26 août 2013
L’EXPERIENCE DE SHINIPIAP
Un rapport de Jean Casault
Un ami facebook m’a parlé de sa nièce et de son expérience toute récente dans la région de Québec. Avant de m’autoriser à la publier il a voulu s’assurer que sa nièce acceptait.
Monsieur Casault,
Voici en guise d'autorisation du témoignage de ma nièce une copie de ma correspondance Facebook (en messagerie privée) avec celle-ci en date d’aujourd’hui, soit le 26 août 2013 :
______________________________________________________________
Conversation started today (August 26, 2013)
13:51
AMI FB
Kuei Shanipiap ! Je me demandais si tu serais d'accord pour qu'un spécialiste des phénomènes paranormaux puisse recevoir et afficher ton témoignage (en rapport avec la médium de l'autre jour) sur son site qui traite amplement de phénomènes similaires à celui que tu as vécu. Bien entendu, il n'y aurait aucune divulgation d'identité de qui que ce soit. Ce serait ainsi totalement anonyme. J'ai moi-même accepté de présenter à ce spécialiste mes témoignages de deux expériences paranormales que j'ai vécu au cours de ma vie. Je t'assure que ce type est très professionnel. Il propose régulièrement la lecture de divers témoignages sur son site Internet.
Ces derniers sont très utiles aux personnes qui en font la lecture, car plusieurs d'entre elles sont très inquiètes à l'idée de mourir, et il y a celles qui sont aux prises avec une maladie chronique (tel que le cancer) et pour qui des témoignages comme le tiens leur donne la certitude d'une vie spirituelle après la vie dans notre dimension terrestre. Si tu es d'accord, je peux te proposer de corriger grammaticalement ton texte et de te le présenter pour ton autorisation. Après cela, il serait nécessaire que tu m’écrives un court texte qui autorise Jean Casault (c'est le nom de ce spécialiste) à utiliser anonymement ton témoignage. Afin de te donner une idée du sérieux de ce type, voici son site Facebook :  https://www.facebook.com/jean.casault
13:55
Shanipiap
Ok vas y
13:56
AMI FB
De plus, Jean Casault est un écrivain très axé sur les phénomènes paranormaux. Il passe également régulièrement à la radio en tant que spécialiste du paranormal.
Niaut
13:57
Shanipiap
Niaut nukemesh!! Redonne moi des news.
13:58
AM FB
Je vais d'abord te présenter sous peu ma retranscription de ton témoignage. J'ai gardé tout à fait l'essence de ton témoignage. J'ai seulement modifié quelque peu la façon d'exprimer les propos et corrigé quelques fautes grammaticales ici et là.
13:58
Shanipiap
Okay
14:01
AMI FB
Monsieur Casault,
Voici le récent témoignage de la nièce de ma conjointe. Il s’agit de la fille de la sœur à ma conjointe, qui est décédée d’un cancer généralisé au mois de mai 2012 :
Cette nièce a écrit ceci :
« Rien n’arrive pour rien ! J’étais dans l’ascenseur d’un gros édifice, et je me suis trompé en sortant sur le mauvais étage. Je vois alors une femme qui me regarde et qui s’en vient vers moi. Cette dame, qui m’est une pure inconnue, me salue et regarde soudainement juste au-dessus de ma tête avant de me dire : « Tu l’as perdu l'an passé, c'est ca ? »
Moi, très surprise, je lui réponds : « Euh... ouiii… » Évidemment, j’ai tout de suite répondu ça, car je pensais à ma mère qui est décédée l’année dernière. C’est alors que cette femme me regarda droit dans les yeux et se mit à me dire : « Bonjour ma grande, je suis toujours avec toi. Même si tu ne me vois pas, sache que je suis toujours avec toi, ma grande ».
Lorsque cette femme m’eut dit cela, j’étais sur le point de pleurer. « Ne pleure pas, ma fille, poursuivie à me dire la dame, là où je suis, ma grande, je suis très heureuse. Je suis avec ton frère, et il également très heureux de nos retrouvailles. Mais toi, ma grande, je ne t’ai jamais quitté. Je suis fière de tout ce que tu fais, et de tout ce que tu as fait. »
À ce moment-là, la dame me demanda : « Tu t’es occupé de ta maman ? » Et moi je lui ai répondu que oui. Puis, elle me dit : « Elle désire t’embrasser et te serrer dans ses bras… Je peux te toucher ? » Mais moi, j’ai eu peur sur le coup, puis j’ai accepté de me laisser toucher par cette femme. Elle me dit alors : « N’aie pas peur, ma grande, je veux que tu saches que je suis toujours là ! »
Lorsque j’y repense, j’ai l’impression d’avoir vu le personnage de Woppie Goldberg dans le film « Ghost » avec Patrick Swayze. Mais par contre, cette femme-là était blonde. Ouhhhhh ! À la différence de ce film, mon histoire, elle, est bien réelle. Je t’aime maman et merci ! xxxx. »
(Commentaire de AMI FB)
Ce témoignage apporte, une fois de plus, une preuve indéniable de la survie de l’être après le trépas. Cette femme que notre nièce a rencontrée tout à fait à l’improviste était pour elle une parfaite inconnue. Les circonstances de cette rencontre sont tout à fait surréalistes : Notre nièce s’était simplement trompée d’étage dans cet édifice. Cette femme rencontrée de la sorte ne pouvait pas savoir que la mère de notre nièce était décédée, et son jeune frère également, peu avant. De plus, chacun sait dans cette famille que la mère de cette nièce (ma belle-sœur) appelait fréquemment sa fille « ma grande ».
