Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici
DOSSIER OVNI : PASSAGER X
Une enquête de Jean Casault
Le témoin est entré en communication moi à la suite d’une observation que j’ai presque eu envie de ne pas rapporter puisqu’elle entre dans la catégorie LN ou « fly-by ». La raison pour laquelle je vais toutefois la mettre en output est lié à un autre évènement que j’estime être typique de la Nouvelle Ufologie. C’est à dire que des ufologues plus intéressés à l’ovni qu’au témoin auraient mis de côté. Sur le plan technique, disons que je n’ai pas eu à sortir le gros formulaire d’enquête, c’est assez mince, aussi vais-je laisser à ML le soin d’en parler lui-même.
« Je m'appelle ML et je voudrais partager une observation avec vous.  Tout d'abord, je sais que je ne ferai pas avancer vos recherches avec ça, mais si c’est plus tranquille pour vous de ce temps-là, je me permets de prendre un peu de votre temps.  Je veux partager ça avec vous parce que vous êtes celui qui a éveillé le dormeur en moi.  J’ai hésité longtemps avant de vous la partager parce que ça n’apporte rien de plus.  Après avoir lu le dossier de Doris et bien je me suis dit… pourquoi pas.
Aussi je veux vous dire que j’ai lu le livre (L’Esprit de Thomas) que vous m’aviez donné à ma fête par le biais de ma conjointe.  Ce qui est drôle, c’est que j’ai vraiment lu ce livre au bon moment.  Ce que je retiens de ce livre et que j’ai particulièrement apprécié est le fait que le groupe d’âmes se réincarne dans une période de temps donnée pour expérimenter et évoluer de nouveau ensemble.  Ça me parle beaucoup cet aspect du livre, ça résonne fort pour reprendre vos mots.  Je me pose plein de questions depuis un certain temps (ça doit être parce que je suis près de la quarantaine).  Passons à l’observation.
C'est vraiment une petite histoire qui est plus longue à raconter qu’elle a pris de temps à se produire.  Je ne suis pas un expert en aviation, mais je sais reconnaître un avion de ligne quand ça me passe au-dessus de la tête.  Si j'ai vu quelque chose qui existe et bien tant mieux et vous saurez bien me le dire.
C'était un samedi soir de février 2012 vers 19h00 à St-Rédempteur ( Rive sud de Québec).   Nous étions en voiture moi, ma conjointe et ma petite fille qui dormait.  Ma conjointe FL avait remarqué des lumières depuis l'autoroute 20 direction ouest juste avant de prendre la sortie Saint-Nicolas/Saint-Rédempteur.  Rendus à St-Rédempteur juste avant de passer sur le viaduc (dépanneur chez Phil à gauche), les lumières se sont déplacées très rapidement de gauche à droite.  C'est là que ça devient pas normal parce que l'objet s'est déplacé du point A au point B dans un claquement de doigt.
Je conduis la voiture alors ma job c'est de regarder en avant et pour mal faire, le feu de circulation après le viaduc est vert, alors je sais que je ne vais rien voir parce que je dois tourner à gauche et les lumières (l’objet) sont à droite.  Je me promets d’arrêter sur le bord de la route avant de passer sous le viaduc.  Le temps (20 secondes) que nous tournions 2 coins de rue, l’objet qui était selon ma conjointe à environ 300-400 mètres du viaduc, est au-dessus de la voiture.  Je ne suis pas à l’aise pour évaluer les distances en hauteur, ( personne ne l’est Note de Casault) mais en comparant avec les objets  sur place je dirais que la hauteur de l’objet selon nous était d’environ 3 fois la hauteur d’un lampadaire. ( 90 pieds) Note de Casault)  Il  y avait de la musique dans l’auto alors je ne peux pas dire s’il y avait un son quelconque qui émanait de l’objet.
