Code 4461

argaiv1939

+

Document CEIPI Numéro (3) 1996
LES ASTRONAUTES ET LES UFOs (7)
Un article de Jean Casault
De nombreux ouvrages traitent du sujet des astronautes dans l’espace et de leur observation d’un UFO.  À l’intention des membres qui n’ont pas eu la chance de se documenter sur cette question voici un condensé explicite des informations recueillies par différents chercheurs dont : Robert Jackson dans son livre Great Mysteries: UFOs, Timothy Good dans son ouvrage Above Top Secret, John Spencer auteur de UFO encyclopedia et Zacharie Setchin dans son livre Genesis revisited.
Major Gordon Cooper
Le premier rapport fait état des observations du Major Gordon Cooper.  Cooper fut le dernier américain à participer seul à une mission dans l’espace.  Il est de la génération des missions MERCURY.  Le 15 mai 1963 au cours de la dernière des 22 orbites prévues au programme, Cooper informa la station de repérage de Muchea en Australie qu’il voyait très clairement un objet lumineux de couleur verdâtre s’approcher de sa capsule Mercury.
COOPER
La station NBC rapporta cette conversation mais aucun journaliste ne fut autorisé à poser de questions au retour de l’astronaute.  Ce n’était pas la première fois que Gordon Cooper entrait en contact avec un UFO.  En 1951 il eut la chance de voir l’un d’eux, en forme de soucoupe, manœuvrer habilement contre les tentatives d’interception des avions de chasse américains.  Il pilotait à ce moment un Sabre jet F-86 au-dessus de l’Allemagne de l’Ouest. ( Mon ami et ex-pilote de chasse et ex Commandant de bord d’Air France Jean Gabriel Greslé a vécu exactement la même expérience)
Gordon Cooper s’est également adressé aux Nations Unies en ces termes : “Je crois que ces visiteurs extraterrestres dans leur vaisseau effectuent régulièrement des visites sur notre planète.  La plupart de mes collègues sont très discrets sur cette question et n’aiment pas en parler”. ( Le texte entier est beaucoup plus élaboré)
Ed White et James McDivitt
Ces deux astronautes effectuaient une mission GEMINI en juin 1965 alors qu’ils ont tous deux observé un curieux objet métallique équipé de ce qu’ils considèrent être l’équivalent d’antennes.  Des images ont été prises de cet événement survenu lors de leur passage au-dessus des Iles Hawaii mais ne furent jamais montrées.
James Lovell et Frank Borman
Le héros du film Apollo-13, James Lovell n’en était pas à sa première mission dans l’espace lorsque l’accident qui failli leur coûter la vie est survenu.  En décembre 1965 alors qu’ils étaient à bord d’une capsule GEMINI les deux hommes ont observé dans les premiers jours de leur sortie un UFO s’approcher de leur capsule.  C’est Frank Borman qui alerta le contrôle au sol du Cap Kennedy.  Voici la retranscription de la conversation :
Lovell : “Bogey à 10h00 heures.”
Contrôle : “Ici Houston, répétez !”
Lovell : “J’ai dis, Bogey à 10h00 heures.”
Contrôle : “Est-ce le booster que vous voyez ou s’agit-il d’une véritable observation ?”
Lovell : “Nous avons... plusieurs... plusieurs observations véritables en ce moment !”
Contrôle : “Distance et grandeur approximatives ?”
Lovell : “Et nous avons en plus le booster en vue...”
Pour une raison inconnue, la réponse de Lovell sur la dimension du bogey n’est pas connue.
ARMSTRONG
Neil Armsrong et Buzz Aldrin
Les rapports d’observation d’UFO par ces astronautes au cours du célèbre alunissage du 21 juillet 1969 n’ont jamais été confirmés.  Un ex-employé de la NASA, Otto Binder aurait toutefois affirmé à des chercheurs que des radio-amateurs auraient réussi à intercepté les conversations entre la NASA et les astronautes sur la Lune.
NASA : “Que dites-vous qu’il y a là ?”
Armstrong : “Ces babies sont énormes monsieur.  Gigantesques ! Oh MON DIEU ! Vous ne le croiriez pas.  Je vous le dis, il y a d’autres vaisseaux ici, ils sont alignés de l’autre côté du cratère.  Ils sont sur la Lune et surveillent nos manœuvres !”
D’autres sources anonymes prétendent que Neil Armstrong aurait déclaré plus tard qu’il a parfaitement compris que la présence de cette armada n’avait d’autre but que de décourager totalement les humains de revenir sur la Lune pour s’y installer.  Malheureusement aucune déclaration publique n’a été faite et il est encore impossible à ce jour de confirmer la véracité de ses déclarations.  Toutefois, il appert que Maurice Chatelain ex-directeur des Communications à la NASA aurait déclaré en 1979 que Neil Armstrong a bel et bien affirmé avoir vu d’énormes vaisseaux se tenir sur les bords opposés du cratère où ils avaient alunis.
Walter Schirra et Scott Carpenter.
Il semble que ce soit l’astronaute Schirra de MERCURY 8 qui aurait utilisé l’expression Santa Claus pour indiquer au contrôle la présence de UFOs dans les parages.  Quant à Scott Carpenter il aurait déclaré : “Il n’existe aucune occasion au cours de laquelle les astronautes ont été seuls dans l’espace, ils ont toujours été sous la surveillance des UFOs”.
Réflexions
En admettant que toutes ces déclarations soient authentiques, cela pourrait expliquer l’abandon par la NASA du programme lunaire Apollo et peut-être même l’accident d’Apollo-13.
LOI DU CONGRÈS AMÉRICAIN CONTRE LES CONTACTS EXTRATERRESTRES
CONGRES AMÉRICAIN
Si les déclarations précédentes ne peuvent être confirmées dans l’absolu il existe néanmoins un autre document qui celui-là est vérifiable et c’est ce que nous avons fait.  Le 5 octobre 1982, le Docteur Brian T. Clifford du Pentagone annonçait en conférence de presse (The Star NY) que les contacts entre des citoyens américains et des extra-terrestres et leurs véhicules étaient strictement illégaux.
