui y sont assujettis sont donc complices du silence. Il n’y en a probablement pas beaucoup dans cette salle parce que vous êtes ici, mais vous en connaissez une platée. 

Les faits sont que depuis 63 ans, bon an mal an, les organisations les plus sérieuses et simultanément les plus critiques et ce depuis le Projet Bluebook jusqu’au GEIPAN en France en passant par le rapport Condon, ont fait la démonstration claire, nette et cristalline qu’il existe entre 5 et 29 % de dossiers d’observations inexpliqués, inexplicables.  Inexpliqués en français comme en anglais et comme en mandarin ne veut pas dire inexistants. Ils existent. Maintenant, si vous avez dans votre entreprise un scientifique qui considère que 5 à 29% d’éléments non identifiés dans son étude sur un tel volume, suffisent à mettre un terme à toute recherche, foutez-le à la porte avant même qu’il n’ait terminé sa phrase. Mettez-lui le dossier de Duboc du 28 janvier 1994 avec rapport témoins, rapport radar ou Lakenheath ou Falcon Lake  etc et quand il aura prétendument résolu l’énigme, il en aura cent mille autres à résoudre… le con !

Ces dossiers non identifiés existent. Cela fait 63 ans que ça dure. Maintenant que vous croyez à l’existence de ces Intelligences Supérieures ou que vous n’y croyez pas… je n’en ai rien à cirer. Et, vous ne devriez rien en avoir à cirer non plus que j’y crois ou pas. La question n’est plus à l’opinion des uns et des autres. La seule existence de centaines de milliers sinon plus de ces dossiers inexpliqués qui demeurent encore inexpliqués à ce jour devrait suffire à tout esprit intelligent.  Alors au vestiaire le mémérage, l’ostinage ou le taponnage et si quelqu’un s’y oppose alors à son tour de faire la preuve qu’il peut expliquer l’inexplicable  sans se casser les dents !  Et il a intérêt à être solide parce que dans cette salle il y a des gens qui savent très bien ce qu’ils ont vu et vécu ! Et vous savez quoi ? Ca n’en prend qu’un seul si vous y pensez bien.

Ma prétention ce soir est de vous dire que ces Intelligences Supérieures existent. Je n’y crois pas, je le sais. Je le sais parce  que je suis un homme qui depuis son adolescence a fait plus qu’explorer le sujet, lire des bouquins et jeter un œil sur les enquêtes des autres. Je suis allé sur le terrain d’abord en vélo, en voiture emprunté et avec ma propre bagnole, de  jour comme de nuit, 7 jours sur 7 sans compter les heures sur les 24 qui existent, j’ai rencontré les témoins, j’ai passé des heures et des heures avec eux, répartis sur des semaines parfois même des mois, et pour certains j’ai rencontré leur mère, leur femme, leurs enfants et certains de ceux-là j’aurais pu les élever tellement je revenais fréquemment! 

Ma formation n’est pas académique, elle est éclectique. Je me suis allié à des spécialistes de tous les milieux pour développer certaines expertises. J’ai requis l’expérience de policiers enquêteurs, de psychologues, de psychiatres, de psychanalystes, de physiciens, d’exobiologistes, d’astrophysiciens, d’astronomes, d’archéologues, d’anthropologues et parmi eux quelques-uns étaient en même temps ufologues. C’est ce parcours qui me permet de dire que je détiens la preuve que des visiteurs, des Intelligences Supérieures nous visitent. Je la détiens cette preuve mais elle m’appartient, et je n’arriverai à la partager que si vous effectuer un parcours similaire pour l’évaluer ou alors si vous-mêmes avez été un témoin privilégié. Un seul vrai témoin d’un seul vaisseau étranger à notre planète et l’affaire est dans le sac. Un seul, pas des millions. Un seul. Il y a très longtemps que je l’ai trouvé et en bonus j’en ai des centaines d’autres. 

Parmi les témoins avec lesquels j’ai travaillé, j’ai eu des exubérants, des flyés, des capotés et des illuminés, ça fait partie de la job, ça vient en paquet de six, en solde, livrés à domicile et ça va, on peut vivre avec. Mais surtout, j’ai travaillé avec des gens posés, calmes, méthodiques, et d’autres terrorisés, bousculés devant l’effondrement de leur perception du monde dans lequel ils pensaient vivre. Dans certain cas, être un témoin, c’est voir sa vie changer du tout au tout. J’ai en mémoire ma visite récente à un homme d’affaires qui après un an est encore incapable de se retrouver seul la nuit dehors sans éclairage. Mais j’ai aussi en mémoire une femme de 49 ans qui s’ennuient d’eux parce que quelque part au fond d’elle-même elle y voit sa vraie famille. Elle enseigne au Collégial, elle a toute sa tête. C’est comme ça depuis l’âge de 8 ans.

Pour peu qu’on s’attache à autre chose qu’un formulaire d’enquête l’ufologie est  une formidable et magnifique exploration de l’âme humaine. C’est pour cette  raison que l’aspect humain prime en ufologie et le négliger serait une erreur très grave. Notez que ces gens, les témoins,  sont les premiers à souffrir du secret. Ils se sentent menacés par le ridicule, ils voient bien et entendent bien ce que les gens racontent et comment ils réagissent simplement à la mention du mot ovni. Tout de suite, on the spot c’est le cri d’allégresse du gros con : aaahhh des petits hommes vaiiires , en soucoupes volantes suivi du rire imbécile du crétin satisfait. 

Les rires gras, les rires de crevettes, les rires innocents, je l’ai ai tous entendus. Mais vous savez quoi ? J’éprouve à leur endroit une certaine compassion parce que ces rires sont en fait l’écho d’un profond malaise, un malaise que presque tous éprouvent avec raison, lorsqu’ils sont appelés à réfléchir aux conséquences incroyables qu’est le phénomène ufologique. Je ne suis pas un inconscient étourdi, je lis les journaux et j’écoute les nouvelles sur la politique, l’économie, la justice, les conflits domestiques et nationaux. En plus de leurs journées chiantes au travail ou à la maison c’est à ça que les gens pensent une fois la Game de hockey terminée, surtout si le Flanelle s’est faite lavée. C’est ça leur monde et c’est vrai, c’est vraiment ça leur monde, pas celui des ovnis ou des extraterrestres. Lorsqu’on essaie nous, de leur faire penser à ça, ça les dérange, ça les emmerde, ils ne le savent pas encore, mais en vérité l’idée qu’éventuellement ce soit vrai  leur fait peur et la meilleure façon d’évacuer la peur inconsciente ou pas, c’est de rire comme …si c’était drôle. 

Ils rient, pas parce qu’ils sont épais comme un catalogue Sears, mais parce qu’ils ont la chienne. C’est comme ça parce qu’ils sont aux prises avec une thématique sur  laquelle ils n’ont aucun contrôle même par procuration. Quant on ne peut agir sur un phénomène il est plus confortable de l’ignorer, le discréditer que de s’avouer impuissants.: on peut combattre la grippe porcine surtout si elle n’existe pas vraiment, on peut combattre l’inflation, la déflation en jouant avec ses avoirs, on peut déjouer un crime en faisant appel aux policiers, un feu en faisant appel aux pompiers, mais on fait quoi avec ce phénomène ? Rien. On peut rien faire. On est même pas supposés savoir que ça existe. 

Si le rire est le réflexe automatique  suscité par la seule mention du mot ovni, ce n’est pas le fruit du hasard ou parce que c’est drôle. C’est le résultat de deux raisons profondes qui repose sur le concept même  de la Terre n’étant qu’un jardin d’enfance. Une première raison remonte à une  épouvantable campagne fort bien organisée, depuis le  Pentagone du 14 au 18 janvier 1953 avec le Jury Robertson, un comité de scientifiques dirigé par la CIA, ce que nous savons maintenant. Ils ont déclaré que ce n’étaient pas les ovnis qui représentaient un danger mais les témoins. 1953 c’est vieux direz-vous mais il y a des évènements dont l’impact est permanent.