Moi en m’étirant le cou, pour voir au-dessus de l’auto, j’ai vu 2 anneaux blancs avec  l‘intérieur noir et l’extérieur de l’anneau passait du blanc rosée au rouge, autrement dit ça avait l’air du moyen de propulsion de l’objet comme dans les films de science-fiction.  Ma copine a vu la même chose sauf qu’elle a vu 3 anneaux qui formaient un triangle.  Cependant, elle n’a pas vu de silhouette ou la forme de l’objet.  La grosseur de l’objet est difficile à dire, mais la distance entre les anneaux selon nous, toujours en comparant, était aussi large que 5 voitures stationnées côte à côte. ( Le dessin fourni par le témoin est donc un compromis entre la couleur et le nombre d’objets. Éric Dorion, illustrateur du CEO n’a eu qu’à retouchée la photo pour l’assombrir. Note de Casault)
Je n’ai pas eu  à m’arrêter sur le bord du chemin pour voir l’objet parce que ce dernier est disparu aussi vite qu’il est apparu au-dessus de nous!  J’ai l’impression que l’objet est resté là juste assez longtemps pour être vu et pas plus!  Un avion n’aurait pas fait ça!  J’aurais pu suivre sa trajectoire dans le rétroviseur et ma conjointe dans les vitres de l’auto.  Plus rien, disparu!  Qu’est-ce qui peut  se déplacer comme ça rapidement de même tout d’un coup et être au-dessus de nous et puis disparaître subitement?  Si j’écoute ma petite voix intérieure je sais ce que nous avons vu, mais si je suis dans les patates et bien vous avez la permission de me ramener sur terre. ( Qui serais-je pour faire ça…? Note de Casault)
Je travaille à l’Université Laval de soir et en quittant vers 23h30, il y a souvent des  avions qui commencent  leurs descentes pour atterrir à l’Ancienne-Lorette et il n’y a aucune comparaison avec  ce j’ai vu ce samedi soir-là et le son qu’ils émettent me font  sursauter à chaque fois.
Nous sommes arrivés à la maison  1 minute plus tard.  J’étais allé me chercher du bois de poêle chez ma mère et en vidant l’auto j’espérais tellement revoir ce que j’avais mal vu.  J’avais juste un gros sourire dans la face et juste content d’avoir vu probablement notre premier ovni.
( Normalement un témoin qui ne me connaît pas et s’adresse à un ufologue pour la première se serait arrêté là. Parce que ce qui suit pourrait aux yeux d’un amateur de tôle et de boulons discréditer la totalité de son témoignage. Alors qu’à mes yeux à moi c’est tout le contraire ! Note de Casault)
Pas de peur, pas de stress, juste un gros point d’interrogation comme expression faciale pendant l’observation.  Nous sommes arrivés à la maison à l’heure prévue et sans rien de bizarre, sauf un petit détail.  Sur l'autoroute 73 à un certain moment dans l'auto il y a quelque chose qui a touché ma tuque comme pour m'agacer.  Ma fille dormait et elle n’a pas les bras assez longs pour toucher à ma tuque assise à l'arrière.  Ma conjointe me jure qu'elle n’a rien fait.
