Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
23 mai 2013
Vous vous moquez des OVNIS ou vous êtes indifférent ? Excellent !
Cet article de Jean Casault est exprès pour vous
ON VA LAISSER TOMBER L’HISTORIQUE
Je n’ai pas envie de vous faire lire un article très long parce que mon défi numéro un est de vous intéresser suffisamment pour que vous vous rendiez à la fin ! Après quoi j’aurai tout donné !
Alors on oublie l’historique du phénomène depuis les années 40 et je vais donc essayer d’aller au plus simple,  au plus carré, en rappelant à mes lecteurs avertis, que ce texte n’est pas pour eux. Il existe un très grand nombre de gens qui n’ont jamais lu une ligne sur les ovnis, qui sont déjà gênés de lire cet article,  tout comme il existe des gens qui ne savent même pas que dans les play-off , les Sénateurs sont dans le trouble !  ( Dont moi, j’ai dû faire des petites recherches avant d’écrire ça…) Il y a aussi un très très grand nombre de gens qui n’ont aucune idée de quoi je parle, alors imaginez ce que Roswell, le Caroussel de Washington, l’Affaire Coleraine et une RR-4 veulent dire pour eux ?  Nada !
Ce ne sont pas des ignares ou des abrutis ou même des « sceptiques » ce sont des gens non-informés et qui n’ont développé aucun intérêt pour s’informer et se sentent très bien avec ça, d’autant plus qu’ils ne sont aucunement sollicités par la presse ou tout autre support médiatique pour s’y intéresser. Sauf parfois le Web mais comme ils tombent sur des niaiseries ça n’aide pas.
DONC JE VAIS ALLER MOLLO !
Et je ne suis pas cynique en le disant, je le répète, je n’ai aucune raison d’entretenir un mépris quelconque pour l’ignorance  généralisée qui existe sur les ovnis, cela fait même partie de ce qui caractérise cette phénoménologie !
Donc si un jour un de vos amis vous demande si vous avez un intérêt quelconque pour l’ufologie et que lui n’en a pas, faites-lui parvenir cet article. Bon maintenant je m’adresse directement à ceux que la question OVNI , écœure, fait rire , dégoûte ou leur fait hausser les épaules et passer à autre chose.
1-2-3- GO!
Le mot ovni, déjà défini, vient d’un phénomène qu’autrefois on appelait « soucoupe volante ». Ce même mot a été prononcé par Kenneth D. Arnold, un pilote d’avion en 1947, le 24 juin pour être plus précis. Il disait avoir vu en vol au-dessus du Mont Rainier dans l’État de Washington des disques argentés, rebondir sur les nuages comme de la vaisselle, comme une soucoupe par exemple le ferait sur l’eau in fact they like flying saucers a –t-il dit et un journaliste présent, un certain Guenette a utilisé ce terme qui est resté depuis, bien que de nos jours l’acronyme OVNI ou UFO est le plus retenu sauf en France où pour une raison obscure, plusieurs ufologues utilisent encore le terme «  soucoupe volante ».
Puisque l’observation était dans la presse, les gens ont pris connaissance de l’affaire mais sans plus. C’est surtout durant les années 52-56  que là les gens se sont mis à en rapporter à la tonne et ce phénomène était alors mondial. On voyait des « Ufos » autant en Europe en Amérique Latine qu’en Amérique du Nord. Ça n’a pas traîné que le cinéma s’en est emparé. Les gens disaient alors que les soucoupes volantes venaient de Mars !
Plusieurs disent que cette frénésie venait du fait que tout frais sorti de la guerre, en conflit ouvert avec la Corée du Nord et  l’Union Soviétique un climat de peur des étrangers commençait à s’installer aux États-Unis.