C’est le cas. C’est comme 1980 pour un souverainiste : ça s’oublie pas. Le libellé de leurs conclusions nous replonge dans le scandale des commandites, l’opération Marteau, le dossier des garderies ou toute autre tentative de dissimuler la vérité.

Après avoir affirmé à trois reprises que les ovnis ne représentent pas une menace, sans jamais dire qu’ils n’existent pas, ils ont avancé dans le quatrième paragraphe de leurs conclusions que la menace réelle vient des rapports d’observations et je cite : ces rapports constituent une menace directe au bon fonctionnement des organismes chargés de la protection de l’État. Pas une seule fois dans la suite de ses conclusions le Jury Robertson n’indique que les ovnis sont des inventions, des histoires, des affabulations, il revient encore et encore sur la question voulant que les ovnis ne sont pas hostiles mais les témoins le sont et je cite : il faudrait que l’Etat intervienne par un programme intégré, destiné à rassurer le public quant à l’absence complète de forces inamicales derrière le phénomène.

 

 Nous savons que suite à ce rapport sont nés divers règlements au niveau du secret entourant la présence d’ovnis et qui proviendraient de source militaire, les fameux AFR 200-2 et JANAP 146 qui condamnent à $10,000 d’amende et dix ans d’emprisonnement celui ou celle qui défiera cette règle. Googler moi ca, AFR 200-2 et janap 146, je n’invente rien. Mais par la suite, plusieurs chercheurs ont noté l’apparition d’une campagne de dénigrement fort bien organisée visant à couvrir de ridicule le sujet et ceux qui en parlent. Honnêtement j’ai toujours douté de ça jusqu’à dimanche le 18 avril dernier.

Dans cette dépêche de l’AFP on y apprend que le ridicule est une arme de destruction massive. : « Dans une étude publiée vendredi et intitulée Les limites de la violence une approche radicale de l’extrémisme » Jamie Bartlett Jonathan Birwell et Michael King du centre de réflexion londonien Demos, estime que c’est par le dénigrement, et le ridicule qu’on arrivera à détruire le mouvement Al Qaida et son chef en les dépeignant comme une organisation peu efficace, mal dirigée et pas cool pour un sou »   Utiliser le dénigrement et le ridicule sont des armes extrêmement efficaces et qui ont souventes fois fait leur preuve disent-ils.    Wow. Quelques semaines avant, j’écoutais le reportage d’un analyste des médias aux États-Unis qui disait : «  Lorsque les gens ne veulent pas croire en quelque chose, ou ne veulent pas aimer tel ou tel personnage, il suffit d’un mot contre lui, même s’il est entièrement faux, et le travail est fait.  Wow. Ca veut dire que si quelqu’un qui ne veut pas que les ovnis existent commence à être troublé par un témoignage, vous n’avez qu’à lui dire au sujet du témoin «  il devait être saôul comme d’habitude » et c’est terminé il est rassuré et convaincu qu’il y a rien là…..ouais le gars devait être saôul, comme d’habitude » 

Lorsqu’un ufologue, donne des entrevues, des conférences ou qu’il publie un article ou un ouvrage, on entend «  Ok ok, admettons qu’ils existent, comment ça se fait que vous autres, vous le sauriez, pis pas les gouvernements, les hommes de science, comment ça se fait que c’est rien que vous autres les zufologues qui en parlent, c’est pas normal ça, c’est…ça fait pas sérieux, demandez vous pas pourquoi tout le monde se moque, y’a personne de sérieux qui en parle »

Évidemment c’est faux mais ceux qui le font leur font peur Mes bouquins sont paquetés de références en ce sens. mais…. ils ont raison sur un point : Un seul gouvernement à ce jour a affirmé publiquement que des êtres venus d’ailleurs sont ici parmi nous. Un seul et c’est le Japon. Le 21 décembre 2007, le Premier Ministre du Japon, Nobutaka Machimura a affirmé très clairement en conférence de presse qu’il croyait à l’existence des ovnis. Son ministre de la Défense a réagit deux jours plus tard en affirmant que c’était parfaitement plausible et que les forces japonaises devraient pouvoir réagir si des ovnis envahissaient le Japon. Mais il est le seul. Et comme les gouvernements ont beaucoup plus de ressources financières que n’importe quel ufologue ou groupement ufologique, l’homme de la rue a toutes les excuses valables pour dire que dans ce cas, c’est une fling, un trip, une passade et que ce n’est pas très sérieux.

Par contre, très bientôt au mois d’août la Ville de Denver aux EU mettra sur pied sa propre Commission d’enquête sur les OVNIS et Phoenix ne tardera pas.. Mon oncle Régis se laisse séduire par ben des affaires mais il a eu sa leçon avec Clothaire alors oubliez ca !  La on joue dans le gras. Wilbur Allen, un employé de la Maison Blanche à la retraite et ingénieur également pour l’avion Présidentiel sous l’administration de Reagan, Bush Père et Clinton aurait pris depuis des années de nombreux clichés mettant en évidence la présence d’ovnis au-dessus de la capitale américaine. Dans une récente entrevue à la radio américaine il aurait déclaré s’être fait mis en garde très sérieusement de ne pas diffuser plus en avant ces photographies parce qu,elles pourraient déstabiliser la société américaine.

Il a identifié celui qui l’a en quelque sorte menacé comme étant Everett Bellamy un recteur du Centre de Droit de Georgetown qui se faisait l’intermédiaire pour ce message, de John Podesta  du même Centre de Droit et ancien Chief of Staff de la Maison Blanche sous Clinton et un participant très actif dans l’équipe de transition du président Obama.  Ce genre de menace ne tient plus cependant et on le constate avec le Lieutenant Colonel Corso dont je vous reparlerai mais également avec ce monsieur ici. La on joue dans viande.

 Le 8 mai 2010 l’ex-membre de la chambre des représentants de l’État du New-Hampshire depuis peu, Henry W Mc Elroy Jr faisait parvenir une lettre et une video aux médias américains, fort bien rédigée, et très claire, à l’effet qu’il a eu connaissance durant les années cinquante du fait que l’administration Eisenhower, le Président Eisenhower lui-même, aurait été promptement et officiellement mis au courant de la présence d’êtres provenant d’ailleurs sur Terre et qu’une rencontre pouvait être organisée.

Mc Elroy a  toute sa tête, il est parfaitement lucide sur cette vidéo et démontre qu’après de nombreuses décennies au service de l’Etat, se retirant maintenant de la vie publique il n’a plus rien à perdre. Ni à gagner d’ailleurs puisqu’il offre gratuitement cette lettre et cette video déjà sur youtube.  Voici un extrait de cette lettre : Quand j’étais membre de l’assemblée législative de l’Etat du New-Hampshire, j’étais attaché au service fédéral des Relations de l’Etat et au Comité des Anciens Combattants. Il était important que je sois informé d’un grand nombre de sujets relatifs aux affaires de notre peuple et de notre nation. Ainsi que je l’ai compris certaines des affaires courantes étaient examinés et classifiées en diverses catégories : Au niveau fédéral, de l’Etat, du développement local et des questions de sécurité. Certains de ces documents sont rattachés à l’histoire de ce pays et c’est l’un d,eux qui m’emmène à vous parler ce soir. 

Le document que j’ai vu, ( qu’il a eu entre ses mains) était un mémoire adressé au président Eisenhower. Un sentiment d’espoir imprégnait ce mémoire et il informait le Président Eisenhower de la présence permanente ici aux États Unis de visiteurs extraterrestres ( extraterrestrials visitors)) . Il était également spécifié que s’il le désirait, une rencontre pourrait être organisée et qu’elle allait être sans aucun danger.   Plus loin le représentant Mac elroy salue également le courage de tous ceux qui ont révélé d’autres aspects de ces visiteurs et cite notamment le Lt Colonel Philip Corso. Auteur du fameux livre THE DAY AFTER ROSWELL.

