Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici

Note : Tous les articles sur ce site peuvent être partagés avec autant de gens que vous le désirez. Ils ne doivent toutefois pas être altérés ou modifiés et le crédit à l’auteur et au site porteur doivent être clairement identifiés. Merci 

argaiv1511

Code 5980

J’ai fais la rencontre d’un Être pas très sympathique la nuit passée. J’ai l’impression de déranger une sorte de monde.  Tout me donnait l’impression d’être une situation quasi normale alors que j’étais à bord d’un véhicule de style Jeep pas très récent. Sur la  portion gauche du capot il y avait une carabine attachée là et protégée par un linge.  C’est ridicule de mettre une arme à feu sur un capot et de la protéger par un linge. Les ranchers du Montana font tous la même chose, ils ont fermé la vitre derrière eux ou n’en ont pas et se sont installés des petits supports en métal et l’arme est engagée la-dedans et barrée pour ne pas qu’elle tombe en cas de freinage brusque.  Mais moi le dispositif était sur le capot à gauche.
Quoiqu’il en soit c’est la troisième nuit que j’ai des problèmes. On m’a pris le bras violemment et j’ai déjà raconté cet incident. Mais avant hier  4 personnes me suivaient avec des intentions belliqueuses et l’un d’eux avait des drôles de yeux mais bon ca s’est terminé dans la brume cette histoire et je n’ai jamais su la fin.
Comme vous le savez, pour moi les rêves sont un effet distordu de l’Autre Réalité. Vous savez aussi quelle est ma position sur les sortires nocturnes. Nous en faisons tous et nous en faisons tous, tous les soirs, voire chaque fois que le corps s’endort même pour quelques minutes.
Je n’accorde aucun crédit à cette version pseudo-scientifique et jamais prouvée de toute manière qui dit que les rêves sont des ordures à trier et que c’est ce qu’ont fait la nuit avec ce qui nous est arrivé le jour. Pas plus que ces balivernes voulant comme Freud le voulait que les rêves sont des agitations causées par des situations morales ou  émotionnelles non résolues et provenant autant de l’enfance que de la journée . Je n’y crois pas un seul instant.
Les rêves sont des interprétations parfois très douteuses - j’en conviens - d’évènements réels et qui surviennent dans Notre réalité celle d’ou Nous venons en tant qu’Esprit.. Il peut s’agit d’évènements vécus il y a longtemps, dans une autre vie, ou en temps réel. Mais ce ne sont pas des évènements imaginés.
J’arrête la Jeep parce que derrière moi un véhicule me suit et je n’aime pas ça . Le véhicule me dépasse . Moi je recule pour faire demi-tour ou je ne sais pas quoi. L’autre véhicule ( un vieux modèle des années 60-70) voit la manœuvre et se précipite vers moi et m’empêche d’avancer. C’est alors que ce type sort du côté passager. Il prend l’arme à feu et l’enlève de son support et me regarde dans les yeux. Mon sang s’est glacé et je me suis réveillé avec la nette impression qu’il n’était pas loin.
Tout cela ne fait aucun sens. Il était vêtu comme un chasseur…casquette et veste très ordinaire mais c’est son visage.
Sa peau, celle de sa face et de ses mains étaient blanches comme de la craie et pleine de toutes petites ridules comme du papier très froissé, son crâne était presque parfaitement carré, je n’ai vu aucune rondeur, un crâne brachycéphale parfait. La bouche très mince presque invisible ainsi que le nez. Tout ça n’a rien d’humain et vous avez raison mais le pire ce sont les yeux. Pupille et iris gris sur un énorme fond blanc et les yeux sont gros et ronds comme des pièces de 2.00$ Le regard est extrêmement dur, menaçant et hostile. Assez pour me dire que ma vie était en danger.
Je n’ai jamais vu un tel visage dans aucun dessin aucune photo et je n’ai jamais reçu ce genre de description. Tellement habitué aux grands yeux noirs en amandes etc.,..mais de voir ces immenses yeux, très laids, tout blanc brrrrr J’ai l’impression que c’est le vrai visage de l’autre qui me suivait la veille et le bras qui m’a pris était très blancs aussi. Alors je ne sais pas qui il est mais je vais devoir prendre des mesures contre ce monsieur et mettre un terme à ça.
Merci à  Studio EDC pour un après-midi quasi complète à refaire ce et refaire ce foutu dessin. Comme j’expliquais à l’artiste, c’est très difficile de reproduire sur papier une émotion vécue par quelqu’un d’autre . L’Être dégageait une hostilité et son visage était menaçant…pas évident quand c’est même pas humain.

