Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
L’ÉSOTÉRISME N’EXISTE PLUS !
Bon débarras !
Un article de Jean Casault
« L’énergie sombre en tant que constante cosmologique a condition d’ajuster correctement sa valeur décrit à merveille l’ expansion accélérée de l’univers et ne doit être considérée comme rien d’autre qu’une nouvelle constante fondamentale de la nature. »
Vous avez compris quelque chose ?  Au cours d’une rencontre avec un physicien, un théoricien ou cosmologue, à Paris, le type ne cessait de m’ arroser avec ce langage d’érudit. Ses courriels commençaient même à devenir irritants d’autant plus que je ne cessais de lui dire : « Laissez votre jargon de côté je n’arrive pas à vous suivre ». Il m’ a répondu que ce n’était pas du jargon, mais les termes usuels constituant le savoir scientifique dont il était dépositaire. Je lui ai alors dit qu’il se comportait comme un enlevé de type RR-4 et lui de me demander ce que c’était et moi de lui répondre : « Désolé c’est un terme usuel en ufologie »  et lui de ne plus m’écrire. Voilà.
J’ai insisté en le traitant d’ésotériste ! Il a réagit vivement. J’ai dit alors qu’au fond, l’ésotérisme est un terme galvaudé à tous vents puisque cela ne veut rien dire d’autre que réservé aux initiés. Eso signifie intérieur alors qu’exo signifie extérieur comme dans exoplanètes, parce qu’elles sont à l’extérieur de notre système solaire. Ce n’est pas sorcier.
Le terme ésotérisme ne définit pas son objet et peut s’appliquer à n’importe quoi au bout du compte.. Des cosmologues qui parlent entre eux et discutent de l’Univers le font dans un langage qui, sans être réservé, au sens de caché, n’en demeure pas moins un langage qui leur appartient, donc réservé aux initiés. La cosmologue quantique est donc de l’ésotérisme ?
Dans une autre discussion avec un endocrinologue sur les effets multiples de la sérotonine, pour une recherche destinée à un de mes livres, je n’ai résolument pas compris un seul mot de sa réponse.  « Il le fait exprès » me suis-je dit, parce qu’en général les scientifiques n’aiment pas se ramener au niveau des gens simples, sauf bien sûr lorsqu’ils sont payés pour le faire, dans un documentaire, à la télévision ou pour une conférence. Le professeur Michio Kaku est d’ailleurs l’un d’eux, un de nos grands génies, doué d’un talent époustouflant pour vulgariser. C’est drôle, avec lui je comprends tout alors qu’avec les autres je me sens ignorant comme un gosse de première.
Vous avez remarqué que je n’utilise jamais le terme ésotérisme mais plutôt métaphysique ? La métaphysique une fois de plus du grec, signifie au-delà de ce qui est physique. La voix est physique mais la pensée ne l’est pas, elle est insaisissable, on ne peut pas la mesurer, la peser, lui donner un poids, une taille, ni même une vitesse. C’est métaphysique. Mais comme je viens de vous l’ expliquer en clair, ce n’est pas de l’ésotérisme, puisque je viens de le faire non pas à des initiés pour qui je réserverais un secret, mais à tout le monde, mon site étant ouvert à 100% et gratuit.
L’ésotérisme est donc une épithète, la qualité d’une communication, mais en tant qu’entité relevant de la Connaissance, l’ésotérisme n’existe pas et n’a jamais existé. Par contre on peut parler d’écrits qui autrefois étaient ésotériques. La Bible le fut longtemps, réservée uniquement aux religieux. Il était interdit de la lire autrement que dans sa version latine et ce jusqu’en 1955.  Dépassé par le nombre croissant d’ouvrages dangereux et interdits, l’Église finit par appeler ces ouvrages, apocryphes. Les gens ont traduit par ouvrages faux. Ce qui est d’ailleurs faux, apocryphes, signifie secret. Donc une fois de plus c’est l’Église qui aura caché et cache encore certains ouvrages qu’Elle ne veut pas voir tomber entre les mains des pauvres lecteurs mal éclairés qui pourraient ainsi perdre la Foi. En Elle !
Pendant des siècles l’ésotérisme fut donc accolé à des ouvrages et des pratiques non pas parce qu’elles étaient chargées de mystère ou de magie, mais parce qu’elles étaient interdites par l’Église. C’est pour cette raison que les alchimistes utilisaient un langage ésotérique ou tout simplement codé. Parlant de ca, soyez certain que la composition chimique du prochain produit-miracle de Clarins ou Lancôme est lui aussi ésotérique. Car autrement Lanvin ou Oréal se ferait un plaisir de la fabriquer au plus vite. Nostradamus n’a jamais publié ses quatrains de cette manière pour nous emmerder mais pour que l’Église ne puisse l’ accuser de faire des prophéties. Il risquait le bûcher et n’eut été de la protection de grands personnages, c’eut été son sort car l’Église n’était pas dupe. Or de nos jours, plus rien n’est caché, à moins de considérer certains rapports secrets de la NRO sur Roswell comme ésotériques.  Le terme ésotérique peut alors s’appliquer aussi sur les prochaines recommandations de la Commission Charbonneau, actuellement réservées aux seuls initiés de cette formation.
Par contre on peut parler de l’ensemble de certains ouvrages anciens dits ésotériques, parce que cachés comme étant ceux de la Tradition. Là c’est déjà plus clair. Les enseignements réservés aux jeunes initiés qui se présentaient au temple de Delphes pour subir l’initiation des Mystère d’Éleusis par exemple.  Il fallait subir plusieurs épreuves avant d’être estimé suffisamment prêt à recevoir certains vérités tenues secrètes, comme sans aucun doute, le cycle des vies antérieures, l’existence de l’ Esprit, le pouvoir de la pensée, le karma etc.... Or tous ces concepts sont maintenant en vente libre depuis la fin du 19e  siècle particulièrement grâce à Helena Blavatsky, les Rosicruciens, la Fraternité Blanche Universelle, et plus récemment Baird Spalding, James Redfield, Richard Bach et tous ceux qui partagent ouvertement le résultat de leurs propres expériences alchimiques si on considère que la véritable alchimie est celle de la fusion de l’identité avec, l’Esprit. Mais qu’importe tout cela.
Il n’existe plus aucun ouvrage conséquent et valable pouvant être considéré comme ésotérique. Il n’y a plus aucun auteur ésotérique, bref l’ésotérisme n’est plus. Bon débarras, s’il est une chose dont l’Esprit incarné n’a guère besoin pour évoluer dans cette vie, ce sont les petits secrets d’une gaminerie obsolète et de toute manière tout à fait inutile.
Code 1525
L’ÉSOTÉRISME N’EXISTE PLUS !
Bon débarras !

