Pour en savoir davantage sur comment vous procurer les livres de Jean Casault
Cliquez ici

 

argaiv1970

Note : Tous les articles sur ce site peuvent être partagés avec autant de gens que vous le désirez. Ils ne doivent toutefois pas être altérés ou modifiés et le crédit à l’auteur et au site porteur doivent être clairement identifiés. Merci

Code 5074

HUBERT REEVES IGNORE TOUT DE L’UFOLOGIE CLASSIQUE

Par Jean Casault

Michel Mayor est le premier astronome a avoir découvert une planète extrasolaire. Fabrice Bonvin auteur du livre « Le secret des secrets » aux Éditions Le Temp présent  rapporte cette conversation de Mayor avec un journaliste et je place cet élément dans la même assiette que celle de Hubert Reeves qui tout récemment à LCN déclarait à Denis Lévesque que les Ovnis sont impossibles, parce que cela se saurait. Question du journaliste à Michel Mayor: "Croyez-vous aux extraterrestres ?

Réponse de Michel Mayor : "Si vous voulez parler de vie ailleurs, sous une forme quelconque, je réponds oui, même si nous n'en avons aucune preuve à ce jour. Mais les OVNIS, les petits hommes verts, ça non. Clairement non. Le ciel est constamment disséqué par les astronomes du monde entier et ce sont toujours des quidams munis d'un Instamatic qui prennent des photos de soucoupes volantes". Il y a quelques années Stephen Hawking avait déclaré que si des extraterrestres avaient visités la Terre ce ne serait pas pour s’intéresser à des gens ordinaires ou aux fous du village. Bonvin rappelle que lors de l'émission "Bouillon de culture" diffuséE sur France 2, le vendredi 12 mai 2000 à  22h55 le regretté Jean Heidmann, également astronome, profite de son passage à l'écran pour propager toute sa science sur les OVNIS  : "Les observations d'OVNIS ? Ce sont de mauvais témoignages montés en épingle par de mauvais médias pour vendre du papier".

DES GENS «  BIENS» SUR LA DÉFENSIVE

Ces scientifiques qui ont un nom à protéger puisqu’ils sont parmi les rares à bien vouloir descendre de leur Tour d’Ivoire pour venir s’adresser à la masse démontrent le mépris total qu’ils ont pour les gens ordinaires comme vous et moi mais également pour leurs confrères, pour les policiers et militaires en devoir ainsi que pour les officiers de bord des grandes compagnies aériennes et la liste s’éternise. Ils le font parce qu’ils protègent non seulement leur précieux Recueil de Croyances mais l’image de marque qu’ils ont à la fois dans leur communauté et aux yeux admiratifs de nous, assoiffés de leur intarissable connaissances..

Si Hubert Reeves n’a pas vu d’ovni alors ils n’existent pas. Qu’importe les 30% d’observations jugées inexplicables par le GEIPAN du Centre National d’études spatiales en France, qu’importe les conclusions du premier rapport SIGMA favorable à l’hypothèse extraterrestre des ovnis et signée notamment par l’ancien directeur de Kourou en Guyanne ( La NASA Française), qu’importe les centaines de millions de gens a travers le monde, qu’importe les observations de l’astronome Clyde Tombaugh découvreur de la planète Pluton, qu’importe Jacques Vallée, Allan Hynek tout aussi scientifique que Hubert Reeves. Qu’importe tous ces gens…lui n’en a pas vu donc « ils » ne lui ont pas fait la faveur de se montrer. Alors « ils » n’existent pas. Hubert Reeves est alors un vilain petit prétentieux ou alors , à sa décharge, un ignorant de première classe qui utilise sa notoriété pour dire n’iimporte quoi. . Jean Sider, ufologue français a répertorié d’autres scientifiques que le grand Reeves pour démontrer que « Ca se sait ». Voici un tout petit échantillon

Illustration de l'objet observé par Clyde Tombaugh

1. Le 22 mai 1950 entre 12h15 et 12h30, l'astronome Seymour Hess, Chef du département astronomie à la Florida State University observe un OVNI à l'Observatoire de Flagstaff, Arizona.

2. Le 29 mai 1963 vers 18h58, le Professeur Bart Bok, directeur de l'Observatoire du Mont Stromlo et deux autres astronomes, H. Goolnov et M. Movat observent un OVNI au-dessus de Camberra, Australie. Ils peuvent l'observer pendant une minute environ. L'objet est auto-lumineux et non reflétant les rayons du soleil, de couleur rouge-orangé, progressant d'ouest en est.

3. Le 14 juin 1980. Observation faite près de Toula, puis près de Moscou, Russie. Il y a eu de nombreux témoins dont Youri Andropov, président du KGB et l'astronome Gindillis en service à l'Observatoire de Moscou. Il s'agissait d'un objet sphérique. Des avions MIG ont tenté de le poursuivre mais il a vite disparu de la vue. De très nombreux témoignages ont pu être recueillis sur cet incident qui a eu un grand retentissement dans le pays, surtout au niveau des responsables politiques et militaires soviétiques. L'astronome Gindillis a pu soigneusement observer le phénomène tout à loisir et, dans son rapport final, a conclu à l'intrusion d'un OVNI. (1).

Loin d'être anecdotiques, ces récits d'observations d'astronomes ont été confirmés par une enquête menée en 1976 par le Professeur Peter Sturrock (Professeur Emeritus de Physique Appliquée à l'Université de Stanford) auprès de 1356 astronomes de la American Astonomical Society. Les résultats ont montré que 5 % des répondants ont observé des OVNIS durant leurs carrières. Sturrock a récidivé en 1999.

Pour finir, Bonvin ajoute que les astronomes témoins d’ovnis sont naturellement réticents à divulguer leurs observations, comme en témoigne cette citation datant de 1957 de l'astronome Frank Halstead, du Darling Observatory, Minesotta, lui-même témoin d'un phénomène OVNI : "de nombreux astronomes professionnels sont convaincus que ces soucoupes sont des machines interplanétaires".

Parlant d’Instanmatic

Michel Mayor, Heidmann et Reeves tout comme Hawking sont tout simplement malhonnêtes intellectuellement. Ce n’est pas un manque d’intelligence, mais tout simplement un manque flagrant de connaissances couplé à une mauvaise foi très évidente. Ils ignorent tout simplement  l'existence d'enregistrements radars, de photos ou de films d ovnis tournés par des professionnels au service d'organismes gouvernementaux. A titre d'exemple, je ne citerai qu'un seul cas, analysé par deux scientifiques, Richard Haines et Jacques Vallée. Le 4 septembre 1971, un avion du gouvernement du Costa Rica en mission de topographie survole la région de Arenal. Alors qu'il survole le lac "Lago de Cote", est photographié un objet en forme de disque. (Voir photo ci-contre)  L'Instamatic utilisé est d'un genre nouveau puisqu'il s'agit d'un appareil professionnel (le R-M-K 15/23) utilisé par un spécialiste de la photographie aérienne, Sergio L.V. Le cliché a résisté à toutes les analyses et l'OVNI conserve donc tout son mystère. "En résumé, nos analyses suggèrent qu'un objet aérien non identifié, opaque a été pris en photo à une altitude de 10'000 pieds" concluent les deux scientifiques.

Sider, Jean, OVNIS : La Solution du Mystère ?, Editions Ramuel, 2001 2. Sturrock, Peter, The UFO Enigma, Warner Books, 1999 3. Sachs, Margareth, The UFO Encyclopedia, Corgi Edition, 1980