A cette époque, les témoins, toute sorte de gens venant de tous les milieux sociaux, des deux sexes et de tous les âges, n’hésitaient pas à se nommer, à se laisser photographier un doigt pointant le ciel et la presse pouvait parler de ces histoires au moins une fois par mois sinon plus. Même moi dans les années 60-70 un journaliste du Soleil aimait bien que je lui raconte mes enquêtes une fois par mois et quand je ne l’appelais pas il me disait : Ben coudons t’as rien pour moi ??? » Sachez que de nos jours et ce depuis une bonne trentaine d’années, les témoins sont totalement anonymes, refusent la radio, la télé et les photos dans une proportion de 95% et de toute manière, ici au Québec on ne parle d’ovnis que sur Internet, dans certaines émissions de radio, très très peu dans les journaux et à la télé peut-être une fois ou deux par année sans plus.
DES POINTS LUMINEUX ? PIS APRÈS ?
Une des raisons pour lesquelles les média ne couvrent plus les rapports d’observation et que les corps policiers refusent de s’en occuper et raccrochent presqu’au nez de ceux qui appellent, a une origine bien précise et c’est là-dessus si vous le permettez que je vais insister dans cet article. En d’autres termes je ne ferai aucun effort pour vous démontrer quoique ce soit concernant l’authenticité ou la non authenticité de ces objets et de l’hypothèse extraterrestre qui s’en suit depuis 63 ans. Je vais tenter de vous démontrer que quelque chose ne va pas dans le portrait général ! C’est tout. Rien d’autre.
Tout le monde sait  que les gens sont de très mauvais observateurs en général. Deux personnes une à côté de l’autre sont capables de décrire la voiture qui s’est échappée d’une scène de vol comme un Chrysler 2005 rouge et l’autre une Honda 2010 verte ! J’exagère mais il est vrai que les gens rapportent parfois de drôles de choses. Très rapidement un consensus public s’est donc manifesté voulant que des lumières dans le ciel, des points lumineux ou mêmes des boules de lumières y’a rien là et pour ce qui est des autres histoires avec des « vraies soucoupes » au sol pis des martiens  ou des p’tits hommes verts qui débarquent, ce sont des conneries DONC tout ça ne sont que des histoires pas très sérieuses. Les OVNIS c’est le Père Noël des adultes !
Évidemment nous qui étudions alors le phénomène de très près (ufologues) ne pensions pas cela du tout. Nous étions même convaincus que ce phénomène était diablement sérieux !Avec des études rigoureuses, des enquêtes bien ficelées et une médiatisation faible mais régulière, nous aurions pu, nous les ufologues, ici au Québec entre autres, parvenir à changer cela et redorer le blason de nos recherches. Au Québec, toujours sans faire d’historique trop longuet, il faut savoir que Henri Bordeleau faisait pas mal de bruit, j’en ai fait aussi avec la SRPM, puis l’organisme Ufo-Québec, tout comme d’autres enquêteurs indépendants  (Y. Bondarchuk, J.Ferguson, F.Bourbeau, C.Mac Duff, C.R.Page) ont travaillé d’arrache-pied pour sortir l’ufologie du folklore de la méprise et du canular.
Oui honnêtement je crois que nous aurions pu y arriver d’autant plus que des scientifiques reconnus commençaient à s’intéresser vraiment au phénomène, pas ici en grand nombre, mais en Europe et aux États-Unis.  Or voilà que deux évènements majeurs sont venus nous jeter à terre.
Sont malades…des ovnis c’est n’importe quoi !
Si quelqu’un avait voulu mettre un terme à l’intérêt du public pour les OVNIS il aurait fait la seule chose à faire quand on veut dénigrer un personnage politique connu ou un phénomène social quelconque; tu attaques les mœurs et la morale du personnage et tu le ridiculise en caricaturant ses moindres faiblesses.  Nous le faisons tous, notez-le bien ce n’est pas une invention qui date des ovnis. Quand on aime pas ou ne croit pas en une idée ou une personne on se moque d’elle on la ridiculise, on la dénigre et si ca ne suffit pas on la méprise et on en vient à l’haïr et surtout à faire en sorte que tout le monde déteste cette personne ou cette idée.