Un article de Jean Casault

« L’énergie sombre en tant que constante cosmologique a condition d’ajuster correctement sa valeur décrit à merveille l’ expansion accélérée de l’univers et ne doit être considérée comme rien d’autre qu’une nouvelle constante fondamentale de la nature. »

argaiv1511

Vous avez compris quelque chose ?  Au cours d’une rencontre avec un physicien, un théoricien ou cosmologue, à Paris, le type ne cessait de m’arroser avec ce langage d’érudit. Ses courriels commençaient même à devenir irritants d’autant plus que je ne cessais de lui dire : « Laissez votre jargon de côté je n’arrive pas à vous suivre ». Il m’ a répondu que ce n’était pas du jargon, mais les termes usuels constituant le savoir scientifique dont il était dépositaire. Je lui ai alors dit qu’il se comportait comme un enlevé de type RR-4 et lui de me demander ce que c’était et moi de lui répondre : « Désolé c’est un terme usuel en ufologie »  et lui de ne plus m’écrire. Voilà.   

J’ai insisté en le traitant d’ésotériste ! Il a réagit vivement. J’ai dit alors qu’au fond, l’ésotérisme est un terme galvaudé à tous vents puisque cela ne veut rien dire d’autre que réservé aux initiés. Eso signifie intérieur alors qu’exo signifie extérieur comme dans exoplanètes, parce qu’elles sont à l’extérieur de notre système solaire. Ce n’est pas sorcier. 

Le terme ésotérisme ne définit pas son objet et peut s’appliquer à n’importe quoi au bout du compte.. Des cosmologues qui parlent entre eux et discutent de l’Univers le font dans un langage qui, sans être réservé, au sens de caché, n’en demeure pas moins un langage qui leur appartient, donc réservé aux initiés. La cosmologue quantique est donc de l’ésotérisme ? 

Dans une autre discussion avec un endocrinologue sur les effets multiples de la sérotonine, pour une recherche destinée à un de mes livres, je n’ai résolument pas compris un seul mot de sa réponse.  « Il le fait exprès » me suis-je dit, parce qu’en général les scientifiques n’aiment pas se ramener au niveau des gens simples, sauf bien sûr lorsqu’ils sont payés pour le faire, dans un documentaire, à la télévision ou pour une conférence. Le professeur Michio Kaku est d’ailleurs l’un d’eux, un de nos grands génies, doué d’un talent époustouflant pour vulgariser. C’est drôle, avec lui je comprends tout alors qu’avec les autres je me sens ignorant comme un gosse de première. 