Je dis à haute voix : "s'il y a quelqu’un dans la voiture avec nous et bien qu'il soit le bienvenu, mais n’oubliez pas que je conduis la voiture!"  Je n’ai aucun problème avec les présences non-visibles qui veulent juste me taquiner.  Quelques minutes plus tard c'est ma conjointe qui a senti une main qui lui caressait la joue.  Elle me dit : "tu viens de me toucher au visage?"  Je lui dis : "ben non j'ai la main gauche sur le volant et la droite sur ma cuisse droite!"  Elle dit que la caresse était très douce et bienveillante.  Notre fille dort toujours à ce moment.  Moi j'ai dit en semi-blague que ce n’est pas vraiment le temps de nous faire des caresses parce qu’on était en auto et que ce n’est certainement pas la meilleure place pour ça.  J'ai dit à ma conjointe  qu’après deux fois et bien c'est sûrement pas notre imagination et que de toute façon qu'est-ce que tu veux faire à part dire à cette entité que ce n'est pas le meilleur endroit pour communiquer.
Après, quand on arrive à St-Rédempteur, on voit cette chose dans le ciel.  Est-ce relié ou pas?  ( Oh que si…Note de Casault) On ne le saura jamais. (Hé ben moi oui…Note de Casault) Je ne suis pas devenu nerveux pas rapport à ce qui est arrivé dans l’auto parce que je ne sais pas comment l’expliquer, mais je suis ouvert d’esprit et on dirait que je suis surpris mais pas étonné.  Qu’est-ce qu’on a comme contrôle sur l’invisible?  On n’a pas eu peur et c’était amical en plus.  Pourquoi s’en plaindre!  La seule préoccupation que nous avons eu c’est de se demander ce que faisait un objet comme ça un samedi soir à 19h00 au travers du monde?  Probablement juste être vu! ( Par eux deux….Note de Casault)
UN ANNEAU OU UN DISQUE ?
Le dessin original de ML, le voici. Trois anneaux. Je devais tirer cela au clair. C’était le soir alors pourquoi disent-ils que c’est un anneau et non un disque plein dont le pourtour aurait été allumé. Ml me dit : «  Moi je pense que c’est en forme d’anneau et qu’on voit le ciel au centre, mais FL n’est pas d’accord. J’aime bien quand les témoins ne sont pas 100% d’accord. Elle me dit alors : « Excusez-moi M. Casault, à en discuter ensemble ML et moi nous nous rendons compte que nous ne pouvons affirmer hors de tout doute que c'est un beigne ou un anneau.  Mieux vaut être réaliste. Le tout s'est passé tellement rapidement qu'on ne peut affirmer hors de tout doute que c'était le ciel, et non du noir comme vous dites (assiette ou disque).
Mais pour ma part (FL) j'affirme en tant que passager de l'auto que j'ai vu trois cercles en formation triangulaire.  Et ML n'en a vu que deux vu qu'il était conducteur et qu'il devait se concentrer sur la route.
Ces deux-là ont toujours eu chez-moi une certaine résonance et c’est basé sur absolument rien de factuel ou de concret. Par contre je ressens qu’ils sont actuellement en plein processus d’acceptation de l’existence d’une autre Réalité et c’est presque bon enfant leur approche. Je ne suis donc pas surpris du tout de ces « attouchements très doux » qu’ils ont ressentis du passager X dans leur voiture parce que c’est une expérience que j’ai eu a deux reprises. J’ai quasiment paniqué la première fois mais à la deuxième j’en redemandais.
Leur témoignage m’a ému et charmé. Voilà pourquoi une LN est insérée en output dans la rubrique des enquêtes ufologiques du CEO.