Est-ce que quelqu’un voulait effectivement mettre un terme à l’intérêt de la presse et du public pour les ovnis ?
En toute transparence oui. Cela est survenu à deux reprises et l’impact comme déjà dit fut majeur ! Je n’invente rien ce sont des faits bien réels et facilement vérifiables. Une fois de plus je passe les détails et m’en tient qu’aux faits de base. Au cours des années 50 le survol de bases militaires par ces objets parfois lumineux parfois non, causait un malaise. L’Armée de l’Air ne cessait de dire «  Y’a rien là, y’a rien là » mais sans vraiment pouvoir définir la nature exacte des observations qui commençaient maintenant à frôler les centaines de milles, sans parler de l’Europe «  Si ca n’existe pas pourquoi ça continue et c’est quoi ces UFOS ? » demandait la presse de ces années-là. C’est alors que survint un comité de spécialistes de tous les milieux appelé le Jury Robertson.
Vous êtes indifférent et j’apprécie grandement que vous soyez encore là. Si vous voulez en savoir plus, googlez JURY ROBERTSON-OVNI. Moi en un mot je vous donne leur conclusion : ca n’existe pas, ca dérange, c’est tannant et les enseignants devraient dire à leurs élèves que c’est une perte de temps. » Bang, dans les dents les ufologues !  Et le cinéma qui n’arrêtait pas de « invader » avec les Flying saucers de Mars et d’ailleurs sans parler du célèbre When the earth stood still  et ce con de robot qui sort du vaisseau avec ses allures d’aspirateur Electrolux. Placement de produit je parie !
Tranquillement pas trop vite les choses se sont calmées. De plus en plus, les flyings saucers relevaient maintenant plus de Hollywood que des rapports de l’Air Force qui cela dit, avait son bureau d’enquête sur ces observations appelées THE PROJECT BLUEBOOK. Retenez ca.
La Commission Charbonneau…des ovnis
Un jour cependant, le phénomène OVNI qui continuait de battre son plein mais beaucoup moins dans la presse, causa un émoi général qui ne passa pas inaperçu. Les Américains lui ont donné le nom de GREAT MICHIGAN UFO CHASE OF 1966. Là encore je ne vais entrer dans les détails.  En mars de cette année-là un objet ayant la forme d’un ballon de football  manœuvrait de manière assez étonnante au-dessus de l’Université du Michigan et fut observé pendant plusieurs heures par des policiers, du personnel de la Défense civile et une centaine de témoins à tout le moins ceux qui se sont manifestés. Le manège repris le lendemain et bref ce fut la folie médiatique. (http://www.ufocasebook.com/michigan1966chase.html)
Les officiels du Bluebook firent alors une erreur. Uniquement parce qu’un marais se trouvait non loin de là et ne tenant pas compte des rapports de police et de la Défense Civile, ils dirent que c’était un effet de gaz produit par les marais…
A cette époque, le Sénateur du Michigan était Gerald Ford le futur président américain. Il eut comme ton pour son commentaire l’équivalent de :  Nous prenez-vous pour des imbéciles ??? » Mais c’est surtout quand la presse prit le camp des témoins que Bluebook sentit la pression et tout cela créa le deuxième évènement majeur : une Commission d’enquête sur les OVNIS patronnée par l’Air Force mais confiée à une grande Université du pays.  «  Cette fois on veut des réponses ! » semblait dire le Sénateur Ford mais la presse en général.
Trois ans plus tard, la Commission dirigée par Edward U.Condon de l’Université du Colorado publiait son rapport avec en conclusion sous la signature de Condon un rejet de la question et quelques semaines après, suite à cette conclusion l’US AIR FORCE annonçait la fin de ses opérations du projet Bluebook. Bref on vous l’a déjà dit ; OUBLIEZ CA !