Nous avons contacté le bureau des Federal Regulations à Washington qui nous a fait parvenir une copie de cette réglementation.  Elle se lit effectivement comme suit : Tout contact avec une source d’origine ou de nature extraterrestre est interdite et...
Title 14, Section 1211.101 Applications
...s’applique à toutes les missions spatiales de la NASA, habitées ou non habitées qui se posent et évoluent dans l’enveloppe atmosphérique de tout corps céleste et reviennent sur Terre.
Section 1211.102: Définitions
a) NASA et Administrateur signifient respectivement le National Aeronautics and Space Administration et administrateur du dit organisme ou son représentant.
b) Exposé à l’extraterrestre signifie la condition d’une personne, propriété, animal ou autre forme de vie qui a touché directement ou est venu en contact avec tout corps céleste ou son enveloppe atmosphérique OU qui a touché à toute personne, propriété, animal ou autre forme de vie répondant à l’article précédent.
c) Quarantaine signifie la détention, l’examen et la décontamination de toute personne, propriété, animal ou autre forme de vie répondant aux articles précédents et inclus la saisie de cette personne, propriété, animal ou autre forme de vie.
Plus loin, le texte de Loi indique que l’Administrateur est la personne autorisée pour l’application de ces règles tant sur le choix de ce qui doit être mis en quarantaine, la durée, les conditions de surveillance etc...  La surveillance peut aller aussi loin que l’utilisation de gardes armés.  Une amende de 5000$ et une peine de prison d’un an sont les risques encourus par toute personne enfreignant l’une ou l’autres des règles de cette Loi.  Il est également spécifié qu’aucun recours légal ne peut permettre à un individu de ne pas subir la quarantaine si elle a été dictée par l’Administrateur de la NASA.
Si vous avez une formation en Droit vous avez noté qu’il manque un petit mot dans le libellé de l’application.  En effet, il n’est pas dit que cette Loi ne s’applique SEULEMENT QU’AUX MISSIONS SPATIALES DE LA NASA.  En termes de Loi, après avoir consulté divers experts juridiques en la matière il est exact qu’une telle loi crée une ouverture (loophole) pour le Procureur Général d’inclure après sa découverte, tout citoyen qui serait lui aussi entré en contact avec un corps céleste ou son enveloppe atmosphérique en dehors des missions spatiales de la NASA.  Puisque le Gouvernement des États-Unis n’a jamais reconnu l’existence de contacts extraterrestres sur cette planète, on pourra plaider l’absence de cette provision dans la Loi et réclamer de ce fait qu’elle soit désormais reconnue.  Bien que cela puisse déclencher un débat juridique fort intéressant, il n’en demeure pas moins que cette Loi interdit à tout citoyen américain d’entrer en contact avec un UFO ou ses occupants, sans subir par la suite le traitement décrit dans les articles plus hauts.  Cela rend également coupable d’un acte criminel, tout abductee qui ne se rend pas de lui-même aux autorités.  Il en va de même pour les citoyens qui ont été témoins d’une Rencontre du Troisième Type.
Spéculations et coïncidences
Un ami me faisait la remarque récemment que nous avions tendance à spéculer souvent en Ufologie.  Je n’ai pas hésiter à lui répondre que pas un homme de science, le plus rigoureux soit-il, n’atteindrait de résultats s’il n’osait spéculer dans une direction plutôt qu’une autre.  Très souvent d’ailleurs il cherchera la voie qui lui offre d’étonnantes coïncidences comme terrain de chasse. C’est également ce que fera le bon enquêteur, qui n’aime jamais les coïncidences et spécule sur ce qui pourrait advenir si elles n’en étaient pas.  Voici donc une coïncidence : la Loi en question fut adoptée le 16 juillet 1969... tout juste avant le débarquement de Neil Armstrong sur la Lune et la conférence de presse du Docteur Clifford eut lieu le 5 octobre 1982, au plus fort de la rage E.T. occasionnée par le célèbre film de Spielberg illustrant la poursuite des autorités fédérales, la détention, l’examen et la mise en quarantaine d’un citoyen américain ayant été en contact avec... un extraterrestre.  Était-ce un avertissement ? Sinon pourquoi tenir une conférence de presse : “CONTACT BETWEEN US CITIZENS AND E.Ts ARE ILLEGAL” (Star New-York, 5 octobre 1982) sur une Loi adoptée treize ans plutôt?
ROCKFELLER ET LES UFOs (8)
ROCKKEFEL;LER
Le milliardaire philanthrope Laurance Rockfeller est un ami personnel du Président Bill Clinton.  En septembre 1995, lors d’une rencontre avec ce dernier il le pressa de mettre un terme au cover-up gouvernemental sur les UFOs.  Il a déclaré : “Plusieurs personnes sont convaincues que ROSWELL marque le début du secret organisé entourant l’ensemble du phénomène UFO.  Quelque soit la vérité entourant ROSWELL une déclaration formelle du gouvernement me paraît très importante”.  Ces propos écrits à la Maison-Blanche auraient été repris par Rockefeller lui-même au Président Clinton lorsqu’il accueillit ce dernier à son ranch dans le Wyoming.
CLINTON
Le conseiller scientifique du président, John Gibbons reçut lui aussi une missive du milliardaire le pressant de rendre publique l’information détenue par le gouvernement.  RockEfeller soulève la possibilité que le secret entourant Roswell ne serait pas né d’une politique présidentielle entretenue depuis 1947 d’un Président à l’autre, mais de la détermination de jittery bureaucrats, soit des fonctionnaires qui ont la trouille.
Rockefeller demande également que le Président s’engage formellement à ce qu’aucune forme de harcèlement ou de persécution ne soit mise de l’avant à l’endroit des gens qui en auraient long à dire sur l’événement de Roswell.  Rockefeller conclut en affirmant que selon certaines informations il appert que plusieurs individus n’attendent que cette promesse pour rendre publique l’essence de leur connaissance des événements entourant l’écrasement de Roswell.