Note : Tous les articles sur ce site peuvent être partagés avec autant de gens que vous le désirez. Ils ne doivent toutefois pas être altérés ou modifiés et le crédit à l’auteur et au site porteur doivent être clairement identifiés. Merci 

argaiv1511

11 mai 2012

Code 3407

DOSSIER OVNI : PASSAGER X

Un dossier spectral de Casault

La photo ( plein jour) et le dessin sont du témoin. Il a été modifié pour correspondre à l'heure de l'observation par Studio EDC. 

 

Le témoin est entré en communication moi à la suite d’une observation que j’ai presque eu envie de ne pas rapporter puisqu’elle entre dans la catégorie LN ou « fly-by ». La raison pour laquelle je vais toutefois la mettre en output est liée à un autre évènement que j’estime être typique de la Nouvelle Ufologie. C’est à dire que des ufologues plus intéressés à l’ovni qu’au témoin auraient mis de côté. Sur le plan technique, disons que je n’ai pas eu à sortir le gros formulaire d’enquête, c’est assez mince, aussi vais-je laisser à ML le témoin de deux d'entre eux le soin d’en parler lui-même. 

« Je m'appelle ML et je voudrais partager une observation avec vous. Tout d'abord, je sais que je ne ferai pas avancer vos recherches avec ça, mais si c’est plus tranquille pour vous de ce temps-là, je me permets de prendre un peu de votre temps.  Je veux partager ça avec vous parce que vous êtes celui qui a éveillé le dormeur en moi.  J’ai hésité longtemps avant de vous la partager parce que ça n’apporte rien de plus.  Après avoir lu le dossier de Doris et bien je me suis dit… pourquoi pas.   

 Passons à l’observation.  C'est vraiment une petite histoire qui est plus longue à raconter qu’elle a pris de temps à se produire.  Je ne suis pas un expert en aviation, mais je sais reconnaître un avion de ligne quand ça me passe au-dessus de la tête.  Si j'ai vu quelque chose qui existe et bien tant mieux et vous saurez bien me le dire.  C'était un samedi soir de février 2012 vers 19h00 à St-Rédempteur ( Rive sud de Québec).   Nous étions en voiture moi, ma conjointe et ma petite fille qui dormait.  Ma conjointe FL avait remarqué des lumières depuis l'autoroute 20 direction ouest juste avant de prendre la sortie Saint-Nicolas/Saint-Rédempteur.  Rendus à St-Rédempteur juste avant de passer sur le viaduc (dépanneur chez Phil à gauche), les lumières se sont déplacées très rapidement de gauche à droite.

C'est là que ça devient pas normal parce que l'objet s'est déplacé du point A au point B dans un claquement de doigt.  Je conduis la voiture alors ma job c'est de regarder en avant et pour mal faire, le feu de circulation après le viaduc est vert, alors je sais que je ne vais rien voir parce que je dois tourner à gauche et les lumières (l’objet) sont à droite.  Je me promets d’arrêter sur le bord de la route avant de passer sous le viaduc.  Le temps (20 secondes) que nous tournions 2 coins de rue, l’objet qui était selon ma conjointe à environ 300-400 mètres du viaduc, est au-dessus de la voiture.  Je ne suis pas à l’aise pour évaluer les distances en hauteur, ( personne ne l’est Note de Casault) mais en comparant avec les objets  sur place je dirais que la hauteur de l’objet selon nous était d’environ 3 fois la hauteur d’un lampadaire. ( 90 pieds)   Il  y avait de la musique dans l’auto alors je ne peux pas dire s’il y avait un son quelconque qui émanait de l’objet. 

Moi en m’étirant le cou, pour voir au-dessus de l’auto, j’ai vu 2 anneaux blancs avec  l‘intérieur noir et l’extérieur de l’anneau passait du blanc rosée au rouge, autrement dit ça avait l’air du moyen de propulsion de l’objet comme dans les films de science-fiction.  Ma copine a vu la même chose sauf qu’elle a vu 3 anneaux qui formaient un triangle.  Cependant, elle n’a pas vu de silhouette ou la forme de l’objet.  La grosseur de l’objet est difficile à dire, mais la distance entre les anneaux selon nous, toujours en comparant, était aussi large que 5 voitures stationnées côte à côte. ( Le dessin fourni par le témoin est donc un compromis entre la couleur et le nombre d’objets. Éric Dorion, illustrateur du CEO n’a eu qu’à retoucher la photo pour l’assombrir. Note de Casault)

 Je n’ai pas eu  à m’arrêter sur le bord du chemin pour voir l’objet parce que ce dernier est disparu aussi vite qu’il est apparu au-dessus de nous!  J’ai l’impression que l’objet est resté là juste assez longtemps pour être vu et pas plus!  Un avion n’aurait pas fait ça!  J’aurais pu suivre sa trajectoire dans le rétroviseur et ma conjointe dans les vitres de l’auto.  Plus rien, disparu!  Qu’est-ce qui peut se déplacer comme ça rapidement de même tout d’un coup et être au-dessus de nous et puis disparaître subitement? ( L'Effet que produit un dôme qui se rétracte, se contracte ? )  Si j’écoute ma petite voix intérieure je sais ce que nous avons vu, mais si je suis dans les patates et bien vous avez la permission de me ramener sur terre. ( Qui serais-je pour faire ça…? Note de Casault)