Prêtez attention à ce qui suit.  Les ufologues du monde entier ont regardé tout cela de très près et quelques mois après la parution du rapport ont hurlé d’une seule voix au scandale. Pour vous faire comprendre le pourquoi de leur réaction permettez-moi cette analogie.
La Commission Condon fut exactement comme la Commission Charbonneau. Elle avait son UPAC qui enquêtait sur le terrain et ramenait de l’eau au moulin puis les témoins et les experts témoignaient devant les membres de la Commission. Par contre ces débats n’étaient pas publics et certes pas télévisés comme aujourd’hui.  Alors imaginez maintenant qu’à la fin de ses travaux la Juge Charbonneau s’avance en conférence de presse et dise : «  Aucun problème tout est beau, toutes ces histoires n’ont pas vraiment d’intérêt ni d’incidence sur la bonne marche des affaires pas plus à Montréal qu’ailleurs, merci passez une bonne soirée, il bn ‘y a pas de corruption dans le monde de la construction. »
Seuls ceux qui ont lu le rapport Condon de plus de 100 pages savaient que le contenu du rapport démentait formellement les conclusions de son président. Puis, certains membres écœurés par cette conclusion firent savoir à un journaliste ( John G Fuller)  qu’un mémo pour le moins troublant existait. (Robert Low – Condon sur Google). Vous découvrirez alors que le secrétaire de la Commission avait fait parvenir un mémo à tous les membres de la future commission en les informant qu’il serait dans l’intérêt de la science et de l’Université de faire en sorte que ce sujet stupide soit dénigré quoiqu’il arrive…
Imaginez la découverte d’un mémo du genre signé Renaud Lachance en ces mêmes termes…
Mais le mal était fait et officiellement les OVNIS n’avaient plus aucun intérêt.
DEUXIEME COUP DE JARNAC
A mon humble avis je crois que ce qui a tué l’ufologie surtout au sens médiatique est cet incroyable personnage farfelu, ridicule, affolant dans son délire que fut le journaliste sportif Claude Vorilhon. Son acharnement à ridiculiser l’ufologie avec sa religion, sa parenté avec le Christ ( quoique qu’il était un p’tit Christ en effet) , son foutu ufoland et ses costumes de cirque , sans parler des autres propos complètement déjantés de Richard Glenn qui faisait rire tout le monde avec son esotérisse essperimental.  Tout cela nous rentrait dans le corps !
En 1975, vidé découragé, écœuré je mis un terme à mes activités sur le terrain. Nous avions perdu la bataille. UFO Québec finira aussi par fermer ses portes de sorte que durant les années 80-90 l’ufologie connaîtra au Québec un temps mort.
Je termine cet article en vous disant ceci. Malgré tout ce qui a été dit, écrit, publié ruminé et pensé sur les ovnis, personne n’a encore pu les identifier de manière formelle et définitive. Si je dis cela c’est que de l’avis des experts les plus rigoureux, incluant des organisations militaires et autres, depuis 63 ans, il existe entre 15 et 30% de ces rapports qui demeurent en 2013 totalement inexpliqués et inexplicables c’est-à-dire qui ne sont ni canulars, méprises, hallucination ou illusions d’optiques. ( Source Project Bluebook chiffres de 1969 et GEIPAN du département de la Défense en France chiffres de 2010)
Alors nous on travaille sur ces pourcentages là parce qu’en science on nous a appris que personne ne peut clore une expérience et publier des résultats si 15 à 30% des données demeurent inexplicables. Donc ce qui n’est pas sérieux c’est quand les gens disent que les OVNIS c’est de la foutaise parce que voyez-vous, ca non plus ça n’a pas été prouvé !
Vous pouvez vous écrouler de rire ou retourner hausser les épaules et passer à autre chose. Je vous remercie sincèrement de m’avoir lu jusqu’au bout !
Jean Casault