Cet aveu ne prouve pas qu’Eisenhower ait rencontré des extraterrestres comme le veut pourtant la rumeur qui circule à cet effet depuis des décennies, mais pour la première fois en 50 ans, un membre officiel du gouvernement jette un éclairage nouveau sur cette affaire. L’éventuelle rencontre de Eisenhower avec des visiteurs d’un autre monde en 1955 sur la Base Holloman , qui a toujours été considérée comme une grosse légende urbaine vient-elle de voir son blason redorée. Les faits sont les suivants.Le 9 février 1955, le Président annonce à la presse qu’il se rend en Georgie pour quelques jours. Le 10 février il quitte la Base d’Andrew avec six autres personnes. Un charter avec de nombreux journalistes à son bord suit l’avion du président. De graves tensions internationales sont en cours impliquant un nouveau leadership en Union Soviétique et  une menace de la Chine Communiste à l’égard de Formose.  A 16h30 le président arrive en Georgie. Il va à la chasse aux cailles comme il l’aimait bien pendant une heure et se retire dans un chalet privé.Durant les 36 prochaines heures Eisenhower sera introuvable.

Le secrétaire de presse James Hagerty informe les journalistes que le président s’est fait traiter par un dentiste pour une gingivite.La rumeur n’existe pas encore. Clark C. McClelland, un ancien dirigeant du programme des navettes spatialest de 1958 à 1992 raconte une toute autre histoire. Son témoignage indique que l’avion présidentiel le Columbine 3,  s’est posé très loin et hors de vue des membres du personnel de la base Holloman. Les radars ont été fermés et trois appareils non identifiés, ovales, sans ailes et autre équipement visibles se sont posés et quelques hommes dont l’identité ne pouvait être vérifiés sont montés à bord de l’un d’eux.

Après 45 minutes, un homme que plusieurs ont identifié par son apparence lointaine au président Eisenhower est retourné à bord de son avion avec quelques autres personnes et est reparti, ainsi que les trois objets mystérieux. Comme tout le monde, je me suis moqué de cette histoire depuis que j’en ai pris connaissance en 1966. Or voilà, je répète que pour la première fois un membre du gouvernement raconte qu’il a été en possession d’un document indiquant qu’à cette époque Eisenhower a été informé de la présence d’ET sur Terre et qu’une rencontre pouvait être organisée. Mc Elroy reconnaît qu’il n’a vu aucun autre document prouvant que cette rencontre avait eu lieue.  

 

Reste à savoir maintenant le traitement médiatique qu’aura cette révélation si on considère que malgré le poste qu’il occupait jusqu'à tout récemment, Henry Mc Elroy Jr n’est pas un personnage politique important ou connu. Il sera facile à démolir comme bien d’autres avant lui. il devait être saoul comme d’habitude. C’est une histoire à suivre. Vous le ferez vous-mêmes en cliquant Mc Elroy et UFOS sur Google. 

 

 

Ce ne sont plus les seuls chercheurs ufologues qui entrent dans la danse. Récemment, l’Administration fédérale américaine de l’Aviation civile la FAA, a mit à la disposition du public un lien sur son site internet les dirigeant vers certains groupes ufologiques dont le MUFON. Le Ministère de la Défense britannique a mis en ligne l’ensemble de leurs dossiers sur les ovnis, on peut retrouver également des archives ufologiques au Centre National de Recherches du Canada, le GEIPAN en France est sous la tutelle du CNES une organisation gouvernementale, de même pour SIGMA récemment formée et dont j’attend très bientôt un premier rapport provenant d’une source interne d’ici une semaine ou deux.. Les choses commencent à changer. Le Brigadier Socrates Monteiro, ancien Ministre de l’Aéronautique Brésilienne a déclaré dans une très longue entrevue en avril dernier, que ses pilotes ont souvent eu a à en découdre avec des ovnis et  que la technologie de ces derniers est nettement supérieure à la nôtre.

Vous savez quoi ? Il était foutument sérieux ! Feu le lIeutenant Colonel Corso dont j’ai parlé plus tôt, a signé en 1997 un affidavit notarié à l’effet qu’il avait été mis en contact direct avec le cadavre des êtres et le matériel récupéré au lendemain du fameux crash de 1947 à Roswell. Son livre a fait fureur mais son décès en 1998 a éteint le feu. L’ancien Ministre de la Défense du Canada sous Pearson et plus tard au Transport sous Trudeau, Paul Hellyer qui n’a quitté la politique active qu’en 2004 affirme avoir appris d’un général de l’Armée de l’Air Américaine que le Canada a toujours été au fait de l’existence des visiteurs d’un autre monde et que c’est pour cette raison que des années 50 aux années 70 le gouvernement a créé deux comités d’études et d’intervention à Ottawa. Magnet et Second Story.

Ces interventions de Paul Hellyer n’ont jamais fait de bruit dans nos médias même si c’est un parlementaire de chez-nous.  Le Docteur Alfred Lambremont Webre qui en 1968 occupait un poste important au Ministère de la Défence à Ottawa, le quartier général du Defence Vetting Agency a pris connaissance à de multiples reprises d’internements psychiatriques obligatoires pour des gens qui prétendaient avoir été enlevés par des extraterrestres et simultanément des motifs de ces internements : national security. Nick Celgg leader actuel des Libéraux Democrates à Londres dans le tout nouveau gouvernement Cameron a insisté pour que son Chef nouvellement élu ouvre tous les dossiers ufos encore cachés pour que tout soit révélé. !  

Malgré tout ça, et c’est bien peu par rapport à ce qui s’est dit ailleurs, malgré un 5% à 29% de dossiers encore et toujours non identifiés et non identifiables bien à l’abri dans les filières, l’homme de la rue se positionne assez aisément dans la case des sceptiques puisque son gouvernement n’en parle jamais, les hommes de science non plus, parce que les média ne rapportent presque rien, surtout ici au Québec. Ici, les seuls qui en parlent sont les ufologues, sur leur site web, dans des ouvrages, ou pire, dans des blogs sur lesquels le plus souvent on prend connaissance  du sens profond du mot niaiseries  provenant de certains intervenants!  Et dans certaines émissions dites populaires il y a toujours un insignifiant de service qui pour faire plaisir à son animateur lui fait des petites chroniques mesquines et cyniques sur le sujet des mythes modernes écorchant à peu près tout le monde et réglant ses comptes personnels du haut de sa petite stature. Donc là, rien de très édifiant, de très impressionnant ce qui me fait dire en quelque sorte que les gens qui doutent ont un peu raison de se moquer des ovnis si on tient compte du matériel pitoyable disponible sous ses yeux, quand il y en a. 

Alors qu’est ce qu’on peut répondre à la question formulée plus haut ! Pourquoi ces foutus ovnis ne sont pas reconnus officiellement ! J’ai dit plus tôt, deux raisons profondes. Voici la deuxième.Les humains qui préfèrent qu’une chose n’existe pas feront tout pour éviter de s’informer au cas ou ! C’est à plus grande échelle, la vitre qu’on remonte pour pas entendre le clounk clounk clounk de la transmission qui se déboîte. 

Parce que la dynamique sociale et politique répond à une grande réalité qui relève de la psychologie de base de l’être humain. Il y a ceux qui croient aux ovnis et parmi eux, il y en a qui croient à toutte, ils avalent tout, le ver, l’hameçon, la ligne, le moulinet, toutte. Il y a ceux qui n’y croient pas, mais parmi eux il y en a une très grosse majorité qui en fait refusent d’y croire parce qu’ils ne veulent pas que ça existe. Ils ne veulent pas de cette éventuelle vérité parce que c’est un horrible scénarios qui charcute entièrement la perception du monde dans lequel ils vivent.

On appellent ca du déni ! Et le déni c’est un virus qui frappe les femmes victimes de violence conjugale, les cas d’incestes, les prêtres pédophiles dans les années 50, le déni frappe fort et les ovnis aussi  font ca ! Confronté à leur déni ce qui se passe dans leur tête se résume par cette petite phrase : ok o0k je sais que tu ne mens pas, mais je te crois pas ! Un paradoxe qui fait hurler mais avec lequel ils vivent très bien.Maintenant voyons ce qui s’est passé. Si les bons citoyens ne veulent pas être dérangés dans leur petite vie, les gouvernements sont parfaitement d’accord avec le principe de ne pas les affoler. Le monde doit demeurer ce qu’il est, aussi illusoire soit-il.