Je travaille  de soir et en quittant vers 23h30, il y a souvent des  avions qui commencent  leurs descentes pour atterrir à l’Ancienne-Lorette et il n’y a aucune comparaison avec ce j’ai vu ce samedi soir-là et le son qu’ils émettent me font  sursauter à chaque fois. Nous sommes arrivés à la maison  1 minute plus tard et en vidant l’auto j’espérais tellement revoir ce que j’avais mal vu.  J’avais juste un gros sourire dans la face et juste content d’avoir vu probablement notre premier ovni."

Nouvelle ufologie nous voici

 ( Normalement un témoin qui ne me connaît pas et s’adresse à un ufologue pour la première se serait arrêté là. Parce que ce qui suit pourrait aux yeux d’un amateur de tôle et de boulons discréditer la totalité de son témoignage. Alors qu’à mes yeux à moi c’est tout le contraire ! Note de Casault)

"Pas de peur, pas de stress, juste un gros point d’interrogation comme expression faciale pendant l’observation.  Nous sommes arrivés à la maison à l’heure prévue et sans rien de bizarre, sauf un petit détail.  Sur l'autoroute 73 à un certain moment dans l'auto il y a quelque chose qui a touché ma tuque comme pour m'agacer.  Ma fille dormait et elle n’a pas les bras assez longs pour toucher à ma tuque assise à l'arrière.  Ma conjointe me jure qu'elle n’a rien fait.  Je dis à haute voix : "s'il y a quelqu’un dans la voiture avec nous et bien qu'il soit le bienvenu, mais n’oubliez pas que je conduis la voiture!"  Je n’ai aucun problème avec les présences non-visibles qui veulent juste me taquiner.

Quelques minutes plus tard c'est ma conjointe qui a senti une main qui lui caressait la joue.  Elle me dit : "tu viens de me toucher au visage?"  Je lui dis : "ben non j'ai la main gauche sur le volant et la droite sur ma cuisse droite!"  Elle dit que la caresse était très douce et bienveillante.  Notre fille dort toujours à ce moment.  Moi j'ai dit en semi-blague que ce n’est pas vraiment le temps de nous faire des caresses parce qu’on était en auto et que ce n’est certainement pas la meilleure place pour ça.  J'ai dit à ma conjointe qu’après deux fois et bien c'est sûrement pas notre imagination et que de toute façon qu'est-ce que tu veux faire à part dire à cette entité que ce n'est pas le meilleur endroit pour communiquer. 

 Après, quand on arrive à St-Rédempteur, on voit cette chose dans le ciel.  Est-ce relié ou pas?  ( Oh que si…Note de Casault) On ne le saura jamais. (Hé ben moi oui…Note de Casault) Je ne suis pas devenu nerveux pas rapport à ce qui est arrivé dans l’auto parce que je ne sais pas comment l’expliquer, mais je suis ouvert d’esprit et on dirait que je suis surpris mais pas étonné.  Qu’est-ce qu’on a comme contrôle sur l’invisible?  On n’a pas eu peur et c’était amical en plus.  Pourquoi s’en plaindre!  La seule préoccupation que nous avons eu c’est de se demander ce que faisait un objet comme ça un samedi soir à 19h00 au travers du monde?  Probablement juste être vu! ( Par eux deux….Note de Casault)

UN ANNEAU OU UN DISQUE ?