Ce témoignage est magnifique et digne de confiance.
14:05
Shanipiap
Parfait ca.
14:06
AMI FB
S'il y a quelques passages du texte que ce soit à modifier ou à corriger, tu n'as qu'à me le dire maintenant.
14:07
SNANIPIAP
Je trouve que c est correct...merci!!!
14:09
AMI FB
Merci à toi Shanipiap !
Et passe une bonne journée !
Je vais te tenir au courant de la suite.
14:10
Shanipiap
A toi aussi...Bonne journee tu dira un ti bonjour à ma tante!!!
14:11
AMI FB
Oui, je n'y manquerai pas. Et merci encore Shanipiap ! À plus !
______________________________________________________________
Commentaire de AMI FB
Ces gens sont tous des Innus (nation autochtone connue également sous l’appellation de « Montagnais ») de la réserve de Betsiamites (que les Innus nomment Pessamit), située le long du Fleuve Saint-Laurent sur la Côte-Nord du Québec.
Il est à noter que les Innus, bien que conservant encore aujourd’hui certains éléments de leur tradition spirituelle ancestrale, sont très majoritairement de confession religieuse catholique romaine. Les Innus sont en majorité demeurés religieusement pratiquants, et ce, à l’image du Québec d’il y a 50 ans, même pour les jeunes.
L’édifice où Shanipiap a fait cette expérience fantastique est situé dans la ville de Québec. Cela est survenu durant la matinée du 23 août 2013.
Petit lexique :
« Kuei » est le mot innu pour dire « Sa
lut ».
« Niaut » est le mot innu pour dire « Au revoir ».
______________________________________________________________
Je vous souhaite, Jean, une très belle journée.
(Casault)
J’ai été touché par ce témoignage. Il démontre effectivement que l’Esprit préexiste et survit au corps, mais il démontre que certaines personnes ont des capacités médiumniques  exceptionnelles.
J’ai connu de ces gens par le passé et ayant vécu mes propres expériences, pas de cette nature évidemment, je suis convaincu de leur authenticité.
Tout comme je l’exprimais dans l’article intitulé «  AS-TU DES PREUVES DE CE QUE TU DIS ? nous pourrions poser la question à Shanipiap. La réponse serait négative. Même si nous pouvions retracer cette dame qui a servi d’intermédiaire auprès de sa mère il y a fort à parier qu’elle ne s’en souviendrait  mais pis encore, nous voudrions «  provoquer » l’expérience et cela ne marcherait pas.  Pourquoi ?
La mère de Shanipiap n’est pas un chien de cirque et là où elle est, elle n’en a rien à cirer des états d’âmes s de ceux qui ne croient pas ou veulent un bon show. Elle a transmis ce qu’elle avait à dire à sa fille et c’est terminé. Nous ne faisons pas partie de l’expérience.
C’est une rencontre privée et intime, chaleureuse et pleine d’amour entre deux êtres que raconte Shanipiap, ce n’est  pas une séance de spiritisme à 50$ la tête que nous pourrions reproduire avec Madame Minou et une cristi de planche avec un cœur en plastique !
Lorsqu’un home prend sa femme dans ses bras et dit qu’il ‘aime et qu’elle lui retourne son amour avons-nous la preuive scientifique de ce qui a été dit ?
CA NE NOUS REGARDE PAS !
Tous les échanges réussis auxquels j’ai assisté avait cette note chaleureuse cet échange émotionnel profond, tous ceux qui ont échoué avaient ce côté cirque avec des appareils de mesure pour « pogner des fantômes ! » Allan Kardec avait un profond respect pour les Esprits invoqués et le ritul était absolument magnifique. C’est celui que je reproduis lorsque j,ai la chance de travailler avec un medium puissant.
Aimeriez-vous recevoir des motards saouls avec une chaîne attachée à leur bite et un sourire pas de dents chez-vous pour un petit party ?
Non ? Alors laissez tomber les séances de spiritisme amateurs, les nuits dans les cimetières et tout le reste parce que c’est ce genre d’Esprits, qui aiment bien se présenter.  Comme je l’ai exprimé dans mes ouvrages ce ne sont pas tous des Esprits évolués, certains sont très jeunes, immatures, bref il y a une bonne gagne d’Esprits colons qui auraient besoin d’une taloche en arrière de la tête s’ils en avaient une.
Oui je sais ils ont besoin d’amour, mais moi je n’ai pas besoin d’eux et il y a des gens pour ça. Ce sont des nettoyeurs et ils savent comment composer avec ces Esprits râleurs.
Donc en bref, c’était l’histoire de Shanipiap , je la crois à 100% et je pense qu’elle est très heureuse de son expérience et ne craint plus la mort qui aura fait deux victimes très proches d’elle au cours des dernières années. De génétique montagnaise Shanipiap est donc animée par un sang spirituel très ancien. En général c’est via des manifestations de la nature qu’ils vivent leurs expériences mais quoi qu’il en soit je lui en souhaite d’autres et que sa vie soit remplie de surprises !