En 1947 le phénomène ovni semble avoir commencé pour de bon, ce qui n’est pas tout à fait exact parce que bon nombre de rapports d’observations remontent au 15e 16 17 18 et 19e siècle, et bien avant, ce qui exclut l’hypothèse véhiculée par certains groupes, particulièrement des groupes  musulmans à l’effet que les ovnis sont des appareils fabriqués par les Américains à partir des plans découverts dans les laboratoires nazis. Si l’Amérique avait pu fabriquer des engins silencieux capable de manœuvres aussi affolantes et en état d’anti-gravité ils ne l’aient auraient pas  utilisés pour faire peur aux vaches, aux automobilistes sur la 40 ou aux clients de l’Hôtel Bonaventure à Montréal :  la guerre de Corée, du Vietnam et d’Irak n’auraient pas été ce qu’elles furent alors qu’ils charrient leur pitreries dans une autre cour ça ne tient pas.

Donc en 1947 à cette époque, la dynamique sociale et politique des États-Unis était une poudrière sur le point d’exploser. A peine l’Amérique venait-elle de remporter avec ses Alliés la deuxième grande guerre mondiale que voilà que déjà la crainte morbide de voir les Soviétiques se retourner contre eux se pointait à l’horizon. Le communisme, dès 1947 et même bien avant était l’obsession des États-Unis et de l’Angleterre. Winston Churchill si on ne l’avait pas retenu, se proposait même de réarmer l’Allemagne, débarrassée des Nazis, en faire son alliée et partir en guerre contre Staline dès avril 1945 ! Georges Patton l’aurait suivi les yeux fermés et nous aurions probablement eu d’autres villes atomisées! 

L’obsession de Staline en 1945 lui, était par contre justement de tout faire, pour mettre la main sur tous les secrets entourant la fabrication de la bombe atomique. Et là, sont alors nées de tous bords tous côtés, des organisations extrêmement sophistiquées visant à tout faire pour protéger un secret d’un côté et le percer de l’autre. La CIA est née en 1947. le MGB qui deviendra plus tard le KGB est né en 1946. C’est la guerre froide et les Américains ont peur !

Mais autre chose est survenue en 1947. L’écrasement de Roswell, précédé de l’observation d’une formation d’ovnis  au-dessus du Mont Rainier et non ce n’étaient pas des pélicans ou des rideaux de douche ! Avec les années, les flyings saucers, les soucoupes volantes allaient devenir un irritant majeur. Partout dans le monde. Incluant la Chine, l’Union Soviétique, mais ça, il faudra attendre des décennies avant qu’on ne le confirme.

En Amérique dans ces années-là, la stratégie du gouvernement est claire et s’impose par elle-même : nous avons promis au peuple américain que le communisme ne dominerait jamais le monde et que nous étions par la grâce de Dieu les maîtres du monde. We are the Champions! Nous sommes les meilleurs, nous sommes dans le camp de Dieu. Les Américains ne veulent pas admettre autre chose .Alors pas question d’aller bousiller tout ca et reconnaître officiellement au peuple américain que des engins contrôlés par une intelligence extérieure quelconque se moquent de nos chasseurs, survolent nos bases militaires impunément, et violent quotidiennement l’espace aérien sans que nous ne puissions rien y faire. Ce n’est pas le moment ! Ca ne le sera jamais d’ailleurs.  

Nous savons qu’ils ne viennent pas d’ici, nous avons une sacré bonne idée de ce qu’ils veulent mais pas question que cela se sache. Dorénavant, UFOS will be ABOVE TOP SECRET.  Au Canada, on gardera un secret absolu pendant 20 ans sur l’existence de cette station de repérage d’OVNIS située à Shirley’s Bay à Ottawa tout juste en face d’Aylmer sur la rivière des Outaouais. C’est une base militaire et le Project Magnet est top secret et le restera tout comme le sera le Projet Second Story jusque dans les années 70. Lorsque Gordon Patterson de l’Institut des études aérospatiales de Toronto prendra la relève, les chercheurs canadiens en visite aux États-Unis pour rencontrer les autorités du Projet Bluebook seront tenus au secret et même à ce jour, comme me l’a confié l’un d’eux, Roy Tennison, ils ne peuvent révéler ce qu’ils ont vu. Même 40 ans plus tard. En 1969 à la Chambre des Communes on refusera de divulguer les tenants et aboutissants de l’Affaire Falcon Lake pour des raisons de sécurité nationale.

André Bédard, un Colonel du 22 e régiment attaché à Norad à Cheyenne dans le Colorado et que j’ai fort bien connu à Ottawa me confiera que lors de ses visites au Pentagone dans les années 80 il s’est fait dire, discrètement, que les termes BLUE étaient accolés à une division ultra-secrète ayant un rapport avec les UFOS. ( rappelez-vous le Bluebook)  A ma question :Pourquoi garder ultra-secret un sujet qui n’existe pas et qui ne fait plus l’objet d’aucun intérêt officiel depuis 1969! Il m’a répondu avec l’éloquence de tout bon militaire haut gradé québecois  :  Fouille moi stie mais c’est ça pareil!

En France lors de mon séjour de 2000 à 2002, j’ai été stupéfait d’apprendre que plusieurs militaires de haut rang et plusieurs membres des services de renseignements Français en veulent à mort aux Américains pour leurs activités de reverse technology c’est à dire l’application pour leur technologie, de principes ou de materiau récupérés après des crash d’engins, une reverse technology  qu’ils n’ont partagé avec personne d’autre et dont l’avion de type Stealth est le joyau.

Voilà pourquoi le rapport COMETA a été produit en France en 1999 et remis au Président de la République, mais surtout, voilà pourquoi tout récemment la Commission Sigma sous les auspices de l’Association Aéronautique et astronautique de France sous la tutelle du Ministère de l’Intérieur vient de voir le jour à Paris avec notamment d’ex-membres de Cometa, l’astronaute français Jean-Francois Clervoix, 3 fois dans l’espace,  l’ex commandant de bord d’Air France , un ami, Jean Gabriel Greslé mais aussi l’ancien directeur du programme spatial français à Kourou en Guyanne, Khoa dang-tran. Ces gens la ne sont pas des deux de pique et n’ont surtout pas de temps à perdre avec un sujet qui n’existerait pas. Quand le vient le temps de préserver sa réputation il n’y a pas plus frileux qu’un Français, croyez-moi !

Les présidents Bush, Clinton, Obama sont-ils au fait des activités ufologiques secrètes de leur gouvernement ? Oui mais pas au même niveau, ca varie d’un président à l’autre mais il y a fort à parirer que pour la majorité d,entre eux ils n’en savent sans doute pas plus que vous et moi. Parce que comme vous et moi ils n’ont pas accès à plus que des rumeurs sur le secret. Pourquoi ? Parce qu’ils sont élus pour 4 ans, ils sont de passage, imprévisibles et dangereux. Ils pourraient, selon leur politique intérieure, se mettre à tout déballer sur la place publique et c’est une option intolérable, inacceptable pour ceux qui contrôlent l’information depuis 63 ans.

Même les président sont on a need to know basis, informés que si nécéssaire. Sur ce point, Spielberg a visé juste avec sa série télévisée Taken. Un gouvernement dans le gouvernement n’est pas une folie née dans le cerveau des conspirationnistes du web, ca se tient. On le vit ici .Combien de fois au cours de ma carrière à la radio, des hauts fonctionnaires tant du Fédéral que du Provincial m’ont dit hors d’ondes : «  Le ministre ? c’est un tata, fera pas long feu et de toute façon il fait ce qu’on lui dit » dans ce cas, pourquoi Eisenhower aurait-il été différent ? Parce qu’en 1955, tout n’était pas en place pour fermer le bidon de façon très hermétique. Mais il y a autre chose.

Si un changement s’impose un gouvernement ne le fera que s’il fait le plein de votes potentiels. Autrement il ne bougera pas qu’importe l’urgence de la situation apparente.. 