Rappelons que plusieurs centaines de militaires ont ratissé les lieux de l’écrasement, plusieurs ont vu les débris, voire les cadavres retirés ce qui rend tout a fait plausible l’énoncé de Rockefeller.  Il y a fort à parier que le gouvernement américain va tenter de maintenir le cover-up encore dix ou douze ans avec l’assurance que tous les témoins adultes de 1947... soient décédés. ( Je ne m’étais pas trompé mais si c’était tellement prévisible…)Laurence Rockefeller est impliqué également dans la recherche ufologique en finançant les activités du célèbre Docteur John Mack de Harvard et son groupe PEER sur le phénomène des abductions.
Document CEIPI Numéro 3 1996
LE PLUS GRAND UFOLOGUE DE TOUS LES TEMPS : DR J. ALLAN HYNEK (9)
Un article de Jean Casault
HYNEWK
Lorsque les États-Unis ont procédé à la fabrication de la première arme atomique sous le vocable le plus secret de Project Manhattan, ils ont confié le secret de cette opération au Dr Vannevar Bush. C’est à ce même personnage que fut confié le Project Sign considéré comme la plus vaste opération cover-up du phénomène UFO.
Parallèlement lorsque les Soviétiques expédièrent dans l’espace le premier satellite, le Spoutnik, en 1957, les Américains confièrent à l’astronome J. Allan Hynek la tâche de le suivre (tracking).  C’est ce même personnage qui devint l’élément principal de l’apparente opération publique d’enquête sur les UFOs, le Project Bluebook.
Il existe un parallèle intéressant entre les deux hommes puisque Vannevar Bush n’a jamais cessé selon toute vraisemblance d’être l’un des plus ardents défenseurs du cover-up sur les UFOs alors que J. Allan Hynek au contraire aurait subitement compris que son rôle au sein du gouvernement américain était inconciliable avec la pensée scientifique d’un chercheur honnête.  Devenu le défenseur de la recherche ufologique il est considéré encore à ce jour comme la source la plus crédible de tous les temps.  Son décès en 1986 est une perte considérable.
Le Docteur Hynek était astronome et professeur d’astronomie à l’Université Northwestern.  Il dirigea l’observatoire de Dearborn et l’Institut astronomique de Lindheimer.  Il fut également le directeur associé de L’Observatoire astrophysique Smithsonian.  Il est le fondateur du Center for UFO Studies de Chicago, un organisme très respectable.  Lorsque Steven Spielberg réalisa son chef-d’oeuvre, Close Encounter of the Third Kind, il utilisa en ce faisant une expression consacrée par Hynek lui-même, auteur de cette classification des observations d’UFOs.  Non seulement Hynek accepta de le conseiller mais on le voit en caméo, tenant une pipe à la main et observant l’atterrissage de l’immense vaisseau au pied de la montagne du Diable (Devil’s Tower, Wyoming).
Lorsque le Dr Allen Hynek devint un conseiller pour l’USAF (United States Air Force) en matière d’UFO pour le projet Bluebook, il était plus que sceptique.  Il considérait qu’il s’agissait là d’une pure perte de temps et d’argent.  “But what the heck !” s’est dit Hynek cela peut quand même devenir intéressant.  Au cours des années qui suivirent Hynek ne changea pas d’opinion sur la nature explicable des UFOs mais, il se rendit compte que certains dossiers échappaient totalement à l’explication scientifique et à son contrôle.  Pourquoi ces dossiers plus chauds étaient-ils retirés du Bluebook se demandait-il ? “Je veux bien qu’on soit sceptique mais malhonnête jamais” de se dire Hynek.  C’est alors que les relations entre lui et les autorités américaines se brouillèrent.  Lorsqu’il quitta pour mettre sur pied le Center for UFO Studies c’est avec un esprit désormais plus ouvert, sachant que jusqu’à maintenant l’USAF ne lui remettait que les dossiers dont l’explication était évidente.
Très rapidement le Dr Hynek découvrit l’autre versant de la montagne et plongea également dans le phénomène des abductions.  Un des cas le plus célèbre est l’Affaire Andreasson sur laquelle nous reviendrons.  Sur ce dossier, un des plus riches en information sur les extraterrestres, Allan Hynek a déclaré ce qui suit à l’auteur Raymond Fowler : “L’Affaire Andreasson illustre tous les aspects de l’existence ; scientifique, sociologique, psychologique et même théologique.  Cela est tout à fait plausible.  De plus, il n’y a aucune indication que cette histoire soit une fraude... De plus en plus de ces cas font apparition.  Ces cas, tout comme l’Affaire Andreasson bousculent notre sens commun et constituent un incroyable défi à notre système de croyances”.  (The Andreasson Affair, Raymond Fowler, NJ Prentice Hall 1979).
À ceux qui vous demanderont si des hommes de science crédibles et sérieux se sont montrés ouverts à l’incroyable phénomène des abductions vous aurez ce nom entre autres à leur fournir.  Le Dr J. Allen Hynek.
OMNI 1984
En 1984, le Dr Hynek se confiait au magazine OMNI.  Voici l’essentiel de son propos : “Il est bien évident qu’il serait malvenu aux yeux de l’USAF qu’un phénomène qui se produit dans l’espace aérien sur lequel elle prétend avoir un contrôle absolu, échappe à ce contrôle et qu’elle l’admette.  Il est beaucoup plus confortable et aisé d’affirmer que les UFOs sont le fruit d’une hystérie collective, d’une hallucination, d’une série d’objets identifiés que d’admettre qu’ils ont un sérieux problème sur les bras.”