Note : Tous les articles sur ce site peuvent être partagés avec autant de gens que vous le désirez. Ils ne doivent toutefois pas être altérés ou modifiés et le crédit à l’auteur et au site porteur doivent être clairement identifiés. Merci 

argaiv1939

26 août 2013
Code 3230
L’EXPÉRIENCE DE SHANIPIAP
Un rapport de Jean Casault

Monsieur Casault,

Voici le récent témoignage de la nièce de ma conjointe. Il s’agit de la fille de la sœur à ma conjointe, qui est décédée d’un cancer généralisé au mois de mai 2012 :Cette nièce a écrit ceci :

« Rien n’arrive pour rien ! J’étais dans l’ascenseur d’un gros édifice, et je me suis trompé en sortant sur le mauvais étage. Je vois alors une femme qui me regarde et qui s’en vient vers moi. Cette dame, qui m’est une pure inconnue, me salue et regarde soudainement juste au-dessus de ma tête avant de me dire : « Tu l’as perdu l'an passé, c'est ca ? » 

Moi, très surprise, je lui réponds : « Euh... ouiii… » Évidemment, j’ai tout de suite répondu ça, car je pensais à ma mère qui est décédée l’année dernière. C’est alors que cette femme me regarda droit dans les yeux et se mit à me dire : « Bonjour ma grande, je suis toujours avec toi. Même si tu ne me vois pas, sache que je suis toujours avec toi, ma grande ».