Tant qu'un changement majeur au sein d'un gouvernement et qui risque d'affecter sérieusement la structure sociale d'un pays ne signifie pas un apport massif de votes positifs pour l'administration en place, rien ne sera fait. Plus la masse d'électeurs est importante, comme notamment les 300 millions et plus d'américains, moins le gouvernement ne va bouger. Le chercheur ufologue canadien Grant Cameron est très clair sur ce point et je partage entièrement sa vision. Prenez le Québec par exemple, l'environnement, les accommodements raisonnables, les garderies, les agences de la santé, les commissions scolaires et combien d'autres thèmes sont des problèmes relativement simples à solutionner À VOS YEUX À VOUS.

Et vous ne comprenez pas pourquoi le gouvernement ne bouge pas, et vous êtes déçu et cynique à son endroit parce que tout ce qui est évident et qui tombe sous le sens, semble échapper aux politiciens et dès lors on les considère incompétents ou pire, corrompus. Mais en réalité ce n'est pas une question, à tout coup d'incompétence ou de corruption. Universellement, la structure même d'un gouvernement est telle que par sa nature il est le dernier a réagir, à bouger, à changer drastiquement les choses parce que sa survie dépend des votes et que des votes. Je ne vous apprend rien en vous disant que la première et la seule préoccupation d'un parti politique qui remporte la victoire, le lendemain, est de remporter la prochaine 4 ans plus tard.

Le Parti est plus important que celui qui en est le chef parce que le vrai chef d’un Parti c’est le Parti et je ne suis pas loin de penser qu’a leurs yeux le Parti est plus important même que le gouvernement qu’il forme... Marcher sur des oeufs, faire extrêmement attention et brasser le moins possible devient alors la finalité de l'exercice du pouvoir.  Maintenant faites un effort je vais vous demander de visualiser Stepehn Harper !

Alors imaginez, que le gouvernement canadien détienne actuellement des informations qui confirment la nature exotique et extérieure à notre monde des ovnis. Ces informations, pour les préserver d'une diffusion maladroite sont enfermés dans la voûte du secret en fonction de la sécurité nationale. Même principe aux États-Unis et dans presque tous les pays du monde. Et là soudainement, imaginons Harper qui se met à s'intéresser autant aux ovnis qu'au curling, il se découvre sur le plan personnel une passion dévorante et réalise que son gouvernement détient des informations.

La oui, je fais de la fiction rassurez-vous. Donc si Harper veut fusionner cette passion à ses activités politiques il va se heurter aux points suivants : il devra d'abord convoquer son Ministre de la Défense et des Affaires extérieures. Ces deux-là n'en ont rien à cirer des ovnis et ils sont en poste depuis quelques années seulement et n'ont jamais posé de questions. Là ils reçoivent le mandat du PM de fouiller et de poser les bonnes questions aux hauts fonctionnaires et haut gradés de leur ministère respectifs. Obstacle majeur : ces gens-là ne sont pas élus, leur poste est le leur depuis 20 35 ou 45 ans. Certains d’entre eux savent.

Mais pendant ce temps là, il est très clair que les instances du Parti Conservateur, les gens du privés qui sont derrière le Parti et qui tirent les ficelles sont mis au courant de la démarche du Premier Ministre.  Les réactions vont venir de partout et en moins de 12 heures Harper sera placé devant la mise en garde suivante : pas question de prononcer le mot ovni de manière officielle. Les militaires s'y opposent, les hauts fonctionnaires s'y opposent, le caucus du Parti s'y oppose,  le Parti s'y oppose et les influents derrière le Parti aussi.

Un puissant lobbying interne va se mobiliser à la vitesse de la lumière pour calmer les ardeurs du premier Ministre qui après tout n’est qu’un prête nom pour sauvegarder les apparences de la démocratie mythique. Avant même que la rumeur ufologique n'atteigne les journalistes affectés à la Chambre des Communes, au Parlement, Harper va aussitôt mettre un terme à ses démarches, rappeler ses ministres et vous n'en saurez jamais rien. C’est ce qui s’est passé aux Etats-Unis sous Clinton. Dan Burton un très haut placé de l’ administration américaine  en 1993 était sur le point de mettre en marche la grosse machine pour entreprendre un disclosure, une révélation totale sur les ovnis, pour l'administration Clinton à la demande de ce dernier lui-même convaincu par Laurence Rockfeller.

Le docteur Steven Greer un ufologue américain en charge du projet Disclosure était convaincu que ca y était, puisque Burton lui avait demandé de lui préparer un document pour aller de l’avant, ce qu'il a fait. C’est alors que Burton aurait réalisé qu'il était surveillé par des individus dont il ne savait rien malgré sa formidable position au sein du gouvernement et un an plus tard, Greer n'entendit plus jamais parler de lui. Dan Burton ne sera plus jamais  son allié ni son ami sur Facebook et s'enfermera dans un silence sépulcral ou dira :UFO’s what the hell are you talking about ???  Très récemment le député du Parti Libéral Démocrate à la Douma, Andrei Lebedev, s’est adressé au Président de la Russie Dimitri Medvedev parce qu’il craint que le Président de la république du Kalmykia, Kirsan Ilyumzhinov, (iliumzinove) se soit compromis avec des intérêts d’origine non terrestres en 1997.

Il réclame une commission d’enquête identique à celle pour laquelle les citoyens de Denver dans le Colorado vont voter en août 2010 pour réclamer eux aussi une telle commission. 

Les Américains ont-ils maîtrisé le voyage dans le temps ? Non, mais théoriquement c’est maintenant possible. Tous ont entendu la déclaration de Stephen Hawking concernant le danger d’attirer l’attention de civilisations extraterrestres mais personne ne semble avoir noté ce qu’il a dit très clairement sur le canal Discovery, dans le même souffle : Le  Prof. Hawking’s déclare dans le cinquième épisode de la série qu’il est maintenant théoriquement possible de voyager dans le temps, ce n’est plus un mythe et il décrit un portail  le permettant, dans des termes rigoureusement identiques à ceux dénoncés par le docteur Andrew Basiago de l’University de Cambridge concernant le projet Pegasus et visant à effectuer des essais dans les années 70. Il fut discrédité lamentablement pour ses propos.

 

Mais pas Hawking.  Cela ne signifie pas que les Américains maîtrisent le voyage dans le temps c’est bien évident parce que Bush n’aurait pas volé l’Etat de la Floride aux primaires, mais ca démontre que les expériences menées secrètement par les Américains sont autrement plus flyés qu’on le pense et que cacher ce qu’ils savent de l’existence des ovnis n’est pas la moitié de leur force.. Le lt Gen Jerry Mataparae, responsable de la Defense en Nouvelle Zélande a autorisé en Janvier 2010 la déclassification de dossiers ovnis et certains très crédibles remontent à 1908 mais tel que prévenu par le Lt General, certains dossiers vont demeurer sous embargo. Lesquels ? et pourquoi si ce ne sont que des fadaises ?

En janvier 2010 également un sondage commandé par le Los Angeles Time révèle que 69% des répondants approuvent l’idée que la ville de Los Angeles mette sur pied un Comité d’études sur les phénomènes ufologiques à l’image de celle de Denver qui sera en fonction au mois d’août prochain.  Mais attention…. il ne sert à rien de rêver et de s’exciter les organes sur Internet : Ni Harper, ni Sarkozy ni Obama et j’ai mes doutes sur Dimitri Medvedev,  ne lèveront le petit doigt pour l'ufologie. Obama s’est presque fait castrer avec son programme de santé, Harper ne fait que marcher les fesses serrées d’autant plus qu'il est minoritaire et Sarkozy n'ira jamais rendre sa position déjà très vulnérable en offrant à ses opposants l'occasion de le ridiculiser à pleines portes s’il avait l’audace de seulement prononcer le mot ovni. Même sans accent.