“C’est ainsi que j’affirme que suivant les règles du Pentagone, les officiers du Bluebook ont fait de leur mieux pour discréditer les rapports d’OVNIs les plus troublants et de publier des rapports sur des OVNIs facilement explicables et qui souvent même n’ont jamais été considérés comme de véritables OVNIs.  À plusieurs reprises j’ai été personnellement témoin de tentatives délibérées de retirer des dossiers destinés à la presse, les cas les plus sérieux et de les remplacer par des cas insignifiants dans le but de s’enlever cette pression provenant des médias.”  Le Dr Hynek répondait alors à une question sur les motifs qu’ils l’ont poussé à quitter le Projet Bluebook.
CEIPI EN Rappel  (10)
Document CEIPI Numéro (4)
LA BIBLE ET LES EXTRATERRESTRES
Un article de Jean Casault
BIBLE
UNE FASCINANTE DÉCOUVERTE
Dans son puissant ouvrage sur l’Affaire Andreasson Tome 4, The Watchers II Éditions Wild Flower Press, l’auteur Raymond Fowler expose une théorie qu’il déclare découverte, à l’effet que l’ensemble des témoignages des gens ayant vécu une NDE (Near Death Experience) est à ce point similaire aux rencontres effectuées par ce remarquable témoin qu’est Betty Andreasson, qu’il se voit obligé d’admettre que les Entités rapportées dans les deux cas... sont les mêmes.
BETTY ANDREASSON
Betty Andreasson est sans aucun doute avec Whitley Strieber le cas le plus célèbre et le mieux documenté sur le phénomène des abductions.  Ses expériences laissent les petits gris loin derrière et font place aux Elders, ces êtres d’apparence humaine mais également très bibliques qui sont en tout point semblables aux êtres lumineux rapportés par les nombreux rapports d’hommes et femmes qui ont expérimenté la mort.  À ce sujet, je vous invite à lire Project Omega du Dr Kenneth Ring, Éditions William Morrow and Co. 1992.  Les ouvrages du docteur Moody font également autorité en matière de NDE mais seul le Dr Kenneth Ring et Fowler ont vraiment établi un rapport indéniable entre les deux phénomènes.
ANGES ? E.T. ?  FÉES ? ELFES ? ESPRITS ?
Vous avez sous vos yeux les cinq plus grands champs d’intérêt en matière de phénomènes inexpliqués impliquant des créatures sous une forme ou une autre.  Des gens affirment avoir été sauvé par leur ange gardien et d’avoir rencontré celui-ci lors d’une NDE.  Il existe une littérature abondante sur les anges qui rejoint même le commun des mortels à son épicerie préférée.  Le TIMES de New-York a consacré aux anges un article complet agrémenté d’un sondage indiquant que 69% des américains croient en l’existence des Anges.  En Irlande, il existe de nombreux groupes d’études sur l’existence des fées, leprechaun et gnomes perçus par les gens qui en sont victime, comme des êtres parfois malveillants qui enlèvent les humains.  Quant aux esprits, fantômes, poltergeist etc... ils sont bien connus et là encore la littérature abonde.
ANMGES
Le problème est que souvent le chercheur autonome ou même le groupe ou le Centre d’étude, va se spécialiser dans un domaine et aura tendance à dénigrer quand ce n’est pas mépriser ceux qui perdent leur temps avec autre chose que ce qui importe.  Inutile d’ajouter que ces groupes n’ont donc pas les mêmes intérêts, n’échangent que très peu et à l’image des propriétaires de bateaux, lèvent le nez sur la voile ou le moteur de l’autre.
Cet enfantillage propre à tous les chercheurs, sauf de rares exceptions, crée dans l’esprit du public un pluralisme qui divise et décompose ce qui pourrait être le plus incroyable portrait de l’univers qui soit.  En d’autres termes, nous ne sommes pas loin de penser que TOUTES CES MANIFESTATIONS sont reliées entre elles par un facteur commun et un intérêt commun : l’homme et son évolution.
LES ANGES PILOTES ?
Ce thème d’unité entre les différentes branches d’un même arbre sera débattu dans nos futurs DOCUMENTS CEIPI.  Dans celui-ci nous abordons la question des OVNIs de la Bible et posons la question suivante : Si vous êtes en mesure de faire abstraction du contenu évangélique, moral et religieux de la Bible, à quoi ressemble la description des phénomènes dits miraculeux de cet ouvrage colossal ? Si vous n’arrivez pas à perdre le logiciel religieux de votre programmation culturelle, vous répondrez : Dieu parle aux hommes. Ses anges et ses Dominations peuplent le Ciel... Si par contre vous conservez en mémoire les étonnantes descriptions d’OVNIs effectuées par des gens comme vous et moi et qui n’ont pensé à rien de précis en décrivant l’objet lumineux au-dessus de leur résidence, vous êtes quitte pour une grande surprise !
Voici donc des passages en italique de la Bible, de l’Ancien et du Nouveau Testament.  Nous n’avons aucunement altéré les dits passages. Vous nous permettrez simplement d’ajouter nos propres commentaires.
NUÉES DE MOISE
Exode 13 : 21-22
Yahvé les précédait, le jour sous la forme d’une colonne de nuée pour leur indiquer la route et la nuit en la forme d’une colonne de feu pour les éclairer.  La colonne de nuée ne manquait jamais de les précéder le jour, ni la colonne de feu pendant la nuit.
(Voilà des milliers d’hommes qui ont obéi aux ordres d’un mystérieux guide appelé Moïse dont l’histoire de vie est parsemée d’expériences extraordinaires avec des Entités de Lumière.  Seuls, dans le désert, ils sont accompagnés d’une escorte de vaisseaux ayant la forme d’un pilier ou d’une colonne.  Ce type de témoignage est selon Jacques Vallée un UFO CIGAR ou CLOUD CIGAR TYPE II. Anatomy of a Phenomenon, Jacques Vallée NY Ballantines 1965).
Matthieu 2 : 9
Sur ces paroles du Roi, ils se mirent en route et voici que l’astre qu’ils avaient vu à son lever, les devançait jusqu’à ce qu’il vint s’arrêter au-dessus de l’endroit où était l’enfant.
(Trois observateurs érudits de la voûte céleste observent un objet lumineux dont les déplacements précis et minutés les conduisent en un lieu déterminé.  Aucun corps céleste ne peut accomplir une telle performance.  L’étoile des marins guide ces derniers vers un point déterminé de la rose des vents Ex : N-NE ou O-S-SO.  Aucune étoile ne peut diriger un observateur vers un endroit aussi localisé dans l’espace et sur une surface plane, qu’il s’agisse de trouver une montagne ou... une étable.)
