27 août 2014

argaiv1939

UNE CRÉATURE FLUO POUR LES ENFANTS

Code 1413

Un dossier spectral de CASAULT

(Dessin original du témoin repris par ERIC DORION DE EDC STUDIO)

Mes dossiers comportent des histoires  inhabituelles qui n'ont rien en commun avec le scénario traditionnel des OVNIs et des extraterrestres.  Ici les témoins sont tout aussi crédibles et l'enquête a été menée avec la même rigueur. Un élément laisse penser que cette chose s'est manifestée uniquement à l'intention des jeunes témoins.

CAMP D'HIVER AIR EAU BOIS.

Chacun connaît ce site de la région où se rendent été comme hiver des centaines d'enfants pour un séjour de quelques jours ou plus.  L'événement s'est produit au cours de l'hiver 1988, vraisemblablement en février ou mars. Au cours de cette fin de semaine de trois jours, cinq moniteurs s'occupent des 35 enfants.  Il est 19h30 et c'est le moment de jouer à la mouche-à-feu, un jeu qui consiste pour les enfants à retrouver les moniteurs qui se cachent dans le bois et allument pour une seconde ou deux leur lampe de poche puis se déplacent.  

C'est une belle soirée, froide, sans précipitations, pas de lune et peu d'étoiles.  Un feu de bois illumine la nuit et sert de point de repère aux enfants pour qu'ils ne se perdent pas.

Eric a 8 ans à cette époque.  Le jeu est amusant et il se fait un devoir d'être le premier à repérer le moniteur "mouche-à-feu."  Caché derrière un arbre, il regarde vers le feu.  Devant lui au pied d'une petite montagne il n'y a rien, pas d'arbres pour se cacher, rien. Il espère qu'une mouche-à-feu finira par se déplacer en terrain découvert.  Il attend.C'est alors qu'il détourne les yeux quelques secondes et en posant à nouveau son regard sur l'étendue de neige son coeur s'arrête de battre.  Devant lui à environ 75 pieds se trouve la chose la plus incroyable et la plus invraisemblable qui soit.

UNE FORME LUMINEUSE VERTE

Il y a devant lui une forme lumineuse verte très intense, d'environ 4 pieds de haut et d'environ 22 pouces de large.  Incapable de voir les jambes, il distingue parfaitement le corps et la tête, deux yeux et 5 bras.  La lumière est intense et d'un vert qu'il n'a jamais vu et jamais revu depuis.  Les yeux sont rouges mais la luminosité est moindre.  La tête est légèrement inclinée sur le côté et aucun autre détail n'est visible (oreilles, nez, bouche, cou, etc.).  De chaque côté du tronc il y a des bras. Trois sont à gauche et deux à droite, de la même couleur et de même intensité que le reste du corps.  Chaque bras est muni de doigts plutôt ronds au nombre de trois.  Ils sont très courts.

Le comportement de la chose est étrange : elle est immobile et le regarde puis, en une fraction de seconde elle se déplace à grande vitesse.  Fait étonnant, Éric raconte que lorsque la chose était immobile elle semblait être une image à deux dimensions.  Il aura fallu qu'il l'observe alors qu'elle se déplaçait pour réaliser qu'elle était en fait à trois dimensions.  Autre détail important, la chose a perdu ses bras en se déplaçant pour devenir une espèce de boule.

COMMOTION GÉNÉRALE

 Hurlant de peur, Éric s'est alors précipité vers le camp et constata aisément qu'au moins une demi-douzaine d'enfants parlait avec effroi de la même observation.  Les moniteurs (qui de toute évidence n'ont rien vu ou n'ont rien voulu dire) calment les enfants en leur offrant des explications qui ne collent pas.  Personne ne dormira cette nuit-là. La mère d'Éric nous confiera que durant près de trois semaines il ne parlera que de cet incident.  L'enfant se souvient d'être retourné à l'endroit exact de son observation.  Il y avait une trace dans la neige. Eric a maintenant 15 ans (1996)  Il se souvient très bien de ce qu'il a vu, mais il n'en parle plus à personne.  Ses copains ont également cessé d'en parler comme si l'expérience était devenue tabou et source de moqueries stupides plus que d'un intérêt sain.  Il a lu et relu sur ce sujet au cours des années mais n'a jamais vu ou lu quoique ce soit qui puisse se rapprocher de son observation.

je n'ai jamais eu à traiter une autre histoire du genre.  Par contre, il n'existe aucun phénomène naturel connu qui puisse expliquer cette observation.

 (Feu follet : se manifeste près de marais fangeux ou de cimetières.  Il s'agit de la combustion spontanée dans l'atmosphère de très petites boules de gaz qu'on soupçonne être du méthane.  Elles ne dépassent jamais trois ou quatre pouces de diamètre et se manifestent particulièrement lors de très chaudes et humides soirées d'été.  JAMAIS EN HIVER.

Plasma : sorte de décharge électrique sur les fils électriques habituellement d'un poteau à l'autre.  N'est jamais observé au sol. 

Foudre en boule : éclair en boule qui se déplace dans les airs et au sol.  JAMAIS EN HIVER.
Feu de St-Elme : décharge électrique de couleur verte qui se manifeste sur la pointe d'une tour, de l'aile d'un avion, d'un mât de bateau.  NÉCESSITE UN SUPPORT PHYSIQUE.  TOUJOURS IMMOBILE ET NE SE DÉPLACE JAMAIS.  Ce phénomène est rarement observé ici.  Il est plus fréquent en mer et en montagne dans des endroits très isolés.

À BIEN Y PENSER

Qui donc a dit que le seul siège de la vie devait être constituée de cellules physiques ? la célèbre série Star Trek a proposé des vies minérales, plasmiques, électriques etc..... ce n'est pas impensable. La vie signifie entre autre la croissance et la reproduction. Les cristuaux se développent mais ne se reproduisent pas : les nôtres à tout le moins. l'Univers peut nous réserver de fabuleuses surprises.  Cette créature lumineuse, sans forme permanente mais doté d'un visage existe-t-elle quelque part dans un autre monde, dans une autre dimension. Était-elle de passage et voyant l'énergie d'enfants qui s'amusent s'est jointe à eux sans comprendre qu'elle aurait l'effet contraire ? Peut-on aussi penser qu'elle a modifié son encvironnemwent pour n'être vue que par les enfants, pour carrément jouer avec eux ?  C'est en tout cas définitivement une rencontre spectrale.