L’amnistie pour les tueurs de témoins et de chercheurs serait-elle la porte de sortie ?Jim Sparks, un ami mais également l’enlevé le plus crédible qui soit, originaire de Floride travaille actuellement sur un projet de loi privé, visant à offrir une amnistie générale à tous ceux qui voudraient bien mettre un terme au secret. Pourquoi une amnistie ? Parce qu’ils ont fait tué des centaines de gens sinon plus, des témoins, des chercheurs et surtout des employés du gouvernement trop bavards. Ceux qui n’ont pas été exécutés ont été traînés dans la boue, accusés de crimes qu’ils n’ont jamais commis et complètement discrédités, ils ont manipulé les marchés boursiers, falsifié des recherches, désinformé et surtout bâti des fortunes colossales à partir des produits provenant de la reverse technology  qui je le répète est la technologie fabriquée à partir de celle obtenue  par des artefacts exotiques provenant de crash ou carrément remis aux humains en échange de certaines libertés d’action, sans parler du secret absolu sur leur présence.

Ah parce que vous trouvez que je fabule ou que j’en fume du bon ? Désolé pour moi un joint c’est encore une patente qui se tire et non qui se fume

Alors quoi, en soutenant l’hypothèse que ces Intelligences Supérieures sillonnent les cieux de toutes les nations depuis des décennies et sans doute depuis des siècles sinon des millénaires  vous pensez qu’ils sont ici pour cueillir des branches mortes ? du sel ? Vous pensez qu’ils sont ici pour voler notre eau douce ou prendre des photos de rave sur les plages de la côte ouest américaine ou ratatiner des champs de Lavande en France ?  Ou pire encore qu’on les voient par hasard lorsqu’une fenêtre spatio-temporelle s’ouvre par mégarde ?  Non. Ils sont en business ici et c’est pas de la rigolade. Si je met bout à bout tout ce que j’ai appris depuis 44 ans ça dépasse l’entendement, c’est énorme, c’est plus grand que nature, certains aspects sont inquiétants et d’autres rassurants, mais chose certaine c’est ENORME

 

Les objets mystérieux observés par millions depuis toujours ne sont pas que des objets lumineux ou métalliques. Ce qui caractérise les dossiers inexpliqués c’est le comportement de l’objet, visiblement contrôlé par une intelligence et à en juger par les performances de l’objet, une intelligence nettement en avance sur nous d’où le terme Intelligences Supérieures. D’où qu’elles viennent n’a aucune importance pour le moment mais elles ne viennent pas d’ici, ça c’est très clair. Le débat entre ufologues à savoir qu’ils proviennent de d’autres mondes habités et lointains, de notre galaxie ou de d’autres galaxies ou qu’ils proviennent d’un espace-temps parallèle au nôtre ou d’une autre dimension située dans un univers invisible à nos yeux même si nous y étions, comme Jacques Vallée et John Keel l’ont prétendu  ou même du futur, est un débat intellectuel fort intéressant, distrayant. On peut passer de très belles soirées la-dessus, bien arrosées, mais moi ça me laisse indifférent parce que ce qui m’obsède et ce qui devrait vous obséder, c’est :  leur motivation, leurs intentions, leurs objectifs à court, moyen et long terme et non pas d’où ils viennent.

Quand les Incas ont subis les tourments des Conquistadors la question à se poser à l’époque était que veulent-ils et non pas viennent-ils de l’Espagne, du Portugal ou de la Namibie. On s’en fout,. Quessé qui veulent ! Voilà la question et les choses eurent été différentes s’ils avaient eu la réponse.

Ne demandez pas aux scientifiques de s’impliquer, ces gars la carburent aux subventions parce que tout comme vous ils ont une hypothèque à payer. Et personne ne subventionnent l’ufologie !Mais aussi parce que si l’ensemble de la communauté scientifique refuse de s’intéresser au phénomène ovni c’est parce que cette base de données, cette banque de faits reposent en grande partie sur des témoignages d’êtres humains. La science empirique de la physique et la chimie moléculaire préfère les phénomène naturels aux humains, elle  n’aime pas les humains, ca bouge tout le temps ! Ca change d’idée.

 

Or les ovnis c’est pas un phénomène naturel qui se répète de la même façon à chaque fois. Un scientifique qui étudie la dynamique électromagnétique de la foudre va se rendre à Tampa en Floride et y installer son observatoire permanent sur place, parce que c’est l’un des endroits dans le monde où la foudre est la plus fréquente. Il n’a qu’à attendre, analyser et théoriser. Un éclair c’est un éclair. Et ce n’est pas controlé par une intelligence dotée d’une intention. 

 

 

 

Mais un ovni ce sont des millions d’ovnis. Imprévisibles, manœuvrant différemment, se comportant différemment à des altitudes différentes avec un déploiement de luminosité, ou pas,  de couleurs, ou pas, se posant parfois, ne se posant pas une autre fois, les RR-2 sont différentes, avec des effets sur l’environnement qui varient d’une fois à l’autre. A Trans-en-Provence les végétaux ont pâti, à Ste Marie de Monnoir ils ont rajeunis, dans un cas, il y a de la radio activité dans un autre, de la chaleur, dans un autre des maladies sont causées, dans d’autres, elles sont guéries et dans de nombreux cas ils ne passent rien.. L’homme de science refuse donc de se pencher sur cette question : elle est trop fantaisiste pour son univers élégant. Mais il y a pire : les IS qui contrôlent ces ovnis ne semblent pas non plus être disposées à se montrer ouvertement et ça ce n’est pas rassurant. 

 

 

J’ai toujours dit et je le répète encore ici ce soir, le travail d’un ufologue doit être similaire à celui d’un enquêteur de la division des crimes contre la personne. Après tout, il y a là une similarité : une observation d’un comportement douteux rapportée par un témoin et dans le cas d’un enlèvement,  il y a une violation physique d’une personne par une forme de vie intelligente dotée d’une intention. Elle n’est peut-être pas criminelle dans son esprit mais ici sur Terre, enlever une personne contre son gré et lui faire subir quelque pratiques d’apparence médicales dont l’insertion d’une sonde de quatorze pouces dans le trou de balle,  c’est un crime.

Alors quels sont les faits ! En 2010 on sait plusieurs choses qu’on ignorait il y a 43 ans quand j’ai débuté. La dynamique des enlèvements fait partie intégrante de l’ufologie que cela plaise ou non. La dispute des ufologues à savoir que certains sont pour et d’autres sont contre est dérisoire, parce qu’éliminer le phénomène des enlèvements d’un revers de la main sous prétexte que ça ne colle pas avec une théorie toute autre est un geste aussi cynique que le sceptique qui balaie l’ensemble du phénomène ovni sous prétexte qu’il est impossible qu’ils existent. La théorie des enlèvements est basée sur des faits aussi réfutables que les observations classiques d’ovni. Elle a été étudiée depuis le début, dès 1966, par des professionnels de la santé mentale.

 

 En 1992, le fondateur de la chaire de psychiatrie de l’Université Harvard le  regretté docteur John E Mack  s’est associé à plusieurs autres hommes de science pour convoquer les spécialistes à un panel de cinq jours dans les locaux du Massachussets Institute of Technology à Boston.L’invitation a été lancée par le docteur John E Mack du département de psychiatrie de Harvard et David E. Pritchard,  professeur de physique au MIT)  Pritchard n’est pas un petit laborantin qui traficote des molécules de polymère pour fabriquer un casque de cycliste qui lui grille le cerveau quand il fait pas son maudit stop. Il est un des pionniers dans l’étude de l’interaction des particules élémentaires avec la lumière qui a mené à la création de la science de l’optique nucléaire.