Isaïe 60 : 8
Qui sont-ils ceux-là qui volent comme un nuage, comme des colombes vers leur gîte ?
(Dans ce texte, Isaïe parle à Jérusalem et insiste sur le fait que tous marchent vers elle en raison de sa splendeur : nations, rois, bergers etc.  Ces multitudes arrivent par la route sur des chameaux, par la voie des mers sur des bateaux et semble-t-il, par la voie des airs...)
Actes 22 : 6
Je faisais route et j’approchais de Damas, quand tout à coup, vers midi, une grande lumière venue du ciel m’enveloppa de son éclat.
: 9 Ceux qui étaient avec moi virent bien la lumière mais ils n’entendirent pas la voix de celui qui me parlait.
(Ce témoignage extrêmement éloquent de celui qui devint Saint-Paul, est décrit dans des termes presque identiques à ceux utilisés par des témoins modernes.  Il existe une incroyable quantité de cas où parmi plusieurs témoins ayant vu un OVNI s’approcher d’eux, l’un d’entre eux reçut une communication télépathique.
Quant à ceux qui seraient tentés de croire qu’il s’agit simplement d’une insolation... )
: 11 Mais comme je n’y voyais plus à cause de l’éclat de cette lumière, c’est conduit par la main de mes compagnons que j’arrivai à Damas.
Genèse 15 : 17
Quand le soleil fut couché et que les ténèbres s’étendirent, voici qu’un four ardent fumant et un brandon de feu passèrent entre les animaux partagés.
(Abraham, avant de se faire donner ce nom, observa cet objet très lumineux circuler dans son camp installé dans le désert.)
ABRAHAM DANS LE DESERT
(De nombreux témoins modernes ont souvent rapporté que les OVNIs étaient en mesure d’enrayer des mécanismes physiques, électriques ou électroniques.  Cela s’est également produit dans le passé.)
Exode 14 : 19-29
À la veille du matin, Yahvé regarde de la colonne de feu et de nuée vers l’armée des Egyptiens et y jeta la confusion : il enraya les roues de leurs chars qui n’avançaient plus qu’à grand peine.
Deuxième Livre des Rois 2 : 11
Or comme ils marchaient en conversant, voici qu’un char de feu et des chevaux de feu se mirent entre eux deux et Elie monta au Ciel dans le tourbillon.
(C’est le premier récit écrit décrivant une abduction typique, incluant l’objet, sa lumière et le faisceau lumineux accompagnant la majorité des abductions effectuées à l’extérieur.)
Actes 1 : 9-11
Quand il eut dit cela, ils le virent s’élever, puis une nuée vint le soustraire à leur regard.  Et comme ils étaient là, les yeux fixés au ciel pendant qu’il s’en allait, voici que leur apparut deux hommes vêtus de blanc qui leur dirent : “Hommes de Galilée, pourquoi restez-vous ainsi à regarder le ciel ?  Celui qui vous a été enlevé, ce même Jésus viendra comme cela de la même manière dont vous l’avez vu partir vers le ciel.”
(Ce texte est tellement clair, tellement évident qu’il ne nécessite aucun commentaire).
Exode 33 : 9
Au moment ou Moïse y entrait, la Colonne de Nuée descendait, se tenait à l’entrée de la Tente et Yahvé s’entretenait avec Moïse.
(Moïse avait sa propre tente à l’écart du peuple dans le désert.  Le soir venu il se dirigeait vers sa tente, seul et parfois recevait une curieuse visite.)
: 11 Yahvé conversait avec Moïse face à face comme un homme converse avec un ami.
(Il semble que ce Yahvé puisse ne pas être du tout le Dieu d’Abraham au sens littéral du terme.  Toute manifestation d’origine non naturelle était sans doute perçue à l’époque comme étant de la Main de Dieu.  Si nous commettons un sacrilège en l’affirmant, que Dieu pardonne notre ignorance, mais le texte suivant est à ce point la description d’un vaisseau en matériau solide qu’il est difficile de résister.)
EZECHEIL
Ezéchiel 1 : 1-28
: 7 Leurs jambes étaient droites et leurs sabots ressemblaient à des sabots de boeuf étincelants comme de l’airain. (aspect métallique).
: 16-17 Ces roues paraissaient avoir l’éclat du chrysolithe (minerai de couleur vert apparenté aux silicates).  Toutes les quatre avaient le même aspect et paraissaient constituées comme si elles étaient au milieu l’une de l’autre.  Elles avançaient dans quatre directions et ne se trouvaient pas en marchant.  (manoeuvre complexe rappelant un gyroscope)
: 22 ...et ce qui était sur les têtes de l’animal ressemblait à une voûte éclatante comme du cristal.
(La première image qui nous vient à l’esprit est le casque des astronautes.
Il existe plusieurs autres références du genre sans parler des innombrables allusions directes à des messagers du même Yahvé et décrits comme étant des personnages vêtus de blancs, habituellement blonds, très grands et possédant des pouvoirs surnaturels.  Mais, pour bien terminer, laissez-moi vous rappeler le sentiment d’amertume qu’éprouvent les gens victime d’abduction et surtout la confusion qu’ils éprouvent face à ce phénomène.  Au lieu de prendre un témoignage de Budd Hopkins, de Mack, du CEIPI ou de Strieber voyons ce qui est advenu d’Ezéchiel après avoir vu l’étrange vaisseau.
Ezéchiel : 12-15
L’esprit m’enleva et j’entendis derrière moi le bruit d’un grand tumulte : Bénie soit la gloire de Yahvé, au lieu de son séjour.  C’était le bruit que faisaient les ailes des animaux battant l’une contre l’autre et le bruit des roues près d’eux et le bruit d’un grand tumulte.  Et l’esprit m’enleva et me prit, et j’allai, le coeur plein d’amertume et de fureur, et la main de Yahvé pesait fortement sur moi.  J’arrivai à Tell Abib, chez les exilés, installés près du fleuve Kebar, là où ils habitaient et je restai sept jours, comme hébété, au milieu d’eux