UNE CRÉATURE JAMAIS OBSERVÉE...DE RETOUR  ?

Une expérience de Jean Casault

 

 Cet article a été rédigé le 19 mars 2012. Révisé le 9 novembre 2015 

En lisant ce qui suit vous allez lire ou relire un Vol de nuit datant du 19 mars 2012. Il est question d’une créature très particulière.  Or voilà qu’elle est revenue en force la nuit dernière et cela je vous en parlerai après. 
 

Voici donc l’article de mars 2012
 

En tout cas, à ma connaissance c'est une première. On verra bien. J’ai fais la rencontre d’un Être pas très sympathique la nuit passée. J’ai l’impression de déranger une sorte de monde.  Tout me donnait l’impression d’être une situation quasi normale alors que j’étais à bord d’un véhicule de style Jeep pas très récent. Sur la  portion gauche du capot il y avait une carabine attachée là et protégée par un linge.  C’est ridicule de mettre une arme à feu sur un capot et de la protéger par un linge. Les ranchers du Montana font tous la même chose, ils ont fermé la vitre derrière eux ou n’en ont pas et se sont installés des petits supports en métal et l’arme est engagée là-dedans et barrée pour ne pas qu’elle tombe en cas de freinage brusque.  Mais moi le dispositif était sur le capot à gauche. 

 Quoiqu’il en soit c’est la troisième nuit que j’ai des problèmes. On m’a pris le bras violemment et j’ai déjà raconté cet incident. Mais avant hier  4 personnes me suivaient avec des intentions belliqueuses et l’un d’eux avait des drôles d’yeux mais bon ca s’est terminé dans la brume cette histoire et je n’ai jamais su la fin.

Comme vous le savez, pour moi les rêves sont un effet distordu de l’Autre Réalité. Vous savez aussi quelle est ma position sur les sorties nocturnes. Nous en faisons tous et nous en faisons tous, tous les soirs, voire chaque fois que le corps s’endort même pour quelques minutes.

 Je n’accorde aucun crédit à cette version pseudo-scientifique et jamais prouvée de toute manière qui dit que les rêves sont des ordures à trier et que c’est ce qu’ont fait la nuit avec ce qui nous est arrivé le jour. Pas plus que ces balivernes voulant comme Freud le voulait, que les rêves sont des agitations causées par des situations morales ou  émotionnelles non résolues et provenant autant de l’enfance que de la journée. Je n’y crois pas un seul instant. 
 
Les rêves sont des interprétations parfois très douteuses - j’en conviens - d’évènements réels et qui surviennent dans Notre réalité celle d’ou Nous venons en tant qu’Esprit. Il peut s’agit d’évènements vécus il y a longtemps, dans une autre vie, ou en temps réel. Mais ce ne sont pas des évènements imaginés. 
 
J’arrête la Jeep parce que derrière moi un véhicule me suit et je n’aime pas ça. Le véhicule me dépasse. Moi je recule pour faire demi-tour ou je ne sais pas quoi. L’autre véhicule (un vieux modèle des années 60-70) voit la manœuvre et se précipite vers moi et m’empêche d’avancer. C’est alors que ce type sort du côté passager. Il prend l’arme à feu et l’enlève de son support et me regarde dans les yeux. Mon sang s’est glacé et je me suis réveillé avec la nette impression qu’il n’était pas loin. 
 