 

 Trois anneaux. Je devais tirer cela au clair. C’était le soir alors pourquoi disent-ils que c’est un anneau et non un disque plein dont le pourtour aurait été allumé. ML me dit : «  Moi je pense que c’est en forme d’anneau et qu’on voit le ciel au centre, mais FL n’est pas d’accord." J’aime bien quand les témoins ne sont pas 100% d’accord. Elle me dit alors : « Excusez-moi M. Casault, à en discuter ensemble ML et moi nous nous rendons compte que nous ne pouvons affirmer hors de tout doute que c'est un beigne ou un anneau.  Mieux vaut être réaliste. Le tout s'est passé tellement rapidement qu'on ne peut affirmer hors de tout doute que c'était le ciel, et non du noir comme vous dites (assiette ou disque).Mais pour ma part (FL) j'affirme en tant que passager de l'auto que j'ai vu trois cercles en formation triangulaire.  Et ML n'en a vu que deux vu qu'il était conducteur et qu'il devait se concentrer sur la route.Ces deux-là ont toujours eu chez-moi une certaine résonance et c’est basé sur absolument rien de factuel ou de concret. Par contre je ressens qu’ils sont actuellement en plein processus d’acceptation de l’existence d’une autre Réalité et c’est presque bon enfant leur approche. Je ne suis donc pas surpris du tout de ces « attouchements très doux » qu’ils ont ressentis du passager X dans leur voiture parce que c’est une expérience que j’ai eu a deux reprises. J’ai quasiment paniqué la première fois mais à la deuxième j’en redemandais.Leur témoignage m’a ému et charmé. Voilà pourquoi une LN est insérée en output dans la rubrique des enquêtes ufologiques du CEO.

Nouveaux développements ( 15 mai)

FL me rappelle qu’en octobre 2011 elle m’avait fait parvenir un long courriel. A cette époque il est tombé dans l’oubli comme beaucoup d’autres étant submergé par un tsunami de courriel concernant « l’École Invisible » qui venait tout juste de paraître et les suites de « Ce dont je n’ai jamais parlé » sans parler d’une présence médiatique assez intense.  Après la diffusion de leur dossier elle est revenue à la charge en me rappelant ce qu’elle m’avait envoyé et cette fois j’ai demandé à être informé de tous les détails. Voici donc ce qu’elle m’avait envoyé en octobre 2011.

"Bonjour M. Casault,

Je vous écris pour vous parler d'une situation qui fait que je me questionne énormément depuis un bon bout de temps.

Depuis un bout de temps (que je ne pourrais vous dire exactement combien de temps), je fais d'incroyables rêves...rêves qui me  font me demander si c'en est vraiment!Il n'y a pas grand monde avec qui je peux jaser de ça.  Mon conjoint, et vous.  Je ne veux pas dévoiler mon histoire au grand jour, mais je me questionne énormément.  Je ressens vraiment le besoin de poser mes questions à quelqu'un qui est ouvert d'esprit.

Je vais vous raconter ce que je "rêve", tout simplement. Ce qui me fait dire que ce sont "des rêves", c'est que tout ce que j'ai vécu jusqu'à maintenant c'est la nuit. 

Ce ne sont pas de longs longs rêves, ou du moins si ils sont longs, je ne me souviens que de brefs moments.

 1) Je m'ouvre les yeux (dans le soit-disant rêve).  Je suis couchée.  Je vois un visage de ce que vous appelez un gris, qui me semble être féminin.  Va savoir pourquoi je dis féminin, mais je le sens vraiment comme ça.  Ce gris était penché au dessus de moi et m'observait au niveau du visage.  Un peu comme un médecin qui a couché son patient sur une table d'examen et qui l'examine.  J'ai donc vu ce gris se "relever" de la position d'observation et de là, c'est devenu tout noir.  Je ne faisais qu'entendre des choses incompréhensibles.  Ensuite, black out.  Ce jour là, au petit matin, une douleur intense dans le bas ventre m'a éveillée, et ça a duré une bonne partie de la journée.  Aucune peur, aucun stress, fatigue et douleur tannante au bas ventre.