L'Espace, la Maison Blanche et les ...les ovnis 

Un article de Jean Casault extrait des archives du CEIPI dirigé par Dupont Casault de 1995 à 1998

 

Major Gordon Cooper

De nombreux ouvrages traitent du sujet des astronautes dans l’espace et de leur observation d’un UFO, on parle d'extraterrestres dans la bible et de grands noms associés aux présidents américains s'intéressent très sérieusement aux ovnis. Mais évidemment ca n'existe pas !  À l’intention de ceux  qui n’ont pas eu la chance de se documenter sur ces questions voici un condensé explicite des informations recueillies par différents chercheurs dont : Robert Jackson dans son livre Great Mysteries: UFOs, Timothy Good dans son ouvrage Above Top Secret, John Spencer auteur de UFO encyclopedia et Zacharie Setchin dans son livre Genesis revisited  et plusieurs autres.

Le premier rapport fait état des observations du Major Gordon Cooper.  Cooper fut le dernier américain à participer seul à une mission dans l’espace. Il est de la génération des missions Mercury et non Apollo.

Le 15 mai 1963 au cours de la dernière des 22 orbites prévues au programme, Cooper informa la station de repérage de Muchea en Australie qu’il voyait très clairement un objet lumineux de couleur verdâtre s’approcher de sa capsule Mercury. La station NBC rapporta cette conversation mais aucun journaliste ne fut autorisé à poser de questions au retour de l’astronaute.  Ce n’était pas la première fois que Gordon Cooper entrait en contact avec un UFO.

 En 1951 il eut la chance de voir l’un d’eux, en forme de soucoupe, manœuvrer habilement contre les tentatives d’interception des avions de chasse américains.  Il pilotait à ce moment un Sabre jet F-86 au-dessus de l’Allemagne de l’Ouest. ( Mon ami et ex-pilote de chasse et ex Commandant de bord d’Air France Jean Gabriel Greslé a vécu exactement la même expérience)  Gordon Cooper s’est également adressé aux Nations Unies en ces termes : “Je crois que ces visiteurs extraterrestres dans leur vaisseau effectuent régulièrement des visites sur notre planète.  La plupart de mes collègues sont très discrets sur cette question et n’aiment pas en parler”. ( Le texte entier est beaucoup plus élaboré)

Ed White et James McDivitt

Ces deux astronautes effectuaient une mission GEMINI en juin 1965 alors qu’ils ont tous deux observé un curieux objet métallique équipé de ce qu’ils considèrent être l’équivalent d’antennes.  Des images ont été prises de cet événement survenu lors de leur passage au-dessus des Iles Hawaii mais ne furent jamais montrées.

James Lovell et Frank Borman

 

Le héros du film Apollo-13, James Lovell n’en était pas à sa première mission dans l’espace lorsque l’accident qui failli leur coûter la vie est survenu.  En décembre 1965 alors qu’ils étaient à bord d’une capsule GEMINI les deux hommes ont observé dans les premiers jours de leur sortie un UFO s’approcher de leur capsule.  C’est Frank Borman qui alerta le contrôle au sol du Cap Kennedy.  Voici la retranscription de la conversation :
Lovell : “Bogey à 10h00 heures.”
Contrôle : “Ici Houston, répétez !”
Lovell : “J’ai dis, Bogey à 10h00 heures.”
Contrôle : “Est-ce le booster que vous voyez ou s’agit-il d’une véritable observation ?”
Lovell : “Nous avons... plusieurs... plusieurs observations véritables en ce moment !”
Contrôle : “Distance et grandeur approximatives ?”
Lovell : “Et nous avons en plus le booster en vue...”
Pour une raison inconnue, la réponse de Lovell sur la dimension du bogey n’est pas connue.

 

Neil Armstrong et Buzz Aldrin

Les rapports d’observation d’UFO par ces astronautes au cours du célèbre alunissage du 21 juillet 1969 n’ont jamais été confirmés.  Un ex-employé de la NASA, Otto Binder aurait toutefois affirmé à des chercheurs que des radio-amateurs auraient réussi à intercepté les conversations entre la NASA et les astronautes sur la Lune.

NASA : “Que dites-vous qu’il y a là ?”
Armstrong : “Ces babies sont énormes monsieur.  Gigantesques ! Oh MON DIEU ! Vous ne le croiriez pas.  Je vous le dis, il y a d’autres vaisseaux ici, ils sont alignés de l’autre côté du cratère.  Ils sont sur la Lune et surveillent nos manœuvres !”
D’autres sources anonymes prétendent que Neil Armstrong aurait déclaré plus tard qu’il a parfaitement compris que la présence de cette armada n’avait d’autre but que de décourager totalement les humains de revenir sur la Lune pour s’y installer.  Malheureusement aucune déclaration publique n’a été faite et il est encore impossible à ce jour de confirmer la véracité de ses déclarations.  Toutefois, il appert que Maurice Chatelain ex-directeur des Communications à la NASA aurait déclaré en 1979 que Neil Armstrong a bel et bien affirmé avoir vu d’énormes vaisseaux se tenir sur les bords opposés du cratère où ils avaient alunis.
 

Walter Schirra et Scott Carpenter.

 

Il semble que ce soit l’astronaute Schirra de MERCURY 8 qui aurait utilisé l’expression Santa Claus pour indiquer au contrôle la présence de UFOs dans les parages.  Quant à Scott Carpenter il aurait déclaré : “Il n’existe aucune occasion au cours de laquelle les astronautes ont été seuls dans l’espace, ils ont toujours été sous la surveillance des UFOs”.

Réflexions

 

En admettant que toutes ces déclarations soient authentiques, cela pourrait expliquer l’abandon par la NASA du programme lunaire Apollo et peut-être même l’accident d’Apollo-13.