Tout cela ne fait aucun sens. Il était vêtu comme un chasseur…casquette et veste très ordinaire mais c’est son visage. Sa peau, celle de sa face et de ses mains étaient blanches comme de la craie et pleine de toutes petites ridules comme du papier très froissé, son crâne était presque parfaitement carré, je n’ai vu aucune rondeur, un crâne brachycéphale parfait. La bouche très mince presque invisible ainsi que le nez. Tout ça n’a rien d’humain et vous avez raison mais le pire ce sont les yeux. Pupille et iris gris sur un énorme fond blanc et les yeux sont gros et ronds comme des pièces de 2.00$ Le regard est extrêmement dur, menaçant et hostile. Assez pour me dire que ma vie était en danger. 
 
Je n’ai jamais vu un tel visage dans aucun dessin aucune photo et je n’ai jamais reçu ce genre de description. Tellement habitué aux grands yeux noirs en amandes etc., Mais de voir ces immenses yeux, très laids, tout blanc brrrrr J’ai l’impression que c’est le vrai visage de l’autre qui me suivait la veille et le bras qui m’a pris était très blancs aussi. Alors je ne sais pas qui il est mais je vais devoir prendre des mesures contre ce monsieur et mettre un terme à ça. 
 
Si certains  d'entre vous ont déjà vu ou "rêvé" à ce genre de créature faites-le moi savoir.  En faisant une analyse très courte on parle d'un Être qui par ses pupilles très petites et un iris minuscule vit dans un environnement très lumineux, mais sa peau quasi exsangue et blanche comme de la craie soutient le contraire à moins que sa peau soit à ce point différente de la nôtre qu'elle ne réagit pas aux UV comme nous. La peau comme déjà dit avait l'air vieille, avec de minuscules rides je l'imagine très sèche, voire rêche. Il avait des cheveux, blancs je crois mais il avait une casquette alors....Quand il a posé l'arme plus loin sur le capot, je l'ai vu de profil et c'est là que je me suis dis que son crâne était quasi comme une boîte carrée. Une "square head" mais pas redneck ca c'est sûr. Il ne semblait pas avoir de cheveux derrière la tête. Mais à ce stade je me foutais de sa tête de noix, ce que je voulais savoir c'était ses intentions d'autant plus qu'il n'était pas seul mais je n'ai jamais vu qui conduisait mais il était là ...
 
Merci à  Studio EDC pour une  loooooonngue session d'après-midi quasi complète à refaire et refaire ce foutu dessin. Comme j’expliquais à l’artiste, Éric Dorion, c’est très difficile de reproduire sur papier une émotion vécue par quelqu’un d’autre. L’Être dégageait une hostilité et son visage était menaçant…pas évident  à reproduire quand c’est même pas humain. le dessin d'Éric n'exprime pas encore assez la menace qu'il dégageait, pas plus que le simulacre de Frankeintein qu'on m'a fait parvenir . 
 

RETOUR en 2015 dans la nuit du 8 au 9 novembre. 

 La nuit passé en plein Vol de nuit  je suis confronté exactement à même créature sauf que cette fois elle est plus grande avec exactement le même visage mais lumineux ou illuminé, blanchâtre et EXTRÊMEMENT HOSTILE. Cette créature doit être neutralisée coûte que coûte. Elle est réputée nuire considérablement à l’évolution de plusieurs durant leur sommeil. C’est un prédateur nocturne, nocif, très habile, sournois, et très intelligent et d'une férocité sans égale, n'ayant auycune pitié et détestant les humains de toute évidence. Il est clair que cette créature ne vient pas d’ici. Nous sommes plusieurs à le pourchasser et depuis un fichu bout de temps. Il traîne encore dans le décor mais cette fois il faut en finir. 

Je ne sais pas avec quoi mais je fonce dessus et le choc est brutal.  C,est un clash énergétique plus que physique, très difficile à décrire mais très émotionnel aussi. 

 
Je me réveille.
 
Je suis un peu paniqué merci.  C’est quoi ca ??? (suivi d’une interminable série de jurons)
 
On me commande de cesser de jospinner dans mon lit comme un humain et de repartir. 
 