Note : Tous les articles sur ce site peuvent être partagés avec autant de gens que vous le désirez. Ils ne doivent toutefois pas être altérés ou modifiés et le crédit à l’auteur et au site porteur doivent être clairement identifiés. Merci 

23 mai 2013

Code 2302

SENTENCE RENDUE SUR LES OVNIS !

Ils existent ou non ?

Article de Jean Casault  

 

 

Je n’ai pas envie de vous faire lire un article très long parce que mon défi numéro un est de vous intéresser suffisamment pour que vous vous rendiez à la fin ! Après quoi j’aurai tout donné !Alors on oublie l’historique du phénomène depuis les années 40 et je vais donc essayer d’aller au plus simple,  au plus carré, en rappelant à mes lecteurs avertis, que ce texte n’est pas pour eux. Il existe un très grand nombre de gens qui n’ont jamais lu une ligne sur les ovnis, qui sont déjà gênés de lire cet article,  tout comme il existe des gens qui ne savent même pas que dans les play-off , les Sénateurs sont dans le trouble !  ( Dont moi, j’ai dû faire des petites recherches avant d’écrire ça…) Il y a aussi un très très grand nombre de gens qui n’ont aucune idée de quoi je parle, alors imaginez ce que Roswell, le Caroussel de Washington, l’Affaire Coleraine et une RR-4 veulent dire pour eux ?  Nada !

Ce ne sont pas des ignares ou des abrutis ou même des « sceptiques » ce sont des gens non-informés et qui n’ont développé aucun intérêt pour s’informer et se sentent très bien avec ça, d’autant plus qu’ils ne sont aucunement sollicités par la presse ou tout autre support médiatique pour s’y intéresser. Sauf parfois le Web mais comme ils tombent sur des niaiseries ça n’aide pas.

DONC JE VAIS ALLER MOLLO !

Et je ne suis pas cynique en le disant, je le répète, je n’ai aucune raison d’entretenir un mépris quelconque pour l’ignorance  généralisée qui existe sur les ovnis, cela fait même partie de ce qui caractérise cette phénoménologie !Donc si un jour un de vos amis vous demande si vous avez un intérêt quelconque pour l’ufologie et que lui n’en a pas, faites-lui parvenir cet article. Bon maintenant je m’adresse directement à ceux que la question OVNI , écœure, fait rire, dégoûte ou leur fait hausser les épaules et passer à autre chose.

1-2-3- GO!

Le mot ovni, déjà défini, vient d’un phénomène qu’autrefois on appelait « soucoupe volante ». Ce même mot a été prononcé par Kenneth D. Arnold, un pilote d’avion en 1947, le 24 juin pour être plus précis. Il disait avoir vu en vol au-dessus du Mont Rainier dans l’État de Washington des disques argentés, rebondir sur les nuages comme de la vaisselle, comme une soucoupe par exemple le ferait sur l’eau in fact they were like flying saucers a –t-il dit et un journaliste présent, un certain Guenette a utilisé ce terme qui est resté depuis, bien que de nos jours l’acronyme OVNI ou UFO est le plus retenu sauf en France où pour une raison obscure, plusieurs ufologues utilisent encore le terme «  soucoupe volante ».

Puisque l’observation était dans la presse, les gens ont pris connaissance de l’affaire mais sans plus. C’est surtout durant les années 52-56  que là les gens se sont mis à en rapporter à la tonne et ce phénomène était alors mondial. On voyait des « Ufos » autant en Europe en Amérique Latine qu’en Amérique du Nord. Ça n’a pas traîné que le cinéma s’en est emparé. Les gens disaient alors que les soucoupes volantes venaient de Mars !Plusieurs disent que cette frénésie venait du fait que tout frais sorti de la guerre, en conflit ouvert avec la Corée du Nord et  l’Union Soviétique un climat de peur des étrangers commençait à s’installer aux États-Unis.

 

A cette époque, les témoins, toute sorte de gens venant de tous les milieux sociaux, des deux sexes et de tous les âges, n’hésitaient pas à se nommer, à se laisser photographier un doigt pointant le ciel et la presse pouvait parler de ces histoires au moins une fois par mois sinon plus. Même moi dans les années 60-70 un journaliste du Soleil aimait bien que je lui raconte mes enquêtes une fois par mois et quand je ne l’appelais pas il me disait : Ben coudons t’as rien pour moi ??? » Sachez que de nos jours et ce depuis une bonne trentaine d’années, les témoins sont totalement anonymes, refusent la radio, la télé et les photos dans une proportion de 95% et de toute manière, ici au Québec on ne parle d’ovnis que sur Internet, dans certaines émissions de radio, très très peu dans les journaux et à la télé peut-être une fois ou deux par année sans plus.