2) Une nuit, je "rêve" que je suis couchée, mais je ne vois absolument rien et j'entends des choses se produire autour de moi.  Comme si je sens des présences tout autour de moi, mais je ne peux les voir.  J'entends des choses incompréhensibles.  Ou du moins je les perçois, comme si il y avait de la conversation entre ces "présences".  Je me réveille au petit matin, avec ce souvenir très précis.  Sans plus.

 3) Une nuit, je "rêve" que je suis dans ma maison, avec mon père, ma mère, mon chum et ma fille.  On s'affaire à la cuisine pour le repas.  Je me mets à entendre un bruit dans mes oreilles qui me pousse à sortir dehors.  TOUT LE MONDE sort dehors, guidés par de la lumière provenant d'un style de véhicule dans le ciel.  Moi je vais à gauche, directement là où l'appareil se rend. Je lève les yeux au ciel, je lève les bras dans les airs et une lumière sort du "véhicule" et ça m'attire et je me mets à monter dans les airs.  Je savais où aller, je savais où je m'en allais, ça j'en suis certaine.  Je n'avais pas peur du tout.  C'est comme si j'allais retrouver des êtres que je connaissais et qui me visitaient de temps en temps.  Pendant ce temps-là, je vois ma famille chercher partout pour voir  qu'est-ce qui se passe, et mon chum lui s'exclame: "Je le savais que ça existait, je le savais, j'en ai la preuve!"  Moi, en train de monter, j'essaie de crier à mon chum:" Viens avec moi! Viens voir! Mais il ne m'entend pas.  Il fait juste me voir, comme si il n'était pas surpris que j'aille là.  Ensuite, black out.  C'est tout noir et je ne vois rien, mais je comprends, par la pensée, que ces êtres me permettront d'apporter avec moi la prochaine fois quelque chose qui me tient à cœur, qui me rassurerait.  (je le sais, c'est bizarre)  Je me lève au matin avec rien d'autre comme souvenir que ça.

4) Le dernier rêve fait cette semaine.  Sans aucun doute le plus intense de tous.  Je me couche puis je dors.  Cependant, quelque chose me réveille.  Un bruit très sourd dans ma tête et dans mes oreilles.  Une vibration, un bruit aigu aussi.  Je dis que ça me réveille, mais je ne suis pas réveillée, mais je suis consciente de ce qui se passe autour de moi...mais je ne vois rien. Pour vous le figurer, imaginez-vous dans un gros nuage noir épais et on y voit rien.  Un visage de gris vient à vous, très près.  Vous le voyez partiellement. Il se relève de sa position d'observation et vous revoyez noir à nouveau.  

Par la pensée encore une fois, cet être me demande une permission.  De quoi, je n'en sais absolument rien.  Je me vois faire un signe d'approbation de la tête.  Comme un oui franc en réponse à sa question.  Je ne vois rien.  Les gros bruits recommencent dans ma tête, la vibration, le bruit aigu dans mes oreilles.  Là je me réveille.  Je suis dans mon lit, couchée sur le dos, les couvertes montées jusqu'au menton.  Je ne peux pas bouger.  Je me sens lourde, comme si je m'enfonçais dans mon matelas.  Tellement lourde, tellement...  du béton! ( Lucie du Dossier Jacques et Lucie a fait cette même remarque…Note de Casault)  Ça a pris longtemps avant que je puisse me lever et bouger.  Je ne pouvais que bouger mes yeux et observer la chambre.  Les bruits ont arrêté, du moment où j'ai ouvert les yeux. J'ai réussi à me lever et suis allée directement au salon voir mon conjoint.  Il était allongé dans le salon et dormait profondément.  Je l'ai éveillé pour lui raconter tout ça.  Lui était tombé ben endormi alors ne s'est rendu compte de rien.  Ce jour là, je devais aller travailler.  J'y suis allée, mais jamais je ne me suis sentie aussi fatiguée que cette journée-là.  J'ai eu du mal à faire ma journée.  J'étais somnolente, pensive, c'était la première fois qu'une sensation de rêve comme celle-ci m'affectait autant.  Et là je recommence à avoir un peu d'énergie, mais ça n'est pas totalement réglé.  