Vous avez remarqué que je n’utilise jamais le terme ésotérisme mais plutôt métaphysique ? La métaphysique une fois de plus du grec, signifie au-delà de ce qui est physique. La voix est physique mais la pensée ne l’est pas, elle est insaisissable, on ne peut pas la mesurer, la peser, lui donner un poids, une taille, ni même une vitesse. C’est métaphysique. Mais comme je viens de vous l’ expliquer en clair, ce n’est pas de l’ésotérisme, puisque je viens de le faire non pas à des initiés pour qui je réserverais un secret, mais à tout le monde, mon site étant ouvert à 100% et gratuit. L’ésotérisme est donc une épithète, la qualité d’une communication, mais en tant qu’entité relevant de la Connaissance, l’ésotérisme n’existe pas et n’a jamais existé.

Par contre on peut parler d’écrits qui autrefois étaient ésotériques. La Bible le fut longtemps, réservée uniquement aux religieux. Il était interdit de la lire autrement que dans sa version latine et ce jusqu’en 1955.  Dépassé par le nombre croissant d’ouvrages dangereux et interdits, l’Église finit par appeler ces ouvrages, apocryphes. Les gens ont traduit par ouvrages faux. Ce qui est d’ailleurs faux, apocryphe, signifie secret. Donc une fois de plus c’est l’Église qui aura caché et cache encore certains ouvrages qu’Elle ne veut pas voir tomber entre les mains des pauvres lecteurs mal éclairés qui pourraient ainsi perdre la Foi. En Elle ! 

Pendant des siècles l’ésotérisme fut donc accolé à des ouvrages et des pratiques non pas parce qu’elles étaient chargées de mystère ou de magie, mais parce qu’elles étaient interdites par l’Église. la différence est fondamentale. C’est pour cette raison que les alchimistes utilisaient un langage ésotérique ou tout simplement codé. Parlant de ca, soyez certain que la composition chimique du prochain produit-miracle de Clarins ou Lancôme est lui aussi ésotérique car autrement Lanvin ou Oréal se ferait un plaisir de la fabriquer au plus vite.

Nostradamus n’a jamais publié ses quatrains de cette manière pour nous emmerder mais pour que l’Église ne puisse l’ accuser de faire des prophéties. Il risquait le bûcher et n’eut été de la protection de grands personnages, c’eut été son sort car l’Église n’était pas dupe. Or de nos jours, plus rien n’est caché, à moins de considérer certains rapports secrets de la NRO sur Roswell comme ésotériques.  Le terme ésotérique peut alors s’appliquer aussi sur les prochaines recommandations de la Commission Charbonneau, actuellement réservées aux seuls initiés de cette formation. 

Par contre on peut parler de l’ensemble de certains ouvrages anciens dits ésotériques, parce que cachés comme étant ceux de la Tradition. Là c’est déjà plus clair. Les enseignements réservés aux jeunes initiés qui se présentaient au temple de Delphes pour subir l’initiation des Mystère d’Éleusis par exemple.  Il fallait subir plusieurs épreuves avant d’être estimé suffisamment prêt à recevoir certains vérités tenues secrètes, comme sans aucun doute, le cycle des vies antérieures, l’existence de l’ Esprit, le pouvoir de la pensée, le karma etc.... Or tous ces concepts sont maintenant en vente libre depuis la fin du 19e  siècle particulièrement grâce à Helena Blavatsky, les Rosicruciens, la Fraternité Blanche Universelle, et plus récemment Baird Spalding, James Redfield, Richard Bach et tous ceux qui partagent ouvertement le résultat de leurs propres expériences alchimiques si on considère que la véritable alchimie est celle de la fusion de l’identité avec, l’Esprit. Mais qu’importe tout cela.

Il n’existe plus aucun ouvrage conséquent et valable pouvant être considéré comme ésotérique. Il n’y a plus aucun auteur ésotérique, bref l’ésotérisme n’est plus. Bon débarras, s’il est une chose dont l’Esprit incarné n’a guère besoin pour évoluer dans cette vie, ce sont les petits secrets d’une gaminerie obsolète et de toute manière tout à fait inutile. Nous sommes donc Esprits d,abord, incarné à de  multiples reprises afin de croître et grandir et entre chaque vie, nous retournons à la Maison, notre véritble Chez-nous, avec les Nôtres, les vrais, que nous croisons d,ailleurs en Vols de nuit, que nous appelons à tort des rêves. La vie sur terre n,est pas facile, lever 200 livres non plus ou courir trois kilonmètres,  c'est d,ailleurs comme pour tout exercice une manière de prendre des forces, de nous endurcir, mais nous vivons actuellement une période absolument incroyable et fabuleuse. Et la suite de mon propos n'étant réservé qu'aux initiés qui viennent à mes rencontres secrètes dans mon repaire interdit  alors que je me met mon costume de Grand-Prêtre, vous n'en saurez rien. C'est ésotérique ! :)