La tête sur l’oreiller c’est reparti même si je ne dors plus. je vais demeurer dans cet état un bon bout de temps, éveillé, les yeux fermés, à la fois conscient de mes deux réalités. Disons que c'est...spécial ! Je suis alors à la fois spectateur et acteur. Je suis dans une grande salle de gare et parmi les gens se tient un des complices de la créature. Celui-là j’en fais mon affaire. Il est de ma taille, chauve, son visage est humain mais sa peau est rouge presque phosphorescente. M'en fous de sa dégaine, je l'attrape par le bras, il résiste, grimace et émet des drôles de sons, il est furieux, m’en fout, il est cuit !  D’autres s'avancent et partent avec lui. Son cas est réglé. C’est alors que je suis convoqué. 
 

Je suis sur le c.... La créature est là, tranquille dans son coin. Moins lumineuse, et je dirais l’air piteux.  Comment se fait-il que cette saloperie respire encore me dis-je, mais on me demande de me calmer. De prendre connaissance de la nouvelle situation. Je vais devoir coopérer avec elle. Elle veut s’amender, vivre parmi nous, raisonnablement.  Je n'en reviens pas. Moi je veux bien les croire mais je demeure extrêmement méfiant. Et là des heures durant « elle » et moi vont travailler ensemble.

Cette chose est très forte physiquement, elle pourrait me briser en deux, mais pour le moment elle soulève des choses, dont mon fameux jeep de la première fois. Le reste est nébuleux, trop de détails, trop de choses que nous faisons ensemble car apparemment il semble bien que cette créature ait de meilleures dispositions mais je me dis tout le temps qu'à un moment donné il va redevenir ce qu'il a toujours été, un monstre. et jen’arrête pas  de me dire qu’il n’y a pas longtemps, c’était « le monstre à abattre » et le voilà, serviable, presque gentil mais toujours aussi laid avec sa tête carré d'un Bob l’éponge enragé..  

 
Je me réveille. Quatre heures se sont écoulées.  Mi figue mi raisin et en me levant je n’ai qu’une pensée en tête : Ouin, mais je vais te garder à l’œil toi !
 
Fait intéressant, il y a une semaine de cela, un ami me disait que lui et moi étions «  à la chasse » d’un individu extrêmement dangereux. J’ai presqu'envie de l’appeler et de lui dire : ca va  c’est fait !|
 
Vols de nuit : prendre ses rêves pour l'autre Réalité !
 
Je sais que plusieurs interprètent ce genre de textes comme fantaisistes. Ce ne sont que des rêves, des importations de films ou de lectures. En général ces gens-là font eux-mêmes des Vols de nuits plutôt ennuyants ou sans aucun sens.  Je ne peux donc pas les blâmer d’avoir cette réaction et de ne pas comprendre. Pascale Desaulniers me faisait parvenir récemment un autre de ses Vols de nuits, un vrai Star Trek hallucinant, un peu à l’image de ceux que je décris dans l'Ère nouvelle. Plusieurs d,entre vous vivez également ces expériences, raison sans doute pour laquelle nous sommes attirés les uns envers les autres. Comme je le dis souvent, un pompier n'est pas une meilleure personne qu'un comptable, ces deux-là sont par contre des gens différents avec des tâches différentes et vivant des expériences différentes, un incendie criminel pour l'un, une faillite frauduleuse pour l'autre !. 
 
Certains parmi nous -  mon ami mercenaire semble maintenant faire partie du même groupe - sommes appelés à nous souvenir de nos Vols de nuits spectaculaires parce qu’il est important pour nous de nous en souvenir. Nous ne sommes pas « meilleurs » pour autant, nous sommes différents, tout simplement.   Nous faisons TOUS des Vols de nuit mais nous ne sommes pas TOUS enclins à nous souvenirs des détails avec les émotions et tout et tout, c’est aussi simple que ca. 
 
Cela dit laissez-moi quand même vous dire que si vous prenez vos rêves pour des rêves ils vont demeurer des rêves. C’est dès l’instant que vous savez qu’en réalité vous sortez de votre enveloppe pour explorer que vous allez commencer à vous souvenir de vos excursions nocturnes. Bref, prenez vos rêves pour ...l’autre Réalité.
 

Je vous souhaite donc pour la nuit prochaine un bon voyage, une bonne chasse, un bon entraînement ou une très agréable visite d’un monde inconnu.