Une fois un article consulté, revenez à Nouvelle ufologie et choisissez le suivant

LA SCIENCE ME DONNE RAISON ENCORE UNE FOIS

2 NOVEMBRE 2017 CODE 482

argaiv1939

LA SCIENCE ME DONNE RAISON ENCORE UNE FOIS !

Un article de Jean Casault 

 

 

 

Sur ce site j'ai déja diffusé un article à l'effet que la science me donne raison lorsque je parle de résonance. Le voici.

Cette fois, dans mon livre Il était une fois des humains et des extraterrestres, je fais valoir que la modification génétique d’un individu est sans contredit la meilleure façon de faire face à ce dernier si d’aventure il se montre hostile ou même dangereux. J’explique alors que nous, humains, avons tendance à être très facilement primitifs dans notre raisonnement. L’idée de faire face à un ennemi ou un adversaire se résume à un comportement de gorille : je lui tape dessus ! Bref, la violence, la guerre, l’invasion, la destruction etc.

 C’est nous ca. Regardez les deux plus grands abrutis de la planète : Trump et son miroir asiatique, ils sont faciles à reconnaître, les deux ont des coupes de cheveux de psychopathes ! Chacun brandit son gros pénis nucléaire en le faisant ouvertement pour s’intimider l’un et l’autre. En voilà deux qu'on a échappé  sur le sol à leur naissance!

 Dans mon livre je fais valoir qu’une civilisation extraterrestre très avancée ne procèderait jamais de cette manière. Sauf celle du cinéma parce que forcément les réalisateurs sont aussi primitifs que les autres (avec l’exception notable de Spielberg et Villeneuve)

Comment procéderaient-ils ? En kidnappant quelques milliers, voire davantage d’individus en les modifiant par l'implantation de marqueurs génétiques transgénérationnels. En d’autres termes, vous kidnappez un individu sans son consentement, vous le rendez inconscient sans aucune brutalité, et vous modifiez son profil génétique. ( La CIA et le KGB ont bien essayé).Vous renforcez le transfert en faisant de même avec ses enfants, ses petits-enfants en corrigeant au fur et à mesure les possibles mutations n’allant pas dans le sens désiré. Puis, quand vous avez effectué ces opérations de manière structurée, vous laissez aller et attendez simplement que les décennies fassent leur œuvre et après un siècle ou deux, possiblement moins, vous obtenez un peuple complètement modifié, moins hostile, moins violent, plus ouvert, moins con, moins Terrien en somme et c’est ce qui s’est passé au cours des derniers millénaires. Nous sommes actuellement en train de mettre au monde depuis déjà quelques décennies, les héritiers de cette gigantesque intervention.

Ai-je erré dans le monde de la science ? Me suis-je gouré en disant n’importe quoi ? Pas du tout. Un, ce n’est pas mon genre, deux je référence toujours mes avancées et trois, c’est ce dont parle l’article suivant sur le site Trust my science en citant  David Liu, biologiste chimique du Broad Institute du MIT et de Harvard.  Voici d'ailleurs le lien de l’article.

On apprend en gros et en simple que  deux groupes de scientifiques ont mis au jour un nouvel arsenal extrêmement précis de techniques d’édition de gènes, qui pourraient bien nous aider à éradiquer les maladies génétiques grâce à des chirurgies hautement ciblées au niveau chimique. Les nouvelles adaptations de CRISPR-Cas9 permettent des changements très précis d’ADN et fournissent également la possibilité d’éditer  de l’ARN simple dans les cellules humaines.

Certains scientifiques pensent qu’il s’agit là de l’arrivée de CRISPR 2.0. « Nous avons développé un nouvel éditeur de base – une machine moléculaire – qui, de manière programmable, irréversible, efficace et propre, peut corriger [les mutations] du génome des cellules vivantes », explique David Liu, biologiste chimique du Broad Institute du MIT et de Harvard. « Lorsqu’elle est ciblée sur certains sites de l’ADN génomique humain, cette conversion inverse la mutation qui est associée à une maladie particulière », continue-t-il.

Environ la moitié des « mutations ponctuelles » associées aux maladies humaines se résument à des mélanges de ACGT qui constituent notre ADN.

Cependant, grâce à CRISPR-Cas9, les scientifiques peuvent modifier les structures du génome avec une technique qui « coupe », puis « colle » efficacement les arrangements moléculaires de ces paires de bases. Mais, jusqu’à présent, la technique ne permettait pas de changer de paires de bases ADN simples, et ne permettait d’enlever que des sections entières.

Un nouveau système développé par l’équipe de Liu, appelé Adenine Base Editor (ABE – éditeur de base adénine), permet de faire des modifications beaucoup plus précises, en réarrangeant les structures d’adénine pour les faire ressembler à la guanine (G), incitant les paires de bases A-T à devenir des paires G-C. Cette technique devrait permettre des manipulations génétiques des plus précises, générant également moins d’erreurs aléatoires reportées de nucléobases adjacentes qui sont inévitablement copiées avec l’ADN ciblé. « Si votre tâche consiste à couper et à coller quelque chose, alors vous avez besoin de ciseaux. Si votre tâche consiste par contre à corriger une seule lettre d’une phrase, un crayon sera meilleur », a expliqué Liu.

 J’arrête ici, l’article devient très complexe, mais retenez simplement que quelques années après avoir établi le génome humain on réalise que déjà nous sommes capables de l’éditer et vous avez sans doute retenu l’expression coupé-collé utilisée par l’homme de science. C’est exactement ce que j’ai dit dans mon livre, qu'éventuellement nous serons capables d’éditer l’ADN comme un écrivain le fait avec un texte Word.

Imaginez alors ce qu’une civilisation extraterrestre ayant des centaines de milliers d’années d’avance sur nous, ce qui n’est absolument pas exagéré, pourrait faire et a pu faire sur l’homo erectus il y a un million d’années, mais également par la suite....Si vous n’avez pas encore lu Il était une fois des humains et des extraterrestres, je n’ai pas le choix que de vous inciter à le faire pour comprendre la suite très éloquente de ces manipulations.

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 Suivant > Fin >>

JPAGE_CURRENT_OF_TOTAL