IL Y A UNE RAISON PRÉCISE A VOTRE INDIFFÉRENCE

Une des raisons pour lesquelles les média ne couvrent plus les rapports d’observation et que les corps policiers refusent de s’en occuper et raccrochent presqu’au nez de ceux qui appellent, a une origine bien précise et c’est là-dessus si vous le permettez que je vais insister dans cet article. En d’autres termes je ne ferai aucun effort pour vous démontrer quoique ce soit concernant l’authenticité ou la non authenticité de ces objets et de l’hypothèse extraterrestre qui s’en suit depuis 63 ans. Je vais tenter de vous démontrer que quelque chose ne va pas dans le portrait général ! C’est tout. Rien d’autre.Tout le monde sait  que les gens sont de très mauvais observateurs en général. Deux personnes une à côté de l’autre sont capables de décrire la voiture qui s’est échappée d’une scène de vol comme un Chrysler 2005 rouge et l’autre une Honda 2010 verte ! J’exagère mais il est vrai que les gens rapportent parfois de drôles de choses.

 

Très rapidement un consensus public s’est donc manifesté voulant que des lumières dans le ciel, des points lumineux ou mêmes des boules de lumières y’a rien là et pour ce qui est des autres histoires avec des « vraies soucoupes » au sol pis des martiens  ou des p’tits hommes verts qui débarquent, ce sont des conneries DONC tout ça ne sont que des histoires pas très sérieuses. Les OVNIS c’est le Père Noël des adultes ! 

Évidemment nous qui étudions alors le phénomène de très près (ufologues) ne pensions pas cela du tout. Nous étions même convaincus que ce phénomène était diablement sérieux !Avec des études rigoureuses, des enquêtes bien ficelées et une médiatisation faible mais régulière, nous aurions pu, nous les ufologues, ici au Québec entre autres, parvenir à changer cela et redorer le blason de nos recherches. Au Québec, toujours sans faire d’historique trop longuet, il faut savoir que Henri Bordeleau faisait pas mal de bruit, j’en ai fait aussi avec la SRPM, puis l’organisme Ufo-Québec, tout comme d’autres enquêteurs indépendants  (Y. Bondarchuk, J.Ferguson, F.Bourbeau, C.Mac Duff, et autres que malheureusement j'oublie) ont travaillé d’arrache-pied pour sortir l’ufologie du folklore de la méprise et du canular.

Oui honnêtement je crois que nous aurions pu y arriver d’autant plus que des scientifiques reconnus commençaient à s’intéresser vraiment au phénomène, pas ici en grand nombre, mais en Europe et aux États-Unis.  Or voilà que deux évènements majeurs sont venus nous jeter à terre.

Sont malades…des ovnis c’est n’importe quoi !

 

Si quelqu’un avait voulu mettre un terme à l’intérêt du public pour les OVNIS il aurait fait la seule chose à faire quand on veut dénigrer un personnage politique connu ou un phénomène social quelconque; tu attaques les mœurs et la morale du personnage et tu le ridiculise en caricaturant ses moindres faiblesses.  Nous le faisons tous, notez-le bien ce n’est pas une invention qui date des ovnis. Quand on aime pas ou ne croit pas en une idée ou une personne on se moque d’elle on la ridiculise, on la dénigre et si ca ne suffit pas on la méprise et on en vient à l’haïr et surtout à faire en sorte que tout le monde déteste cette personne ou cette idée. Est-ce que quelqu’un voulait effectivement mettre un terme à l’intérêt de la presse et du public pour les ovnis ?