 LOI DU CONGRÈS AMÉRICAIN CONTRE LES CONTACTS EXTRATERRESTRES 

 

Si les déclarations précédentes ne peuvent être confirmées dans l’absolu il existe néanmoins un autre document qui celui-là est vérifiable et c’est ce que nous avons fait.  Le 5 octobre 1982, le Docteur Brian T. Clifford du Pentagone annonçait en conférence de presse (The Star NY) que les contacts entre des citoyens américains et des extra-terrestres et leurs véhicules étaient strictement illégaux.
Nous avons contacté le bureau des Federal Regulations à Washington qui nous a fait parvenir une copie de cette réglementation.  Elle se lit effectivement comme suit : Tout contact avec une source d’origine ou de nature extraterrestre est interdite et...
Title 14, Section 1211.101 Applications
...s’applique à toutes les missions spatiales de la NASA, habitées ou non habitées qui se posent et évoluent dans l’enveloppe atmosphérique de tout corps céleste et reviennent sur Terre.
Section 1211.102: Définitions

a) NASA et Administrateur signifient respectivement le National Aeronautics and Space Administration et administrateur du dit organisme ou son représentant.
b) Exposé à l’extraterrestre signifie la condition d’une personne, propriété, animal ou autre forme de vie qui a touché directement ou est venu en contact avec tout corps céleste ou son enveloppe atmosphérique OU qui a touché à toute personne, propriété, animal ou autre forme de vie répondant à l’article précédent.
c) Quarantaine signifie la détention, l’examen et la décontamination de toute personne, propriété, animal ou autre forme de vie répondant aux articles précédents et inclus la saisie de cette personne, propriété, animal ou autre forme de vie.
Plus loin, le texte de Loi indique que l’Administrateur est la personne autorisée pour l’application de ces règles tant sur le choix de ce qui doit être mis en quarantaine, la durée, les conditions de surveillance etc...  La surveillance peut aller aussi loin que l’utilisation de gardes armés.  Une amende de 5000$ et une peine de prison d’un an sont les risques encourus par toute personne enfreignant l’une ou l’autres des règles de cette Loi.  Il est également spécifié qu’aucun recours légal ne peut permettre à un individu de ne pas subir la quarantaine si elle a été dictée par l’Administrateur de la NASA. 
Si vous avez une formation en Droit vous avez noté qu’il manque un petit mot dans le libellé de l’application.  En effet, il n’est pas dit que cette Loi ne s’applique SEULEMENT QU’AUX MISSIONS SPATIALES DE LA NASA.
 

En termes de Loi, après avoir consulté divers experts juridiques en la matière il est exact qu’une telle loi crée une ouverture (loophole) pour le Procureur Général d’inclure après sa découverte, tout citoyen qui serait lui aussi entré en contact avec un corps céleste ou son enveloppe atmosphérique en dehors des missions spatiales de la NASA.  Puisque le Gouvernement des États-Unis n’a jamais reconnu l’existence de contacts extraterrestres sur cette planète, on pourra plaider l’absence de cette provision dans la Loi et réclamer de ce fait qu’elle soit désormais reconnue.  Bien que cela puisse déclencher un débat juridique fort intéressant, il n’en demeure pas moins que cette Loi interdit à tout citoyen américain d’entrer en contact avec un UFO ou ses occupants, sans subir par la suite le traitement décrit dans les articles plus hauts.  Cela rend également coupable d’un acte criminel, tout abductee qui ne se rend pas de lui-même aux autorités.  Il en va de même pour les citoyens qui ont été témoins d’une Rencontre du Troisième Type. 

Spéculations et coïncidences

 Un ami me faisait la remarque récemment que nous avions tendance à spéculer souvent en Ufologie.  Je n’ai pas hésiter à lui répondre que pas un homme de science, le plus rigoureux soit-il, n’atteindrait de résultats s’il n’osait spéculer dans une direction plutôt qu’une autre.  Très souvent d’ailleurs il cherchera la voie qui lui offre d’étonnantes coïncidences comme terrain de chasse. C’est également ce que fera le bon enquêteur, qui n’aime jamais les coïncidences et spécule sur ce qui pourrait advenir si elles n’en étaient pas.  

Voici donc une coïncidence : la Loi en question fut adoptée le 16 juillet 1969... tout juste avant le débarquement de Neil Armstrong sur la Lune et la conférence de presse du Docteur Clifford eut lieu le 5 octobre 1982, au plus fort de la rage E.T. occasionnée par le célèbre film de Spielberg illustrant la poursuite des autorités fédérales, la détention, l’examen et la mise en quarantaine d’un citoyen américain ayant été en contact avec... un extraterrestre.  Était-ce un avertissement ? Sinon pourquoi tenir une conférence de presse : “CONTACT BETWEEN US CITIZENS AND E.Ts ARE ILLEGAL” (Star New-York, 5 octobre 1982) sur une Loi adoptée treize ans plutôt?

Rockefeller et Clinton

Du parc floridien de la NASA , allons maintenant sur la pelouse de la Maison Blanche. Le milliardaire philanthrope Laurance Rockfeller a toujours été est un ami personnel du Président Bill Clinton.  En septembre 1995, lors d’une rencontre avec ce dernier il le pressa de mettre un terme au cover-up gouvernemental sur les UFOs.  Il a déclaré : “Plusieurs personnes sont convaincues que ROSWELL marque le début du secret organisé entourant l’ensemble du phénomène UFO.  Quelque soit la vérité entourant ROSWELL une déclaration formelle du gouvernement me paraît très importante”.  Ces propos écrits à la Maison-Blanche auraient été repris par Rockefeller lui-même au Président Clinton lorsqu’il accueillit ce dernier à son ranch dans le Wyoming.

Le conseiller scientifique du président, John Gibbons reçut lui aussi une missive du milliardaire le pressant de rendre publique l’information détenue par le gouvernement.  Rockefeller soulève la possibilité que le secret entourant Roswell ne serait pas né d’une politique présidentielle entretenue depuis 1947 d’un Président à l’autre, mais de la détermination de jittery bureaucrats, soit des fonctionnaires qui ont la trouille.

Rockefeller demande également que le Président s’engage formellement à ce qu’aucune forme de harcèlement ou de persécution ne soit mise de l’avant à l’endroit des gens qui en auraient long à dire sur l’événement de Roswell. Rockefeller conclut en affirmant que selon certaines informations il appert que plusieurs individus n’attendent que cette promesse pour rendre publique l’essence de leur connaissance des événements entourant l’écrasement de Roswell.