On parle ici de physique quantique avec des applications pratiques dont la mise au point d’un interféromètre atomique et d’un gyroscope à ondulation atomique. Il a été par la suite le mentor de Eric Cornell co-récipiendaire du prix Nobel de Physique en 2001. Cela ne signifie pas, que tout ce en quoi, peut croire cet éminent physicien est vrai. Ca veut juste dire que c’est pas un tarpon et  qu’un grand homme de science, UN chercheur, a accepté et même proposer à des spécialistes de partout dans le monde de se pencher pendant cinq jours sur une question aussi irrationnelle à priori que les enlèvements extraterrestres. Mack et Pritchard sont des chercheurs qui ont fait avancer l’ufologie, ils sont parmi les très rares qui en ont eu le courage, particulièrement le docteur Mack, décédé malheureusement en 2004 sous les roues d’un chauffeur ivre à Londres. J’étais juste content de savoir que ce n’était pas à Paris sous le pont de l’Alma ! je serais devenu méfiant ! je le suis pareil soit dit en passant !  ( c'est toujours vrai en 2015)

Je reviens donc à cette rencontre de Pritchard, Mack et plusieurs autres spécialistes au MIT en 1992. Cette rencontre de 1992 est historique mais pas un Québécois n’est au courant à moins de s’être personnellement impliqué en ufologie pour se taper le livre, en anglais, du journaliste scientifique CDB Bryan qui a rédigé un petit chef d’œuvre de 600 pages. Mon premier bouquin Certitude ou fiction résume tout ça et j’y ajoute des cas d’enlèvements sur lesquels j’ai moi-même travaillé. CDB Bryan termine son livre en disant qu’au début il s’y est rendu avec l’attitude du gars qui dit : je n’y crois pas jusqu’à preuve du contraire et j’en suis ressorti avec l’attitude du gars qui dit : Dorénavant, il faudra qu’on me prouvent que ça n’existe pas !

L’universitaire Don C Donderi de Mc Gill en psychologie y était ! Et croyez-moi toutes les alternatives voulant que des troubles du sommeil en soient à l’origine ont été écartées comme étant l’explication finale et salvatrice pour l’ego démesurée des chercheurs fermées à la recherche dans ce domaine!Partant du principe que les enlèvements sont donc une série de faits existants, le retour d’informations de la part des enlevés est donc primordial. Je fais donc ce qu’ils pratiquent au Bureau d’analyse du comportement du FBI à Quantico : un profilage de victimologie.  Pas des victimes elles-mêmes qui n’ont rien de spécifique et connu encore à ce jour en commun, comme leur séquence d’adn ce qui serait très révélateur à mon point de vue, mais un profilage de ce qu’elles ont vécu.

J’ai analysé des centaines de cas depuis 1984 et j’en ai investigué personnellement plusieurs dizaines et je continue encore à ce jour.Outre les expériences de type génétiques et médicales il existe un tissu d’informations assez solide pour être analysé. En bref cela peut se résumer ainsi : il y aurait actuellement et ce depuis des lunes, une très vaste opération de création d’êtres hybrides à partir du matériel génétique humain et non-humain. Simultanément le sort de la planète semble être au cœur d’une préoccupation majeure chez les ravisseurs, et cela bien davantage que le sort de l’humanité.

D’ailleurs un survol du phénomène ufologique en parallèle avec l’histoire démontre que ces IS ne sont jamais intervenues directement et massivement pour empêcher, modifier ou détourner nos actions guerrières ou empêcher la mort de milliers et parfois de centaines de milliers de gens lors de désastres naturels. Par contre, on apprend qu’ils seraient intervenus à de multiples reprises au niveau de notre armement atomique qui selon eux, menace davantage la planète que l’humanité, dont ils semblent à priori se foutre éperdument..Donc, partant de ces faits on peut élaborer une certaine hypothèse.

Ces IS seraient en train de créer pour leur avantage et possiblement le nôtre, une race d’êtres vivants, amalgamant les qualités supérieures de leur propre race aux qualités supérieures de la nôtre. Ne hurlez pas !A une échelle bien moindre c’est ce que nous faisons tous les jours. Nous le faisons avec des plants de rosiers, des épis de blé d’inde, des lapins, des taureaux reproducteurs, et chaque fois qu’un européen se croise avec une asiatique, un  magnifique Eurasien voit le jour, et dans d’autres cas ce sont des métis ou des mulâtres.

 

 Ces opérations seraient menées depuis fort longtemps et la technique utilisée est  aussi facile et simple pour eux qu’impossible pour nous. Le sujet et apparemment parfois massivement, les sujets sont carrément enlevés de leur lit ou de leur véhicule, placés dans un état de conscience altéré qui bloquera leur mémoire active à leur retour, comme dans le cache d’un ordinateur, totalement, partiellement ou dans certains cas pas du tout comme ce fut le cas pour Jim Sparks. 

 

 

 

Les remarquables études de Mack sur cet aspect et les recherches que j’ai menées dans cette direction laissent supposer et là ce n’est pas  clair si ce sont tous les enlevés ou certains d’entre eux, auraient d’une certaine façon un lien très étroit, et quand je dis très étroit je parle de liens puissants, très forts, basés sur une connaissance établie au cours de toute une vie, mais qui serait en parallèle avec la vie normale qu’ils mènent. C’est d’ailleurs là que la dimension psychospirituelle entre en jeu comme un coup de tonnerre. 

 

 

 

Voici une autre raison pour laquelle les autorités ne tiennent absolument pas à vous révéler ce qu’ils savent. Ca ne leur tente pas de vous informer qu’il faudra par la suite ré-écrire toute l’histoire de l’humanité depuis ses débuts, et toutes nos religions en entier sans aucune exception. Depuis des décennies des chercheurs très sérieux, pas des loufoques, commencent à se demander très sérieusement,  si nos religions, nos mythologies et ce depuis l’homme primitif ne sont pas le fait de ces rapports complexes entre l’homme et ces êtres venues de l’espace et que nous aurions confondus avec ces dieux venus du ciel, bref une question de vocabulaire. L’étude la plus récente nous vient du ctr admiral Gilles Pinon de la Marine Francaise qui a publié dans les années 2000 un ouvrage dévastateur sur le caractère religieux des apparitions de Fatima.
De toute évidence c’est un ovni classique avec les effets classiques d’un ovni qui a été observé par près de 50,000 personnes mais attention : c’est la Vierge Marie qui théoriquement attendait debout sur un arbre que le cirque achève pour livrer ses secrets aux trois enfants. Ovni classique + Vierge Marie = foutu problème théologique !  Gildas Bourdais et des dizaines d’autres auteurs je n’exagère pas, ont fait une analyse extrêmement rigoureuse des récits de tous temps concernant les anges les dieux et autres créatures venues du ciel. Leur comportement, adulé par un peuple rompu à une religion qu’on leur rentrait dans la gorge est pourtant identique à celui de très nombreux cas d’enlèvements. Anges + extraterrestres = un autre foutu problème théologique.
 Encore plus quand Jésus-Christ lui-même parle de son retour éventuel avec les armées de mon Père, ces anges qui viennent des cieux !  Si là t’en veux un problème théologique foutument immense  c’est le gros lot ! Je suis en train de travailler sur ce type de dossiers d’ailleurs ce qui m’emmène à vous demander, si vous avez été témoin du passage d’un ovni, très proche de vous à moins de 150 pieds d’entrer en communication avec moi sur mon site www.jeancasault.com et j’aurai un formulaire spécifique et très différent à vous soumettre. John E Mack reconnaissait assez candidement que la possibilité d’un lien à vie très fort mais inconscient entre les enlevés et leurs ravisseurs est l’aspect le plus troublant de tout l’ensemble de l’ufologie !
Il n’a pas inventé cela, il l’a constaté parce qu’il est allé bien au dela du simple traumatisme engendré par l’évènement. Outre un lien très étroit et souvent d’ordre spirituel, dépassant de loin les manipulations médicales il a noté l’apprentissage d’une forme de langue étrangère écrite. Il y a une semaine j’ai reçu par courriel un extrait de ce type de langage que m’a soumis un témoin. Il est en tous points comparables à d’autres que j’ai recus de source totalement différentes il y a quelques mois.
D’après mes informations, il pourrait s’agir du langage primal duquel l’alphabet de tous les peuples sont finalement devenus les descendants particulièrement la langue hébraïque, tiens tiens, le peuple des anges..   Apprendre un tel langage signifie donc que les enlevés sont appelés à jouer un rôle quelconque.
Mais ca va plus loin. Micheline du Nouveau Brunswick a vécu a 8 ans une expérience dont ont été témoins sa sœur et deux garçons qui encore aujourd’hui à 49 ans provoque chez elle une puissante émotion, de nostalgie, pour sa vraie famille… En d’autres termes, les enlevés pourraient très bien être de grands partenaires et non des victimes. Je connais certains d’entre eux. Maintenant, si un tel croisement génétique est possible et si un tel genre de relation est possible c’est que leur race et la nôtre sont compatibles et que surtout, à un niveau de conscience supérieure et inaccessible pour notre cerveau, nous nous connaissons, fort bien !
 Ce qui relance cette hypothèse élaborée par Sendy, Moatti, Gardner, Sitchin Bourdais et plusieurs autres à l’effet que non seulement nos récits sacrés mais nos mythologies semblent démontrer que notre propre race, depuis l’homo erectus seraient  déjà le résultat d’une immixtion qui se serait produite, il y a des centaines de milliers d’années d’où notre parenté de toujours. Ce qui relance une autre hypothèse, que ces IS sont ici depuis toujours et que nous sommes leurs sous-produits d’ou le titre de mon second livre ET SI LA TERRE N’ÉTAIT QU’UN JARDIN D’ENFANCE ? et qui relance l’hypothèse mentionnée tout à l’heure voulant que tout comme les Incas et les Aztèques ont divinisé au début les conquistadors espagnols, aurions nous divinisé aussi  les anges, les archanges, les prophètes et nos grands leaders religieux incluant Jésus ? que les apparitions mariales dont celle de Fatima soient une rencontre rapprochée du 3 em type par des êtres tout simplement différents de ceux qui ont enlevé Betty et Barney Hill
 Et que le célèbre Ashtar ne serait nul autre que le plus célèbre Archange Michel ? Réalisez-vous l’énormité de tout cela et simultanément l’insignifiance de notre existence actuelle dans un tableau pareil ?  Réalisez-vous que nous ne pourrions être qu’une belle bande de primitifs attardés convaincus d’être les meilleurs mais qui en réalité ne sont que des bouseux uniquement capables de s’entretuer et de ravager leur propre planète ? Et que leurs liens avec nous n’a de valeur pour eux comme pour nous, que lorsqu’il se situe à un niveau de conscience altérée  c’est à dire quand on s’interroge intérieurement et qu’on pénètre profondément à l’intérieur de soi plutôt que de comparer Halak avec son vis a vis des Flyers ?
Ajoutez à cela la très forte probabilité que des éléments hostiles se soient glissés au-travers et le portrait très terrien de notre humanité dans un cosmos gigantesque et affolant de vie devient disons un portrait d’enfant. Oui la terre n’est qu’un jardin d’,enfance, une garderie et ce n’est pas en remportant la coupe Stanley, la coupe du monde de soccer  ou en changeant de coupe de cheveux que ca va changer .