 

En toute transparence oui. Cela est survenu à deux reprises et l’impact comme déjà dit fut majeur ! Je n’invente rien, ce sont des faits bien réels et facilement vérifiables. Une fois de plus je passe les détails et m’en tient qu’aux faits de base. Au cours des années 50 le survol de bases militaires par ces objets parfois lumineux parfois non, causait un malaise. L’Armée de l’Air ne cessait de dire «  Y’a rien là, y’a rien là » mais sans vraiment pouvoir définir la nature exacte des observations qui commençaient maintenant à frôler les centaines de milles, sans parler de l’Europe «  Si ca n’existe pas pourquoi ça continue et c’est quoi ces UFOS ? » demandait la presse de ces années-là. C’est alors que survint un comité de spécialistes de tous les milieux appelé le Jury Robertson. Vous êtes indifférent et j’apprécie grandement que vous soyez encore là. Si vous voulez en savoir plus, googlez JURY ROBERTSON-OVNI.

Moi en un mot, outre vous dire que nous savons maintenant que ce sont des gents de la CIA qui tirait les ficelles, je vous donne leur conclusion : ca n’existe pas, ca dérange, c’est tannant et les enseignants devraient dire à leurs élèves que c’est une perte de temps. » Bang, dans les dents les ufologues !  Et le cinéma qui n’arrêtait pas de « invader » avec les Flying saucers de Mars et d’ailleurs sans parler du célèbre When the earth stood still  et ce con de robot qui sort du vaisseau avec ses allures d’aspirateur Electrolux. Placement de produit je parie ! Tranquillement pas trop vite les choses se sont calmées. De plus en plus, les flyings saucers relevaient maintenant plus de Hollywood que des rapports de l’Air Force qui cela dit, avait son bureau d’enquête sur ces observations appelées THE PROJECT BLUEBOOK. Retenez ca.

 

 La Commission Charbonneau…des ovnis

Un jour cependant, le phénomène OVNI qui continuait de battre son plein mais beaucoup moins dans la presse, causa un émoi général qui ne passa pas inaperçu. Les Américains lui ont donné le nom de GREAT MICHIGAN UFO CHASE OF 1966. Là encore je ne vais entrer dans les détails.  En mars de cette année-là un objet ayant la forme d’un ballon de football  manœuvrait de manière assez étonnante au-dessus de l’Université du Michigan et fut observé pendant plusieurs heures par des policiers, du personnel de la Défense civile et une centaine de témoins à tout le moins ceux qui se sont manifestés. Le manège repris le lendemain et bref ce fut la folie médiatique. Une fois de plus ce ne sont pas des inventions, ce sont des faits, des faits divers selon vous, oui mais des faits quand même
(http://www.ufocasebook.com/michigan1966chase.html)

 

Les officiels du Bluebook firent alors une erreur. Uniquement parce qu’un marais se trouvait non loin de là et ne tenant pas compte des rapports de police et de la Défense Civile, ils dirent que c’était un effet de gaz produit par les marais…A cette époque, le Sénateur du Michigan était Gerald Ford le futur président américain. Il eut comme ton pour son commentaire l’équivalent de :  "Nous prenez-vous pour des imbéciles ??? » Mais c’est surtout quand la presse prit le camp des témoins que Bluebook sentit la pression et tout cela créa le deuxième évènement majeur : une Commission d’enquête sur les OVNIS patronnée par l’Air Force mais confiée à une grande Université du pays.  «  Cette fois on veut des réponses ! » semblait dire le Sénateur Ford mais la presse en général.

Trois ans plus tard, la Commission dirigée par Edward U.Condon de l’Université du Colorado publiait son rapport avec en conclusion sous la signature de Condon un rejet de la question et quelques semaines après, suite à cette conclusion l’US AIR FORCE annonçait la fin de ses opérations du projet Bluebook. Bref on vous l’a déjà dit ; OUBLIEZ CA ! Prêtez attention à ce qui suit.