Rappelons que plusieurs centaines de militaires ont ratissé les lieux de l’écrasement, plusieurs ont vu les débris, voire les cadavres retirés ce qui rend tout a fait plausible l’énoncé de Rockefeller.  Il y a fort à parier que le gouvernement américain va tenter de maintenir le cover-up encore dix ou douze ans avec l’assurance que tous les témoins adultes de 1947... soient décédés. ( Je ne m’étais pas trompé mais si c’était tellement prévisible…)Laurence Rockefeller est impliqué également dans la recherche ufologique en finançant les activités du célèbre Docteur John Mack de Harvard et son groupe PEER sur le phénomène des abductions.  Dans les faits , ces deux-la sont décédés depuis 2004. 

LE PLUS GRAND UFOLOGUE DE TOUS LES TEMPS le DR J. ALLAN HYNEK 

 

Lorsque les États-Unis ont procédé à la fabrication de la première arme atomique sous le vocable le plus secret de Project Manhattan, ils ont confié le secret de cette opération au Dr Vannevar Bush. C’est à ce même personnage que fut confié le Project Sign et plus tard Grudge, considéré comme la plus vaste opération cover-up du phénomène UFO.

Parallèlement lorsque les Soviétiques expédièrent dans l’espace le premier satellite, le Spoutnik, en 1957, les Américains confièrent à l’astronome J. Allan Hynek la tâche de le suivre (tracking).  C’est ce même personnage qui devint l’élément principal de l’apparente opération publique d’enquête sur les UFOs, le Project Bluebook.

Il existe un parallèle intéressant entre les deux hommes puisque Vannevar Bush n’a jamais cessé selon toute vraisemblance d’être l’un des plus ardents défenseurs du cover-up sur les UFOs alors que J. Allan Hynek au contraire aurait subitement compris que son rôle au sein du gouvernement américain était inconciliable avec la pensée scientifique d’un chercheur honnête.  Devenu le défenseur de la recherche ufologique il est considéré encore à ce jour comme la source la plus crédible de tous les temps.  Son décès en 1986 est une perte considérable.

Le Docteur Hynek était astronome et professeur d’astronomie à l’Université Northwestern.  Il dirigea l’observatoire de Dearborn et l’Institut astronomique de Lindheimer.  Il fut également le directeur associé de L’Observatoire astrophysique Smithsonian.  Il est le fondateur du Center for UFO Studies de Chicago, un organisme très respectable.  

Lorsque Steven Spielberg réalisa son chef-d’oeuvre, Close Encounter of the Third Kind, il utilisa en ce faisant une expression consacrée par Hynek lui-même, auteur de cette classification des observations d’UFOs.  Non seulement Hynek accepta de le conseiller mais on le voit en caméo, tenant une pipe à la main et observant l’atterrissage de l’immense vaisseau au pied de la montagne du Diable (Devil’s Tower, Wyoming).

Lorsque le Dr Allen Hynek devint un conseiller pour l’USAF (United States Air Force) en matière d’UFO pour le projet Bluebook, il était plus que sceptique.  Il considérait qu’il s’agissait là d’une pure perte de temps et d’argent.  “But what the heck !” s’est dit Hynek cela peut quand même devenir intéressant.  Au cours des années qui suivirent Hynek ne changea pas d’opinion sur la nature explicable des UFOs mais, il se rendit compte que certains dossiers échappaient totalement à l’explication scientifique et à son contrôle.

 Pourquoi ces dossiers plus chauds étaient-ils retirés du Bluebook se demandait-il ? “Je veux bien qu’on soit sceptique mais malhonnête jamais” de se dire Hynek.  C’est alors que les relations entre lui et les autorités américaines se brouillèrent.  Lorsqu’il quitta pour mettre sur pied le Center for UFO Studies c’est avec un esprit désormais plus ouvert, sachant que jusqu’à maintenant l’USAF ne lui remettait que les dossiers dont l’explication était évidente.

Très rapidement le Dr Hynek découvrit l’autre versant de la montagne et plongea également dans le phénomène des abductions.  Un des cas le plus célèbre est l’Affaire Andreasson sur laquelle nous reviendrons.  Sur ce dossier, un des plus riches en information sur les extraterrestres, Allan Hynek a déclaré ce qui suit à l’auteur Raymond Fowler : “L’Affaire Andreasson illustre tous les aspects de l’existence ; scientifique, sociologique, psychologique et même théologique.  Cela est tout à fait plausible.  De plus, il n’y a aucune indication que cette histoire soit une fraude... De plus en plus de ces cas font apparition.  Ces cas, tout comme l’Affaire Andreasson bousculent notre sens commun et constituent un incroyable défi à notre système de croyances”.  (The Andreasson Affair, Raymond Fowler, NJ Prentice Hall 1979).

 À ceux qui vous demanderont si des hommes de science crédibles et sérieux se sont montrés ouverts à l’incroyable phénomène des abductions vous aurez ce nom entre autres à leur fournir.  Le Dr J. Allen Hynek.

OMNI 1984

En 1984, le Dr Hynek se confiait au magazine OMNI.  Voici l’essentiel de son propos : “Il est bien évident qu’il serait malvenu aux yeux de l’USAF qu’un phénomène qui se produit dans l’espace aérien sur lequel elle prétend avoir un contrôle absolu, échappe à ce contrôle et qu’elle l’admette.  Il est beaucoup plus confortable et aisé d’affirmer que les UFOs sont le fruit d’une hystérie collective, d’une hallucination, d’une série d’objets identifiés que d’admettre qu’ils ont un sérieux problème sur les bras.”

“C’est ainsi que j’affirme que suivant les règles du Pentagone, les officiers du Bluebook ont fait de leur mieux pour discréditer les rapports d’OVNIs les plus troublants et de publier des rapports sur des OVNIs facilement explicables et qui souvent même n’ont jamais été considérés comme de véritables OVNIs.  À plusieurs reprises j’ai été personnellement témoin de tentatives délibérées de retirer des dossiers destinés à la presse, les cas les plus sérieux et de les remplacer par des cas insignifiants dans le but de s’enlever cette pression provenant des médias.”  Le Dr Hynek répondait alors à une question sur les motifs qu’ils l’ont poussé à quitter le Projet Bluebook. 

Consultez les ouvrages de l'auteur ici