Lorsque cette femme m’eut dit cela, j’étais sur le point de pleurer. « Ne pleure pas, ma fille, poursuivie à me dire la dame, là où je suis, ma grande, je suis très heureuse. Je suis avec ton frère, et il également très heureux de nos retrouvailles. Mais toi, ma grande, je ne t’ai jamais quitté. Je suis fière de tout ce que tu fais, et de tout ce que tu as fait. »

À ce moment-là, la dame me demanda : « Tu t’es occupé de ta maman ? » Et moi je lui ai répondu que oui. Puis, elle me dit : « Elle désire t’embrasser et te serrer dans ses bras… Je peux te toucher ? » Mais moi, j’ai eu peur sur le coup, puis j’ai accepté de me laisser toucher par cette femme. Elle me dit alors : « N’aie pas peur, ma grande, je veux que tu saches que je suis toujours là ! »

 

Lorsque j’y repense, j’ai l’impression d’avoir vu le personnage de Woppie Goldberg dans le film « Ghost » avec Patrick Swayze. Mais par contre, cette femme-là était blonde. Ouhhhhh ! À la différence de ce film, mon histoire, elle, est bien réelle. Je t’aime maman et merci ! xxxx. »

(Commentaire de AMI FB)

Ce témoignage apporte, une fois de plus, une preuve indéniable de la survie de l’être après le trépas. Cette femme que notre nièce a rencontrée tout à fait à l’improviste était pour elle une parfaite inconnue. Les circonstances de cette rencontre sont tout à fait surréalistes : Notre nièce s’était simplement trompée d’étage dans cet édifice. Cette femme rencontrée de la sorte ne pouvait pas savoir que la mère de notre nièce était décédée, et son jeune frère également, peu avant. De plus, chacun sait dans cette famille que la mère de cette nièce (ma belle-sœur) appelait fréquemment sa fille « ma grande ».Ce témoignage est magnifique et digne de confiance.


Ces gens sont tous des Innus (nation autochtone connue également sous l’appellation de « Montagnais ») de la réserve de Betsiamites (que les Innus nomment Pessamit), située le long du Fleuve Saint-Laurent sur la Côte-Nord du Québec.

 

Il est à noter que les Innus, bien que conservant encore aujourd’hui certains éléments de leur tradition spirituelle ancestrale, sont très majoritairement de confession religieuse catholique romaine. Les Innus sont en majorité demeurés religieusement pratiquants, et ce, à l’image du Québec d’il y a 50 ans, même pour les jeunes.
L’édifice où Shanipiap a fait cette expérience fantastique est situé dans la ville de Québec. Cela est survenu durant la matinée du 23 août 2013.
Petit lexique :

« Kuei » est le mot innu pour dire « Salut ».« Niaut » est le mot innu pour dire « Au revoir ».

(Casault)

J’ai été touché par ce témoignage. Il démontre effectivement que l’Esprit préexiste et survit au corps, mais il démontre que certaines personnes ont des capacités médiumniques  exceptionnelles.J’ai connu de ces gens par le passé et ayant vécu mes propres expériences, pas de cette nature évidemment, je suis convaincu de leur authenticité.Tout comme je l’exprimais dans l’article intitulé «  AS-TU DES PREUVES DE CE QUE TU DIS ? nous pourrions poser la question à Shanipiap. La réponse serait négative.

Même si nous pouvions retracer cette dame qui a servi d’intermédiaire auprès de sa mère il y a fort à parier qu’elle ne s’en souviendrait pas, mais pis encore, nous voudrions «  provoquer » l’expérience et cela ne marcherait pas.  Pourquoi ?La mère de Shanipiap n’est pas un chien de cirque et là où elle est, elle n’en a rien à cirer des états d’âmes  de ceux qui ne croient pas ou veulent un bon show.

Elle a transmis ce qu’elle avait à dire à sa fille et c’est terminé. Nous ne faisons pas partie de l’expérience. C’est une rencontre privée et intime, chaleureuse et pleine d’amour entre deux êtres que raconte Shanipiap, ce n’est  pas une séance de spiritisme à 50$ la tête que nous pourrions reproduire avec Madame Minou et une cristi de planche avec un cœur en plastique !