 Les ufologues du monde entier ont regardé tout cela de très près et quelques mois après la parution du rapport ont hurlé d’une seule voix au scandale. Pour vous faire comprendre le pourquoi de leur réaction permettez-moi cette analogie.La Commission Condon fut exactement comme la Commission Charbonneau. Elle avait son UPAC qui enquêtait sur le terrain et ramenait de l’eau au moulin puis les témoins et les experts témoignaient devant les membres de la Commission. Par contre ces débats n’étaient pas publics et certes pas télévisés comme aujourd’hui.

 

 Alors imaginez maintenant qu’à la fin de ses travaux la Juge Charbonneau s’avance en conférence de presse et dise : «  Aucun problème tout est beau, toutes ces histoires n’ont pas vraiment d’intérêt, ni d’incidence sur la bonne marche des affaires pas plus à Montréal qu’ailleurs, merci passez une bonne soirée, il n‘y a pas de corruption dans le monde de la construction. » Seuls ceux qui ont lu le rapport Condon de plus de 1000 pages savaient que le contenu du rapport démentait formellement les conclusions de son président. Puis, certains membres écœurés par cette conclusion firent savoir à un journaliste ( John G Fuller)  qu’un mémo pour le moins troublant existait. (Robert Low – Condon sur Google).

Vous découvrirez alors que le secrétaire de la Commission avait fait parvenir un mémo à tous les membres de la future commission en les informant qu’il serait dans l’intérêt de la science et de l’Université de faire en sorte que ce sujet stupide soit dénigré quoiqu’il arrive…Imaginez la découverte d’un mémo du genre signé Renaud Lachance en ces mêmes termes… Mais le mal était fait et officiellement les OVNIS n’avaient plus aucun intérêt.

DEUXIEME COUP DE JARNAC

 

A mon humble avis je crois que ce qui a tué l’ufologie surtout au sens médiatique est ce pathétique personnage mythomane, farfelu, ridicule, affolant dans son délire que fut le journaliste sportif Claude Vorilhon. Son acharnement à ridiculiser l’ufologie avec sa religion, sa parenté avec le Christ ( ce qui en faisant un p’tit Christ non ?) , son foutu Ufoland et ses costumes de cirque, sans parler des autres propos complètement déjantés de Richard Glenn qui faisait rire tout le monde avec son esotérisse essperimental.  Tout cela nous rentrait dans le corps ! En 1975, vidé, découragé, écœuré je mis un terme à mes activités sur le terrain pour ne reprendre que quelques années plus tard.  Nous avions perdu la bataille. UFO Québec finira aussi par fermer ses portes de sorte que durant les années 80-90 l’ufologie connaîtra au Québec un temps mort. 

 

Je termine cet article en vous disant ceci. Malgré tout ce qui a été dit, écrit, publié ruminé et pensé sur les ovnis, personne n’a encore pu les identifier de manière formelle et définitive. Si je dis cela c’est que de l’avis des experts les plus rigoureux, incluant des organisations militaires et autres, depuis 63 ans, il existe entre 15 et 30% de ces rapports qui demeurent en 2013 totalement inexpliqués et inexplicables c’est-à-dire qui ne sont ni canulars, méprises, hallucination ou illusions d’optiques. ( Source Project Bluebook chiffres de 1969 et GEIPAN du CNES et SIGMA sous le département de la Défense en France, chiffres de 2010-2012)
 

Alors nous on travaille sur ces pourcentages-là parce qu’en science on nous a appris que personne ne peut clore une expérience et publier des résultats si 15 à 30% des données demeurent inexplicables. Donc ce qui n’est pas sérieux c’est quand les gens disent que les OVNIS c’est de la foutaise parce que voyez-vous, ca non plus ça n’a pas été prouvé !  Vous pouvez vous écrouler de rire ou retourner hausser les épaules et passer à autre chose. Je vous remercie sincèrement de m’avoir lu jusqu’au bout ! Si vous voulez partager cet article , indiquez les crédits et allez-y !
 

Jean Casault
Auteur et ufologue depuis décembre 1966

Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.