 

 

Alors imaginez que des êtres humains détenant un pouvoir obscur sur nos gouvernements soient parfaitement au courant de tout cela. Depuis fort longtemps. Depuis le début. Imaginez maintenant que vous êtes l’un d’eux. Allons plus loin, imaginez qu’un jour on vous demande s’il serait sage de tout déballer ça au grand public, par une conférence de presse mondiale commanditée par les Nations Unies lors d’une rencontre de tous les grands leaders de la planète et que maintenant il faut réécrire l’histoire des hommes, de leur apparition sur Terre, de leur religion, de l’origine de leur civilisation !  Honnêtement répondez à ça. Et tenez compte dans votre réponse que si nous Québécois serions peut-être capables de composer avec ça, qu’en est-il des populations dominées par des religions très agressives autant celles des américains et canadiens fondamentalistes de la Bible Belt que les islamistes du wahhabisme intégriste ?

Et les milliards d’Hindous et de Chinois eux, comment prévoir leur réaction ? Sans parler de la réaction des marchés boursiers et de l’ensemble des économies, qui paniquent juste parce que la Grèce est en train de fondre sur le poêle ? Qu’en est-il  d’un phénomène de violence potentielle à l’endroit de tout ce qui serait perçu comme une menace extraterrestre ou à l’inverse, de la formation de grandes religions adulant ces êtres, ce qu’a commencé  Raël après tout. Ce serait quoi votre décision ?  Tiens je parlais des Québecois, imaginons que la grande révélation a eut lieu, le vaisseau-mère flotte au-dessus du Parc des Champ de batailles, les journalistes montent à bord et un smart demande au grand leader s’il est souverainiste ou fédéraliste ? Qu’importe la réponse oui, non ou on s’en tape,  juste là, le chiar va pogner pour les 3000 ans à venir !

Alors le diriez-vous ?Sais pas, mais moi je déballerais tout. Je suis un citoyen de passage sur cette planète totalement irresponsable et je n’en ai rien à cirer des révoltes, des effondrements boursiers, des éclats de violence, des émeutes et de tout le cirque : tout ça plutôt que vivre dans un monde  arriéré et primitif qui a besoin d’un sérieux coup de pied au cul, de proportions cosmiques, alors moi je déballe tout sans aucune hésitation !

Les exigences de la science empirique font que je ne peux rien prouver, mais je sais une chose, concernant la science empirique, elle a ses limites et le savoir actuel  est aux limites de la science. À la suite du blocage complet de son hémisphère gauche par un caillot de sang, la neuroanatomiste Jill Bolte Taylor, dans un excellent ouvrage intitulé My stroke of Insight : A brain scientist’s personal journey, explique que tant de choses concrètes et abstraites découlent du simple fait que l’hémisphère gauche est construit comme un ordinateur en série et donc apte à la logique alors que l’hémisphère droit est construit comme un ordinateur en parallèle, donc apte à l’intuition. L'hémisphère droit est plutôt intuitif dans son traitement des données.

L’hémisphère gauche lui est plutôt analytique Il nous faut deux hémisphères complémentaires et distincts pour vivre en être humain, depuis l’état primitif jusqu’à l’état subtil.Or moi je dis depuis toujours qu’il existe une prérogative de l’esprit humain, celle d’explorer non pas que l’infiniment grand et l’infiniment petit avec des calculs différentiels, des variables et des  appareils de mesure  créés par l’hémisphère gauche, mais explorer aussi l’infiniment subtil avec notre esprit, via notre hémisphère droit et là comme c’est le cas pour moi, on ressent dans chacune des cellules du corps et dans chaque agitation ondulatoire de la pensée  qu’ils sont ici, depuis toujours, ils sont liés à nous, ils sont les Proviseurs d’un gigantesque Jardin d’enfance et comme des enfants dans une garderie on sait pas trop ce qui se passe autour de nous, on babille sur les prix de l’essence, le ministre de la Famille, le budget Bachand et les performances de Halak, on court partout au Wal-Mart, au Capitol et au Colisée mais tant que nous n’aurons pas grandi, mûri, évolué, notre planète, pas notre pays, notre province ou notre ville mais toute cette planète, toute entière, va demeurer en quarantaine, isolée, dans un univers comme déjà dit, affolant de vie.

Voilà pourquoi j’aimerais bien qu’on gradue, qu’on sorte du Jardin d’enfance et qu’on se retrouve au moins  en première année, histoire de réaliser avec notre esprit enfin libéré du carcan psychique qui nous isole, que non seulement nous les connaissons mais que nous les reconnaissons parce que depuis le début, sans le savoir, on sait très bien qui ils sont  ! Aussi fou cela peut-il vous sembler, je vous invite à laisser germer cette pensée dans votre esprit : nous savons déjà qui ils sont et ce qu’ils veulent et une partie de nous-mêmes en est parfaitement consciente. Au retour de la pause, je répondrai à l’intensité de vos questions avec une profondeur proportionnelle et comme le vieux moine tibétain du film 2012 le disait au jeune homme qui venait de lui dire que la fin approchait : cette tasse de thé est comme ton esprit, elle est remplie à ras bord d’opinions et de spéculations , elle doit être vidée avant que tu n’y vois la réponse au fond . Merci

Conférence intégrale prononcée le 26 mai 2010 à Québec par l'ufologue et métaphysicien Jean Casault. Peut être reproduite intégralement seulement et  dans la mesure ou aucun changement et aucune modification ne soient effectuées