Lorsqu’un homme prend sa femme dans ses bras et dit qu’il l'aime et qu’elle lui retourne son amour, avons-nous la preuve scientifique qu'ils s'aiment ? CA NE NOUS REGARDE PAS !Tous les échanges réussis auxquels j’ai assisté avaient cette note chaleureuse, cet échange émotionnel profond, tous ceux qui ont échoué avaient ce côté cirque avec des appareils de mesure pour « pogner des fantômes ! »

Allan Kardec avait un profond respect pour les Esprits invoqués et le rituel était absolument magnifique. C’est celui que je reproduis lorsque j'ai la chance de travailler avec un medium puissant. D'ailleurs les améridiens ont un rituel similaire, ils utilisent de la sauge pour purifier l'air et chasser les "mauvais Esprits". Leur attitude etleur comportement durant ce rituel, lorsqu'il n'est pas effectué pour des touristes dans un village de carton-pâte reconstitué sont uniques et vibrants.

Compte tenu de son appartenance actuelle à la religion catholique, Shanipiap ne sera peut-être pas d'accord avec moi et peut-être que oui, mais j'affirme que lorsque les Amérindiens  expriment leur spiritualité pure et traditionelle, en-dehors de tout ce qu'on peut dire sur eux, à tort ou à raison, ils sont avec de nombreux autres peuples dits naturels, ceux qui ont le mieux compris la dynamique "Esprit d'abord, humain ensuite".

  Nos rituels religieux à nous sont au contraire, humiliants, offensants et entièrement dénués de toute forme de spiritualité authentique puisque nous sommes forcés de nous adresser à un Dieu d'origine hébraïque provenant de leur mythologie terrifiante. Il est exigeant, tonitruant, chiant et sans aucun intérêt puisque la seule chose qu'il demande c'est qu'on l'adore  et qu'on paie pour nos fautes incessantes qui auraient la particularité de faire  de la peine à son fils, sa mère et tous les saints du ciel. C,est barbant à la fin ! ! Vous ne verrez jamais cet aplaventrisme ignoble chez les peuples de la nature.  Que ce soit en Amazonie, dans l'ouest américain ou même près de chez-nous au Québec ce que j'ai observé chez ces gens est un rapprochement amoureux, plein d'admiration et de fascination d'un humain pour l'Esprit et ses manifestations.  Ils voient dans la Nature le "doigt de la Divine Création", mais bon je m'avancerai davantage dans mon bouquin, ce n'est pas l'endroit. 

Quant à nous, civilisés du métal et et du béton, nous pensons que nos clowneries prétendues spiritualistes mais qui ne sont que du  burlesque,  relèveraient du domaine de l'Esprit. Aimeriez-vous recevoir des motards saouls avec une chaîne attachée à leur bite et un sourire pas de dents chez-vous pour un petit party ? Non ? Alors laissez tomber les séances de spiritisme amateurs, les nuits ridicules dans les cimetières et tout le reste parce que c’est ce genre d’Esprits qui aiment bien s'y présenter. Et ils aiment se foutre de votre gueule !  Comme je l’ai exprimé dans mes ouvrages ce ne sont pas tous des Esprits évolués qui se trouvent de l'autre côté, certains sont très jeunes, immatures, bref il y a une bonne gagne d’Esprits colons qui auraient besoin d’une taloche en arrière de la tête s’ils en avaient une. Oui je sais ils ont besoin d’amour, mais moi je n’ai pas besoin d’eux et il y a des gens pour ça. Ce sont des nettoyeurs et ils savent comment composer avec ces Esprits râleurs, je les ai vu à l'oeuvre.  

Donc en bref, c’était l’histoire de Shanipiap.  Je la crois à 100% et je pense qu’elle est très heureuse de son expérience et ne craint plus la mort qui aura fait deux victimes très proches d’elle au cours des dernières années. De génétique montagnaise Shanipiap est donc animée par un sang spirituel très ancien. En général c’est via des manifestations de la nature qu’ils vivent leurs expériences mais quoi qu’il en soit, je lui en souhaite d’autres et que sa vie soit remplie de surprises !