7 MAI 2015

argaiv1939

 

R-SPECTRALE : SANS HÉSITER

Direct sous le dôme

Une enquête de Claude Joanisse et Denis Marquis

L’observation s’est produite le 10 juin 1995 sur la rue Valois.  Voici le compte-rendu du témoin tel que livré au moment de l’enquête.

Une observation exceptionnelle AUSSI À THURSO CETTE MÊME ANNÉE. CEIPI EN RAPPEL (12)

J'ai modifié le titre de mes enquêteurs du temps car il est évident que c'est un cas classique de R-Spetrale.
jCe soir-là je me suis rendu chez mon ami F. sur la montée St-Amour à Cantley, à pied.  Il était vers 19h00 ou 19h30 à peu près. Nous avons joué au Séga et durant la soirée j’ai consommé environ trois bières.  Vers 23h00 je suis parti de chez-lui, toujours à pied.  Sa résidence est située à 1.5 milles de chez-moi, soit environ à une vingtaine de minutes de marche à pied. Lorsque je suis arrivé à la maison j’ai tenté d’entrer par la porte de côté.  C’est alors que je me suis rendu compte que j’avais oublié mes clefs.  J’ai donc décidé de passer par la porte arrière de la maison.  Comme je tournais le coin arrière de la maison, j’ai subitement aperçu en direction nord-ouest un objet situé à une altitude d’environ 100 à 150 pieds.  Il devait être à environ 400 pieds de distance de moi et il se dirigeait sur moi.

L’OBJET

Ce n’était pas un avion, ni un hélicoptère parce que j’en vois tout le temps.  L’objet avait une forme presque ovale mais en fait, il ressemblait à une pantoufle.  La partie supérieure était de couleur argent.  En son centre, il y avait une série de petites lumières comme des diamants.  Sous l’OVNI, il y avait une sorte de lumière orange (genre halo).  En plus, et ce tout à fait en-dessous de l’appareil, il y avait au moins trois genres de spots qui éclairaient vers le sol cherchant quelque chose.  Les lumières des spots étaient blanches et au tout début, elles semblaient chercher dans le bois où se trouve l’étang, en arrière de la maison de A., notre voisin.  Les grenouilles et les ouaouarons ne faisaient plus de bruit comme à l’habitude. ( (l''EFFET DE CLOCHE QUI SE TRADUIT MAINTENANT PAR L'EFFET DE DÖME)

 

FIGÉ SUR PLACE

C’est difficile à expliquer mais je me sentais comme figé sur place.  J’avais peur mais en même temps j’étais curieux.  Je ne sais pas si c’est cela qui me gelait sur place, de toute façon l’objet se dirigeait vers moi.  Il émettait aussi un bruit stable qui augmentait en intensité au fur et à mesure qu’il se rapprochait de moi.  Ce bruit ressemble à celui que ferait une industrie comme là où je travaille. Mais je ne suis pas capable de l’imiter à nouveau.Les spots continuaient à se promener au sol.  L’objet est passé au-dessus de la maison du voisin tranquillement.  Je dirais qu’il allait à peine à 20 kilomètres à l’heure.  Ensuite, quand l’objet s’est approché suffisamment de l’endroit où j’étais, un de ses spots est passé sur moi.  J’ai comme freaké à cause de ça.  Ensuite, l’OVNI est passé juste au-dessus de la maison et je dirais qu’il était à une trentaine de pieds si on prend la distance au sol seulement.  J’ai alors pensé : est-ce qu’ils viennent me chercher ?

 C’est alors que je me suis mis à frapper sur la porte arrière du patio pour que ma mère vienne ouvrir et voit l’objet.  Je lui disais: check... check... check l’ovni.  Cependant, ça lui a pris trop de temps et il avait poursuivi sa course vers l’avant de la maison.  Maintenant on ne le voyait plus du tout.  Je suis entré dans la maison.  Je n’ai pas essayé de revoir l’objet par les vitres avant car j’avais trop peur.  J’étais complètement freak out.  Cependant à l’intérieur, je n’entendais plus de bruit.  Ma mère ainsi que ma grand-mère n’ont finalement rien vu.


Je dirais que le temps de l’observation a duré entre 1 et 2 minutes.  J’ai également remarqué qu’environ 10 à 15 minutes plus tard, deux hélicoptères noirs distancés d’environ 200 pieds sont passés au-dessus de la maison et ils semblaient suivre la trajectoire de l’OVNI plus ou moins.   Ils allaient vers le sud toutefois, alors que l’objet allait plus vers le sud-est.  Ils étaient de type militaire et je les reconnais bien puisqu’il y en a tout le temps dans mon coin.  Ils sont plus bruyants que les petits hélicoptères.  Ils avaient un spot à l’avant et semblaient chercher quelque chose.  Je me suis couché vers 1h00 du matin.

ANALYSE DE CASAULT

Ce cas est particulièrement intéressant parce qu’il démontre certaines ressemblances avec l’OVNI observé à Thurso en février 1996.  

La distance entre le témoin et l’OVNI est très réduite.Il approuve le dessin de Louis comme étant le sien.  On retrouve plusieurs éléments intéressants : la paralysie, la présence d’hélicoptères après l’observation et le fait que ceux-ci soient dans un secteur nullement affecté par la présence d’une base quelconque.  Nous avons noté aussi que le témoin a affirmé s’être senti visé par l’objet.  L’absence de bruit de l’environnement est aussi une caractéristique fort appréciable.  Il y avait un chien à l’intérieur qui a jappé, mais c’est son comportement normal du fait de la présence du témoin à l’extérieur.  Aucun problème électrique n’a été noté dans la résidence ou sur l’éclairage extérieur. En terminant un rappel du dessin de l’OVNI observé à Thurso PLUS HAUT DANS L'ARTICLE.:
On commence à réaliser en prenant connaissance de tous ces dossiers qu'il y a des points communs : le témoin à l'intérieur d'un dôme est physiquement moins à l'aise et il entend des sons en provenance de l'objet.  Ce dossier est typique d'une rencontre spectrale, c,est à dire que sans doute seule le témoin a vu l'objet et lorsque le dôme a avancé, le sujet en est sorti et ses parents n'ont rien vu.