 Ces 4 "rêves" sont ceux que je peux me souvenir précisément et j’ai vécu de grosses douleurs constantes et chroniques mais depuis que je fais ces rêves, ces voyages, ou peu importe, je n'ai plus mal et je ne prends plus de médicaments.  On dirait que j'ai été guérie subitement... ??!!?  ( Pour ne pas être reconnue FL me demande de ne pas préciser sa maladie . Elle indique donc  qu’entre une période  depuis 2 à 12 ans, elle est passée à un cheveu de la mort et qu’elle a fait une sortie du corps. Note de Casault )

 Mon questionnement M. Casault, c'est de savoir comment on fait pour savoir si c'est un rêve, ou si ça ne l'est pas.  Comment on fait pour juger si ce que l'ont vit est réel ou non?  J'ai du mal à comprendre ces "rêves", car jamais par le passé je n'ai rêvé de telles choses.  

Pour le moment, j'aimerais qu'on en discute par courriel, pour que vous me disiez ce que vous pensez de tout cela.  Devrais-je noter quelque chose de particulier à votre avis?  M. Casault, vous m’avez toujours inspiré confiance, alors vous êtes la personne toute indiquée pour me donner ses impressions.  Ça, c'est si vous avez le temps, le goût, l'énergie...allez-y comme vous le sentez. N'hésitez pas à me le dire si vous n'avez pas le temps.

 Mille mercis pour la lecture de ce gros roman, d'une rêveuse, ou d'une viveuse d'expérience....qui sait...

Bonne journée M. Casault!"

FL est expérienceur dotée d’une capacité mnémonique intéressante mais insuffisante pour définir quelle type d’expérience elle vit mais il est évident qu’elle est en rapport direct avec ces IS et pour des raisons très précises et ce probablement plus encore que son conjoint ML bien que là encore le fait qu’il n’a aucun souvenir ne signifie pas absence d’expérience. 

Les spécialistes du sommeil, les onirologues en somme considèrent les rêves comme des créations du cerveau. Qui suis-je pour les contredire sinon un expérienceur convaincu que certaines de mes expériences n’étaient définitivement pas des rêves. Or FL me demande comment fait-on pour vérifier si on rêve ou non. Je crois que même si elle branchée sur une des machines de la clinique de sommeil de l’Université Laval, personne ne saurait dire si elle rêve ou pas. Le corps ne participe que très peu à l’action de l’Esprit qui le quitte pour explorer son autre Réalité, la Sienne.  A son retour, le cerveau corporel, la matière blanche en somme, fruit d’une très longue évolution n’en demeure pas moins assigné à des tâches en lien direct avec son vécu. Le cerveau ne fabrique pas d’histoires ou de scénarios, le cerveau tente de mettre de l’ordre avec ce qu’il connaît or si le corps donc le cerveau ,n’a jamais enregistré certains lieux ou certains personnages , il se peut qu’il modifie ou transforme ces lieux et personnages connus de l’Esprit. Et ça on dit que ce sont des rêves.

Question : dans ce cas de figure , est-ce que parfois nous rêvons pour vrai ? Ma réponse à cela est non. La nuit ou même le jour cela importe peu, dès que le corps est endormi, privé de conscience, le cerveau ne fait qu’enregistrer avec plus ou moins d’acuité les activités de l’Esprit qui lui ne reste jamais dans le corps lorsque celui-ci est au repos. IL retrouve sa Liberté. La mort et le sommeil  n’ont pour l’Esprit qu’une différence majeure : l’une est permanent et l’autre temporaire